BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PERSPECTIVE

Afficher la liste complète (21 médias)

Par sa situation au carrefour de la science, de la culture humaniste et de la pratique artistique, la perspective, comme tout autre thème interdisciplinaire, échappe à un traitement conceptuel univoque. Dans son acception technique, le terme moderne de perspective désigne un système particulier de projection sur un plan bidimensionnel des objets à trois dimensions et de leurs divers rapports spatiaux, de telle sorte que la vision de l'image représentée corresponde à la vision des objets dans l'espace. Mais une telle définition privilégie l'aspect géométrique et mathématique de la perspective, elle renvoie à la géométrie descriptive, dont la perspective ne constitue qu'un « cas », caractérisé par une méthode projective particulière (projection centrale). Bien qu'il demeure encore assez problématique, il est tout autant important d'approfondir le mécanisme perceptif qui préside à l'illusion tridimensionnelle produite par l'image perspective : un tel phénomène fait entrer en ligne de compte aussi bien les données de l'optique physiologique et neurologique que les facteurs psychologiques de la vision.

Une approche plus traditionnelle, fondée sur une analyse philologique du terme « perspective », ainsi que sur des considérations sémantiques et historiques, révèle par ailleurs des corrélations encore plus complexes avec les autres domaines de la culture : avec la physique et avec la philosophie principalement, puisque le terme latin de perspectiva (de perspicere, « voir clairement ») concerne exclusivement l'optique et les problèmes gnoséologiques qui lui sont associés pendant toute la durée du monde classique et médiéval ; ce n'est qu'à la Renaissance que se produit, en Italie, une différenciation entre perspectiva naturalis, ou science de la vision, et perspectiva artificialis ou perspectiva pingendi, qui désigne la méthode graphique moderne de représentation spatiale. Cette dernière, qui est à l'origine du processus de rationalisation de la vision – et par conséquent de la connaissance – engagé au début du Quattrocento, demeure étrangère, pendant le

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

 

Pour citer cet article

Marisa DALAI EMILIANI, « PERSPECTIVE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PERSPECTIVE » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - L'art

Écrit par :  Raïssa BRÉGEATMarie-Thérèse de MALLMANNRita RÉGNIER

Dans le chapitre "Ligne, modelé, perspective"  : …  voisins. Cette disposition ne saurait être comprise sans un effort de « participation ». Il en va de même des effets perspectifs qui présupposent un déplacement accompli mentalement par le spectateur. C'est, en effet, en parcourant la fresque du regard qu'on découvre successivement et selon l'angle de vision convenable les divers aspects d'un… Lire la suite
FLOCON ALBERT (1909-1994)

Écrit par :  Joseph ABRAM

école Estienne est édité en 1961 sous le titre L'Univers des livres. En 1962, il publie, avec René Taton, La Perspective. C'est durant ces mêmes années qu'il met au point, avec André Barre, les règles d'une perspective « à champ visuel complet, mieux adaptée pour rendre compte de la situation réciproque des objets dans l'… Lire la suite
THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

Écrit par :  Daniel RABREAU

Dans le chapitre "Illusions scéniques et vie urbaine"  : …  , servit de base aux architectes, peintres et « scénographes » soucieux d'exposer les séductions de la perspective. Leurs interprétations graphiques imposaient un nouvel ordre au paysage urbain où rythme, symétrie et dignité architecturale traduisent une perception rationaliste de l'individu, de la société et de l'environnement. Le terme… Lire la suite
TRAITÉ DE LA PEINTURE, livre de Léonard de Vinci

Écrit par :  Martine VASSELIN

Dans le chapitre "« Ne lise mes principes qui n'est pas mathématicien »"  : …  « Le jeune homme doit d'abord apprendre la perspective, ensuite les proportions de toutes les choses », car « la perspective est bride et gouvernail de la peinture ». Mais à la perspective linéaire héritée de la tradition toscane et dont il critique certaines apories, Léonard propose des alternatives (perspective curviligne… Lire la suite
ALBERTI LEON BATTISTA (1404-1472)

