Sulfates naturels


ANHYDRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 257 mots

Sulfate anhydre de calcium, l'anhydrite, fréquemment incolore ou blanche à grise, parfois bleutée à rosâtre, se présente généralement en masse finement cristallisée ou granulaire. Les cristaux bien exprimés (prismatiques courts et tabulaires) sont rares. On la reconnaît facilement grâce à ses trois clivages orthogonaux, qui lui donnent un aspect cubique, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anhydrite/#i_0

BARYTINE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 310 mots

Sulfate de baryum (BaSO4) cristallisé dans le système orthorhombique. Les cristaux s'assemblent fréquemment en masses lamellaires, par suite du développement de la face (001) ; les cristaux prismatiques sont beaucoup plus rares. Le plus souvent, ce sont des amas granulaires, cryptocristallins. On connaît également des concrétions sphériques et ellipsoïdales à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barytine/#i_0

CÉLESTITE ou CÉLESTINE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 448 mots

Souvent de teinte bleu ciel, d'où son nom (du latin caelestis), la célestite (ou célestine) est un sulfate de strontium, de formule : SrSO4. Ce minéral constitue l'un des pôles d'une série isomorphe allant du strontium au baryum (sous sa forme sulfatée : BaSO4, barytine), et pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestite-celestine/#i_0

EPSOMITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 315 mots

Se présentant généralement en croûtes, en efflorescences ou en groupements de fines aiguilles, ce sulfate de magnésium hydraté cristallise dans le système orthorhombique. Les cristaux peuvent paraître tétragonaux de par la présence d'un angle voisin de 900 entre les faces du prisme. La cassure est conchoïdale. L'epsomite, comme d'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epsomite/#i_0

GYPSE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 057 mots
  •  • 1 média

Sulfate hydraté de calcium, le gypse est un minéral très commun des séries sédimentaires. S'il peut cristalliser sous des formes très diverses et présenter des teintes variées (incolore, blanc, de gris à noir, de jaunâtre à jaune miel, de marron à brun, de rose à rouge foncé...), son identification est toutefois assez aisée : la rayure avec l'ongle et son cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gypse/#i_0

KAÏNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 156 mots

De formule KMg[SO4]Cl,3 H2O ou MgSO4,KCl,3 H2O, la kaïnite cristallise sous forme de prismes dans le système monoclinique. Elle se présente habituellement sous forme de masses granulaires compactes. Les cristaux sont rares et, quand ils existent, de faciès tabulaire ou prismatique. Sa couleur est blanche, jaunâtre ou grisâtre, quelquefois rouge. Son éclat est vitreux. La dureté est de 2 et la mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kainite/#i_0

MIRABILITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 402 mots

Le premier nom de la mirabilite fut celui de sal mirabile Glauberi ou sel admirable de Glauber, qui devint ultérieurement et de façon plus concise « sel de Glauber ». Sulfate hydraté naturel de sodium de formule : Na2SO4, 10 H2O, la mirabilite contient 19,3 p. 100 de Na2O, 24,8 p. 100 de SO3 et 55,9 p. 100 d'eau.Elle cristallise dans le sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirabilite/#i_0

POLYHALITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 229 mots

La polyhalite est un sulfate hydraté de potassium, de calcium et de magnésium : K2Ca2Mg(SO4)4,2 H2O. D'allure massive ou parfois fibreuse, la polyhalite cristallise dans le système triclinique ; les cristaux en tablette sont petits et rares. Lorsqu'elle est pure, la polyhalite est blanche, mais souvent des inclusions d'oxydes de fer la colorent du rose saumo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyhalite/#i_0

SULFATES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 029 mots
  •  • 5 médias

Les sulfates sont les sels de l'acide sulfurique (cf. acidesulfurique). Dans la nature, le groupe des sulfates compte de nombreuses espèces minéralogiques (plus de 200), parmi lesquelles un peu plus d'une vingtaine – dont le tableau donne les principales caractéristiques – ont une réelle importance géologique ou économique. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfates-naturels/#i_0

THÉNARDITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 341 mots

Sulfate naturel de sodium, de formule Na2SO4 (43,7 p. 100 de Na2O et 56,3 p. 100 de SO3), elle peut contenir K2O en faibles quantités sous forme d'impuretés mécaniques. La thénardite cristallise dans le système orthorhombique en bipyramides rhombiques, parfois en cristaux tabulaires. Les macles sont fréquentes. Elle se rencontre souvent en amas granulaires. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thenardite/#i_0


Affichage 

Gypse

Gypse

photographie

Le gypse, sulfate de calcium hydraté, est un minéral sédimentaire typique d'origine chimique évaporitique. Il se caractérise par des cristaux accolés formant la macle dite fer de lance, ou en queue d'aronde, comme la dessinent les deux grands spécimens de cet échantillon. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Barytine

Barytine

dessin

Structure de la barytine (d'après de Jong, 1959). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sulfates naturels : caractéristiques

Sulfates naturels : caractéristiques

tableau

Caractéristiques des principaux sulfates naturels. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gypse : courbe de déshydratation

Gypse : courbe de déshydratation

graphique

Courbe de déshydratation du gypse sec sous une pression de vapeur d'eau de 23,6 mm de mercure (d'après Weiser, 1936). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gypse

Gypse
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Barytine

Barytine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sulfates naturels : caractéristiques

Sulfates naturels : caractéristiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Gypse : courbe de déshydratation

Gypse : courbe de déshydratation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique