BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CUBISME

Le cubisme constitue par son aspect expérimental le mouvement artistique le plus radical du premier quart du xxe siècle. On considère généralement qu'il est à l'origine de tous les courants abstraits de l'art moderne et qu'il a exercé une influence profonde sur l'architecture et l'esthétique industrielle du xxe siècle. Ses liens avec la littérature et la musique sont également connus. Dans ce sens, on peut dire que le cubisme est un mouvement intellectuel total, tendant à regrouper toutes les activités créatrices sous l'égide des beaux-arts ; les documents de l'époque montrent qu'à l'origine son acception était plus large qu'aujourd'hui.

Il fut la réaction la plus consciente contre le positivisme de l'école naturaliste du xixe siècle, qui traduisait la réalité en termes de pure sensualité. Il rompait aussi avec l'art post-impressionniste de la fin du xixe siècle, qui recourait à l'exagération de la composition, de la couleur et des formes pour exprimer les aspects essentiels de la nature. En utilisant sous une forme emblématique des fragments isolés du monde visible, le cubisme formula et tenta d'exprimer une réalité absolue. C'est ainsi que l'aspect conceptuel de la création, combiné à la conception classique de l'autonomie de l'œuvre d'art, détermine le style et l'iconographie du cubisme. Le trait le plus caractéristique de ce mouvement est l'utilisation qu'il fait des formes géométriques. Mais la représentation simultanée qu'il donne de toutes les facettes d'un sujet est plus significative. Cette simultanéité, concept pictural de l'espace-temps, fut peut-être la plus grande innovation du cubisme. Elle marque la rupture avec l'espace pictural fondé sur un angle de vision unique, qui datait de la Renaissance, et ouvre donc un chapitre nouveau de l'histoire de l'art occidental. Le concept de simultanéité présupposant la représentation du sujet sur une surface plane, le cubisme est avant tout un style pictural. Il prétend donner du sujet une image plus objective que sa simpl […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CUBISME » est également traité dans :

ABSTRAIT ART

Écrit par :  Denys RIOUT

Dans le chapitre "Genèse de l'abstraction"  : …  l'innovation et convaincre les détracteurs de l'art abstrait. Dans son plaidoyer pour la peinture *cubiste, qui sera considérée comme la dernière et indispensable étape avant l'abstraction proprement dite, Apollinaire prédit : « On s'achemine ainsi vers un art entièrement nouveau, qui sera à la peinture, telle qu'on l'avait envisagée jusqu'ici, ce… Lire la suite
AFFICHE

Écrit par :  Michel WLASSIKOFF

Dans le chapitre "Les avant-gardes"  : …  art de l'affiche en vient à bouleverser le regard communément porté sur la représentation picturale.* Ainsi, à partir de 1910, Braque et Picasso, attentifs à la réalité du quotidien, et en particulier aux trouvailles plastiques de l'affichage mural, inscrivent des lettres peintes au pochoir et introduisent des éléments de textes découpés dans des… Lire la suite
AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

Écrit par :  Louis PERROIS

Dans le chapitre "Les classifications régionales et tribales"  : …  *À mesure que les pièces affluaient en Europe, l'intérêt pour toutes les productions africaines grandissait, mais il fallut attendre la « découverte » des cubistes pour qu'une véritable mode artistique se développe. Les collections constituées à cette époque ne rendirent pas les services qu'on aurait pu en attendre, car l'ethnologie du début du Lire la suite
ALTMAN NATHAN (1888-1970)

Écrit par :  Anatole KOPP

… *Artiste soviétique. Après des études au collège artistique d'Odessa (1903-1907), Altman part en 1910 pour Paris, où il découvre le cubisme. Il rentre dès 1911 en Russie et s'installe à Saint-Pétersbourg, foyer de l'avant-garde russe. Sans se rallier totalement à un mouvement précis, il participe parallèlement aux manifestations du Monde de l'art et… Lire la suite
APOLLINAIRE GUILLAUME (1880-1918)

Écrit par :  Michel DECAUDIN

Dans le chapitre "La critique d'art"  : …  Soirées de Paris, dont il veut faire la tribune de l'art nouveau, et dans Der Sturm. *Il a très rapidement senti l'originalité de la peinture nouvelle. Mais il n'a utilisé qu'avec circonspection le terme de cubisme, plus attaché qu'il est à l'esprit créateur qu'à une doctrine systématique. Il n'emploie le mot qu'à la fin de 1911 et,… Lire la suite
ARCHIPENKO ALEXANDRE (1887-1964)

Écrit par :  Viviane MARKHAM

… *Artiste américain d'origine ukrainienne. Après un passage à l'école d'art de Kiev, sa ville natale, où, de 1902 à 1905, il étudie la peinture puis la sculpture, et un séjour à Moscou, où il poursuit ses études, Archipenko s'installe à Paris en 1908. L'enseignement académique de l'École des beaux-arts le rebute très rapidement et il choisit d'… Lire la suite
ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