Écrit par :  Frédérique LEMERLE

Dans le chapitre "Humanisme et architecture : le théoricien"  : …  lui-même, qui le destinait aux artistes (la version italienne est d'ailleurs dédiée à Brunelleschi), exposait la théorie de la perspective qui venait de déclencher une révolution dans la peinture florentine. Dans le De statua, il développa une théorie des proportions fondée sur l'observation des mensurations du corps de l'homme, conforme à la… Lire la suite
ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

Écrit par :  Pierre VAISSE

Dans le chapitre "L'art de la couleur"  : …  Un autre caractère des compositions réside dans l'utilisation de la perspective : des raccourcis exagérés, comme si les scènes étaient vues de près avec un angle de vision très ouvert, créent une puissante impression d'espace. Là aussi, le procédé n'était pas nouveau chez Altdorfer. Il s'appuie certainement sur la connaissance de l'art du Tyrolien… Lire la suite
ANAMORPHOSE, art

Écrit par :  Marie-José MONDZAIN-BAUDINET

Platon disait de la science qu'elle était fille de l'étonnement. Pour le peintre d'anamorphoses, elle devient la mère de l'illusion, à moins que, comme on va le voir, elle ne se charge obliquement de nous dire la vérité. « Maintes fois et avec non moins de plaisir que d'émerveillement, on regarde quelques-uns de ces tableaux ou cartes de… Lire la suite
ANAMORPHOSES OU THAUMATURGUS OPTICUS - LES PERSPECTIVES DÉPRAVÉES, livre de Jurgis Baltrušaitis

Écrit par :  Annamaria DUCCI

Le livre paru en 1955 sous le titre d'Anamorphoses ou perspectives curieuses, a été suivi de deux éditions révisées en 1969 et en 1984, la dernière augmentée de chapitres portant sur les miroirs et sur l'interprétation des anamorphoses au xxe siècle. L'… Lire la suite
APOLLODORE LE SKIAGRAPHE (fin -Ve-déb. -IVe s.)

Écrit par :  Roland MARTIN

Peintre athénien. Surnommé le peintre des ombres, Apollodore le Skiagraphe est associé à Zeuxis dans la conquête primordiale qu'effectua à cette époque la peinture grecque, la maîtrise de la lumière. Peu auparavant, Agatharcos avait résolu le problème de l'espace et du rendu des différents plans : il avait, en effet, mis au… Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

Écrit par :  Jean-Paul SAINT AUBIN

La photogrammétrie repose sur les principes et l'usage de la vue perspective, renouvelés par l'invention, au milieu du xixe siècle, de la photographie. La combinaison de plusieurs clichés photographiques permet en effet d'obtenir une vision dite « stéréoscopique », s'inspirant… Lire la suite
ARCHITECTURE & MUSIQUE

Écrit par :  Daniel CHARLES

Dans le chapitre "Les interférences entre structures sonores et espaces structurés"  : …  au xvie siècle, d'une « conscience spatiale » nouvelle. La découverte de la perspective allait se révéler beaucoup plus décisive : elle signalait bel et bien un changement de Weltanschauung, de vision générale du monde. On ne sera pas surpris, dès lors, de la couleur heideggérienne du jugement que… Lire la suite
AXONOMÉTRIE

Écrit par :  Daniel RABREAU

Technique de représentation graphique des objets à l'aide de projections effectuées sur des plans perpendiculaires aux trois directions principales, orthogonales, de ces objets (dont l'une est verticale), l'axonométrie est un procédé particulièrement utilisé en architecture, car il offre l'avantage de représenter, sur un même dessin, les trois… Lire la suite
BIBIENA LES GALLI dits

Écrit par :  Georges BRUNEL

Pendant un siècle environ, la famille Galli Bibiena a régné avec une autorité incontestée sur les scènes de théâtre de toute l'Europe. Les Galli, dits Bibiena, sont originaires de la région de Bologne, et se présentent comme les dépositaires de cette grande tradition des Quadraturisti, les peintres spécialistes des architectures… Lire la suite
BORROMINI (1599-1667)

Écrit par :  Claude MIGNOT

Dans le chapitre "« Je ne suis pas né pour être copiste »"  : …  Utilisant plus le compas que l'équerre et rejetant la perspective unifocale de la Renaissance, Borromini construit ses dessins sur des structures géométriques complexes, plurifocales et biaises. Il se plaît à construire sur l'oblique, des consoles des fenêtres d'attique du palais Barberini aux pilastres en gaine du portail… Lire la suite
BOSSE ABRAHAM (1602-1676)

