CHENOUTÉ ou SCHENOUDI D'ATRIPÉ (mort en 451 env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Abbé du « Monastère blanc » (Deir-el-Abiad) en Haute-Égypte, Chenouté ou Schenoudi d'Atripé est l'écrivain le plus considérable du christianisme copte et, après saint Pacôme, le plus puissant organisateur du cénobitisme égyptien. Malgré son caractère passionné et violent (on rapporte qu'il tua de sa main un moine désobéissant), il gouverna durant quatre-vingt-trois ans deux mille moines et mille huit cents moniales. Sa règle s'inspire de près de celle de saint Pacôme ; elle est la première à comporter une promesse formelle et écrite d'obéissance. Chenouté est l'auteur de nombreuses lettres et homélies adressées aux moines ou aux moniales. Il avait accompagné saint Cyrille d'Alexandrie au concile d'Éphèse (431) ; il mourut âgé de cent dix-huit ans.

—  Pierre Thomas CAMELOT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHENOUTÉ ou SCHENOUDI D'ATRIPÉ (mort en 451 env.)  » est également traité dans :

COPTES

  • Écrit par 
  • Pierre DU BOURGUET, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 982 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les traités et instructions ascétiques »  : […] Ce genre remonte au fondateur du monachisme, saint Antoine, dont on possède des fragments de sept lettres, dans la version copte originale. Ce sont des exhortations, appuyées sur l'enseignement du Christ, à résister aux tentations et à pratiquer la charité. Une catéchèse de Pacôme, orientée dans la même direction, n'est que la compilation d'un écrit ascétique d'Antoine, aujourd'hui disparu, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coptes/#i_39008

Pour citer l’article

Pierre Thomas CAMELOT, « CHENOUTÉ ou SCHENOUDI D'ATRIPÉ (mort en 451 env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenoute-schenoudi-d-atripe/