Peintres européens, Moyen Âge


BEAUNEVEU ANDRÉ (connu entre 1360 et 1400)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 163 mots
  •  • 1 média

Peintre, enlumineur, sculpteur et architecte, Beauneveu, originaire de Valenciennes, commence sa carrière dans le nord de la France où il retournera à plusieurs reprises. C'est comme sculpteur de renom qu'il est employé en 1364 par Charles V à l'exécution des grandes statues de son tombeau et de ceux de Jean le Bon et de Philippe VI le Hardi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-beauneveu/#i_0

BELLECHOSE HENRI (connu entre 1415 et 1440)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 132 mots

Originaire du Brabant, Bellechose succède en 1415 à Jean Malouel comme peintre en titre du duc de Bourgogne à Dijon. Sa première œuvre attestée est la seule qui subsiste : le Retable de saint Denis (Louvre), peint pour la chartreuse de Champmol en 1416. Entre 1415 et 1430, il est chargé de plusieurs retables pour Champmol et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bellechose/#i_0

BERLINGHIERI LES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 424 mots

L'un des traits qui caractérisent l'éclosion de la peinture toscane au xiiie siècle est la diversité des centres qui, puisant aux mêmes sources (héritage roman, apport byzantin surtout), se développent de façon autonome dans des cités pourtant voisines (Lucques et Pise, Sienne et Florence), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlinghieri-les/#i_0

BROEDERLAM MELCHIOR (mort apr. 1409)

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 375 mots

Le duc de Bourgogne Philippe le Hardi, entré en possession du comté de Flandre en 1384, garda à son service Melchior Broederlam, qui avait été peintre et valet de chambre de Louis de Mâle, père de son épouse, la duchesse Marguerite de Flandre. Les articles de comptes nous présentent surtout Broederlam comme un décorateur, chargé de peindre sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melchior-broederlam/#i_0

CAVALLINI PIETRO (1250 env.-1330)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 328 mots
  •  • 2 médias

La découverte, en 1900, des fresques que Cavallini peint à Rome vers 1293 à Sainte-Cécile-du-Transtévère (Jugement dernier ) a déterminé la révision de la théorie, héritée de Vasari, qui fixe exclusivement à Florence les origines de la peinture italienne. Le nom de Cavallini apparaît pour la première fois dans un acte de 1272. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-cavallini/#i_0

CIMABUE (1250 env.-env. 1302)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 800 mots
  •  • 3 médias

Cimabue, de son vrai nom Cenni di Pepo, est documenté de 1272 à 1302. Au chant XI du Purgatoire, Dante, évoquant le changement des générations, le met ainsi en scène : “Il avait cru tenir le champ, et maintenant Giotto a la faveur” (vers 94-96). Vasari ouvre avec lui la série de ses Vies des peintres et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cimabue/#i_0

DUCCIO DI BUONINSEGNA (1255 env.-env. 1318)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 1 379 mots
  •  • 4 médias

Le Siennois Duccio di Buoninsegna fut, avec Giotto son contemporain, l'un de ces esprits novateurs à qui la peinture italienne doit son affranchissement de la tradition byzantine alors décadente. Héritier conscient d'une civilisation figurative que l'usure des siècles lui transmettait sous la forme d'un répertoire iconographique et expressif figé, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duccio-di-buoninsegna/#i_0

GADDI TADDEO (1300 env.-env. 1366)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 587 mots
  •  • 1 média

Parmi les continuateurs de Giotto dont il fut le disciple et le collaborateur pendant vingt-quatre ans, Taddeo Gaddi est sans doute le plus notable et il fut assurément le plus célèbre en son temps : un document antérieur à 1350 le mentionne en tête des peintres florentins de l'époque, avant Orcagna, Nardo di Cione et Stefano Fiorentino. Cinquante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taddeo-gaddi/#i_0

GIOTTO

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 3 181 mots
  •  • 6 médias

Au chant XI de son Purgatoire, Dante fait dire vers 1320 à Oderisi da Gubbio, enlumineur à Paris, que Giotto avait éclipsé Cimabue , comme en poésie le Florentin Guido Cavalcanti l'avait fait du Bolognais Guido Guinizelli. Pour Boccace , la peinture de Giotto n'égaie pas seulement les yeux des ignorants, mais réjouit aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giotto/#i_0

GIOTTO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 679 mots

1228 Le 18 juillet 1228 a lieu la canonisation de Francesco di Bernardone (saint François d'Assise), deux ans après sa mort. La même année va être entreprise la construction d'une basilique sur deux niveaux en bordure de la ville d' Assise , au-dessus du tombeau du saint. 1260-1263 À la demande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giotto-reperes-chronologiques/#i_0

GIOVANNI DA MILANO GIOVANNI DA CAVERSACCIO dit (actif entre 1346 et 1369)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 326 mots
  •  • 1 média

