Auteurs en sciences politiques, de 1900 à 1950


ADLER MAX (1873-1937)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 652 mots

Longtemps occulté par la prépondérance de l'idéologie bolchevique, le rôle de Max Adler, l'un des principaux représentants de l'austro-marxisme, s'éclaire d'une importance accrue à mesure qu'on redécouvre les tendances anti-autoritaires apparues dans l'évolution de la doctrine marxiste.Né le 15 janvier 1873 à Vienne, Max Adler entreprend des études de droi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-adler/#i_0

BAUER OTTO (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 660 mots

Tenu pour un des plus éminents représentants de l'austro-marxisme, Otto Bauer s'inscrit dans la lignée antidogmatique de la pensée marxiste en s'efforçant de créer une troisième voie entre le bolchevisme et la social-démocratie.Né à Vienne d'une famille originaire de Bohême, le 5 septembre 1881, Bauer a vingt-quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-bauer/#i_0

BURDEAU GEORGES (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Bernard CHANTEBOUT
  •  • 1 268 mots

Georges Burdeau, qui fut dès l'origine directeur scientifique de l'Encyclopædia Universalis pour le droit public et la science politique, restera comme un des plus importants représentants de l'école française de science politique au xxesiècle. Fuyant la fausse gloire que procure la fréquentation des journalistes, il n'avait qu'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-burdeau/#i_0

BURNHAM JAMES (1905-1987)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 614 mots

Né à Chicago, Burnham devient, après des études à Princetown, puis en Angleterre (Oxford), professeur de philosophie à l'université de New York. De 1930 à 1933, il dirige avec P. Weelright la revue The Symposium. Affilié au groupe trotskiste américain, qui devient le Socialist Workers Party en 1937, il collabore à diverses publications […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-burnham/#i_0

FAURE SÉBASTIEN (1852-1942)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 336 mots

Fils de négociants, Sébastien Faure se prépare à entrer dans les ordres. Des revers de fortune et la mort de son père changent le cours de sa vie. Militant socialiste en 1885, il est candidat du Parti ouvrier français aux élections législatives de Bordeaux, puis se tourne vers le mouvement anarchiste dont il devient l'un des leaders. Opposé à la fois à l'anarcho-syndicalisme et à la propagande par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-faure/#i_0

GRAMSCI ANTONIO (1891-1937)

  • Écrit par 
  • Hugues PORTELLI
  •  • 4 488 mots

Parmi les dirigeants et théoriciens de la IIIe Internationale, Antonio Gramsci occupe une place originale. Ses profondes divergences avec le communisme soviétique dès 1926 le situent en marge de l'état-major et des idéologues officiels du mouvement communiste de l'entre-deux-guerres. Mais, pour autant, il ne peut pas être assimilé aux « communistes critiques » (Korsch, Lukać […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-gramsci/#i_0

GRAVE JEAN (1854-1939)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 411 mots

Né dans le Puy-de-Dôme, Jean Grave suit à Paris l'enseignement des Frères des écoles chrétiennes jusqu'à l'âge de onze ans. Mis en apprentissage, il se forme lui-même grâce à de nombreuses lectures. Jean Grave succède à son père comme cordonnier en 1876 et commence à fréquenter assidûment les milieux politiques. Converti à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-grave/#i_0

HAUSHOFER KARL (1869-1946)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 555 mots

Géopoliticien allemand, né le 27 août 1869 à Munich, mort le 10 mars 1946 à Pähl (Bavière).Fils d'un professeur d'économie, Haushofer embrasse la carrière militaire au sein de l'armée bavaroise. En 1903, il est professeur à l'École de guerre. De la fin de 1908 au milieu de 1910, il séjourne comme instructeur militaire au Japon dont la victoire sur la Russie, trois ans plus tôt, a fait sensation da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-haushofer/#i_0

JOUVENEL BERTRAND DE (1903-1987)

  • Écrit par 
  • Evelyne PISIER
  •  • 1 070 mots

L'œuvre de Bertrand de Jouvenel témoigne de toute une époque, de disciplines diverses, de problèmes multiples, de solutions contrastées, voire contradictoires. Faut-il évoquer un goût précoce pour les études scientifiques ou un talent de journaliste ? Faut-il rappeler l'influence du milieu familial, celle de son père Henry de Jouvenel, directeur du quotidien parisien Le Matin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-de-jouvenel/#i_0

