BEAUNEVEU ANDRÉ (connu entre 1360 et 1400)

Peintre, enlumineur, sculpteur et architecte, Beauneveu, originaire de Valenciennes, commence sa carrière dans le nord de la France où il retournera à plusieurs reprises. C'est comme sculpteur de renom qu'il est employé en 1364 par Charles V à l'exécution des grandes statues de son tombeau et de ceux de Jean le Bon et de Philippe VI le Hardi (Saint-Denis), et en 1374 par Louis de Male, comte de Flandre, pour son tombeau à Courtrai, dont l'entreprise sera abandonnée. En 1386, Beauneveu passe au service du duc Jean de Berry, pour qui il travaille comme enlumineur (Psautier du duc de Berry, Bibliothèque nationale, Paris) et surtout comme surintendant des nombreux travaux d'art que le duc entreprend dans ses diverses résidences : ces activités auprès du plus grand mécène français du Moyen Âge lui vaudront de Froissart la réputation d'un artiste sans égal en son temps.

Tombeau de Charles V le Sage, A. Beauneveu, détail

Tombeau de Charles V le Sage, A. Beauneveu, détail

photographie

André BEAUNEVEU, Détail du tombeau de Charles V le Sage, vers 1364, marbre. Saint-Denis, France. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

—  Nicole REYNAUD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BEAUNEVEU ANDRÉ (connu entre 1360 et 1400)  » est également traité dans :

ART DE COUR

  • Écrit par 
  • Philippe VERDIER
  •  • 4 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La sculpture : Beauneveu, son héritage »  : […] Une place de premier plan doit être accordée à André Beauneveu, qui devint en 1386 le maître des œuvres « de taille et de peinture » de Jean de Berry. Il était natif du Hainaut et sculpta la Vierge d'albâtre de Notre-Dame de Courtrai ; puis il collabora avec Jean de Liège au tombeau de Philippe de Hainaut à Westminster et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-de-cour/#i_11839

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 850 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Enluminure gothique »  : […] de Boucicaut, de Rohan), une place spéciale doit être faite aux enlumineurs des ducs de Bourgogne et de Jean de Berry : André Beauneveu (Psautier à l'usage de Bourges, Bibl. nat., fr. 13091), Jacquemart de Hesdin, les frères Limbourg (Belles Heures, Très Riches Heures, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_11839

FRANCO-FLAMANDS ARTS

  • Écrit par 
  • Pierre QUARRÉ
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

On qualifie généralement de franco-flamand l'art des sculpteurs du temps de Charles V et celui des peintres travaillant à la cour de France au début du règne de Charles VI, et ce en raison de l'origine « flamande » de bon nombre de ces artistes. Il semble en effet qu'ils n'aient pas apporté une forme d'art pratiquée auparavant dans leur pays d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-franco-flamands/#i_11839

Pour citer l’article

Nicole REYNAUD, « BEAUNEVEU ANDRÉ (connu entre 1360 et 1400) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-beauneveu/