Écrit par :  Jean-Louis FERRIER

Dans le chapitre "L'objet de civilisation contemporain. Delaunay"  : …  L'art moderne, une fois encore, fera comprendre de quoi il s'agit exactement.* Lorsque, dans les premières années du xxe siècle, le public et la critique reprochent aux peintres cubistes de « déformer » et que M. Jules-Louis Breton va même jusqu'à alerter le Parlement, les cubistes rétorquent que tous leurs efforts visent, au… Lire la suite
AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

Écrit par :  Andrzej TUROWSKI

Dans le chapitre "Les années 1910 : la naissance de l'avant-garde, l'expressionnisme"  : …  En Europe de l'Est, au début de la deuxième décennie du xxe siècle, le *cubisme fut considéré dans le cercle d'artistes de l'avant-garde naissante comme une forme particulière d'expression individuelle subordonnée à l'expressionnisme, courant principal identifié à la modernité dans l'art. Les jeunes artistes acceptaient… Lire la suite
BATEAU-LAVOIR LE

Écrit par :  Maïten BOUISSET

… *Situé sur une petite place, au niveau du numéro 13 de la rue de Ravignan à Paris, constitué par un amas hétéroclite de poutres, de planches et de verrières, qu'aucune compagnie ne consentit jamais à assurer contre les risques d'incendie, cet étrange ensemble d'ateliers vétustes et obscurs appartient à l'histoire de l'art moderne. En effet, à partir… Lire la suite
BERNE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

Écrit par :  Daniel HARTMANN

… *Le musée des Beaux-Arts de Berne doit sa réputation mondiale à la fondation Paul Klee ainsi qu'à la fondation Rupf qu'il abrite officiellement depuis 1952 et 1962. Ces éléments ont précipité l'évolution d'un musée à caractère cantonal et national vers une institution de classe internationale. Ouvert en 1879 sur l'initiative de la Société bernoise d… Lire la suite
BOCCIONI UMBERTO (1882-1916)

Écrit par :  Maïten BOUISSET

… *« Il n'y a qu'une loi pour l'artiste, c'est la vie moderne et la sensibilité futuriste », écrivait Umberto Boccioni, qui est incontestablement, avec le poète Marinetti, le protagoniste le plus important et la figure la plus complète du mouvement futuriste : il en fut le théoricien le plus lucide, tout en demeurant avant tout peintre et sculpteur.… Lire la suite
BRAQUE GEORGES (1882-1963)

Écrit par :  Dominique BOZO

… de ses propos moralistes, du caractère méditatif de sa peinture et de son souci des thèmes simples,* la critique n'a-t-elle pas toujours su discerner le rôle primordial de Braque dans la révolution cubiste ni l'originalité et la force de son œuvre de maturité ! « La femme qui m'a le plus aimé », aurait dit Picasso en parlant de Braque. Cette… Lire la suite
CÉZANNE PAUL (1839-1906)

Écrit par :  Barthélémy JOBERT

Dans le chapitre "Parcours et formes"  : …  l'un des traits caractéristiques de son génie, génie d'un peintre annonciateur ou initiateur du *cubisme. Ce côté prophétique semble bien loin, en tout cas, des préoccupations de l'artiste qui, dans les quinze dernières années de sa vie, rassemble tout son travail antérieur, en particulier dans la seconde série des Montagne Sainte-VictoireLire la suite
CHARCHOUNE SERGE (1888-1975)

Écrit par :  Jacques ZEITOUN

…  naïvement abstraites, irrationnelles plutôt que surréalistes et d'un caractère mystique. *Le cubisme, découvert à Moscou, mais expérimenté avec Henri Le Fauconnier à Paris où il arrive en 1912, lui est une occasion à la fois de se libérer des contraintes de la représentation et de discipliner son tempérament russe trop désordonné à ses… Lire la suite
CHRONIQUES D'ART, 1902-1918, livre de Guillaume Apollinaire

Écrit par :  Jacinto LAGEIRA

Dans le chapitre "Un témoin du cubisme et du futurisme"  : …  travers des tableaux de l'artiste, son propre mouvement, l'orphisme, qui n'aura pas de lendemains. *Mais ces inexactitudes sont oubliées dès que l'on se plonge dans les textes sur les avant-gardes, principalement le cubisme et le futurisme, les deux seuls mouvements qui donnèrent lieu du vivant d'Apollinaire à deux publications séparées, le livre… Lire la suite
COLIN PAUL (1892-1985)

Écrit par :  Marc THIVOLET

… *L'affichiste Paul Colin a vécu son enfance et son adolescence dans l'effervescence créatrice qui animait à cette époque sa ville natale, Nancy, l'un des centres de l'Art nouveau. Désireux de devenir peintre, mais soucieux de concilier sa vocation et les inquiétudes de ses parents qui veulent le voir exercer une activité stable, il entreprend des… Lire la suite
COLLAGE

