Philosophie politique


ALIÉNATION

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 015 mots

Le mot « aliénation » est, aujourd'hui, en langue française, un mot malade. Il souffre de cette affection que certains lexicologues appellent « surcharge sémantique » : à force de signifier trop, il risque de ne plus rien signifier du tout. La question qui se pose à propos de ce malade est de savoir s'il faut le tuer ou le guérir. Dans l'usage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alienation/#i_0

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 820 mots
  •  • 1 média

C'est à Michel Foucault qu'on doit l'invention du concept de « biopolitique ». Ce terme, apparu en 1974 dans une conférence prononcée au Brésil sur « la médecine sociale », est largement repris et défini en 1976, simultanément dans l'œuvre publiée (La Volonté de savoir) et le cours public au Collège de France (leçon du 17 mars, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biopolitique/#i_0

CE QUI RESTE D'AUSCHWITZ (G. Agamben) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 1 096 mots

Ce qui reste d'Auschwitz (trad. P. Alféri, Rivages, Paris, 1999) fait suite à deux analyses des formes contemporaines du pouvoir : Des moyens sans fins, notes sur la politique (1995) et Homo sacer, le pouvoir souverain et la vie nue (1997). Il s'agissait, dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ce-qui-reste-d-auschwitz/#i_0

CITÉ ANTIQUE CONCEPTIONS POLITIQUES DE LA

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 1 064 mots

Philosophes, historiens, orateurs de la Grèce classique ont défini, analysé, discuté ce type d'organisation originale qu'est la cité, favorable à l'éclosion d'une réflexion politique qui fut plus idéaliste que positive et toujours dominée par des préoccupations morales. C'est à leurs yeux un don des dieux, la société politique par excellence. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conceptions-politiques-de-la-cite-antique/#i_0

CITÉ-ÉTAT

  • Écrit par 
  • François HARTOG
  •  • 1 348 mots

La cité-État désigne une forme politique spécifique qui a eu cours, d'abord dans l'Antiquité classique, puis en Italie et en Europe du Nord à la fin du Moyen Âge. D'une période à l'autre, les différences l'emportent sur les ressemblances. La cité antique était inséparable de son arrière-pays campagnard et comptait les paysans propriétaires au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-etat/#i_0

CIVISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 716 mots

Le terme de civisme est un terme récent. On l'a lu chez Montesquieu, où il ne figure pas : « Cet amour [des lois], demandant une préférence continuelle de l' intérêt public au sien propre, donne toutes les vertus particulières... » ( De l'esprit des lois , IV, 5, éd. cit., p. 542). Le texte indiquant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civisme/#i_0

CORRESPONDANCE DE HANNAH ARENDT

  • Écrit par 
  • Alain BROSSAT
  •  • 1 569 mots

Autant la réception de Hannah Arendt en France a été tardive, hésitante, voire rétive, autant la reconnaissance de sa stature de penseur du politique et de philosophe va bon train. La publication, en 1995 et 1996 respectivement, de sa correspondance avec deux de ses amis les plus proches – le philosophe Karl Jaspers et l'écrivain Mary McCarthy – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-de-hannah-arendt/#i_0

DE LA TYRANNIE (L. Strauss) et CORRESPONDANCE (L. Strauss-A. Kojève)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 348 mots

C'est en 1939 que Leo Strauss (1899-1973) publie sa première étude sur Xénophon ; en 1948 (traduite en français par Hélène Kern et publiée en 1954) paraît son étude sur le Hiéron du même auteur sous le titre De la tyrannie augmentée d'un essai d'Alexandre Kojève (Tyrannie et sagesse) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-tyrannie-correspondance/#i_0

DOMINATION

  • Écrit par 
  • Claude RIVIÈRE
  •  • 1 310 mots

En latin, dominare, c'est exercer la souveraineté, celle du maître, du dominus. Le droit romain connaît le dominium, propriété des choses, et la potestas dominica, pouvoir du maître sur l'esclave. Celui qui domine exerce une contrainte sur la conduite d'autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domination/#i_0

IDÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph GABEL
  •  • 6 788 mots

