SAINT-GALL ABBAYE & CANTON DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'abbaye de Saint-Gall est l'un des plus anciens et des plus prestigieux centres monastiques d'Europe. Elle fut fondée, vers 613, par l'Irlandais Gall, disciple de saint Colomban. D'abord ermite, Gall anime ensuite, jusqu'à sa mort en 630 ou en 645, une communauté de douze religieux. Pillé à deux reprises, au cours du viie siècle puis entre 709 et 712, le monastère, d'où la vie religieuse avait disparu, est relevé et, vers 747, le moine Otmar y introduit, sur ordre de Pépin le Bref, la règle de saint Benoît. Jusqu'au début du ixe siècle, Saint-Gall relève de l'évêché de Constance, mais administre librement ses biens qui s'étendent des deux côtés du Rhin et que des donations accroissent considérablement. Le monastère obtient le droit de désigner son abbé et, en 818, Louis le Débonnaire lui confère l'immunité. L'abbaye royale entre alors dans une période florissante, qui culmine, entre 830 et 920, sous les abbés Grimald, Hartmut, Bernhart et Salomon. Autour de ses bâtiments, de son église, de sa bibliothèque, prospèrent des écoles de chant, d'enluminure et surtout un atelier de copistes, renommés dans toute la chrétienté occidentale.

Le début du xe siècle amorce le déclin de Saint-Gall, précipité par les invasions des Hongrois, qui incendient le monastère en 937, par la montée des féodaux laïques, par l'amenuisement des ressources et le relâchement de la discipline. Un redressement s'opère, à la fin du siècle, dans le domaine économique, mais Saint-Gall, d'abord ouvert aux gens de toutes conditions, devient une maison « noble », ce qui nuit à la vie conventuelle. Les abbés, qui ont écarté la réforme de Cluny et embrassé le parti des empereurs, sont de plus en plus accaparés par le gouvernement et la défense militaire d'une vaste principauté. Ils deviennent avant tout des souverains temporels. Les di [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAINT-GALL ABBAYE & CANTON DE  » est également traité dans :

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Bâtir « more romano » »  : […] Les églises construites more romano se multiplient au ix e  siècle, en Allemagne surtout. Citons l'immense cathédrale de Fulda, commencée au viii e  siècle et terminée en 819. Son unique transept, occidental, semble imité de celui de Saint-Pierre de Rome. Deux cryptes, l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolingiens/#i_44527

CLOÎTRES

  • Écrit par 
  • Léon PRESSOUYRE
  •  • 5 529 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les silences de la Règle »  : […] Sur la transmission éventuelle des formules syriennes à l'Occident, on en est réduit aux conjectures, à cause d'un hiatus archéologique de plusieurs siècles : nous ne connaissons guère la disposition des cloîtres d'Occident avant l'époque carolingienne. On ne peut invoquer jusque-là ni le témoignage des monuments (le cloître de l'abbaye des Trois-Fontaines à Rome ne saurait dater, comme on l'a cru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitres/#i_44527

CLUNY

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS, 
  • Carol HEITZ
  •  • 3 326 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cluny II (ou Saint-Pierre-le-Vieux) »  : […] Un premier coup d'œil sur le plan du monastère (connu grâce à une restitution par Conant) indique une parenté évidente avec le plan idéal de Saint-Gall (env. 820). Le cloître se trouve sur le flanc sud de l'église ; il comporte dans son aile orientale, au rez-de-chaussée, la salle capitulaire et l'auditorium ; à l'étage, le dortoir ; l'aile sud tout entière est occupée par le réfectoire ; enfin u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cluny/#i_44527

HÔPITAL & HOSPICE, architecture

  • Écrit par 
  • Claire VIGNES
  •  • 1 271 mots
  •  • 1 média

L'organisation de l'assistance n'est pas propre au monde médiéval. La Grèce antique avait créé un organisme comme le Prytanée, où le citoyen ayant mérité de la patrie pouvait trouver les soins dont il avait besoin. Des traitements médicaux étaient dispensés dans des cliniques privées ou iatreia . Dans les asklepieia , sortes de lieux de pèlerinage, le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hopital-et-hospice-architecture/#i_44527

MONASTIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le plan de Saint-Gall »  : […] De cette époque, on possède un document insigne : le plan de Saint-Gall, plan de monastère idéal, envoyé, entre 818 et 823, à l'abbé de Saint-Gall par Heito, évêque de Bâle et abbé du couvent de la Reichenau. Comme l'indique la dédicace, ce plan, véritable synthèse des deux synodes tenus à Aix, devait servir de modèle à Gozbert lors de la construction de son nouveau monastère. Les fouilles pratiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/#i_44527

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « SAINT-GALL ABBAYE & CANTON DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-et-canton-de-saint-gall/