Écrit par :  Catherine VASSEUR

Dans le chapitre "Les papiers collés : un nouveau langage"  : …  et associative commune à ce que l'on nommera plus tard le collage et à l'assemblage. Bien que* marqués par le cubisme, les animateurs des futures avant-gardes entendent néanmoins le dépasser, en mettant ses conquêtes esthétiques au service, non de l'art, mais de l'homme. Le collage se dégage de son cadre artistique pour devenir le creuset d'… Lire la suite
CONSTRUCTIVISME

Écrit par :  Andréi NAKOV

Dans le chapitre "Le rôle des sculpteurs Gabo et Tatline"  : …  inspirés de la pensée constructiviste – le sculpteur russe Naum Gabo (1890-1977) – écrit que le *cubisme n'a été pour lui qu'une phase préliminaire. Le cubisme parisien constitue en effet, avec le futurisme italien, la source de la réflexion des artistes russes des années 1910-1915 ; avec l'abstraction radicale de Malevitch, il leur fournit un… Lire la suite
COOPER DOUGLAS (1911-1984)

Écrit par :  Pierre GEORGEL

…  de ce peintre, les études de synthèse publiées à l'occasion des belles expositions sur le *cubisme qui lui furent confiées en 1971 par le Metropolitan Museum de New York et en 1983 par la Tate Gallery de Londres, un volume traduit en plusieurs langues sur les grandes collections privées, de courts essais ou des éditions de documents sur… Lire la suite
CSAKY JOSEPH (1888-1971)

Écrit par :  Nicole BARBIER

… *Sculpteur d'origine hongroise, naturalisé français en 1922, Joseph Csaky arrive à Paris en 1908, après s'être formé à l'École supérieure des arts décoratifs de Budapest. Il s'installe à la Ruche où il fréquente les artistes de l'école de Paris. On conçoit donc qu'il ait été attiré par le cubisme auquel il s'adonne dès 1911, participant au Salon d'… Lire la suite
DELAUNAY ROBERT (1885-1941) & SONIA (1885-1979)

Écrit par :  Étiennette GASSER

…  idées et des théories de son temps pour les développer, les contredire et enfin les dépasser. Le *cubisme s'élaborait alors, guidé par un sévère esprit de géométrie et enfermé dans une inexorable monochromie. L'instinctif Delaunay aspirait à reconstruire le monde, non point selon un principe rationnel, mais en accord avec une puissance active, la… Lire la suite
LES DEMOISELLES D'AVIGNON (P. Picasso)

Écrit par :  Hervé VANEL

  *Au titre pudique Les Demoiselles d'Avignon Picasso préférait encore le sobriquet de « Bordel philosophique ». Au moins rendait-il compte de la réaction de ceux qui, voyant pour la première fois dans l'atelier du peintre ce tableau « grand comme un mur » (Max Jacob) en saisissaient bien la charge érotique sans… Lire la suite
DERAIN ANDRÉ (1880-1954)

Écrit par :  Michel HOOG

Dans le chapitre "Unité profonde de l'œuvre"  : …  gravure populaire, à l'art byzantin ou à l'art nègre, que Derain fut un des premiers à interroger.* De là, son rôle dans l'invention du cubisme, où il accompagne pendant un temps Picasso et Braque, si même il ne les précède pas. De là aussi son avidité à étudier tout ce que l'art du passé peut lui offrir comme solution à ses problèmes plastiques.… Lire la suite
DUCHAMP-VILLON RAYMOND (1876-1918)

Écrit par :  Nicole BARBIER

… *Frère de Jacques Villon et de Marcel Duchamp, Raymond Duchamp-Villon suit des études de médecine pendant trois ans avant de décider, en 1898, de se consacrer uniquement à la sculpture. Ses premières réalisations dénotent une influence de l'Art nouveau (Yvette Guilbert) et la série d'œuvres qu'il exécute entre 1904 et 1907 est tout à fait… Lire la suite
ÉCRITS, livre de Kasimir Malévitch

Écrit par :  Marcella LISTA

Dans le chapitre "Le « zéro » des formes et la fondation de l'esthétique suprématiste"  : …  Quadrangle, plus connu sous le titre de Carré noir (1915, galerie Trétiakov, Moscou). *Avec l'ambition de fonder une nouvelle origine, Du cubisme et du futurisme au suprématisme s'écarte en fait du mythe primitiviste, où s'alimentait notamment la théorie abstraite de Kandinsky, et cela par un rejet explicite de « l'art du… Lire la suite
EINSTEIN CARL (1885-1940)

Écrit par :  Liliane MEFFRE

Dans le chapitre "L'art, création d'un monde nouveau"  : …  de ce mouvement, il livre lui-même la clef de son enthousiasme : « Nous savons bien que le *cubisme ne nous aurait pas passionnés comme il l'a fait s'il n'avait été qu'une affaire purement optique. » De fait, Einstein a vu dans le cubisme la possibilité de transformer la vision mais, également, en éliminant la reproduction d'objets figés,… Lire la suite
ESPACE, architecture et esthétique