Le problème de la définition des concepts occupe une place importante en science politique ou politologie. F. Bertier constate que « dans les sciences, on s'attache de plus en plus à la précision, et qu'on en arrive même à remplacer, en logique formelle, les mots, trop vagues, par des symboles mieux définis ; dans le langage politique, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ideologie/#i_0

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 519 mots
  •  • 2 médias

L'islam, on l'a dit souvent, est tout ensemble religion et communauté . Tel il s'éprouve et se veut lui-même. Communauté de foi et de témoignage de foi, à coup sûr, centrée sur ces « piliers de l'islam » que sont les actes cultuels impérés au croyant, mais en même temps communauté de vie, et code de vie. Les prières prescrites, l'aumône légale, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_0

MULTITUDE, philosophie

  • Écrit par 
  • Victor Manuel MONCAYO
  •  • 1 067 mots

Au-delà de la signification commune, la multitude est un concept de la philosophie , et en particulier de la philosophie politique. Ainsi parmi les catégories aristotéliciennes est-elle considérée comme une entité sans rapport avec la cause formelle, la cause efficiente ou la cause finale qui permettent la compréhension de ce qui est. Le débat sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multitude-philosophie/#i_0

NATION - L'idée de nation

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Pierre-Clément TIMBAL
  •  • 4 394 mots

L'Académie française, en 1694, définit la nation comme l'ensemble des habitants d'un même État, d'un même pays, vivant sous les mêmes lois et utilisant le même langage. Au xixe siècle, on ne se contente plus d'une définition et on cherche à expliquer la formation des nations. En Angleterre, Disraeli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-l-idee-de-nation/#i_0

NATION - La construction nationale

  • Écrit par 
  • Émile SICARD
  •  • 5 639 mots
  •  • 1 média

Chercher à discerner, sur la base de l'observation des nations « en train de se faire » (selon l'expression des sociologues latino-américains), les caractéristiques, les éléments constituants – éventuellement les moments – de ces « constructions nationales », s'efforcer simultanément de remonter dans le temps, de vague en vague, jusqu'aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-la-construction-nationale/#i_0

NATION - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Anne-Marie THIESSE
  •  • 1 336 mots
  •  • 1 média

Conformément à son étymologie (natio, en latin, a pour origine nascere, « naître »), le terme nation désigne initialement un groupe plus ou moins vaste d'individus ayant une origine commune. Ainsi, dans l'université de Paris, avant le xve siècle, les étudiants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-vue-d-ensemble/#i_0

NIHILISME

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 4 444 mots
  •  • 2 médias

Vers les années 1887-1888, alors que le développement de la société industrielle se poursuivait à un rythme accéléré sous l'impulsion d'une raison scientifique qui semblait garantir le progrès indéfini de la moralité et de la culture, le philosophe Nietzsche lançait ce cri d'alarme : « Ce que je raconte, c'est l'histoire des deux prochains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nihilisme/#i_0

ORDRE & DÉSORDRE DANS LA SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 3 850 mots

Dès lors qu'on la tient pour autre chose qu'un rassemblement accidentel d'individus, toute société suppose un ordre puisqu'il n'y a pas de société sans règles. Cet ordre se révéle au premier regard par un agencement de tabous ou de prescriptions auxquels, contraints ou spontanément, se soumettent les membres du groupe ; une hiérarchie détermine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-et-desordre-dans-la-societe/#i_0

OSTRACISME

  • Écrit par 
  • Pierre BOUDOT
  •  • 9 410 mots
  •  • 2 médias

À l'origine, le terme d'ostracisme n'avait pas la valeur péjorative qu'on lui donne aujourd'hui. Il sanctionnait un vote des Athéniens contre un citoyen suspect, qui était alors banni pour dix ans. Ce jugement devait atteindre les citoyens trop avides de popularité ou à qui leurs actes avaient valu une popularité jugée excessive. Il s'agissait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostracisme/#i_0

PEUPLE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Yves SUREL
  •  • 1 509 mots