Écrit par :  Nathalie HEINICH

Appartenant à une famille calviniste de Tours, Abraham Bosse vient s'établir à Paris très jeune et, sans ses démêlés avec l'Académie, nous ne saurions que très peu de choses sur la vie de cet artisan laborieux, père de dix enfants qu'il dut élever selon ses principes de protestant doctrinaire. À vingt-sept ans, Bosse se fait connaître par la suite… Lire la suite
BOTTICELLI SANDRO (1445-1510)

Écrit par :  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Dans le chapitre "La perspective"  : …  Cette préoccupation de la perspective, commune aux artistes florentins de son temps, l'amènera peu après à renouveler l'ordonnance traditionnelle en largeur, qui permettait de traiter le sujet en multipliant, dans le cortège fastueux des rois, les portraits des donateurs, de leurs familiers, des personnages importants de la cité. C'est une… Lire la suite
BRUNELLESCHI FILIPPO (1377-1446)

Écrit par :  Gian-Carlo ARGAN

Dans le chapitre "Artiste et ingénieur"  : …  Masaccio et Donatello, Brunelleschi fonde un nouveau système de représentation du monde : sa conception géométrique de l'espace (perspective) intéresse aussi la pensée et la recherche scientifique du xve siècle. Le relief du Sacrifice d'Isaac, composé pour le concours de 1401, révèle déjà l'attitude polémique du jeune… Lire la suite
COULEURS, histoire de l'art

Écrit par :  Manlio BRUSATIN

Dans le chapitre "Techniques et traités au Moyen Âge"  : …  est éloigné ou lorsqu'une épaisse couche d'air s'interpose entre l'œil et l'objet. « La perspective aérienne et des lointains » exprimée par Léonard est précisément cette condition de visibilité des objets dans une profondeur perspective que peut seule exprimer la couleur. Dans l'ensemble, le débat de la Renaissance sur la couleur reste enfermé… Lire la suite
DESARGUES GÉRARD (1591-1661)

Écrit par :  Universalis

Mathématicien français qui a introduit les premiers concepts de la géométrie projective. Desargues est né à Lyon, mais on connaît peu de chose sur les premières années de sa vie. Il a été conseiller technique du cardinal de Richelieu et du gouvernement français. D'après le biographe de Descartes, Adrien Baillet, il servait… Lire la suite
DI SOTTO, peinture

Écrit par :  Jean RUDEL

L'expression italienne di sotto in sù (de dessous vers le haut) désigne les figures vues en raccourci de dessous ; grâce à un effet de perspective accusé, le peintre donne l'illusion que ses personnages occupent une position élevée et, dans certains cas, il crée même l'impression d'une ascension dans l'… Lire la suite
FRESQUE

Écrit par :  Ève BORSOOK

Dans le chapitre "Thèmes et rôles des fresques"  : …  ce sont les Siennois du xive siècle qui, les premiers, se sont essayés à la perspective. Au cours du xve siècle, le goût pour ces procédés picturaux amena à une contradiction telle entre les peintures et leur support architectural réel, que les principaux architectes et théoriciens de l'époque… Lire la suite
FRESQUES DE LA CHAPELLE BRANCACCI, MASACCIO (Florence)

Écrit par :  Barthélémy JOBERT

contemporaine, insiste, dans le détail des figures, sur le rôle de la lumière qui donne un modelé plus réaliste. Il inscrit en même temps ses personnages dans une composition générale où s'affirment pour la première fois, avec rigueur, les règles de la perspective qui vont ensuite se répandre dans toute l'Italie puis en Europe et caractériser le… Lire la suite
GHIRLANDAIO DOMENICO DI TOMMASO BIGORDI dit (1449-1494)

Écrit par :  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Les premières œuvres du peintre florentin Domenico Ghirlandaio montrent l'influence de Verrocchio, qui l'avait précédé chez leur maître commun, Baldovinetti. Ainsi La Vierge à l'Enfant de Ghirlandaio, conservée à la National Gallery de Washington, est proche, à bien des égards, de celle de Verrocchio qui appartient au musée de… Lire la suite
GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - Les arts de la Grèce

