ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La rétrogradation philosophique

Au moment où les uns théorisaient le socialisme, d'autres les espaces courbes, et où la plupart se rassemblaient pour travailler à l'avènement d'un monde moderne, Alain relut Aristote. Retournant au commencement, il entreprit, en solitude, de régresser à un âge où tout était à faire, où les chemins n'étaient point encore tracés. Pour cela il lui appartenait de revenir sans concession à lui-même sans rien retrancher de sa naïveté. Prétendant rendre la philosophie à sa souveraineté originelle, Alain en a radicalisé l'opération critique (le doute en tant que réflexion). Du même coup, il a converti la nature et le sens de cette souveraineté (pouvoir de la raison), en sorte que la philosophie, « science royale », s'accomplît comme réflexion et non comme système et apparût clairement initiatrice et non totalisante, critique et non démonstrative, éducatrice et non gouvernante. C'est ce qui l'a conduit à assimiler son propre philosopher à une actualisation perpétuée des plus grands philosophes et à effacer tout à fait l'idée qu'il pût y avoir une philosophie d'Alain, ou quoi que ce soit de nouveau à lire dans ses livres. L'originalité d'un philosophe ne tient pas à l'innovation à quoi il peut prétendre, mais à son aptitude à se situer à l'origine de la philosophie elle-même, c'est-à-dire à en réveiller les questions fondatrices. La décision philosophique d'Alain, excluant la nouveauté, vise ainsi à reprendre chaque question à l'origine, comme Wittgenstein l'a fait, mais sous le pôle opposé, car Alain poursuit cette origine non dans le discours, mais dans l'existence, qui en est l'objet, et selon un imprévisible cheminement qui passe par l'émiettement et la répétition et que jalonne une logique des séries.

L'émiettement traduit l'insertion de la pensée dans la diversité concrète, non comme dispersion mais comme concentration locale ; il exprime l'adhésion à la contingence des positions [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)  » est également traité dans :

ALAIN, LE PREMIER INTELLECTUEL (T. Leterre)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 1 007 mots

Le livre de Thierry Leterre Alain, le premier intellectuel (2006) est une biographie et répond aux lois du genre, comme le veut la collection Biographies, chez Stock. Il en possède les qualités : critique des témoignages, utilisation de documents inédits (journaux intimes et correspondances inédits, archives des Amis d'Alain), recours intelligent aux œuvres. Thierry Leterre est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-le-premier-intellectuel/#i_5691

CONSCIENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 718 mots

Dans le chapitre « Le sujet cartésien »  : […] Jusqu’ici, c’est la dimension « douloureuse » de la conscience que nous avons évoquée. Elle peut cependant présenter un tout autre visage, celui qu’a dessiné et imposé la philosophie cartésienne. Descartes (1596-1650) est incontournable si nous avons l’intention de nous réconcilier avec la conscience. Qu’est-ce donc que le « cogito » (le « Je pense donc je suis ») cartésien ? C’est la découverte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-notions-de-base/#i_5691

DREYFUS (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Vincent DUCLERT
  •  • 4 877 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'idéal dreyfusiste »  : […] Enfin, pour éviter que ne se reproduise l'adhésion du plus grand nombre à la propagande nationaliste et antisémite, de jeunes intellectuels comme Daniel Halévy ou le philosophe Alain s'engagèrent dans le mouvement des universités populaires, lancèrent des revues, animèrent des sections de la Ligue et, pour certains, militèrent au Parti républicain radical et radical-socialiste ou à la section fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dreyfus-affaire/#i_5691

Pour citer l’article

Robert BOURGNE, « ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain/