BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PARIS

Afficher la liste complète (20 médias)

Un certain nombre de villes du monde ont donné naissance à des mythes ; quelques-uns ont acquis une portée universelle, en se détachant des caractères fondamentaux du pays lui-même pour exalter la Ville en tant qu'individu. Il en est ainsi de Rome et de Paris. On a maintes fois signalé cette sorte de familiarité amoureuse, avec ses éclats de haine ou d'adoration, que Paris a toujours suscitée, dans le monde entier, chez les poètes ou les chansonniers notamment, familiarité manifestée par l'usage de « petits noms » : Paname, Pantruche. C'est là un phénomène probablement unique à ce degré et qui révèle tout d'abord un premier caractère de la ville, celui de métropole internationale, aux « spécialités » contradictoires : capitale du luxe et de la mode, foyer littéraire et artistique, Babylone de luxure et mère patrie des révolutions.

À l'échelon national, Paris exerce son rôle de capitale depuis treize siècles (si l'on fait abstraction de deux siècles carolingiens) ; c'est un rare privilège, c'est aussi une charge d'où proviennent les difficultés que Paris éprouve à s'adapter au monde moderne et à la poussée désordonnée de la civilisation urbaine.

On a souvent énuméré ses attributs de capitale nationale. Ils découlent des fonctions qui ont fait sa fortune et qui sont issues d'une position géographique et d'un site privilégiés. Le passage de la grande Seine alluviale du début du Quaternaire à travers les gués et les îlots, dans l'axe même des cols de la France du Nord vers celle du Midi, l'axe routier romain emprunté ensuite par le christianisme localisent peu à peu et animent les trois secteurs topographiques séparés par la rivière : l'île de la Cité, siège de l'autorité politique et religieuse ; la rive gauche, centre intellectuel ; la rive droite, vouée à l'activité économique. Telle est l'origine de ces fonctions : capitale politique et quasi religieuse, capitale intellectuelle et artistique, capitale économique. Paris est connu pour être en France le premier centre [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  47 pages…

 

Pour citer cet article

BABELON, FLEURY, TULARD, TEXIER, NOIN, ROBERT, GILLI, E.U., « PARIS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« PARIS » est également traité dans :

TRIANGLE D'OR (Paris)

Écrit par :  Michel PINÇONMonique PINÇON-CHARLOT

À Paris , les familles de la haute société, de la bourgeoisie ancienne et de la noblesse fortunée, ont manifesté leur position sociale par l'habitat qu'elles ont choisi et aménagé. Elles ont ainsi créé des quartiers, façonnés à leur image, sur des terres encore vierges, aux limites de Paris aux xviiieLire la suite
ABADIE PAUL (1812-1884)

Écrit par :  Claude LAROCHE

En 1874, Abadie remporte le concours pour le Sacré-Cœur de Montmartre à Paris, église dont la construction devait répondre à un vœu émis au moment de la défaite de 1870-1871. Les travaux commencent en 1875 mais la basilique ne sera consacrée qu'en 1919, bien après la mort de l'architecte. Repris par… Lire la suite
ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

Écrit par :  E.U.Michel VERNÈS

Dans le chapitre "Un ingénieur à la tête des « Promenades de Paris »"  : …  Né en 1817 à Grenoble, d'un père colonel d'artillerie, Adolphe Alphand entre à l'École polytechnique en 1835, puis à l'École des ponts et chaussées en 1837. Après s'être vu confier des missions dans l'Isère et la Charente-Inférieure, il est envoyé en 1839 à Bordeaux comme ingénieur ordinaire du corps des Lire la suite
ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

Écrit par :  Jean-Pierre MOHENJean-François REYNAUD

Dans le chapitre "La crypte de la cour Carrée du Louvre"  : …  souterrains dans le cadre de l'aménagement du Grand Louvre et mettre en valeur des structures intimement liées à l'histoire du vieux Paris. Le Louvre est en effet le reflet le plus parlant de l'évolution des quartiers de la rive droite de la Seine, depuis l'énorme forteresse construite par Philippe-Auguste jusqu'au palais de Charles V. Les… Lire la suite
ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

Écrit par :  Henri POUPÉE

Dans le chapitre "Les espaces couverts"  : …  peut sembler mineure ; leur rôle pourtant n'a pas été négligeable. La galerie la plus connue, antérieure à celles de Bruxelles, de Milan ou de Moscou, a été celle du Palais-Royal à Paris, où Fontaine, en 1829-1833, établit un plafond bombé entièrement transparent. L'intérêt n'en est pas structural, mais plastique ; ces œuvres… Lire la suite
ARCHITECTURE MÉTALLIQUE À PARIS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Simon TEXIER

1803 Pont des Arts (Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon, architectes) ; reconstruit quasi à l'identique par Louis Arretche (1984… Lire la suite
ARCHITECTURE RELIGIEUSE AU XXe SIÈCLE, France

Écrit par :  Simon TEXIER

Dans le chapitre "La mosquée de Paris"  : …  Un autre chantier marque l'architecture religieuse en France au début du xxe siècle : la construction de la mosquée de Paris, achevée en 1926 par Charles Heubès, Robert Fournez et Mantout. Plus qu'un simple lieu de culte, cet ensemble formant l'Institut musulman est destiné à manifester « l'amitié de… Lire la suite
ART URBAIN

Écrit par :  Stéphanie LEMOINE

Dans le chapitre "Diffusion du « writing » en France"  : …  Subway art d'Henri Chalfant et Martha Cooper, paru en 1984, explique en partie le développement du graffiti en France. Le phénomène éclot au centre de Paris (sur les quais ou le chantier de la pyramide du Louvre) et devient à la fin des années 1980 un phénomène massif désigné à tort comme l'apanage de la banlieue et des classes défavorisées… Lire la suite
L'ART AU TEMPS DES ROIS MAUDITS. PHILIPPE LE BEL ET SES FILS, 1285-1328 (exposition)

Écrit par :  Anne PRACHE

telles que la cathédrale d'Albi ou la collégiale de Mussy-sur-Seine (Aube). L'architecture civile prend le relais. À Paris, le palais de la Cité par exemple, construit pour Philippe le Bel, reflète les changements institutionnels de son règne et rassemble, non seulement la Sainte Chapelle de Louis IX et la demeure du souverain, mais aussi les… Lire la suite
ATELIER, art

Écrit par :  Marie-José MONDZAIN-BAUDINET

Dans le chapitre "L'atelier du XXe siècle. L'architecture d'atelier. Chantiers et laboratoires"  : …  souvent de vastes studios à verrière situés dans les quartiers préférés des artistes : Montmartre et Montparnasse, qui drainent à Paris la plus grande partie des artistes européens et même d'outre-Atlantique ; pour ceux-ci, l'itinéraire d'un artiste passe au moins pour un temps par Paris quand ce n'est pas pour une installation définitive. La… Lire la suite
ATGET EUGÈNE (1857-1927)

Écrit par :  Anne de MONDENARD

Dans le chapitre "Le classement des images"  : …  Rouen (1907) ; Atget l'enrichira jusqu'à la fin de sa vie. La série « Paris pittoresque » commencée avant 1898 en collectant des images de petits métiers (marchands ambulants, rémouleurs, paveurs) n'est guère poursuivie entre 1900 et 1910, mais accueille par la suite des vues consacrées aux aspects de la vie moderne : les… Lire la suite
ATGET, UNE RÉTROSPECTIVE (exposition)

Écrit par :  Hervé LE GOFF

d'Eugène Atget. Du catalogue pour artistes qu'il envisageait à ses débuts, Atget se tourne vers un inventaire des vues de Paris qu'il rêve de rendre exhaustif, stimulé par l'urgence que représente la disparition d'immeubles frappés d'alignement par les plans d'urbanisme. Assumant à lui seul un travail comparable à celui que la Mission… Lire la suite
BALLU THÉODORE (1817-1885)

Écrit par :  Annie JACQUES

Après le Grand Prix de Rome et un séjour en Italie et en Grèce, Ballu fait une carrière architecturale qui se déroule essentiellement dans l'administration municipale parisienne. Il achève dans le goût gothique l'église Sainte-Clotilde (1853), puis réalise, dans un style plus éclectique, l'église de la Trinité (1862). Son travail le plus important… Lire la suite
BALTARD LOUIS-PIERRE (1764-1846) ET VICTOR (1805-1874)

Écrit par :  E.U.Renée PLOUINDaniel RABREAU

Le nom Baltard est intimement lié aux Halles de Paris, dont Zola, au temps de leur opulence, a donné une magistrale description dans Le Ventre de Paris. Mais il y a Baltard et Baltard, le père et le fils, que l'on confond souvent. Le premier, Louis-Pierre Baltard, a effectué une importante carrière d'… Lire la suite
BAUDOT ANATOLE DE (1834-1915)

Écrit par :  Françoise BOUDON

L'activité de Baudot, architecte français, se situe entre 1860 et 1914. Ces deux dates correspondent à une période de crise pour l'architecture ; des idées et des techniques révolutionnaires contribuent à démolir un monde et à poser les fondements d'une nouvelle architecture. Comme professeur, journaliste, réformateur de la profession, mais surtout… Lire la suite
BÉLANGER FRANÇOIS JOSEPH (1744-1818)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Protégé du comte de Caylus, disciple de David-Leroy et de Contant d'Ivry, Bélanger échoue au concours de l'Académie d'architecture (1765). Renonçant définitivement à cette distinction, il gagne l'Angleterre où il fait la connaissance de lord Shelburne pour qui il exécutera des projets (galerie de son hôtel à Berkeley Square… Lire la suite
LA BELLE JARDINIÈRE

Écrit par :  Bernard VALADE

Le 25 octobre 1824, à Paris, Pierre Parissot, marchand de tissus du faubourg Saint-Antoine, ouvrait dans l'île de la Cité, près du marché aux Fleurs, « les magasins à prix fixe de La Belle Jardinière ». Au nouveau marché, ouvert par l'introduction à Paris de l'industrie de la confection, devait… Lire la suite
BENJAMIN WALTER (1892-1940)

Écrit par :  Philippe IVERNEL

Dans le chapitre "À rebours du progressisme. Les subversions de la dialectique"  : …  De 1927 à 1929, Benjamin mène un travail acharné à la Bibliothèque nationale sur Paris capitale du XIXe siècle, une archéologie de la modernité qui fournit le point de fuite de ses écrits de la dernière période. Benjamin amorce ce qu'il appelle une révolution… Lire la suite
BERTIER DE SAUVIGNY LOUIS BÉNIGNE FRANÇOIS (1737-1789)

Écrit par :  Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY

Maître des requêtes en 1763, Louis Bertier de Sauvigny devient l'adjoint de son père, Louis Jean, qui avait été nommé intendant de la généralité de Paris en 1744, et il lui succède, en 1771, lorsque Louis Jean est appelé par Louis XV à la présidence du parlement Maupeou. Sous… Lire la suite
BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE

Écrit par :  Henri-Jean MARTIN

La Bibliothèque du roi, qui est à l'origine de la Bibliothèque nationale, rebaptisée Bibliothèque nationale de France en 1994, apparut à la Renaissance. Charles VIII en amorça la création lorsqu'il joignit aux manuscrits de ses parents des volumes de la Bibliothèque des rois de Naples. Plus tard, Louis XII réunit à ce fonds primitif la librairie… Lire la suite
BOBIGNY

Écrit par :  Boris LEBEAU

Avec 48 892 habitants (en 2012), Bobigny est une commune de taille moyenne de la banlieue nord-est de Paris. Pourtant, son statut de préfecture de la Seine-Saint-Denis lui confère une place particulière dans le système territorial métropolitain… Lire la suite
BOFFRAND GABRIEL GERMAIN (1667-1754)

Écrit par :  Guy BELOUET

Architecte et décorateur français, Germain Boffrand est, avec Robert de Cotte, le plus fécond créateur des styles Régence de Louis XV. Élève d'Hardouin-Mansart, dont il a saisi la portée de l'évolution finale vers un classicisme moins austère, plus ouvert, plus exubérant même (la chapelle de… Lire la suite
BOULEVARD THÉÂTRE DE

Écrit par :  Daniel ZERKI

Il y eut les théâtres des boulevards. Tout d'abord au boulevard du Temple, puis, en une constante progression vers l'ouest, du boulevard Saint-Martin à la Madeleine, avec au sud un solide point d'ancrage au Palais-Royal et des têtes de pont lancées vers les boulevards extérieurs (où des théâtres de seconde zone, à Montmartre, à Montparnasse, aux… Lire la suite
BOUTIQUES DÉCOR DE

Écrit par :  Nathalie HEINICH

Le décor de boutiques a fait son entrée officielle dans le domaine du patrimoine national français depuis qu'en 1983, à l'initiative de la Direction du patrimoine du ministère de la Culture, une centaine de boutiques parisiennes ont fait l'objet d'une opération collective d'inscription à l'inventaire supplémentaire des… Lire la suite
BRASSAÏ GYULA HALÁSZ dit (1899-1984)

Écrit par :  Anne de MONDENARD

Dans le chapitre "Paris, la nuit et la photographie"  : …  Au milieu de ces folles années 1920, Paris est atteinte de la maladie du noctambulisme. Les cafés de Montparnasse, où Brassaï rencontre nombre d'artistes, sont ses premiers repères : « Je sortais de la Rotonde, racontera-t-il, pour entrer au Dôme ». Jacques Prévert, qui l'accompagne dans ses premières déambulations, l'entraîne vers les abords mal… Lire la suite
CAFÉS LITTÉRAIRES

Écrit par :  Gérard-Georges LEMAIRE

Dans le chapitre " Les cafés de l'art et de la littérature à Paris"  : …  Si, à Paris, le café Procope est essentiellement l'antichambre du Théâtre-Français jusqu'à la Révolution, on peut considérer que le premier café littéraire digne de ce nom est le Café de la Régence. Situé dans le Palais-Royal, créé peu de temps après que Philippe d'Orléans en eut fait… Lire la suite
CAMONDO MUSÉE NISSIM DE, Paris

Écrit par :  Adrien GOETZ

Le musée Nissim de Camondo, à Paris, en bordure du parc Monceau est, comme Chantilly depuis la mort du duc d'Aumale, dans l'état qui était le sien le jour où son créateur, après avoir voulu donner sa demeure au public, disparut. À sa mort, le comte Moïse de Camondo (1860-1935) légua en effet au musée… Lire la suite
LA CAPITALE DES SIGNES. PARIS ET SON DISCOURS (K. Stierle)

Écrit par :  Gilles QUINSAT

M. Rocher-Jacquin, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris, 2001) témoigne de la reprise – répétition et dépassement – d'une telle métaphore. À travers la représentation de « Paris, capitale du xixe siècle » pour reprendre le titre d'une autre œuvre-somme, celle de Walter Benjamin, la ville se substitue à la nature, tout comme l'… Lire la suite
CENTRE NATIONAL D'ART & DE CULTURE GEORGES-POMPIDOU

Écrit par :  Bernadette DUFRÊNE

Inauguré en 1977 à Paris, le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (C.N.A.C.-G.-P.), dit Centre Georges-Pompidou – à l'origine établissement public du Centre Beaubourg, selon le décret du 31 décembre 1971 –, a été créé par la loi du 3 janvier 1975 pour favoriser « la création des œuvres… Lire la suite
CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

Écrit par :  Franck GUÉRIT

Dans le chapitre "Une région au sein du système parisien"  : …  Même si la nature offre à cette région d'importantes potentialités, le Centre-Val de Loire n'en constitue pas moins une construction sociale, lentement élaborée dans une relation, presque exclusive, avec Paris… Lire la suite
CHALGRIN JEAN FRANÇOIS THÉRÈSE (1739-1811)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Deux monuments parisiens — de notoriété inégale — ont livré le nom de Jean Chalgrin à la postérité : l'église Saint-Philippe-du-Roule et l'Arc de triomphe de l'Étoile. De ces œuvres, qui marquent respectivement le début et la fin de la carrière de l'architecte, la… Lire la suite
CHARLES V LE SAGE (1337-1380) roi de France (1364-1380)

Écrit par :  Jean FAVIER

Roi de France. Fils aîné de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, le futur Charles V fut le premier fils de France à porter le titre de dauphin de Viennois, en même temps que celui de duc de Normandie. Présent aux côtés de son père pendant la bataille de Poitiers, il dut ensuite, comme… Lire la suite
CHÂTELET GRAND & PETIT

Écrit par :  Marcel LE CLÈRE

L'appellation de Châtelet vient peut-être du castellum (petit fort) élevé par Jules César au nord de Lutèce pour en défendre et en surveiller l'accès. Les Mérovingiens y dressèrent une grosse tour en bois que conforta Charles le Chauve (870) jusqu'à ce que Louis VI le Gros construisît, en 1130, un petit… Lire la suite
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "La démission de Jacques Chirac et le lancement du R.P.R."  : …  des élections municipales de mars 1977. Il faut élire pour la première fois un maire de Paris. Jacques Chirac se présente contre Michel d'Ornano, ministre de l'Industrie, proche du président de la République. Il remporte un large succès et, premier maire de la capitale, va pouvoir utiliser cette position de pouvoir dans sa stratégie. Dans le reste… Lire la suite
CITÉ DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE, Paris

Écrit par :  Simon TEXIER

Après plus d'une décennie de projets et de revirements politiques, après un chantier complexe mené à bien dans l'aile de Paris du Palais de Chaillot, la Cité de l'architecture et du patrimoine (C.A.P.A.) a ouvert ses portes au public les 15 et 16 septembre 2007, à l'occasion… Lire la suite
CITÉ DES SCIENCES ET DE L'INDUSTRIE

Écrit par :  Michel VAN-PRAËT

Située dans le xixe arrondissement de Paris, au sein du parc de la Villette, la Cité des sciences et de l’industrie a été inaugurée le 13 mars 1986 par le président François Mitterrand. Englobant alors la Géode – ouverte aux spectateurs un an auparavant –, elle constitue une institution majeure de la culture scientifique… Lire la suite
COMÉDIE MUSICALE

Écrit par :  Laurent VALIÈRE

Dans le chapitre "Le musical en France : opéras rock et Jacques Demy"  : …  York (The Belle of New York, 1897) est la première comédie musicale américaine présentée à Paris, dès 1903. C'est l'époque où le public français découvre La Veuve joyeuse de Franz Lehár et les opérettes viennoises. Dès les années 1920, le Châtelet et Mogador, fers de lance des superproductions musicales, importent ShowLire la suite
COMMUNE DE PARIS, en bref

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

En mars 1871, les Allemands vainqueurs de la guerre contre la France, font le siège de Paris. Le second Empire a été renversé et, depuis le 4 septembre 1870, la République a été proclamée. L'Assemblée élue le 8 février 1871 est toutefois à majorité monarchiste ; elle siège dans la ville royale… Lire la suite
COMMUNE DE PARIS

Écrit par :  Édith THOMAS

La Commune de Paris de 1871 est un événement singulier. Par certains aspects, elle se rattache aux révolutions du xixe siècle : 1830, 1848. Par d'autres, au contraire, elle annonce les grandes révolutions victorieuses du xxe siècle… Lire la suite
COMMUNE DE PARIS (1792)

Écrit par :  Jean DÉRENS

Municipalité insurrectionnelle qui siégea à l'Hôtel de Ville de Paris du 10 août au 2 décembre 1792, poussa au renversement de la royauté et à diverses mesures révolutionnaires, avant de s'incliner devant la Convention, nouvellement élue. La Commune de 1792 illustre le rôle de Paris dans les moments… Lire la suite
CORDELIERS CLUB DES

Écrit par :  Jean MASSIN

C'est le 27 avril 1790 que naît la Société des Amis des droits de l'homme et du citoyen tenant ses séances en l'église des Cordeliers. Avant d'abriter un club, l'église avait donné son nom à l'un des soixante districts parisiens créés en avril 1789. Le district des Cordeliers, correspondant à peu près au quartier de l'actuel… Lire la suite
COTTE ROBERT DE (1656-1735)

Écrit par :  Gérard ROUSSET-CHARNY

Architecte français, Robert de Cotte fut un artiste de réputation européenne dont le prestige doit être comparé à celui de Bernin. Né à Paris, beau-frère de Jules Hardouin-Mansart et reçu en 1687 à l'Académie d'architecture, il lui succéda en 1708 dans les charges de premier… Lire la suite
DAPPER MUSÉE, Paris

Écrit par :  Vincent BOULORÉ

Dédié aux arts d’Afrique noire, le musée Dapper s'est ouvert à Paris en 1986 dans un hôtel particulier du xixe siècle situé avenue Victor-Hugo. À la fin de l'année 2000, il s'est installé dans un espace plus vaste, aménagé par l'architecte Alain Moatti,… Lire la suite
DAVIOUD GABRIEL (1824-1881)

Écrit par :  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Entré au service de la ville de Paris après un début de formation à l'École des beaux-arts, Gabriel Davioud devient un architecte fonctionnaire associé activement aux chantiers du préfet Haussmann. Pour Paris, il multiplie les fontaines, les squares, dirige les travaux des promenades et des parcs Monceau et des Buttes-… Lire la suite
DÉCHETS

Écrit par :  Jean GOUHIER

Dans le chapitre "Un mal ancien devenu insupportable"  : …  exécuter, les pouvoirs royaux puis municipaux sont contraints d'organiser eux-mêmes des services d'enlèvement. À Paris, en 1883, la « boîte à ordures » du préfet Eugène Poubelle devient obligatoire dans chaque foyer, ce qui facilite la collecte et respecte le chiffonnage traditionnel. Cette collecte municipale des déchets ménagers ne sera mise en… Lire la suite
DELAMAIR ou DELAMAIRE PIERRE ALEXIS (1676-1745)

Écrit par :  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Architecte français représentatif de la transition entre l'école classique et l'invention rocaille, Pierre Alexis Delamair construit à Paris des hôtels particuliers : de Duras (détruit) et de Chanac-Pompadour, richement décoré (rue de Grenelle). En 1700, il commence l'hôtel de Rohan, dans le Marais et poursuit, en 1704, la… Lire la suite
DELANOË BERTRAND (1950-    )

Écrit par :  Antoine SCHWARTZ

Jusqu'à sa première élection à la mairie de Paris, en 2001, Bertrand Delanoë a longtemps souffert d'un déficit chronique de notoriété. L'homme n'avait pourtant rien d'un novice en politique : déjà député puis porte-parole du Parti socialiste (P.S.) en 1981, il est en fait un représentant assez typique de cette génération d'… Lire la suite
DESJARDINS MARTIN VAN DEN BOGAERT dit MARTIN (1640-1694)

Écrit par :  François SOUCHAL

Originaire de Breda, aux Pays-Bas, Martin Van den Bogaert reçoit sa première formation auprès du sculpteur anversois Verbruggen. Il cherche fortune en France, où il s'établit avant 1661, date de son mariage à Paris. Son nom est francisé en Desjardins. Ses premiers travaux répondent à des commandes particulières, pour des… Lire la suite
DE WAILLY CHARLES (1730-1798)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Urbaniste, architecte, décorateur et ornemaniste français. « De Wailly, disait-on à Paris, est un grand dessinateur, mais ce n'est pas un architecte. De Wailly répondit en bâtissant une ville. Port-Vendres et ses palais ; Port-Vendres et ses statues, et ses quais, et ses magasins ; Port-Vendres et ses obélisques, et ses places publiques... » L'… Lire la suite
DOISNEAU ROBERT (1912-1994)

Écrit par :  Françoise DENOYELLE

Dans le chapitre "« Paris-sur-Banlieue »"  : …  vues antérieures à leur rencontre et d'une étroite collaboration, ce compagnonnage confère au photographe un nouveau statut. D'artisan, il accède à la condition d'artiste et rejoint le Groupe des Quinze, une « amicale d'artistes photographes ». Il participe aux expositions du groupe et découvre le Paris d'Atget, qui devient une référence pour lui… Lire la suite
DUVAL PAUL-MARIE (1912-1997)

Écrit par :  Venceslas KRUTA

publiée en 1961, ainsi que de son dernier ouvrage, paru un tiers de siècle plus tard. Plus que dans les monuments antiques parisiens dont il connaissait le moindre détail, c'est dans la surprenante beauté des monnaies d'or des Parisii, seul témoignage matériel important connu de la petite cité gauloise, qu'il trouva le meilleur antécédent d'une… Lire la suite
EAU - Approvisionnement et traitement

Écrit par :  Georges BREBIONCyrille GOMELLABernard LEGUBE

Dans le chapitre "Un exemple : la ville de Paris"  : …  La ville de Paris consomme en moyenne 1 100 000 m3 d'eau par jour. Cette quantité est fournie par les eaux traitées de la Seine et de la Marne pour un peu plus de la moitié ; le reste provient de plusieurs sources et est acheminé sur la ville par aqueducs (aqueducs de la Vanne, du Loing et de l'Avre).… Lire la suite
ÉCHEVIN

Écrit par :  Frédéric BLUCHE

À l'époque carolingienne, les échevins (scabini) étaient les notables désignés par le peuple pour assister le comte à son tribunal. On appela ainsi à partir du xiie siècle les notables élus par les habitants et en fait, le plus souvent, par l'oligarchie dirigeante pour former autour… Lire la suite
ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS, Paris

Écrit par :  Emmanuel SCHWARTZ

Dans le chapitre "Bâtiments et collections"  : …  Initialement abritée dans une aile du musée du Louvre sous l'Ancien Régime, l'École succède en 1817, sur le terrain du couvent des Petits-Augustins, au musée des Monuments français, ouvert sous la Révolution française, entre la rue Bonaparte et la rue des Saints-Pères (les bâtiments sur la Seine, quai… Lire la suite
EMPIRE (PREMIER)

Écrit par :  Jean TULARD

Dans le chapitre "Le grand empire"  : …  De cet empire fortement centralisé, Paris devient la capitale. Sa population s'accroît en quinze ans de cent soixante mille habitants, mais l'aspect extérieur de la ville ne se modifie guère (arc du Carrousel, colonne Vendôme, des fontaines, quelques ponts et quais sont toutefois à mettre au crédit de l'Empire) malgré les grands projets agités par… Lire la suite
EMPIRE SECOND (1852-1870)

Écrit par :  Marc BASCOUAdrien DANSETTE E.U.

Dans le chapitre "Travaux publics"  : …  de grands travaux dans un domaine dont il est responsable, celui de l'urbanisme. Le Paris du début de l'Empire est celui de Balzac, fait de rues pittoresques mais étroites, sales et mal éclairées. Son développement a été empirique. Napoléon III pense que l'ordre sera, le cas échéant, plus facile à maintenir dans une capitale percée de larges… Lire la suite
ENO WILLIAM PHELPS (1858-1945)

Écrit par :  Mathieu FLONNEAU

les instances en charge de la réglementation des flux des villes de Londres et de Paris firent appel à ses services avant 1914 alors que le processus d'automobilisation de ces grandes cités s'engageait. Dans la capitale française, Eno fut consulté comme « grand circulateur » (surnom moliéresque donné par la presse) et… Lire la suite
ENSEIGNEMENT DE L'ART

Écrit par :  Annie VERGER

Dans le chapitre "L'enseignement des « beaux-arts »"  : …  culturelle, puis traduits par le monopole de l'enseignement et de la consécration. Paris – lieu géométrique du pouvoir – a fondé son autorité dans le champ artistique, en matérialisant le système des relations entre les différents pôles de la légitimation par une répartition spatiale : c'est l'Institut – à la place de l'Académie dissoute – qui est… Lire la suite
EXPOSITION

Écrit par :  Nathalie HEINICH

Dans le chapitre "Les expositions dans la vie culturelle"  : …  celle sur Vienne, naissance d'un siècle au Centre national Georges-Pompidou. À Paris, le phénomène s'est considérablement intensifié à partir des années 1970 : l'année 1972 a été particulièrement marquante, avec plusieurs expositions de grande ampleur, telles que Van Gogh, Millet, Georges de La Tour,… Lire la suite
EXPOSITIONS UNIVERSELLES

Écrit par :  Christiane DEMEULENAERE-DOUYÈRE

Dans le chapitre "Un hymne au progrès"  : …  et l’actuel musée de l’Homme qui lui succède à l’occasion de l’Exposition internationale de 1937) et de monuments. Paris, qui fut le cadre de nombreuses expositions, en conserve la tour Eiffel, le Grand et le Petit Palais, le pont Alexandre III, la gare d’Orsay (l’actuel musée d’Orsay), le palais des Colonies (l’actuelle Cité de l’immigration… Lire la suite
FARGE ARLETTE (1941-    )

Écrit par :  Michel DELON

du droit, puis a bifurqué vers l'histoire : Robert Mandrou dirige sa thèse sur le Vol d'aliments à Paris au XVIIIe siècle (1974). En préparant ce doctorat, elle va découvrir les bas-fonds de la capitale des Lumières et toute une misère négligée derrière la mondanité brillante et le jeu des idées… Lire la suite
FARINES GUERRE DES

Écrit par :  Louis TRENARD

Troubles provoqués en 1775 par l'édit de Turgot libérant le commerce des grains à l'intérieur du royaume. La crainte de la disette avait conduit à la tradition d'« emprisonner les blés » par une réglementation étroite du marché. Des droits de douane empêchaient la circulation des grains ; de ce fait, le blé pourrissait dans les provinces où la… Lire la suite
FESTIVALS

Écrit par :  Jean-Michel BRÈQUEMatthieu CHÉREAUJean CHOLLETPhilippe DULAC E.U.Christian MERLINNicole QUENTIN-MAURER

Dans le chapitre "Le festival d'Automne"  : …  Ce festival parisien fut créé en 1972 par Michel Guy, homme de culture et amateur d'art éclairé, avec le soutien du président de la République Georges Pompidou et de son ministre des Affaires culturelles, Jacques Duhamel. En une période où le festival mondial de théâtre de Nancy, fondé en 1963 par Jack Lang, s'essouffle et… Lire la suite
FÉVRIER 1934 JOURNÉE DU 6

Écrit par :  Armel MARIN

Accident ou complot, le 6 février 1934 est la plus grande journée parisienne de colère depuis la Commune. Daladier a formé un nouveau gouvernement le 30 janvier. Il déplace le préfet de police Jean Chiappe, suspect d'entretenir trop de liens avec l'extrême droite. L'esprit frondeur de la petite… Lire la suite
FONDATION DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE DE PARIS

Écrit par :  Florence DANIEL

L'ancêtre du Muséum est le Jardin des Plantes médicinales du roi, créé en 1635 par le médecin de Louis XIII, Gui de la Brosse. Quelques années plus tard, le Jardin possède déjà plus de deux mille espèces et l'on voit déjà poindre les spécificités actuelles du Muséum : collections (enrichies sans cesse par des voyageurs… Lire la suite
FORMIGÉ JEAN-CAMILLE (1845-1926)

Écrit par :  Roger-Henri GUERRAND

Entré en 1869 au service d'architecture de la municipalité parisienne, Jean-Camille Formigé devient le chef d'agence de Ballu, reconstructeur de l'Hôtel de Ville après l'incendie de 1871, et lui succède en 1885. Également attaché au service des Monuments historiques, il restaure de nombreuses églises (Conques, Laval, Meaux… Lire la suite
FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIEREstelle DUCOM

Dans le chapitre "Le climat océanique"  : …  intérieur, que ce soit le Bassin parisien ou le bassin d'Aquitaine, le contraste thermique augmente et l'humidité diminue. À Paris, la moyenne de janvier n'est que de 4,7 0C, celle de juillet atteint 20 0C ; il n'y tombe que 630 mm de pluie par an. Le climat parisien est en réalité un climat de transition entre influence océanique et influence… Lire la suite
FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

Écrit par :  Jacques LE GOFF

Dans le chapitre "Unité française et luttes sociales"  : …  se répand un type spécial de « villes neuves », les « bastides », répondant à des nécessités militaires. En outre, le réseau urbain se renforce. Paris, la ville la plus importante de la chrétienté, compte sans doute 200 000 habitants environ au début du xive siècle (seules Milan et Venise doivent alors dépasser 100 000 habitants) ; Gand,… Lire la suite
FRANCE (Arts et culture) - Le patrimoine

Écrit par :  Nathalie HEINICH

Dans le chapitre "Du monument historique au patrimoine"  : …  exigences du « bon goût » (ou des deux à la fois) ; et si – pour s'en tenir à de célèbres exemples parisiens – le Grand Palais ou la gare d'Orsay ont échappé à la démolition, en revanche, les pavillons de Baltard aux Halles furent détruits en 1973-1974. Quant à la tour Eiffel, elle ne fut classée qu'en 1964. Pas davantage que le service des… Lire la suite
FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

Écrit par :  Theodore ZELDIN

Dans le chapitre "La culture"  : …  subsiste en tant que phénomène à part, cela tient à l'exceptionnelle cohésion des milieux intellectuels. Ils sont concentrés à Paris, que leur présence transforme en une sorte de grand village intellectuel dont on ne trouve nulle part au monde l'équivalent. Paris est la capitale à la fois administrative, financière et artistique. C'est la… Lire la suite
FRANCE CAMPAGNE DE (1814)

Écrit par :  Jean TULARD

Avant-dernière et, pour certains, la plus belle des campagnes de Napoléon, la campagne de France a fait l'objet d'études détaillées de Jomini et de Clausewitz qui ont analysé toutes les opérations de ce modèle de la « guerre de mouvement ». Lorsque la France est envahie en 1814, deux armées alliées totalisant 250 000 hommes jouent un rôle décisif… Lire la suite
FRANCE - L'année politique 2011

Écrit par :  Nicolas TENZER

Dans le chapitre "Des « affaires » au cœur de la vie politique"  : …  Jacques Chirac, renvoyé en correctionnelle dans le dossier des emplois fictifs de chargés de mission de la Ville de Paris. Alors que le parquet avait demandé la relaxe, l'ancien maire de Paris est condamné le 15 décembre 2011 à deux ans de prison avec sursis pour abus de confiance, détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts… Lire la suite
FRANCE - L'année politique 2010

Écrit par :  Nicolas TENZER

Dans le chapitre "Une vie politique marquée par les affaires"  : …  Quant à Jacques Chirac, malgré la transaction conclue avec la Mairie de Paris, il devrait être renvoyé en correctionnelle dans l'affaire des emplois fictifs des chargés de mission de la Ville de Paris et jugé en 2011. Si d'autres affaires locales défrayent également la chronique – notamment le soupçon d'un système de corruption mis en place par le… Lire la suite
FRANCE - L'année politique 2000

Écrit par :  Nicolas TENZER

Dans le chapitre "Une droite de plus en plus divisée"  : …  des élections municipales de 2001 à Paris, mais aussi dans d'autres villes, notamment à Lyon. Deux listes ont surgi dans la capitale, l'une conduite par Philippe Séguin, qui a reçu l'investiture du R.P.R., l'autre par le maire sortant, Jean Tiberi, mis en cause dans des « affaires ». Le premier est cependant loin d'être… Lire la suite
FRANCE - L'année politique 1999

Écrit par :  Bruno DIVE

Dans le chapitre "Paris excite les convoitises"  : …  F. (qui met en cause d'autres proches du Premier ministre) peut-elle être le pendant des affaires liées à la mairie de Paris ? Jean Tiberi veut le croire. Pour lui, l'année 1999 se termine mieux qu'elle n'a commencé, avec un vice de procédure qui permet à son épouse de se tirer sans dommage de l'affaire des emplois fictifs du conseil général de l'… Lire la suite
FRICHES INDUSTRIELLES

Écrit par :  Louis BERGERON

Dans le chapitre "Les friches « mineures »"  : …  ville peuvent aboutir à une élimination rapide et radicale de friches, même importantes. C'est la raison pour laquelle, par exemple, Paris a conservé si peu de témoignages du rang éminent qu'il occupa pendant un peu plus d'un siècle dans la grande industrie française, ou de l'intensité du travail industriel dans certains de ses anciens faubourgs.… Lire la suite
FRONDE

Écrit par :  Victor-Lucien TAPIÉ

Dans le chapitre "Les barricades de 1648"  : …  un tel outrage à son autorité qu'elle voulut affirmer celle-ci par un coup d'éclat. Le 26 août, profitant d'un Te Deum célébré à Notre-Dame pour la victoire que le prince de Condé venait de remporter sur les Espagnols à Lens, elle fit arrêter un conseiller du parlement, très estimé dans son quartier et l'un des plus ardents… Lire la suite
GABRIEL ANGE JACQUES (1698-1782)

Écrit par :  Michel GALLET

Dans le chapitre "La place Louis-XV"  : …  La création de la place Louis-XV, aujourd'hui place de la Concorde, se situe dans une longue tradition. En 1750, en effet, quatre places parisiennes encadraient déjà la statue d'un souverain et plusieurs villes de province venaient de consacrer des monuments à Louis XV le Bien-Aimé. À Paris, la place Louis-XV eut aussi son origine dans une décision… Lire la suite
GARDE NATIONALE

Écrit par :  Jean TULARD

Le 13 juillet 1789, le comité permanent des électeurs décide la constitution d'une force armée de 48 000 hommes pour assurer le maintien de l'ordre dans la capitale. Son commandement est confié le 15 juillet à La Fayette. Elle reçoit le nom de garde nationale. Dans la plupart des villes et dans de nombreux villages, des milices sont formées sur ce… Lire la suite
GARES, architecture

Écrit par :  Karen BOWIE

Dans le chapitre " Styles et typologie"  : …  gare voisine de King's Cross, conçue par Lewis Cubitt en 1851-1852. La gare du Nord II de Paris de J. I. Hittorff, 1861-1865, témoigne en revanche d'une attitude bien plus libre. Dans l'évolution du projet, plusieurs styles très différents furent envisagés pour une façade dont on avait pourtant déjà arrêté la disposition d'ensemble… Lire la suite
GAULE

Écrit par :  Jean-Paul DEMOULEJean-Jacques HATT

Dans le chapitre "Apparition de la sculpture"  : …  peut-être en 17 avant J.-C., l'année du triomphe de Germanicus, le pilier des Nautes de Paris associe, en une juxtaposition étrange, des éléments religieux et des caractères stylistiques disparates. Il semble que les bas-reliefs qui le décorent aient été élaborés par deux maîtres : l'un fortement imprégné d'influences romaines et assez maladroit ;… Lire la suite
GENEVIÈVE sainte (420 env.-env. 502)

Écrit par :  Jacques DUBOIS

À la fin du xixe et au début du xxe siècle, plusieurs historiens érudits ont étudié la vie de sainte Geneviève et se sont violemment affrontés au sujet de sa valeur historique. La transmission du texte est très difficile, il y a au moins trois recensions… Lire la suite
GÉNIE MILITAIRE