Écrit par :  Pierre DEVAMBEZAgnès ROUVERET

Dans le chapitre " Le classicisme"  : …  ne se perde pour lui du spectacle ni de l'audition. Œuvre d'art en lui-même, le théâtre fut aussi, pour les autres formes artistiques, un adjuvant puissant ; il inspire peintres et sculpteurs, il donne au public des exigences nouvelles de vraisemblance et de réalisme, et l'exécution des décors suggère les premières recherches de perspectiveLire la suite
GUO XI [KOUO HI] (1020 env.-env. 1100)

Écrit par :  Pierre RYCKMANS

Dans le chapitre "L'espace de Guo Xi"  : …  Les problèmes théoriques de perspective ont été pour la première fois abordés dans le traité de Guo Xi, avec l'énoncé et la définition des « trois modes de distanciation » (san yuan) : distance en altitude, distance en profondeur et distance en plan. Dans la pratique picturale, la « distance en profondeur » constitue la conquête… Lire la suite
HUMANISME

Écrit par :  André GODINJean-Claude MARGOLIN

Dans le chapitre "Érasme et la peinture : mythes et réalité"  : …  élève Dürer au rang de stéréographe ou de perspectiviste ». Grâce à sa maîtrise de la perspective, il nous fait éprouver la tridimensionnalité de l'objet au-delà de l'aspect qu'en donne sa projection sur la surface de l'image. Tout à fait cohérents de la part d'un humaniste et d'ailleurs nullement serviles, emprunts et réminiscences littéraires… Lire la suite
IMITATION, esthétique

Écrit par :  Danièle COHNFrançois TRÉMOLIÈRES

Dans le chapitre "Imitation, histoire et forme"  : …  innovation et tradition, caractéristique et universalité. La perspective n'imite pas le perçu, non plus que la perception. Elle construit une certaine convention qui passe, un temps du moins, pour être la vision naturelle. Ernst H. Gombrich en administre la preuve à propos des paysages peints par Constable, dans L'Art et l'illusionLire la suite
JAPON (Arts et culture) - Les arts

Écrit par :  François BERTHIERFrançois CHASLINUniversalisNicolas FIÉVÉAnne GOSSOTChantal KOZYREFFHervé LE GOFFFrançoise LEVAILLANTDaisy LION-GOLDSCHMIDTShiori NAKAMAMadeleine PAUL-DAVID

Dans le chapitre "Les grands genres de l'Ukiyo-e"  : …  de faire rêver. Dans la formulation de ce nouveau paysage, un élément d'origine étrangère joua un rôle déterminant : la perspective linéaire, que découvraient les artistes japonais à travers les ouvrages européens et chinois importés au xviiie siècle. En effet, même dans ses applications maladroites, la perspective rénovait la vision du… Lire la suite
LE PRINTEMPS DE LA RENAISSANCE. LA SCULPTURE ET LES ARTS À FLORENCE 1400-1460 (exposition)

Écrit par :  Christian HECK

Dans le chapitre "Un nouvel espace mental"  : …  prédelle en bas-relief de marbre, qui est la première œuvre, tous domaines confondus, à utiliser les ressources de la perspective linéaire établie par Brunelleschi. Il s’y appuie sur des lignes convergeant vers un point de fuite unique. Il propose aussi, pour la première fois, un sentiment de l’espace extérieur par la technique du stiacciatoLire la suite
MANTEGNA ANDREA (1431-1506)

Écrit par :  Pietro ZAMPETTI

Dans le chapitre "Les fresques des Eremitani"  : …  et inhumaines. Mantegna fut préoccupé jusqu'à l'obsession par les problèmes de la perspective ; il isole et détache des scènes sur lesquelles il prend un point de vue de bas en haut. Il crée des images cristallines, intemporelles, comme fermées à la communication, parce que chacune de ses figures semble prisonnière de sa propre grandeur. Ces… Lire la suite
MARQUETERIE

Écrit par :  Catherine ROSEAU-LÉVESQUE

Dans le chapitre "Marqueterie et perspective"  : …  Les réflexions sur la perspective qu'entreprirent, vers 1425, à Florence, les premiers théoriciens de la Renaissance : Brunelleschi, Alberti, Paolo Uccello, Piero Della Francesca, apportèrent une petite révolution dans l'esprit de la marqueterie ; elles en renouvelèrent et elles en fixèrent pour… Lire la suite
MODÈLE