Écrit par :  Françoise CHOAYJean GUIRAUD Universalis

Dans le chapitre "Perception esthétique de l'espace"  : …  qu'on aurait cru fixe, dès qu'il est objet perçu, épouse les fluences de notre propre durée. Et le *cubisme, par l'invention d'une perspective à foyers multiples, débouche à cet égard sur une intuition décisive. Non parce qu'il articule la succession des moments de saisie, mais parce qu'il en découvre, au contraire, les discontinuités. Du cubisme… Lire la suite
EXTER ALEXANDRA ALEXANDROVNA (1882-1949)

Écrit par :  Cécile GODEFROY

…  dominant en Russie de 1909 à 1912, Exter approfondit sa connaissance de la peinture européenne et* côtoie les milieux cubistes, ce dont témoignent le traitement géométrique et le choix de ses sujets extraits de la modernité urbaine (série des Ponts et des Villes, 1911-1912). Si l'influence de Léger, Gleizes et Delaunay est à… Lire la suite
FAUVISME

Écrit par :  Michel HOOG

Dans le chapitre "La fin du fauvisme"  : …  austérité la plus voulue, la plus disciplinée, dans laquelle on ne peut pas ne pas voir l'amorce du *cubisme. Fauvisme et cubisme sont en quelque sorte deux moments opposés d'un mouvement pendulaire. À ses débuts au moins, le cubisme a été le fait d'hommes ayant participé au fauvisme : en 1908-1909, Derain, Dufy, Friesz, Delaunay, Braque relèvent,… Lire la suite
FEININGER LYONEL (1871-1956)

Écrit par :  Charles SALA

Dans le chapitre "Lumières et transparences : les traces du réel"  : …  Pendant un séjour parisien, de 1906 à 1908, il avait déjà pris connaissance des recherches *cubistes. Après 1911, il oriente définitivement sa démarche en devenant l'ami de Robert Delaunay, et certaines de ses peintures de l'époque montrent clairement la dette contractée avec lui et avec Jacques Villon. Dans Le Pont (1913,… Lire la suite
FUTURISME

Écrit par :  Jean-Louis COMOLLIClaude FRONTISIClaude KASTLER

Dans le chapitre "L'image futuriste"  : …  Fillette courant sur le balcon (1912) de Balla réalise certainement le prototype du genre. À* l'exemple des cubistes, les futuristes précipitent la fin de l'homogénéité de la surface peinte. Rompus à l'usage de la typographie – l'expérience des tracts y est pour quelque chose –, ils intègrent précocement les mots à l'image ; d'abord en tant… Lire la suite
LE FUTURISME À PARIS (exposition)

Écrit par :  Henri BEHAR

… transportés à l'Armory Show de New York (1913) vont par la suite irradier l'avant-garde européenne. *De cette synthèse participent les œuvres des cubofuturistes russes et celles des vorticistes anglais, en dialogue avec les Italiens. La controverse, suscitée par le commissaire de l'exposition, Didier Ottinger, n'a pas manqué d'éclater. Ne prétendait… Lire la suite
GÉNÉALOGIE DES DEMOISELLES D'AVIGNON - (repères chronologiques)

Écrit par :  Hervé VANEL

…  des armes. Pour aider les gens à ne plus être le sujet des esprits, à devenir indépendants. » *L'ouvrage d'Émile Bernard Souvenirs sur Paul Cézanne et lettres inédites contient cette maxime de Cézanne généralement interprétée comme les prémices du cubisme : « Tout dans la nature se modèle selon la sphère, le cône et le cylindre. Il… Lire la suite
GEORGES BRAQUE (C. Einstein)

Écrit par :  Dominique CHATEAU

…  cette théorie, si son œuvre n'était exemplaire. « Percement de la tradition », elle participe du* « nouvel état d'esprit » du cubisme, « l'effort le plus important depuis des siècles pour redéfinir le réel selon des critères optiques ». L'impressionnisme a échoué à se soustraire à la dégénérescence décorative de l'art. Braque et le cubisme, en… Lire la suite
GIACOMETTI ALBERTO (1901-1966)

Écrit par :  Jean CLAIR

Dans le chapitre "La tentation cubiste"  : …  formes pures dont une loi de construction interne peut garantir la vérité more geometrico. *En 1922, il se rend à Paris, entre dans l'atelier de Bourdelle et, bientôt, sous l'influence de Laurens et de Lipchitz, se soumet à la discipline cubiste. Les formes sont d'abord compactes, massives, frontales, comme le Torse ou la FemmeLire la suite
GLEIZES ALBERT (1881-1953)

Écrit par :  Charles SALA

… *Initié très jeune à une peinture « classique » par son grand-père et son oncle (grand prix de Rome), Albert Gleizes expose pour la première fois, en 1901, au Salon d'automne. Toutefois, ce n'est qu'en 1909 que le peintre, après avoir rencontré Le Fauconnier, s'oriente vers une analyse de l'espace et de l'objet figuratif inspirée par l'œuvre de… Lire la suite
GRIS JUAN (1887-1927)

Écrit par :  Gérard BERTRAND

…  l'école de Paris mort prématurément, Juan Gris est aujourd'hui considéré comme l'un des maîtres du *cubisme, le seul dont l'œuvre puisse se comparer à celle d'un Braque ou d'un Picasso. Il joua un rôle prépondérant dans l'élaboration et le développement de la seconde phase de la peinture cubiste, dite du cubisme synthétique, qui visait –… Lire la suite
JANCO MARCEL (1895-1984)

Écrit par :  René PASSERON

Dans le chapitre "Janco dadaïste"  : …  tend à une sorte de purisme. On sait quel sera l'avenir de Hans Arp. Janco, plus proche de la leçon* cubiste, réalise alors ses premiers reliefs de plâtre peint, comme Blanc sur blanc (1917) et Architecture (1918) et Soleil, jardin clair (1918). C'est le sérieux cubiste de ses productions plastiques, où l'on ne trouve ni… Lire la suite
JAPON (Arts et culture) - Les arts

Écrit par :  François BERTHIERFrançois CHASLINNicolas FIÉVÉAnne GOSSOTChantal KOZYREFFHervé LE GOFFFrançoise LEVAILLANTDaisy LION-GOLDSCHMIDTShiori NAKAMAMadeleine PAUL-DAVID Universalis

Dans le chapitre "La peinture de style occidental ou Yōga"  : …  (1897-1978) expose-t-il en 1916 à la Nikakai une œuvre de style futuriste. Futurisme et *cubisme ont une influence notable dans les années 1920, avec le retour au Japon d'artistes formés à la manière d'André Lhote ou concernés par le « retour à l'ordre » de Severini et de Picasso (Pierrot, par Tōgō Seiji, 1926). Bien différent… Lire la suite
JAWLENSKY ALEXEI VON (1864-1941)

Écrit par :  Gérard LEGRAND

… *Peintre russe. C'est à Munich, où Jawlensky s'est installé en 1896, que cet ancien élève de Repine commence sa vraie carrière. En 1905, lors d'un voyage en France, il rencontre Matisse dont l'influence éclate aussitôt dans ses natures mortes (Vase et pichet, 1909, musée Wallaraf-Richartz, Cologne) et surtout dans ses portraits, d'une… Lire la suite
KAHNWEILER DANIEL-HENRY (1884-1979)

Écrit par :  Yve-Alain BOIS

Dans le chapitre "28, rue Vignon"  : …   », sans oublier ses rencontres avec Vlaminck, Derain et Van Dongen. « Découvreur » des peintures *cubistes de Picasso et Braque, il leur assure une large et intelligente diffusion ; une première exposition Braque en novembre 1908 (dont le catalogue est préfacé par Apollinaire), suivie en 1910 de celle de Fernand Léger, puis Juan Gris. Pour… Lire la suite
LA FRESNAYE ROGER DE (1885-1925)

Écrit par :  Jean-Marie MARQUIS

… *Né au Mans, Roger Noël François André de La Fresnaye, descendant d'une vieille famille normande, mort à quarante ans, a joué un rôle non négligeable dans l'histoire du cubisme français. Élève de l'académie Julian, où il se lie avec Dunoyer de Segonzac, puis de l'académie Ranson, il devient l'élève du nabi Maurice Denis, dont l'influence est… Lire la suite
LAURENS HENRI (1885-1954)

Écrit par :  Gérard BERTRAND

…  sculpteur français de l'école de Paris, est l'un des plus brillants représentants du mouvement *cubiste. Son interprétation des principes fondamentaux de celui-ci se signala d'emblée par sa rigueur et son raffinement. De cette période, Laurens a légué un ensemble de constructions en matériaux hétéroclites et de bas-reliefs polychromés qui… Lire la suite
LE FAUCONNIER HENRI (1881-1946)

Écrit par :  Gérard LEGRAND

… *Peintre passablement oublié aujourd'hui, bien qu'il ait joué un rôle important dans la diffusion du cubisme naissant. Passé par l'académie Julian, admirateur des nabis, Henri Le Fauconnier, dès 1908, peint des paysages de Bretagne extrêmement simplifiés ; peu après, en 1909, l'un de ses portraits, celui du poète Pierre-Jean Jouve (musée national d'… Lire la suite
LÉGER FERNAND (1881-1955)

Écrit par :  Arnauld PIERRE

Dans le chapitre "La bataille du cubisme"  : …  monde des formes par la recherche de la plus grande proximité possible avec l'esprit de son temps. *Comme beaucoup d'artistes de sa génération, il connaît alors les effets de la redécouverte de Cézanne, complétés par l'exemple des tableaux de Braque et de Picasso, exposés à la galerie Kanhweiler. Léger participe dès lors pleinement à cette phase de… Lire la suite
LEMPICKA TAMARA DE (1898-1980)

Écrit par :  Pierre-Emmanuel MARTIN-VIVIER

…  de peintre pour y parvenir. En 1920, elle fréquente assidûment l'académie de la Grande Chaumière. *Elle choisit de compléter sa formation auprès de Maurice Denis (1870-1943) qui lui impose le respect du dessin, elle suit aussi l'enseignement délivré par André Lhote (1885-1962) qui défend alors le « néo-cubisme », un cubisme synthétique stylisé et… Lire la suite
LHOTE ANDRÉ (1885-1962)