KANG YOUWEI [K'ANG YEOU-WEI] (1858-1927)

  • Écrit par 
  • Marianne BASTID
  •  • 387 mots

L'exégèse des classiques confucéens, une mystique inspirée du bouddhisme et du taoïsme et l'influence de la pensée occidentale ont contribué à faire de ce fils d'une famille de fonctionnaires des environs de Canton, qui réussit non sans peine au doctorat en 1895, le premier grand théoricien politique de la Chine moderne. Dans deux ouvrages qui déchaînent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kang-youwei-k-ang-yeou-wei/#i_0

KORSCH KARL (1886-1961)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 721 mots

La critique du marxisme telle que la conçoit Korsch s'inscrit dans un courant d'opposition au dogmatisme imposé par l'empirisme politique de la faction bolchevique et par son développement étatique. Le passage de la théorie révolutionnaire à la pure idéologie est au centre de l'analyse de Korsch, mais la part de responsabilité qui incombait à Marx dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-korsch/#i_0

KROPOTKINE PIOTR ALEXEÏEVITCH (1842-1921)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 690 mots
  •  • 1 média

Issu de l'aristocratie moscovite, Piotr Alexeïevitch Kropotkine commence une carrière militaire après avoir été page à la cour du tsar. Affecté en Sibérie, il emploie les loisirs de la vie de garnison à approfondir ses connaissances géographiques, anthropologiques et sociologiques. Sa sympathie pour l'insurrection polonaise de 1863 l'amène à démissionner de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-alexeievitch-kropotkine/#i_0

LABRIOLA ANTONIO (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Georges LABICA
  •  • 590 mots

Généralement considéré comme le premier marxiste italien, Antonio Labriola, né à Sangermano, fut l'élève, à Naples, de Bertrando Spaventa. Son premier écrit, Contro il ritorno di Kant propugnato da E. Zeller (1862), s'inspire de l'idéalisme néo-hégélien. En 1866, il se consacre à Socrate, puis, en 1869, à Spinoza ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-labriola/#i_0

LANDRY ADOLPHE (1874-1956)

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre RODET
  •  • 580 mots

Le renouveau du socialisme en France souhaité par Jean Jaurès (qui trouvait trop étatiste le socialisme allemand incarné par Marx et Engels) devait, selon le fondateur de L'Humanité, s'accorder avec le tempérament individualiste des Français. Adolphe Landry fait partie avec Charles Andler de cette génération d'hommes qui ont entendu l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-landry/#i_0

LASSWELL HAROLD DWIGHT (1902-1978)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 325 mots

Ses travaux sur la politique et la structure de la personnalité dans une optique fonctionnaliste et béhavioriste font de Lasswell une figure très représentative de l'école sociologique américaine et un des fondateurs de la psychologie politique. Il attribue notamment aux sciences de la politique la fonction de « combattre les grandes crises de notre époque ».Sorti de l'université de Chicago, il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-dwight-lasswell/#i_0

LAVAU GEORGES (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Yves MÉNY
  •  • 885 mots

Reçu major au concours d'agrégation de droit public en 1948 Georges Lavau est nommé professeur à Grenoble, où il enseignera jusqu'en 1962. C'est dans cette université, cette ville que se forgent ses choix intellectuels et politiques.Très vite, en effet, il dénonce les insuffisances des études juridiques dès qu'elles sortent de la pure technique. Elles ne sont pas en mesure « d'expliquer la vie pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lavau/#i_0

LI DAZHAO [LI TA-TCHAO] (1889-1927)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 965 mots

La pensée et l'action politique de Li Dazao, l'un des plus brillants intellectuels de la Chine révolutionnaire, ont largement contribué à la montée de la révolution chinoise.Originaire de Leting, au Hebei, Dazhao suit l'école de droit et d'administration de Tianjin, dont il sort diplômé ; il fréquente bientôt des intellectuels progressistes (Sun Hongyi). En 1913, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-dazhao-li-ta-tchao/#i_0