Le peuple est sans doute l'une des notions politiques, avec celles de nation ou d' État , qui dispose de l'une des plus fortes charges symboliques. Cette importance relative, sensible dans la littérature, la philosophie ou le langage commun, se décline d'abord positivement, spécialement dans les démocraties, mais aussi négativement, lorsque le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-peuple/#i_0

POLITIQUE - La philosophie politique

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 10 321 mots

La philosophie politique se définit, depuis ses débuts en Grèce, comme la tentative de saisir par la pensée la nature (la structure fondamentale) de l'État. Elle n'est pas une science positive des phénomènes politiques, des facteurs observables, des faits statistiques, etc., données dont elle profitera pour pouvoir vérifier ses propres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-philosophie-politique/#i_0

POUVOIR

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 1 461 mots

Catégorie centrale de la pensée politique moderne, la notion de pouvoir hérite d'une histoire complexe où la tradition de la philosophie antique (des sophistes à Aristote) se croise avec des représentations issues du christianisme. Les conflits d'attribution entre autorités temporelles (l'empereur et les princes) et spirituelles (le pape et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouvoir/#i_0

RÉVOLTE

  • Écrit par 
  • François CHÂTELET
  •  • 2 036 mots

Il est bien clair que le problème théorique de la révolte – disons, plus simplement, celui de sa définition – ne peut être posé que différentiellement. Il s'agit ici de faire apparaître, systématiquement, les déplacements significatifs qui peuvent permettre de désigner, avec une certitude satisfaisante, certains types d'événements historiques : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte/#i_0

SITUATIONNISTES

  • Écrit par 
  • Rémi HEISS
  •  • 1 008 mots

Revue qui a marqué profondément les années 1960, l'Internationale situationniste a eu douze numéros entre 1958 et 1969 (repris en volume, Champ libre, 1975) et a influé, par ses critiques idéologiques, sociales et politiques, sur le mouvement de mai 1968. Le principal animateur du groupe situationniste fut Guy Debord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/situationnistes/#i_0

SOCIÉTÉ CIVILE

  • Écrit par 
  • Daniel MOUCHARD
  •  • 1 199 mots

Pour qui veut tenter une approche synthétique de la notion de « société civile », deux difficultés préalables et conjointes doivent être surmontées. En premier lieu, cette notion est d'un usage et d'un contenu particulièrement fluctuants : quoi de commun, en effet, entre la conceptualisation hautement technique qui en fut donnée par Hegel et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-civile/#i_0

SUJET, politique

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 702 mots

Dans l'histoire politique de l'Europe occidentale, le temps des sujets coïncide à peu près avec celui de la monarchie absolue ; il marque une double étape : dans les rapports du peuple avec le souverain d'une part, dans la lutte pour le pouvoir entre le souverain et l'aristocratie d'autre part, et représente une conception horizontale de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sujet-politique/#i_0

TOLÉRANCE

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 4 420 mots
  •  • 1 média

Si l'on groupe sous le nom de tolérance un ensemble complexe de conduites qui comportent simultanément une appréciation négative d'une situation ou d'une démarche et la suspension de la répression de ce qui est jugé mal, on s'en forme une notion suffisante pour la vie de tous les jours. Dans les sociétés pluralistes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolerance/#i_0

TYRANNICIDE

  • Écrit par 
  • Jean-François JUILLIARD
  •  • 1 373 mots

Désignant le meurtre d'un tyran accompli en dehors de toute procédure régulière par une personne privée, le terme « tyrannicide » s'applique aussi parfois au meurtrier du tyran. Dans l'Antiquité grecque, le tyrannicide apparaît comme l'aboutissement ultime de la forme politique que constitue la cité, cette dernière étant caractérisée par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrannicide/#i_0

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 064 mots
  •  • 2 médias

Le terme d'utopie, inconnu du grec, a été forgé par Thomas More pour figurer dans le titre donné par lui à ce qui, de son propre aveu, ne devait être qu'une « bagatelle littéraire échappée presque à son insu de sa plume », c'est-à-dire ce petit libelle sur la « meilleure des Républiques » sise en la nouvelle île d'Utopie. Le texte, publié à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_0