Écrit par :  Jean-Marie MARQUIS

… *Peintre d'origine bordelaise, André Lhote a joué un rôle important dans l'histoire du cubisme français, surtout par son enseignement. Après avoir appris la sculpture sur bois, il décide, à l'âge de vingt et un ans, de se consacrer exclusivement à la peinture, fortement impressionné par l'art de Gauguin. Sa palette est alors celle d'un peintre fauve… Lire la suite
LIPCHITZ JACQUES (1891-1973)

Écrit par :  Gérard BERTRAND

*Lipchitz est une des figures les plus marquantes de l'art contemporain. Sculpteur français d'origine lituanienne, il recourut aux procédés du cubisme pictural pour mettre au jour les éléments d'une conception révolutionnaire du jeu des volumes dans l'espace. Peu d'artistes ont poussé aussi loin que lui l'… Lire la suite
MACKE AUGUST (1887-1914)

Écrit par :  Charles SALA

… *Le peintre allemand August Macke fit partie du groupe Der blaue Reiter (le Cavalier bleu) fondé en 1914 par Kandinsky et par Franz Marc. Ce groupe avait comme but la synthèse des arts, et son attitude éclectique fut précisée dans le livre-almanach (1912) qui porte son nom. Tout en s'opposant à l'académisme, les artistes du Blaue Reiter étaient… Lire la suite
MALÉVITCH KASIMIR (1878-1935)

Écrit par :  Yve-Alain BOIS

Dans le chapitre "Initiation par le cubisme"  : …  (mais aussi de Matisse), parfois à peine quelques mois après qu'elles eurent été réalisées. *1913 marque l'arrivée à Moscou du cubisme « synthétique » (la collection Chtchoukine s'enrichit alors du Violon, 1912, du Violon sur une table, 1913, et des Instruments de musique, 1913, de Picasso) : c'est une véritable… Lire la suite
MANOLO MANUEL MARTÍNEZ HUGUÉ dit (1872-1945)

Écrit par :  Pierre ROBIN

… *Plus connu sous le nom de Manolo, Manuel Martínez Hugué est le fils naturel du général Benigno Martínez. Sa mère, Anna Hugué, meurt alors qu'il est encore enfant ; des parents le recueillent. L'adolescent, abandonné à lui-même, hante les lieux les plus mal famés de Barcelone, côtoie la pègre, vit d'expédients ; il mène, en cette fin du xixLire la suite
MARCOUSSIS LOUIS CASIMIR LADISLAS MARKOUS dit (1878-1941)

Écrit par :  Jean-Marie MARQUIS

… *Né dans une riche famille bourgeoise cultivée de Varsovie, Louis Markous préfère le dessin aux études de droit : il part en 1901 étudier la peinture à l'Académie des beaux-arts de Cracovie, où la vie artistique est très ouverte à la culture française. Puis il vient s'installer à Paris en 1903, où il fréquente quelques mois l'académie Julian. D'… Lire la suite
METZINGER JEAN (1883-1956)

Écrit par :  Charles SALA

… *Le 30 septembre 1911 s'ouvrait le Salon d'automne où étaient exposés, parmi d'autres œuvres, des tableaux de Jean Metzinger qui provoquèrent de vives réactions et des discussions violentes. L'accueil du public fut d'ailleurs hostile. Pourtant, depuis 1907, le réalisme avait été mis en question par Les Demoiselles d'Avignon de Picasso, la… Lire la suite
MONDRIAN PIET (1872-1944)

Écrit par :  Yve-Alain BOIS

Dans le chapitre "Découverte du cubisme"  : …  moment même où il expose Évolution, en 1911, Mondrian découvre tout à la fois Cézanne et le* cubisme cézannien de Braque et de Picasso, et ce choc déclenche chez lui le processus qui le conduira à l'abstraction. Il s'aperçoit qu'on ne peut atteindre le but qu'il s'est fixé, peindre l'« universel », en personnifiant l'idée de l'absolu sur le… Lire la suite
MONDRIAN / DE STIJL (expositions)

Écrit par :  Guitemie MALDONADO

…  « Mondrian » se concentre sur la période parisienne et plus spécifiquement sur le dialogue avec le *cubisme ; d'autre part, la partie « De Stijl 1917-1931 », sous le commissariat de Frédéric Migayrou, montre le peintre dans un milieu artistique et intellectuel, celui des Pays-Bas au tournant du siècle, pétri d'ésotérisme et aspirant à de profondes… Lire la suite
NATURE MORTE

Écrit par :  Robert FOHR

Dans le chapitre "XIXe et XXe siècles : déclin et retour de l'objet"  : …  et son vieux rêve de communauté artistique, ou encore dans Branche d'amandier en fleurs *(1890, Rijksmuseum V. Van Gogh), la naissance d'un fils chez Théo. D'une toute autre veine, plus onirique, procède le symbolisme des nombreux Vases de fleurs d'Odilon Redon. Pour Cézanne, qui réussit une synthèse de la « petite sensation »… Lire la suite
NATURE MORTE À LA CHAISE CANNÉE (P. Picasso)