LUXEMBURG ROSA (1870-1919)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 1 172 mots
  •  • 1 média

Née près de Lublin, en Pologne sous domination russe, Rosa Luxemburg est issue d'une famille de commerçants juifs de tradition libérale.Après des études au lycée de Varsovie, elle entre dès 1887 en relation avec des militants socialistes polonais. Obligée de passer à l'étranger à cause de son activité politique, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosa-luxemburg/#i_0

MAN HENRI DE (1885-1953)

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 1 152 mots

D'origine bourgeoise, Henri de Man adhère très jeune au mouvement socialiste. C'est en Allemagne que s'achève sa formation, avec un doctorat en philosophie à l'université de Leipzig. C'est en allemand que paraît son premier texte important, écrit en collaboration avec Louis de Brouckère et consacré au mouvement ouvrier en Belgique, texte critique dans lequel les coauteurs sont respectivement très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-de-man/#i_0

MICHELS ROBERT (1876-1936)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 1 207 mots

Il appartient à l'école de sociologie élitiste, qui regroupe également Gaetano Mosca et Vilfredo Pareto. Comme ces derniers, il pense que tous les régimes politiques sont oligarchiques et que la démocratie est le plus difficile de tous à mettre en pratique. Mais aux réflexions économiques et sociologiques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-michels/#i_0

MORGENTHAU HANS JOACHIM (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 447 mots

Politologue et historien américain d'origine allemande, né à Cobourg le 17 février 1904 et mort à New York le 19 juillet 1980. Hans Joachim Morgenthau est connu pour son analyse du rôle du pouvoir dans la politique internationale.Après des études universitaires en Allemagne (Berlin, Francfort et Munich), Morgenthau obtient son diplôme de fin d'études à l'Ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-joachim-morgenthau/#i_0

MOSCA GAETANO (1858-1941)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 374 mots

Après avoir fait des études de droit et de sciences politiques, Gaetano Mosca enseigne lui-même ces disciplines à l'université de Turin, puis à Rome. Parallèlement à son activité scientifique, il mène une carrière politique et est élu député puis sénateur. Dans son premier ouvrage, il se donne comme but principal d'étudier « la formation et l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaetano-mosca/#i_0

ODEGARD PETER (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 302 mots

Spécialiste américain de la science politique et de l'étude du fonctionnement du pouvoir, Peter H. Odegard prépara un doctorat de philosophie à l'université Columbia avant d'acquérir une grande expérience des affaires publiques en occupant différents postes : conseiller du gouvernement américain auprès de plusieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-odegard/#i_0

ŒUVRES POLITIQUES, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 961 mots

Les textes du sociologue allemand Max Weber (1864-1920) réunis, dans leur traduction en français, sous le titre Œuvres politiques (1895-1919) sont consacrés aux problèmes constitutionnels et, plus généralement, aux questions de politique intérieure qui se posaient à l'Allemagne à la fin de la Première Guerre mondiale ou auxquels s'affro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-politiques/#i_0

OSTROGORSKI MOÏSEÏ (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 842 mots

Un des pionniers de la sociologie politique, ses travaux ont influencé Robert Michels (Les Partis politiques, 1911), Max Weber (La Vocation d'homme politique, 1919) et, plus près de nous, de nombreux auteurs, notamment Maurice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moisei-ostrogorski/#i_0

PANNEKOEK ANTON (1873-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 014 mots

Né dans un village de Gueldre en Hollande, Anton Pannekoek poursuit des études de mathématiques et d'astronomie à l'université de Leyde et obtient le titre de docteur en astronomie en 1902. Venu très jeune au marxisme, il adhère en 1901 au jeune Parti ouvrier social-démocrate de Hollande. Marxiste et révolutionnaire convaincu, il combat le réformisme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-pannekoek/#i_0

PARETO VILFREDO (1848-1923)

