CE QUI RESTE D'AUSCHWITZ (G. Agamben)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce qui reste d'Auschwitz (trad. P. Alféri, Rivages, Paris, 1999) fait suite à deux analyses des formes contemporaines du pouvoir : Des moyens sans fins, notes sur la politique (1995) et Homo sacer, le pouvoir souverain et la vie nue (1997). Il s'agissait, dans les essais précédents, de réfléchir sur l'impensé des théories contemporaines de l'État, de la nation et de la souveraineté. Leur formulation s'accompagne, dans les pays qui s'en réclament, de déplacements de populations sans égal dans l'histoire, de phénomènes d'exclusion ou de violence très spécifiques.

Avec le nazisme, pour éliminer un peuple et détruire son humanité, une technique de pouvoir fut utilisée qui consista, selon Giorgio Agamben, à former une catégorie de détenus dont la déchéance humaine était telle qu'ils seraient incapables de porter témoignage de leur asservissement et de la violence qu'ils subissaient. Telle fut, selon les récits de certains autres détenus, l'épreuve extrême de ceux qu'on appelait, dans les camps de concentration, les « musulmans ».

Certains anciens déportés, tel Primo Levi, ont témoigné de ce dont les acteurs eux-mêmes n'ont pas pu témoigner puisqu'il s'agissait justement de dépouiller ces derniers de cette capacité humaine du témoignage. L'idée de Giorgio Agamben est qu'il faut penser ce phénomène, car cette politique de la déchéance infligée, menée par les nazis, révèle aussi un travers de nos sociétés politiques. Pour cela, il se réfère au concept de bio-pouvoir, défini par Michel Foucault.

Dans l'univers politique de la Grèce ancienne, les penseurs du droit distinguaient l'existence éthique et politique de la vie, laissée à son indépendance par rapport à toute emprise de l'État. Plus tard, la devise du pouvoir souverain territorial d'Ancien [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de chaire supérieure à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot, psychanalyste

Classification

Pour citer l’article

Monique DAVID-MÉNARD, « CE QUI RESTE D'AUSCHWITZ (G. Agamben) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ce-qui-reste-d-auschwitz/