Écrit par :  Raymond BOUDONHubert DAMISCHJean GOGUELSylvanie GUINANDBernard JAULINNoël MOULOUDJean-François RICHARDBernard VICTORRI

Dans le chapitre "Le peintre et son modèle"  : …  (Aristote) revient à signifier qu'il la prend pour modèle, dans ses objets et plus encore dans ses opérations, sinon dans son principe même. Si la perspective sert à démontrer la peinture (idée sur laquelle insistera Léonard de Vinci), c'est dans la mesure où elle se présente moins comme un cours de recettes ou de procédures d'illusion que… Lire la suite
MOGHOLS

Écrit par :  Andrée BUSSONAndré GUIMBRETIÈREMark ZEBROWSKI

Dans le chapitre "La composition et la palette"  : …  du règne d'Akbar succède la composition en diagonale empruntée à la Perse. Puis apparaît l'emploi de diverses perspectives : la perspective en hauteur, la perspective aérienne et panoramique, la perspective occidentale et la perspective orientale (ou perspective inversée : les lignes partant du fond de la composition convergent au premier plan… Lire la suite
MOSAÏQUE, art

Écrit par :  Jean-Pierre DARMONHenri STERN

Dans le chapitre "Byzance"  : …  les fait planer dans l'espace. Pour obtenir cet effet, on tient compte des règles de la perspective afin que les personnages représentés sur des surfaces courbes ne paraissent pas déformés au spectateur. Celui-ci les voit se détacher du fond et se mouvoir autour de lui dans un espace scandé et rythmé par l'ordonnance architecturale… Lire la suite
ORGANIQUE ARCHITECTURE

Écrit par :  Bruno ZEVI

Dans le chapitre "Équivoques romantiques"  : …  les espaces et les enveloppes ; il se défie, en conséquence, de toute loi a priori, et par-dessus tout de la perspective qui privilégie un point de vue. Il aspire à être le décor de la démocratie et du peuple, et non de la foule et de l'État ; il va souvent chercher son inspiration dans les constructions « mineures », édifiées « sans… Lire la suite
PAYSAGE, peinture

Écrit par :  Eugenio BATTISTI

Dans le chapitre "Histoire du paysage pictural"  : …  soit portée au second plan ; il faut aussi que leur corrélation soit fondée sur une perspective scientifique ou sur une perspective intuitive, qui joue un rôle prioritaire sur chacun de ceux-ci. Cette corrélation peut utiliser des expédients qui, abstraits ou optiques, sont d'ailleurs souvent répétés, tels que la série des décors latéraux ou… Lire la suite
PEINTURE À FRESQUE SUR ENDUIT LISSE (Rome)

Écrit par :  Gilles SAURON

Jusqu'à la fin du iie siècle avant notre ère, les Romains décoraient les murs de leurs habitations selon un procédé illusionniste utilisé dans l'ensemble de la Méditerranée hellénisée : du stuc moulé et peint imitait des murs en appareil isodome (… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE - Optique photographique

Écrit par :  Pascal MARTIN

Dans le chapitre "Principe des chambres grand format"  : …  Il est couramment admis qu'une bascule du corps avant permet de modifier le plan de mise au point et qu'une bascule du corps arrière change la perspective. Cette approche, résolument simplifiée, est en première approximation relativement juste. Cependant, la conjonction de ces différents mouvements est en fait beaucoup plus riche. Si l'utilisation… Lire la suite
PIERO DELLA FRANCESCA (entre 1415 et 1420-1492)

Écrit par :  Pasquale ROTONDI

Dans le chapitre "De « La Flagellation » aux fresques d'Arezzo"  : …  et sévère, le tout dans un accord parfait des images humaines et architecturales à qui la perspective assigne des positions et des développements inéluctables, « cage lumineuse, sans fissures, où l'humanité ne peut pas errer » (Chastel). Aussi petit qu'un tableau votif (hauteur 59 cm, longueur 81,5 cm), mais aussi grandiose qu'une fresque, ce… Lire la suite
POZZO ANDREA (1642-1709)