  • Écrit par 
  • Giovanni BUSINO
  •  • 3 073 mots

De tous les sociologues classiques, Pareto est, sans doute, celui qui a été le plus contesté et le plus discuté dans la sociologie contemporaine. Célébrée par les uns, abhorrée par les autres, son œuvre a soulevé des polémiques passionnées. Le pessimiste niant le progrès, le prophète annonçant la fin inéluctable d'une époque, l'écrivain sarcastique au tempérament pléthorique, l'adversaire des idéo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vilfredo-pareto/#i_0

PLEKHANOV GUEORGUI VALENTINOVITCH (1856-1918)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 1 606 mots

L'importance historique de Georges Plekhanov vient de ce qu'il fut le véritable introducteur du marxisme en Russie. Après avoir adhéré à l'idéologie populiste, il fonda, dans son exil genevois, le groupe « Libération du travail », qui s'attacha à diffuser en Russie les idées de Marx et d'Engels et à montrer la nécessité de les appliquer à la situation spéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueorgui-valentinovitch-plekhanov/#i_0

RIZZI BRUNO (1901-1977)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 536 mots

Né le 20 mars 1901 à Poggio Rusco (Mantoue) et mort le 13 janvier 1977 à Bussolengo (Véronne), le commerçant génois Bruno Rizzi adhère au Parti communiste italien après le congrès de fondation de Livourne (1920) et y milite au sein de la tendance ultragauche, dirigée par Amadeo Bordiga.Sous le régime fasciste, Rizzi abandonne toute activité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-rizzi/#i_0

SCHMITT CARL (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLEGEL
  •  • 2 516 mots

En France, Carl Schmitt (1888-1985) est un auteur dont la réception a été largement posthume. Mis à part quelques textes traduits, souvent partiellement, dans les années 1930 et oubliés depuis lors, seul un livre d'importance avait paru en français de son vivant : La Notion de politique, préfacée par Julien Freund (1972). Vers la fin des années 1980 étaient traduits simultanéme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-schmitt/#i_0

SIEGFRIED ANDRÉ (1875-1959)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 760 mots

Académicien, géographe, historien, économiste, enseignant, journaliste, grand voyageur, André Siegfried est surtout le véritable maître de la science politique française. Observateur privilégié de la vie publique française, analyste serein de l'évolution de la société mondiale, il a plus que tout autre contribué à faire naître deux disciplines promises à un grand avenir : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-siegfried/#i_0

SOMBART WERNER (1863-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 928 mots

Économiste, né à Ermsleben en Allemagne. Son père était industriel et fut élu au Reichstag où il siégea dans les rangs des nationaux-libéraux. Werner Sombart étudia le droit, l'économie, l'histoire et la philosophie à Pise, à Rome puis à Berlin, où il fut reçu docteur en 1888. D'abord secrétaire de la Chambre de commerce de Brême pendant deux ans, il fut ensui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-sombart/#i_0

VOEGELIN ERIC (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 763 mots

Né à Cologne, Eric Voegelin philosophe politique, fait ses études de droit à l'université de Vienne, puis à New York, Harvard et Paris. Habilité Privatdozent de sociologie en 1929, il étend ses recherches à la science politique. S'intéressant aux théories biologiques sous-jacentes à la théorie de la race, il publia en 1933 Rass und Staat et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-voegelin/#i_0


Affichage 

Charles Maurras

Charles Maurras

photographie

Charles Maurras (1868-1952) est le principal fondateur du quotidien royaliste «L'Action française». Grande figure de l'extrême droite française, il apporta son soutien au régime de Vichy. À la Libération, il fut condamné à la perpétuité. 

Crédits : P. Petit/ Hulton Getty

Afficher

Theodor Herzl

Theodor Herzl

photographie

Theodor Herzl, le père du sionisme politique moderne, vers 1901. 

Crédits : Imagno/ Hulton Getty

Afficher

Kropotkine, vers 1910

Kropotkine, vers 1910

photographie

Piotr Alexeïevitch Kropotkine (1842-1921), théoricien russe de l'anarchisme, ici vers 1910. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Charles Maurras

Charles Maurras
Crédits : P. Petit/ Hulton Getty

photographie

Theodor Herzl

Theodor Herzl
Crédits : Imagno/ Hulton Getty

photographie

Kropotkine, vers 1910

Kropotkine, vers 1910
Crédits : Hulton Getty

photographie