BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BAROQUE

Afficher la liste complète (23 médias)

4.  Le baroque littéraire

  Le baroque littéraire, un concept sous dépendance

La notion de « baroque littéraire », ou de « littérature baroque », s'est constituée tardivement, sous une double dépendance.

L'impératif de la forme

L'idée provient d'un déplacement vers la littérature des hypothèses théoriques élaborées, à la fin du xixe siècle, sur la notion de baroque appliquée aux arts d'organisation de l'espace (compositions architecturales et picturales), de figuration (peinture, sculpture) et d'ornementation (architecture d'intérieur, mobilier, ferronnerie, orfèvrerie).

La transposition des modes de construction et d'organisation de l'espace, destinés à produire des impressions ou des effets, à un secteur – la littérature – où la notion d'espace ne peut être qu'une métaphore et cède le pas à un objectif de signification, pose une première série de problèmes.

La littérature a pour matériau le langage, qui n'est pas une matière concrète, mais un système de signes ayant pour but essentiel de produire, non une forme ou une figure, mais un sens. L'objectif premier est de signifier, et secondairement, pour atteindre ce but, d'utiliser des moyens d'ordre rhétorique qui mettent les effets et les impressions au service de la signification. Tel est l'ordre traditionnel, qui a été perçu comme « naturel » et défini comme « classique ». Le baroque ayant été considéré comme l'inverse du classique, parler de baroque en littérature a consisté à inverser les termes, en donnant priorité à la forme sur le contenu, et à placer la signification en position seconde par rapport à un objectif premier qui consiste à produire des effets et à impressionner. C'est donc d'abord dans ce sens qu'on a conçu la notion de baroque littéraire, comme utilisation de moyens destinés à produire des effets et à agir sur l'imaginaire et l'affectivité, avec une oscillation entre les deux pôles de la venustà, la grâce (utilisant des moyens de séduction, comme le mot d'esprit, le  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  31 pages…

Pour citer cet article

Claude-Gilbert DUBOIS, Pierre-Paul LACAS, Victor-Lucien TAPIÉ, « BAROQUE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« BAROQUE » est également traité dans :

GÉNÉALOGIES DU BAROQUE (A. Mérot)
THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'interprétation des classiques
Dans le chapitre "Le retour du baroque et l'avènement d'un autre classicisme"
ALLEMAND ART
ANVERS
Dans le chapitre "La sculpture"
BLANCHET THOMAS (1614?-1689)
BRAUN MATHIAS BERNARD (1684-1738)
CHARITÉ, iconographie
CHARPENTRAT PIERRE (1922-1977)
CLASSICISME
Dans le chapitre "Classique ou baroque ?"
CONTRE-RÉFORME
Dans le chapitre "L'application des décisions du concile"
COYPEL LES
DELLA BELLA STEFANO (1610-1664)
ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol
Dans le chapitre "Le baroque espagnol"
FONTAINE MONUMENTALE
FONTANA DOMENICO (1543-1607)
FULDA ABBAYE DE
GIORDANO LUCA (1632-1705)
GRAN DANIEL (1694-1757)
GRAVURE
HERNÁNDEZ ou FERNÁNDEZ GREGORIO (1570 env.-1636)
JORDAENS JACOB (1593-1678)
Dans le chapitre "Le décorateur, le peintre baroque"
KALF WILLEM (1619-1693)
KEYSER HENDRICK DE (1565-1621)
LIVRE
Dans le chapitre "Fonctions de l'image"
LUNETTE, architecture
LYSS JOHANN (1593/94 env.-env. 1629/30)
MADERNO STEFANO (1576 env.-1636)
MAGNASCO ALESSANDRO, dit IL LISSANDRINO (1667-1749)
MANIÉRISME
Dans le chapitre "Études et théories"
MANNOZZI GIOVANNI (1592-1636)
MENA PEDRO DE (1628-1688)
MERVEILLEUX
Dans le chapitre "Convention ou croyance ?"
MITTELEUROPA
Dans le chapitre "Du transnationalisme au cosmopolitisme"
MOBILIER
Dans le chapitre "Le XVIIe siècle"
MONTAÑÉS JUAN MARTÍNEZ (1568-1649)
NAPLES
Dans le chapitre "Le baroque napolitain"
NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE
Dans le chapitre "Les géants"
NÉO-CLASSICISME, arts
Dans le chapitre "Piranèse et l'influence d'Herculanum"
ORFÈVRERIE
Dans le chapitre "Le XVIIe siècle : baroque et orfèvrerie"
ORNEMENT, histoire de l'art
Dans le chapitre "L'étude de l'ornement"
ORS Y ROVIRA EUGENIO D' (1882-1954)
PERMOSER BALTHAZAR (1651-1732)
PIERRE DE CORTONE (1596-1669)
PORTUGAL
Dans le chapitre "Renaissance et baroque"
POUILLES
Dans le chapitre "Renaissance et baroque"
POZZO ANDREA (1642-1709)
PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'HISTOIRE DE L'ART. LE PROBLÈME DE L'ÉVOLUTION DU STYLE DANS L'ART MODERNE, livre de Heinrich Wölfflin
Dans le chapitre "Théorie du changement stylistique et système descriptif "
ROCOCO
ROME
Dans le chapitre "Rome capitale de la Contre-Réforme"
RUINES, esthétique
Dans le chapitre "La période baroque"
SCHLÜTER ANDREAS (1660 env.-1714)
SERVANDONI JEAN-NICOLAS (1695-1766)
SICILE
Dans le chapitre "De la Renaissance au baroque"
SOLIMENA FRANCESCO (1657-1747)
TAPISSERIE
Dans le chapitre "Baroque et classicisme : le xviie siècle"
TUBY JEAN-BAPTISTE, dit LE ROMAIN (1635 env.-1700)
VALDÉS LEAL JUAN DE (1622-1690)
WÖLFFLIN HEINRICH (1864-1945)
Dans le chapitre "Les catégories fondamentales de la visualité pure"
ZWETTL ABBAYE DE

Afficher la liste complète (59 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "BAROQUE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média