Écrit par :  Isabelle EWIG

  *Réalisée à Paris en mai 1912, la Nature morte à la chaise cannée de Picasso marque, dans l'histoire de la peinture, la découverte du collage. Celle-ci est issue du désir commun à Picasso et à Braque de retourner à la réalité face au risque d'abstraction du cubisme analytique dans sa phase la plus hermétique :… Lire la suite
NEVELSON LOUISE (1900-1988)

Écrit par :  Maïten BOUISSET

… *Avec Alexandre Calder et David Smith, Louise Nevelson est considérée comme l'une des instigatrices majeures de la sculpture moderne aux États-Unis. Partant des données du cubisme et de celles des ready-made de Marcel Duchamp, très fortement marquée par l'apport des cultures primitives, Louise Nevelson devait en effet jeter les bases d'un… Lire la suite
NICHOLSON BEN (1894-1982)

Écrit par :  Hélène LASSALLE

… mortes — pichets, flacons, menus objets quotidiens auxquels il resta fidèle — empruntèrent alors au *cubisme ce qui devait devenir leur marque propre : une angulation géométrique des formes qui se détachent sur des fonds dont la perspective redressée suggère des plans superposés en aplats. Sa palette se simplifia, mais Nicholson garda de la peinture… Lire la suite
ORPHISME, mouvement artistique

Écrit par :  Marc LE BOT

… *Le terme d'orphisme a été proposé par Guillaume Apollinaire, lors de la publication de ses Méditations esthétiques en 1912, pour caractériser certains aspects de la peinture d'avant-garde. À cette date, cinq ans après Les Demoiselles d'Avignon, le cubisme apparaît à Apollinaire comme « écartelé » en quatre tendances divergentes.… Lire la suite
OZENFANT AMÉDÉE (1886-1966)

Écrit par :  Michel FRIZOT

… *Après avoir suivi les cours de l'école de dessin de Saint-Quentin, Ozenfant vient à Paris pour y apprendre l'architecture. Il fonde avec Max Jacob et Apollinaire la revue L'Élan pour établir une liaison avec les artistes et le front (1915-1917). En 1917, il rencontre Charles-Édouard Jeanneret, le futur Le Corbusier. Ils publient en commun… Lire la suite
PELLAN ALFRED (1906-1988)

Écrit par :  Maïten BOUISSET

… *Considéré, avec Paul-Émile Borduas, comme l'un des peintres canadiens les plus importants de sa génération, Alfred Pellan est fortement marqué par les grandes tendances de l'avant-garde parisienne, qu'il côtoiera pendant près de quinze ans (entre 1926 et 1940). Ses premières œuvres, surtout des natures mortes, s'inscrivent dans une forme de cubisme… Lire la suite
PERSPECTIVE

Écrit par :  Marisa DALAI EMILIANI

Dans le chapitre "Le débat sur la perspective au XXe siècle"  : …  d'analyse des formes naturelles envisagées sous l'aspect de solides géométriques. C'est le *cubisme qui rompit radicalement avec les structures de l'espace perspectif : il ramène l'objet à la bidimensionnalité du support pictural et le représente simultanément sous des angles multiples, instaurant une tension cognitive qui repousse le… Lire la suite
PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

Écrit par :  Gérard LEGRAND

Dans le chapitre "La fin de la photographie-peinture"  : …  neige). En 1910, une galerie d'art ouvre ses portes à son groupe (Photo-Secession), cependant que *Stieglitz joue un rôle de premier plan dans la diffusion des peintures cubistes aux États-Unis : on a pu dire qu'en photographie il a parfois entrepris de faire du cubisme d'après nature. Le choix de sujets apparemment déshumanisés, l'importance du… Lire la suite
PHOTOMONTAGE

Écrit par :  Marc-Emmanuel MÉLON

… *L'entre-deux-guerres fut la période glorieuse de l'histoire du photomontage qui fut alors exploité par de nombreux peintres, photographes, graphistes, typographes et publicitaires. Pratiqué sporadiquement au cours du xixe siècle sans que son usage soit sous-tendu par une réflexion sur la spécificité de ce moyen d'expression —… Lire la suite
PICASSO PABLO (1881-1973)

Écrit par :  André FERMIGIERHélène SECKEL

Dans le chapitre "Une révolution"  : …  peindre, et les débuts du cubisme. Épisode très bref de la peinture contemporaine (1908-1914), le *cubisme est une aventure assez mystérieuse, et il est difficile de faire la part respective de Picasso et de Braque – puisqu'ils travaillèrent pendant quelques années en étroite collaboration – dans la genèse de ses audaces et de ses étapes. Il se… Lire la suite
LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, livre de Blaise Cendrars

Écrit par :  Pierre VILAR

Dans le chapitre "Un poème peint"  : …  et non paginé, articule dans un même espace l'esprit nouveau des voyages poétiques continentaux *et les débats contemporains du cubisme et du simultanéisme, sans négliger, pour un poète suisse attentif aux trois langues, le futurisme italien ou les divers mouvements esthétiques allemands de la période, dont Der Sturm. Aussi peut-on… Lire la suite
PUBLICITÉ ET ART