Écrit par :  Germain BAZIN

Dans le chapitre "L'architecte"  : …  Il est difficile de séparer chez Pozzo le peintre de l'architecte. Son œuvre d'architecte est fort bien connue, grâce à son traité de perspective publié à Rome en 1693 et 1700 (Perspectiva pictorum et architectorum), dans lequel il a reproduit ses principales créations. Sa formation d'architecte est… Lire la suite
PRÉHISTORIQUE ART

Écrit par :  Laurence DENÈSJean-Loïc LE QUELLECMichel ORLIACMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSDenis VIALOU

Dans le chapitre "Techniques et styles"  : …  certains critères stylistiques, telle la mise au point graphique de l'illusion de la perspective pour des représentations en deux dimensions vues de profil. D'animaux représentés en profil absolu, sauf les cornes vues de face, c'est-à-dire en « perspective tordue » (le bison gravé de La Grèze, par exemple), se différenciait le profil en «… Lire la suite
PSYCHANALYSE & PEINTURE

Écrit par :  Jean-François LYOTARD

Dans le chapitre "La peinture et l'impouvoir"  : …  » de la troisième période (1878-1892), qui suggère un rapprochement avec celui des primitifs romans ; enfin, lors de la dernière période, de 1892 à la mort en 1906, redécouverte sinon de la perspective du Quattrocento, du moins d'une expression de la profondeur analogue à celle des baroques ou, mieux encore, des aquarellistes de l'Extrême-Orient… Lire la suite
RACCOURCI, peinture

Écrit par :  Jean RUDEL

Terme désignant un effet visuel qui tend à exagérer la perspective par une réduction de celle-ci. La théorie perspective a considérablement facilité la représentation du raccourci. En Italie, dès le xve siècle — en dépit des conseils de prudence d'un Alberi —, le Lire la suite
RÉCIT

Écrit par :  Louis MARINJean VERRIER

Dans le chapitre "La fonction du spectateur et le dispositif perspectif"  : …  homogène d'une profondeur illusoire construite selon les lois et les règles de la perspective. Placé au point de vue du dispositif perspectif, le spectateur immobile ne reçoit et ne peut contempler qu'un moment du récit que le peintre met en scène. Or, comment raconter une histoire lorsque les exigences formelles et structurales de l'œuvre de… Lire la suite
SCÉNOGRAPHIE

Écrit par :  Jean CHOLLET

Dans le chapitre "Renouer avec le modèle antique"  : …  de ce qui allait être un modèle théâtral durant des siècles, avec notamment l'instauration d'une dichotomie entre la salle et une scène aménagée – jusque dans son plancher incliné – pour créer l'illusion à travers le jeu de la perspective. La scénographie élaborée en cette période, puis à travers ses évolutions et variations jusqu'au xixeLire la suite
THE SCIENCE OF ART, livre de Martin Kemp

Écrit par :  François-René MARTIN

Dans le chapitre "Invention et développement de la perspective linéaire"  : …  s'agisse de perspective, de camera obscura ou d'analyse des couleurs, qui ordonne la réflexion de Kemp. En accord avec le terme grec Optiké, que l'on peut aussi bien traduire par « science de la vision » que par « perspective », Kemp ouvre sa première partie sur l'invention à Florence de la perspective linéaire par Filippo Lire la suite
SERLIO SEBASTIANO (1475-env. 1554)

Écrit par :  Sylvia PRESSOUYRE

Architecte et théoricien de l'architecture italien. Il fut l'élève à Rome de Baldassare Peruzzi qui lui légua ses notes et ses dessins. À Venise, où il se rendit sans doute après le sac de Rome de 1527, Serlio fut bien accueilli dans le milieu savant de Trissino, d'Alvise… Lire la suite
SIENNOISE ÉCOLE

Écrit par :  Enzo CARLI

Dans le chapitre "Ambrogio Lorenzetti"  : …  Les recherches qu'Ambrogio poursuivit de manière intuitive sur la perspective dans beaucoup de ses œuvres se ramènent de même à cette dialectique entre ligne et couleur, par laquelle se transfigurent sur un mode lyrique les rapports de profondeur spatiale que Pietro avait brillamment tirés de l'exemple de Giotto… Lire la suite
THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et sociétés

