ALDEGREVER HEINRICH (1502-apr. 1555)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et graveur allemand, de son vrai nom Heinrich Trippenmecker. Son activité de peintre est très mal connue. Il doit sa célébrité à ses gravures sur cuivre, environ trois cents, exécutées de 1527 à 1541 et de 1549 à 1555 et signées du monogramme AG, imité de celui de Dürer, dont il fut le disciple. On y sent, dans le style et dans les sujets, l'influence de celui-ci et des « petits maîtres de Nuremberg » (les frères Beham et Georg Pencz). Ses planches d'ornements ont été très utilisées par les artisans de l'époque. Personnalité de second rang, créateur sans grande originalité, il fut néanmoins jusqu'au xixe siècle un des artistes allemands de la Renaissance les plus connus, en raison de l'abondance de ses gravures dans les collections des amateurs (à une époque où les gravures sur cuivre jouaient un rôle primordial dans la connaissance que l'on avait de l'art du passé) et de l'estime dans laquelle on tenait son style d'une correction un peu froide.

—  Pierre VAISSE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification


Autres références

«  ALDEGREVER HEINRICH (1502-apr. 1555)  » est également traité dans :

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 414 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Italie prend à cette époque la tête de tout le mouvement artistique européen. Les traités d'architectes comme Palladio ou Serlio répandent des thèmes nouveaux tirés de l'Antiquité. Les coffres italiens, dorés au xv e  siècle et peints sur le panneau du devant et dans l'intérieur du couvercle (maître des Cassoni Jarves), s'inspirent, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_34227

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « ALDEGREVER HEINRICH (1502-apr. 1555) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-aldegrever/