BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LÉGUMES

Est désigné sous le nom de légume (vegetable, en anglais) tout végétal herbacé dont une partie ou la totalité de la plante est destinée, en quantité significative, à l'alimentation humaine, soit à l'état frais, soit après traitement technologique industriel. Un traitement qui, malgré tout, conservera l'intégrité ou des fractions de l'organe consommé et qui n'entraînera pas une modification dans sa composition biochimique globale.

Certaines espèces peuvent être secondairement utilisées à d'autres fins par voie industrielle. L'extraction de la cynarine, substance pharmaceutique, à partir des feuilles d'artichaut et la production de fécule ou d'alcool à partir du tubercule de pomme de terre en sont des exemples.

Ainsi les légumes forment-ils sur le plan économique une filière spécifique du secteur d'activité agroalimentaire avec ses cinq sous-secteurs fonctionnels spécifiques au niveau de l'agriculture, des industries agroalimentaires, de la distribution, de la restauration collective et commerciale et de la consommation. Cette spécificité de la filière conduit nécessairement à une spécialisation tant en ce qui concerne les structures à travers les organisations professionnelles ou interprofessionnelles que les hommes dans leurs fonctions et leur formation.

1.  Légumes et alimentation

Les produits de base sont, pour la plupart, des denrées périssables (à l'exclusion des graines à l'état sec et, dans une moindre mesure, des bulbes et tubercules) du fait de leur grande richesse en eau de constitution – 96 p. 100 de la matière fraîche dans le cas d'une laitue ou d'un fruit de tomate. Cela confère aux légumes une forte sensibilité aux agents de dégradation tels que les champignons ou les bactéries saprophytes en présence d'oxygène et d'humidité.

La réduction de la périssabilité des légumes s'effectue par trois voies : la transformation industrielle telle qu'elle a été précisée plus haut, la conservation par le froid et l'amélioration génétique pour une meilleure conservation après récolte (cas de la tomate notamment). Ces proc [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  10 pages…

 

Pour citer cet article

PÉRON, « LÉGUMES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/legumes/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« LÉGUMES » est également traité dans :

ALIMENTATION (Aliments) - Classification et typologie

Écrit par :  Ambroise MARTIN

Dans le chapitre "Fruits et légumes"  : …  Les fruits et les légumes présentent des caractéristiques communes : une densité énergétique (kilocalories/100 g) généralement faible, car ils sont riches en eau, et une haute densité nutritionnelle (teneur en nutriments indispensables – vitamines et minéraux – par 100 kilocalories). Les fruits se différencient cependant des légumes par une teneur… Lire la suite
ORTIE

Écrit par :  Pierre LIEUTAGHI

« Mauvaise herbe » détestée, l'ortie est pourtant l'une des plantes les plus utiles d'Europe. Les deux espèces les plus répandues, l'ortie dioïque ou grande ortie (Urtica dioïca) et l'ortie brûlante ou petite ortie (Urtica urens), ont les mêmes emplois. Plante des terres azotées,… Lire la suite
PESTICIDES

Écrit par :  Alain BLOGOWSKI

Dans le chapitre "Les résidus de pesticides dans les aliments"  : …  réalisés de manière aléatoire). Concernant les fruits et légumes (2 917 échantillons), il s’avère que 41,1 p. 100 des échantillons contiennent des résidus détectables (65,9 p. 100 pour les fruits et 29,1 p. 100 pour les légumes). Toutefois, seuls 1,7 p. 100 des premiers et 1,4 p. 100 des seconds dépassent les limites autorisées. Les… Lire la suite
PISSENLIT

Écrit par :  Pierre LIEUTAGHI

Curieusement, les Anciens ne parlent pas du pissenlit (Taraxacum officinale Weber ; composées) dont le nom apparaît au xvie siècle, en même temps que la relation de ses propriétés diurétiques (Jérôme Bock, 1546). Olivier de Serres (1600) est l'un des premiers à mentionner l'emploi… Lire la suite
PLANTES

Écrit par :  Marie POTAGEArnaud VAN HOLT

Dans le chapitre "Plantes alimentaires"  : …  consommés tels quels, crus ou cuits. Ainsi, les plantes potagères fournissent ce qu’on appelle usuellement les légumes. Citons les tubercules caulinaires (issus d’une tige) de la pomme de terre, les tubercules racinaires de la carotte, les bulbes d’oignon, les feuilles d’épinard ou de poireau, les bourgeons hypertrophiés du chou de Bruxelles, les… Lire la suite
TECHNOLOGIE CULTURELLE

Écrit par :  Robert CRESSWELL

Dans le chapitre "L'agriculture"  : …  moderne certaines régions du monde étaient consacrées presque exclusivement à un seul type. Mais partout se trouve la culture des légumes et il faut signaler le rôle historique du haricot comme source végétale de protéines, aussi bien dans l'évolution démographique à Tehuacan, site mexicain (cf. infra, chap. 7), qu'au Moyen Âge européen… Lire la suite

  

Voir aussi

EXPLOITATIONS AGRICOLES    AGRICULTURE SOUS CONTRAT    INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE    TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE    COMPORTEMENT ALIMENTAIRE    ÉCONOMIE DE L'ALIMENTATION    AMÉLIORATION GÉNÉTIQUE    APPERTISATION    AUTOCONSOMMATION    CONSERVES ALIMENTAIRES    CONSOMMATION ALIMENTAIRE    SYSTÈMES DE CULTURES agronomie    DÉSHYDRATATION    ESPAGNE économie    EUROPE politique et économie    CULTURE EXTENSIVE    FRANCE économie    GÉNÉTIQUE VÉGÉTALE    CULTURE INTENSIVE    CULTURE MARAÎCHÈRE    PAYS-BAS économie    PLANTES TRANSGÉNIQUES    JARDIN POTAGER    PROTECTION ou CONSERVATION DES ESPÈCES    QUALITÉ    SÉLECTION ARTIFICIELLE biologie    SURGÉLATION

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.