Originaire de Caversaccio, près de Côme, Giovanni da Milano figure en 1346 sur une liste de peintres étrangers résidant à Florence. En 1365, il travaille aux fresques de la chapelle Rinuccini, dans la sacristie de Santa Croce (scènes de la Vie de la Vierge et de Marie-Madeleine) et signe, la même année, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-da-milano/#i_0

GIUNTA PISANO (actif entre 1230 et 1254)

  • Écrit par 
  • Gabriella RÈPACI-COURTOIS
  •  • 655 mots
  •  • 1 média

Giunta di Capitino, dit Giunta Pisano, natif de Pise, est l'auteur de trois crucifix peints, signés, qui rompent, par leur conception et leur exécution, avec le schéma traditionnel de ce type d'image sacrée, largement répandue en Toscane et en Ombrie depuis le xiie siècle. Exécutés pour Santa Maria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giunta-pisano/#i_0

HONORÉ MAÎTRE, dit DE LA RUE BOUTEBRIE (fin XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 191 mots

Le manuscrit des Décrétales de Gratien de la bibliothèque municipale de Tours (manuscrit 558) fut acquis, en 1288, à Paris, dans la boutique de maître Honoré. Le célèbre enlumineur qui dirigea le plus important atelier de la fin du xiiie siècle serait également l'auteur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-maitre-dit-de-la-rue-boutebrie/#i_0

JACQUEMART DE HESDIN (connu entre 1384 et 1409)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 179 mots

Enlumineur du duc Jean de Berry, Jacquemart de Hesdin peint successivement pour son mécène une partie des Petites heures (env. 1385, Bibliothèque nationale, Paris), les miniatures en pleine page des Très Belles Heures (env. 1400, Bibliothèque royale, Bruxelles) et les grandes peintures, depuis disparues, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacquemart-de-hesdin/#i_0

LIMBOURG LES

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 229 mots

Si le souvenir des Limbourg ne s'effaça pas immédiatement de la mémoire des générations postérieures – la figure légendaire des « trois frères enlumineurs » est évoquée bien après leur mort par Guillebert de Mets, et Jean Pèlerin dans son traité De artificiali perspectiva (1501) parle avec éloge d'un peintre « Paoul », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-limbourg/#i_0

LOCHNER STEPHAN (1410 env.-1451)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 572 mots

Peintre allemand né à Meersburg, Stephan Lochner s'établit à Cologne en 1442 au plus tard, date à laquelle il achète une maison dans la ville. Il est membre du conseil de la Corporation des peintres en 1447 et 1450. Pendant la décennie où sa présence est attestée à Cologne, il fut sans doute le peintre le plus en vue de la riche cité marchande sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephan-lochner/#i_0

MALOUEL JEAN (av. 1370-1415)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 219 mots

Né à Nimègue dans une famille d'artistes, Malouel (ou Maelwael) vient travailler à Paris où le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, l'engage en 1397 pour en faire son peintre en titre et le charger, à Dijon, des grands travaux de peinture de la Chartreuse de Champmol, récemment fondée ; il introduira auprès du duc ses neveux, les frères de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-malouel/#i_0

MAÎTRE DE LA PASSION DE KARLSRUHE (2e tiers XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 232 mots

Peintre allemand que l'on identifie avec Hans Hirtz, peintre attesté à Strasbourg de 1421 à 1463. Son œuvre se compose de sept panneaux d'un retable (le huitième est probablement perdu) qui retrace des épisodes de la Passion. Cinq d'entre eux se trouvent regroupés à la Kunsthalle de Karlsruhe (Le Christ au mont des Oliviers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-la-passion-de-karlsruhe/#i_0

MAÎTRE DE PEDRET (actif mil. XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 252 mots

Artiste anonyme espagnol, le Maître de Pedret est l'auteur des peintures murales de l'église San Quirce à Pedret (Catalogne), exécutées vers le milieu du xiie siècle. De grandes figures de la Vierge et du Pantocrator ornent les culs-de-four des absides tandis que des épisodes de l'Ancien Testament ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-pedret/#i_0

MAÎTRE DES HEURES DE BOUCICAUT (déb. XVe s.)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 273 mots

Artiste anonyme. Le Maître des Heures de Boucicaut, qui fut sans doute aussi peintre, n'est plus connu aujourd'hui que comme un des plus grands enlumineurs parisiens du début du xve siècle, époque privilégiée où se rassemblaient autour des mécènes de la cour des Valois des artistes venus de toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-des-heures-de-boucicaut/#i_0

MAÎTRE DU REGISTRUM GREGORII (fin Xe s.)

