Hubert HARDT

professeur honoraire, critique de cinéma

BAÏF JEAN ANTOINE DE (1532-1589)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 647 mots

Poète français qui fit partie de la Pléiade. Dans Défense et illustration de la langue française, Joachim du Bellay cite « ces deux lumières françoyses, Guillaume Budé et Lazare de Baïf ». Fils naturel de ce dernier, Jean Antoine bénéficia d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-antoine-de-baif/#i_0

BELLEAU RÉMY ou REMI (1528-1577)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 439 mots

Poète français appartenant à la Pléiade. Né à Nogent-le-Rotrou dans un site champêtre, Rémy Belleau vint à Paris comme précepteur de Charles de Lorraine et résida jusqu'à sa mort en l'hôtel de Guise. Intelligent sans surcharge d'érudition, il était avant tout « un homme qui plaisait ». Il fut l'ami sans nuage de Ronsard et l'on sait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belleau-remy-ou-remi/#i_0

BERGMAN INGRID (1915-1982)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 984 mots

Née à Stockholm le 29 août 1915, de père suédois et de mère hambourgeoise, Ingrid Bergman se retrouve orpheline à treize ans. Son père, artiste lui-même, souhaite qu'elle devienne cantatrice, mais elle se sent vouée au théâtre. Elle est admise en 1933 à l'École royale d'art dramatique de Stockholm et l'un des membres du jury, le cinéaste Alf Sjöberg, lui dira plus tard : « De toute votre carrière, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingrid-bergman/#i_0

CHAPMAN GEORGE (1559 env.-1634)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 438 mots

Poète, dramaturge et traducteur de l'époque élisabéthaine. Celui que Shakespeare nommait, non sans quelque ironie, son rival se croyait inspiré des dieux et plus particulièrement pour traduire Homère. C'est d'ailleurs, sans doute, le premier titre de gloire de George Chapman. Travail d'envergure qui s'étale sur près de vingt ans, l'adaptation à la manière des élisabéthains n'est pas seulement enri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-chapman/#i_0

CHATTERTON THOMAS (1752-1770)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 423 mots

Poète anglais dont la renommée a sans doute dépassé l'importance d'une œuvre brutalement interrompue par une mort tragique. Le suicide à dix-huit ans de Thomas Chatterton a certes contribué à accréditer le mythe du poète, ami des dieux mais victime de la société bourgeoise dont l'argent est l'idéal et qui méprise les valeurs spirituelles et les artistes. Telle est la signification qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-chatterton/#i_0

CROMMELYNCK FERNAND (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 618 mots

Auteur dramatique belge. Né et mort en France, d'ascendance à la fois belge, bourguignonne et savoyarde, Fernand Crommelynck s'avère un authentique Flamand d'expression française, tout comme Verhaeren qui le « découvrit » et Maeterlinck dont s'inspira sa première pièce, Nous n'irons plus au bois (1906). En montant au théâtre du Gymnase (Paris, 1911) sa deuxième œuvre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-crommelynck/#i_0

DOVJENKO ALEXANDRE PETROVITCH (1894-1956)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 328 mots

Fils de paysans ukrainiens, Dovjenko appartient à la première génération du cinéma soviétique, celle d'Eisenstein, de Poudovkine, de Donskoï. Théoricien, esthéticien avant d'être réalisateur, il a traité comme ses émules les thèmes fondamentaux de l'art engagé : la révolution et la collectivisation. La Terre (Zemlia, 1929-1930), probablement son chef-d'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-petrovitch-dovjenko/#i_0

FROISSART JEAN (1337 env.-apr. 1404)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 658 mots

Poète et chroniqueur français. Entre 1361 et 1369, Froissart séjourna en Angleterre au service de Philippa de Hainaut, devenue reine par son mariage avec Édouard III. Après la mort de celle-ci, il se retira à Valenciennes. Ordonné prêtre, il obtint une cure près de Mons. Il fréquenta la cour des ducs de Brabant, fut chapelain de Beaumont et chanoine de Chimay. Il voyagea en France, en Italie, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-froissart/#i_0

GARNIER ROBERT (1544-1590)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 573 mots

Poète et dramaturge français. Originaire du Maine, après avoir étudié le droit à Toulouse, Robert Garnier est en 1567 avocat au parlement de Paris, conseiller au présidial du Mans en 1569 et lieutenant criminel du Maine en 1574. Conseiller du roi Henri II avant de passer à la Ligue, il trépassa en pleine guerre civile. Bien que, dès 1566, il ait été lauréat aux Jeux floraux de Toulouse pour des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-garnier/#i_0

MAGNY OLIVIER DE (1529 env.-env. 1561)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 267 mots

Poète de la Renaissance française, originaire de Cahors comme Marot, Olivier de Magny entra tôt dans le sillage de Ronsard, dont il devint et resta le disciple. Monté à Paris dès 1547, il servit de secrétaire à l'humaniste Hugues Salel, dont il rassembla et publia les inédits après la mort de son protecteur (1553). En 1554 paraît d'Olivier de Magny un recueil d'Amours, inspiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-de-magny/#i_0

SAINT-EXUPÉRY ANTOINE DE (1900-1944)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 1 677 mots

« Pour moi, voler ou écrire, c'est tout un. » Les lauriers que l'épopée aérienne valut à l'aviateur-poète Antoine de Saint-Exupéry ont cessé d'auréoler son œuvre. La question est de savoir si le poète-aviateur a su conférer à l'éphémère d'une actualité, même prestigieuse, valeur d'éternité. Le mythe envolé, que reste-t-il ? Restent ce que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-de-saint-exupery/#i_0

SJÖSTRÖM VICTOR (1879-1960)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 540 mots

On doit à Charles Magnusson, directeur de la Svenska, d'avoir engagé les deux artistes qui devaient conférer au cinéma suédois ses lettres de noblesse et son label esthétique : Stiller et Sjöström. En passant du théâtre au septième art, ce dernier avait saisi la nécessité de rendre plus naturel le jeu de l'acteur du cinéma, aussi bien que d'insuffler aux pers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-sjostrom/#i_0

SPAAK CHARLES (1903-1975)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 676 mots

À Bruxelles où Charles naquit, les Spaak formaient une cellule bourgeoise aux idées très libérales et qui alliait avec bonheur le barreau, la politique et la littérature. Poète et dramaturge, Paul, son père, dirigea le Théâtre de la Monnaie (l'Opéra de Bruxelles) ; sa mère, née Janson, fut sénateur et, tandis que son aîné, Paul-Henry, devenait l'un des hommes d'État les plus notoires de l'Europe n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-spaak/#i_0

STILLER MAURITZ (1883-1928)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 348 mots

Contemporain, collaborateur et émule de Sjöström, qu'il dirigea comme metteur en scène, Stiller forma avec celui-ci le duo créateur de l'école suédoise de cinéma. D'origine judéo-russe, il était d'une santé délicate et d'une vive sensibilité, moins profonde peut-être que celle de Sjöström, mais aussi plus diverse. Cela explique la place de la comédie, qu'on tend trop à minimiser dans son œuvre. El […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritz-stiller/#i_0

VAN LERBERGHE CHARLES (1861-1907)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 342 mots

L'un des principaux représentants du mouvement symboliste en Belgique. Il appartient à cette Flandre francophone qui donna sans doute au pays le meilleur de ses écrivains d'expression française et l'un des surgeons les plus originaux du symbolisme. Comme Verhaeren, son aîné, comme ses condisciples Maeterlinck et Grégoire Le Roy, Charles van Lerberghe fut for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-van-lerberghe/#i_0