Écrit par :  Jean-Marie PRADIER

Dans le chapitre "Théâtre et logos"  : …  intellectuel et affectif qui a profondément marqué l'organisation et la pratique des arts en Occident. La perspective a appris aux artistes à produire du faux-vrai pour un observateur dont le point de vue est supposé coïncider avec celui que l'on a adopté pour le construire. En fournissant une méthode pour maîtriser la distribution dans… Lire la suite
TRAITÉ DE LA PEINTURE, livre de Leon Battista Alberti

Écrit par :  Martine VASSELIN

Dans le chapitre "Un traité en triptyque sur un modèle rhétorique"  : …  l'art de peindre empruntés à Euclide : points, lignes, surfaces, angles, présentés selon une complexité croissante. Le couronnement en est l'exposé d'une méthode à la fois pratique et fondée scientifiquement pour construire le tableau selon un système de perspective unique et cohérent. Cette démonstration explique l'éloge de son ami Cristoforo… Lire la suite
TROMPE-L'ŒIL

Écrit par :  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

On pourrait dire que le trompe-l'œil est une représentation destinée à donner l'illusion de la réalité, si cette définition n'était également applicable à presque toutes les œuvres d'art de conception réaliste. Le trompe-l'œil naît quand la volonté de « tromper » l'emporte sur l'intention esthétique et incite l'artiste à utiliser tous les artifices… Lire la suite
UCCELLO PAOLO (1397-1475)

Écrit par :  Alessandro PARRONCHI

scientifique ; mais la science sur laquelle il s'appuie, l'optique de son temps, ou perspective, reste essentiellement psychologique ; son intellectualisme extrême l'amène à condenser, dans une exécution impeccable et avec un acharnement d'artisan poussé au paroxysme, des aspects de la réalité soigneusement interprétés à la… Lire la suite
URBANISME - Théories et réalisations

Écrit par :  Françoise CHOAY

Dans le chapitre "Les traités d'architecture et l'art urbain"  : …  Celles-ci ne sont pas alors le seul produit de la théorie, mais trahissent l'influence du théâtre et de la peinture qui consacrent le caractère visuel et spectaculaire du nouvel espace urbain. La perspective y joue un rôle aussi important que les règles de la symétrie et de l'harmonie… Lire la suite
VAN EYCK HUBERT (? 1390-1426) ET JAN (1390 env.-1441)

Écrit par :  Jean-Pierre CUZIN

Dans le chapitre "Une technique maîtrisée"  : …  et la pierre, le bijou et l'étoffe. Elle est jointe à une maîtrise nouvelle de la perspective linéaire, qui conquiert l'espace avec des architectures scrupuleusement construites en fonction d'un unique « point de fuite », et de la perspective atmosphérique, qui lui permet de traduire les grands espaces. Le fourmillement innombrable de détails… Lire la suite
VÉDUTISTES

Écrit par :  Giuliano BRIGANTI

écrivait à Teodor Ameyden, entre 1620 et 1630, il plaça la vue architectonique ou perspective architectonique au sixième rang des différentes manières de peindre : « Sixièmement, savoir bien peindre les perspectives et les architectures, ce qui implique la connaissance de l'architecture et la lecture des ouvrages relatifs à… Lire la suite
VERMEER DE DELFT (1632-1675)

Écrit par :  Albert BLANKERT

Dans le chapitre "Vermeer et ses contemporains"  : …  dans ses trompe-l'œil. Avec son ami Samuel van Hoogstraeten il créa les premières natures mortes en trompe-l'œil et construisit des « boîtes perspectives », comme celle de la National Gallery de Londres, où l'œil regardant à travers un oculaire a l'illusion presque parfaite de voir avec la troisième dimension un intérieur du xviie siècle.… Lire la suite
ZEUXIS (-464 env.-env. -398)

Écrit par :  Alain MAHUZIER

Peintre grec, sans doute originaire d'Héraclée de Lucanie en Grande-Grèce. Présent à Agrigente en ~ 406 lors du sac de la ville par les Carthaginois, il est entre ~ 413 et ~ 399 à Pella, la capitale du roi Archélaos de Macédoine où il réalise le décor pariétal des salles d'apparat du palais (mais ni les textes ni l'archéologie n'ont livré d'… Lire la suite

Afficher la liste complète (57 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.