Écrit par :  Marc THIVOLET

Dans le chapitre "La publicité « à la remorque » de l'art ?"  : …  Durant les années 1920, l'affiche reprend son souffle, cette fois sous la houlette du *cubisme. Si le symbolisme tendait vers une organisation égalitaire de tous les moyens d'expression, l'Art déco emprunte ses moyens plastiques au cubisme – mouvement qui n'existe plus en tant que tel à cette époque et ne se manifeste plus qu'à travers des… Lire la suite
PURISME, mouvement artistique

Écrit par :  Arnauld PIERRE

…  au moyen d'un petit livre, Après le cubisme, publié au lendemain de l'armistice de 1918. *Il est né d'une critique du cubisme et de son héritage sur fond d'une guerre, la première grande conflagration mondiale, qui s'est également jouée – et avec non moins de violence – sur le terrain des valeurs culturelles. Le cubisme s'est en effet… Lire la suite
QUAI BRANLY MUSÉE DU, Paris

Écrit par :  Julien GUILHEMBarthélémy JOBERT

Dans le chapitre "Le débat sur la place des « arts primitifs »"  : …  étaient encore empreintes, selon Robert Goldwater, d'un ineffable « primitivisme romantique », *Picasso et les cubistes rendirent cette référence à l'art non occidental plus concrète et plus nettement axée sur l'esthétique. La qualité des pièces n'avait en soi aucune importance : « on n'a pas besoin d'un chef-d'œuvre pour se faire une idée »,… Lire la suite
SÉRIE, art

Écrit par :  Marie-José MONDZAIN-BAUDINET

… *Lorsqu'on parle de série en art, on désigne soit un ensemble ordonné d'œuvres régies par un thème, support d'un problème plastique à résoudre, soit une multiplicité de figures plus ou moins équivalentes résultant d'un jeu combinatoire ou encore d'un traitement répétitif systématique. Donc, en premier lieu, il y a série chaque fois qu'un peintre… Lire la suite
SEVERINI GINO (1883-1966)

Écrit par :  Charles SALA

… *Membre du groupe futuriste qui occupe une place à part dans la peinture italienne du xxe siècle. Le milieu artistique dans lequel évolue Gino Severini pendant sa jeunesse (1900-1906) était dans une impasse : la peinture des macchiaioli ne peut plus servir de référence pour les jeunes générations, et les premières… Lire la suite
STYLE 1925

Écrit par :  Yvonne BRUNHAMMER

Dans le chapitre "Les sources esthétiques"  : …  de Korovine pour les Ballets russes de Diaghilev. Vision analytique et objective de la forme, le *cubisme propose une nouvelle conception de l'espace qui influence profondément l'architecture. Il lui apporte une simplification des volumes, une organisation claire, renforcées par les leçons du purisme de Le Corbusier et Ozenfant en France, du néo-… Lire la suite
SUPRÉMATISME

Écrit par :  Andréi NAKOV

Dans le chapitre "Suprématisme et avant-garde"  : …  qui influencèrent fortement les peintres russes du début du siècle (Kandinsky, Larionov), ce fut au *cubisme parisien et au futurisme italien de guider dans les années 1910-1913 la jeune avant-garde russe. Dans une première phase, allant jusqu'à la fin de l'année 1912, ce fut la conversion spontanée aux postulats formels du cubisme et à la rage… Lire la suite
SURVAGE LÉOPOLD (1879-1968)

Écrit par :  Gérard LEGRAND

… *Ayant découvert Matisse dans la collection d'un amateur russe, Léopold Survage quitte sa ville natale, Moscou, pour Paris en 1908, afin de suivre les cours que donnait alors le chef de file du fauvisme. Il subit ensuite l'empreinte de Cézanne et, en 1912, expose avec les cubistes au Salon des indépendants. Il est l'ami d'Apollinaire qui donne… Lire la suite
VILLON JACQUES (1875-1963)

Écrit par :  Michel MELOT

Dans le chapitre "Les Duchamp et l'avant-garde des années 1900"  : …  retenu, peut-être précisément par l'outrance des couleurs et le désordre apparent des compositions, principes opposés à ceux qu'il recherche. Se sentant au contraire plus proche des soucis mathématiques des néo-impressionnistes et des constructions géométriques de Seurat, il trouva dans le *cubisme un moyen de développer sa propre expression… Lire la suite
ZADKINE OSSIP (1890-1967)

Écrit par :  Gérard BERTRAND

…  de Laurens et de Lipchitz, la plus représentative d'une adaptation systématique des principes du *cubisme pictural à la troisième dimension. Il ne faut pas chercher en elle des innovations de portée révolutionnaire, mais elle abonde en trouvailles de toutes sortes. Surtout, elle s'acquitte avec un brio étourdissant d'une tâche singulièrement… Lire la suite

Afficher la liste complète (77 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "CUBISME"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média