Auteurs de l'Orient chrétien


‘ADĪ IBN ZAYD (av. 550-env. 600)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 236 mots

Poète arabe chrétien, mis à mort dans une prison vers l'an 600. Plusieurs données confèrent à la production de ‘Adī ibn Zayd des traits particuliers. C'est un citadin qui partagea sa vie entre la cour sassanide de Ctésiphon et la cour lakhmide du centre chrétien de Ḥīra. Il semble, d'autre part, qu'il ait eu une double culture, arabe et iranienne. Tout cela l'inscrit dans une tradition historico-l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adi-ibn-zayd/#i_0

AKHṬAL AL- (640 env.-env. 709)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE
  •  • 1 093 mots

« Le Disert », sobriquet sous lequel est resté célèbre Ghiyāth b. Ghawth b. al-Ṣalt, l'un des panégyristes les plus représentatifs du genre sous les Umayyades de Damas.Al-Akhṭal appartenait à la tribu des Taghlib qui nomadisait sur l'Euphrate moyen et jusqu'en Djazīra et était restée de confession chrétienne. Il naquit soit à Ḥīra, en basse Babylonie, soit à Ruṣāfa (l'ancienne Sergiopolis). Sa vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-akhtal/#i_0

BARDESANE (154 env.-env. 222)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 301 mots

Philosophe, astrologue et poète d'Édesse. Converti au christianisme, Bardesane (Bar Dīṣān, en syrien Ibn Dayṣān) vécut à la cour Abgar IX d'Édesse. Il composa en langue syriaque de nombreux ouvrages, dont il reste peu de chose : un Dialogue des lois du pays, retrouvé dans son texte syriaque original et peut-être identique au traité Sur le destin qui fut rédi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bardesane/#i_0

BAR HEBRAEUS IBN AL-‘IBRĪ dit (1225-1286)

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 185 mots

Auteur chrétien monophysite d'ascendance juive, Abū l-Faradj al-‘Ibrī, devenu célèbre sous le pseudonyme de Bar Hebraeus, est le dernier et le plus grand des historiens de langue syriaque, auteur d'une multitude d'œuvres de semi-vulgarisation. Il est surtout connu pour une Chronographie qui participe à l'esprit interconfessionnel de l'État mongol et repose sur des sources syria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bar-hebraeus-ibn-al-ibri-dit-1225-1286/#i_0

CHENOUTÉ ou SCHENOUDI D'ATRIPÉ (mort en 451 env.)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 143 mots

Abbé du « Monastère blanc » (Deir-el-Abiad) en Haute-Égypte, Chenouté ou Schenoudi d'Atripé est l'écrivain le plus considérable du christianisme copte et, après saint Pacôme, le plus puissant organisateur du cénobitisme égyptien. Malgré son caractère passionné et violent (on rapporte qu'il tua de sa main un moine désobéiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenoute-schenoudi-d-atripe/#i_0

ÉVAGRE LE PONTIQUE (346-399)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 739 mots

Originaire du Pont, ordonné lecteur par saint Basile de Césarée, diacre par saint Grégoire de Nazianze, qu'il suivit à Constantinople, où sa prédication connut un grand succès, Évagre, « pour le salut de son âme », quitta cette capitale (382) et se retira d'abord à Jérusalem, puis en Égypte, où i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evagre-le-pontique/#i_0

GRÉGOIRE DE NYSSE saint (330 env.-env. 395)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 887 mots

Né dans le Pont, Grégoire, évêque de Nysse en Cappadoce, a laissé une œuvre théologique et mystique qui connaît un regain d'actualité parmi les théologiens modernes. Il est vrai que, dans la perspective d'une anthropologie historique comme celle qu'a esquissée B. Groethuysen, Grégoire de Nysse devrait tenir une place aussi importante qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nysse/#i_0

JEAN CLIMAQUE saint (580 env.-env. 650)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 257 mots

Moine au mont Sinaï pendant un demi-siècle, Jean doit son surnom à son œuvre majeure, L'Échelle (en grec klimax) du paradis, véritable somme de la vie ascétique qui résume trois siècles d'expérience monastique, en se fondant surtout sur celle du Sinaï. L'Échelle commence par le « renoncement au monde » et s'élève en tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-climaque/#i_0

JEAN DAMASCÈNE (640 env.-env. 750)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 401 mots

On voit souvent dans saint Jean Damascène l'auteur de la première Somme théologique. Certes la Source de la connaissance a servi de manuel en Orient pendant le Moyen Âge byzantin, cependant que, trois fois traduite en latin du xie au xiiie siècle, elle facilitait, par son usage du voca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-damascene/#i_0

PHILOXÈNE DE MABBOUGH (450?-env. 523)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 129 mots

Évêque de Mabbough (Hiérapolis en Syrie euphratésienne), Philoxène (en syriaque, Xenaïas) fut, à cause de son monophysisme, exilé par l'empereur jusqu'en Thrace, où il mourut. Il eut une activité littéraire considérable : c'est un des classiques de la littérature chrétienne syriaque. Il a laissé une soixantaine d'ouvrages exégétiques, dogmatiques, ascét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philoxene-de-mabbough/#i_0

SYNÉSIUS DE CYRÈNE (entre 370 et 375-apr. 413)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 495 mots

Rhéteur, philosophe néo-platonicien, puis, après sa conversion, évêque chrétien. Synésius, né à Cyrène en Libye, fut initié à la philosophie et à la science (astronomie et mathématiques) par la célèbre Hypatie, à Alexandrie. Il conserva toute sa vie une double fidélité, typiquement platonicienne, à la vie intérieure et à l'engagement politique. Personnalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synesius-de-cyrene/#i_0