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN
  •  • 262 mots

La personnalité du Maître du Registrum Gregorii domine nettement celle des enlumineurs des xe et xie siècles. Peintre de l'archevêque Egbert de Trèves (977-993), qui sut faire de sa ville un important centre artistique, le Maître du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-du-registrum-gregorii/#i_0

PACHER MICHAEL (1435 env.-1498)

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 380 mots
  •  • 1 média

Peintre et sculpteur sur bois autrichien, Michael Pacher est probablement né à Neustift am Brixen, dans la famille du prévôt Léonard Pacher. Les conditions de son apprentissage sont mal connues, mais ses voyages en Italie du Nord et à Padoue dans la septième décennie du siècle sont attestés. L'influence de Mantegna est prépondérante sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pacher/#i_0

PERRÉAL JEAN (connu entre 1483 et 1530)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 365 mots

Artiste extrêmement actif, qui s'est adonné à la peinture, à l' enluminure , à la décoration, à l'architecture et à la poésie. Jean Perréal dit Jean de Paris a été au service de la ville de Lyon, où il a organisé de nombreuses « entrées » princières, celles des rois Charles VIII, Louis XII et François Ier, celles de la reine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-perreal/#i_0

PIERO DI PUCCIO (actif entre 1364 et 1394)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 151 mots

Peintre et mosaïste de l'école toscane . La carrière de Piero di Puccio s'est partagée entre Orvieto, Pise et Milan, où il est envoyé en 1365 pour se mettre au service de Galeas Visconti, avec plusieurs artistes pisans (Giunta di Bonajuto, Jacopo di Simonetto, etc.). Il avait auparavant collaboré à Orvieto avec Ugolino di Prete Ilario à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-puccio/#i_0

PUCELLE JEAN (mort en 1334)

  • Écrit par 
  • François AVRIL
  •  • 1 558 mots

Ce n'est qu'à la fin du xixe siècle que l'on a été en mesure de reconnaître l'importance du rôle joué par Pucelle dans l'évolution et le renouvellement de l' enluminure , et plus largement de l'art pictural français à partir du deuxième quart du xiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pucelle/#i_0

QUARTON ENGUERRAND (av. 1419-env. 1466)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 2 830 mots
  •  • 2 médias

Enguerrand Quarton (ou Carton), originaire de la région de Laon où il s'est probablement formé, a exercé son activité de peintre et enlumineur en Provence, pour une nombreuse clientèle. On lui a demandé des retables de grandes dimensions, mais aussi l' illustration de livres d'heures. Après avoir collaboré, au début de sa carrière, avec Barthélemy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enguerrand-quarton/#i_0

ROUBLEV ANDREÏ (1370 env.-env. 1430)

  • Écrit par 
  • Jean BLANKOFF
  •  • 718 mots
  •  • 4 médias

Quoique nous n'ayons aucune preuve qu'il ait été son élève, on considère parfois le peintre russe Andreï Roublev (prononcer Roubliov) comme le « continuateur » de Théophane le Grec . Il serait originaire de Pskov , selon une hypothèse que rien n'est venu confirmer. La vie et l'œuvre de Roublev sont liées à l'école de Moscou , dont il fut le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-roublev/#i_0

SERRA LES

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 250 mots

Peintres catalans, les quatre frères Serra sont groupés en un même atelier entre 1360 et 1400. Ils interprètent le style italo-gothique déjà pratiqué à Barcelone par Ferrer Bassa et Ramón Destorrents et créent un type de Vierge à l'Enfant au fin visage triangulaire et aux yeux en amande qui a remporté, par la grâce charmante de son expression, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-serra/#i_0

SPINELLO ARETINO (1350 env.-1410)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 368 mots

Élève d'Agnolo Gaddi, Spinello Aretino appartient à la génération des peintres de transition qui, à la fin du xive siècle, réalisent, selon leurs tempéraments divers, une adaptation plus ou moins personnelle de la tradition que leur avaient transmise les successeurs de Giotto. Spinello, quant à lui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spinello-aretino/#i_0

TRAINI FRANCESCO (mort apr. 1347)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 240 mots

Les seules peintures qu'on puisse attribuer à Francesco Traini avec certitude sont le Retable de saint Dominique (1344-1345, musée et séminaire de Pise) et l'Apothéose de saint Thomas d'Aquin (1363, église Sainte-Catherine, Pise). On en a rapproché, entre autres, des panneaux comme le Saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-traini/#i_0

VENEZIANO PAOLO (actif entre 1310 et 1358)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Le premier nom qui apparaisse dans l'histoire de la peinture vénitienne . Ses œuvres connues, qui s'échelonnent de 1321 (polyptyque de Dignano) à 1358 (Couronnement de la Vierge, coll. Frick, New York), sont étroitement liées à l'art byzantin de l'époque, qu'il peut avoir connu grâce à un voyage à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-veneziano/#i_0

VITALE DA BOLOGNA VITALE CAVALLI dit (1309 env.-av. 1361)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 178 mots

L'art de Vitale est issu de Giotto par l'intermédiaire de l'œuvre de Bernardo Daddi (Polyptyque de Santa Maria dei Denti, pinacothèque de Bologne) et se caractérise par le sens de la réalité quotidienne, de la vie et du mouvement : geste tendre de la Vierge dans telle Madone à l'Enfant (collection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitale-da-bologna/#i_0