Écrit par :  Patrice VENTURA

Dans le chapitre "La composante secours"  : …  La brigade de sapeurs-pompiers de Paris a été créée par décret impérial de Napoléon Ier le 18 septembre 1811. Comprenant environ 6 840 personnes, elle est chargée d'assurer la protection des personnes et des biens dans Paris et les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne). Sa… Lire la suite
GIRONDINS ET MONTAGNARDS

Écrit par :  Jean MASSIN

Dans le chapitre "L'idéologie"  : …  que l'histoire révolutionnaire fera surgir entre les deux camps. Conflit d'abord entre parisianisme et fédéralisme (imprévisible au temps de la Législative quand Pétion était le maire de Paris) : les masses populaires, plus actives et plus organisées à Paris que dans les départements, s'irritent contre les demi-mesures que prône la Gironde, en… Lire la suite
GOBELINS MANUFACTURE DES

Écrit par :  Michèle HENG

La manufacture nationale des Gobelins est née de la fusion des ateliers parisiens de lisse et de leur réorganisation voulue par Louis XIV et Colbert. Henri IV avait créé en 1597, pour concurrencer les ateliers flamands, une manufacture transférée au Louvre en 1606 ; en outre, en 1601, deux entrepreneurs flamands, François de La Planche et Marc de… Lire la suite
GONDOIN JACQUES (1737-1818)

Écrit par :  Daniel RABREAU

La célébrité de Gondoin, dont la carrière d'architecte officiel fut brillante, repose sur un seul édifice, incomparable il est vrai : l'École de chirurgie de Paris (actuelle École de médecine), édifiée entre 1769 et 1775. Élève du théoricien Blondel, Gondoin remporte un deuxième prix à l'Académie d'Lire la suite
GOTHIQUE ART

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Dans le chapitre "Paris et la révolution stylistique"  : …  L'activité des chantiers parisiens au cours des années 1230-1240 avait attiré de nombreux artistes, d'horizons différents, de formation diverse. Cette rencontre a provoqué une remise en cause assez brutale du style alors accepté : en architecture, la formule définie par le Maître de Chartres ; en sculpture, l'accord entretenu avec l'architecture ;… Lire la suite
GUIMET MUSÉE, Paris

Écrit par :  Vincent LEFÈVRE

Le musée national des arts asiatiques Guimet à Paris doit son nom à son créateur,Émile Guimet (1836-1918), homme très cultivé, artiste et musicien à ses heures, représentatif des patrons philanthropes et paternalistes du xixe siècle. Influencé par Saint… Lire la suite
HAUSSMANN GEORGES EUGÈNE baron (1809-1891)

Écrit par :  Pierre PINON

Haussmann, mena à bien une politique de grands travaux qui allait transformer en profondeur l’urbanisme de Paris. Son nom reste lié (on parle d’« haussmannisme », d’« haussmannisation ») à l’ouverture de nombreuses percées – création de voies nouvelles –, à l’aménagement de parcs et de squares, à la mise en place d’un réseau d’égouts et à l’… Lire la suite
HÉNARD EUGÈNE (1849-1923)

Écrit par :  Yves BRUAND

Architecte et ingénieur civil français qui s'orienta vers l'urbanisme, où il se montre à la fois réaliste et précurseur. Eugène Hénard joue un rôle important dans la préparation de l'Exposition universelle de 1889 : si son projet de train électrique continu, très en avance sur son temps, n'… Lire la suite
HITTORFF JACQUES IGNACE (1792-1867)

Écrit par :  Thomas von JOEST

Fils unique d'une famille d'artisans rhénans aisés qui le destine au métier d'architecte, Jacques Ignace Hittorff, né le 20 août 1792, est orienté dès sa jeunesse vers cette profession : apprentissage comme maçon, cours de mathématiques et de dessin. Bénéficiant des droits de citoyen français — sa ville natale,… Lire la suite
HÔTEL DE VILLE

Écrit par :  Pascal LIÉVAUX-SENEZ

Dans le chapitre "Un exemple : la France"  : …  quelques entreprises d'envergure telles que Compiègne, Saumur, Beaugency et surtout Paris, où l'architecte italien Dominique de Cortone dit le Boccador dessine les plans du premier grand palais municipal français. C'est un édifice régulier, à trois corps, surmonté en son centre d'un beffroi élancé. Commencé en 1533, il n'est achevé qu'au siècle… Lire la suite
ÎLE-DE-FRANCE, région administrative

Écrit par :  Jean ROBERT

Dans le chapitre "Paris, la ville centre"  : …  La ville de Paris constitue le centre de l'agglomération, dans ses limites définies par Haussmann en 1860 et soulignées depuis par la ceinture d'habitations à bon marché (HBM) et d'équipements sportifs et universitaires dans les années 1920 et 1930, puis par le boulevard périphérique dans les années 1960. Ses caractéristiques sont liées au prestige… Lire la suite
INCENDIES

Écrit par :  Jean-Luc CARTAULTBenoit CLAIRDavid KAPP

Dans le chapitre "Les services d'incendie et de secours en France"  : …  : ce sont les services d'incendie et de secours de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, dont le ressort de compétence couvre quatre départements (Paris et ses trois départements limitrophes : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), ainsi que ceux du bataillon des marins-pompiers de Marseille, qui assurent… Lire la suite
INCENDIES MEURTRIERS (ÉPOQUE CONTEMPORAINE) - (repères chronologiques)

Écrit par :  Benoit CLAIRDavid KAPP

1810Incendie, le 1er juillet, de l'ambassade d'Autriche à Paris. On dénombre plus d'une centaine de morts dont la princesse Schwartzenberg. Napoléon Ier, présent ce jour-là (la fête était organisée pour célébrer son mariage avec l'archiduchesse Marie-… Lire la suite
JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

Écrit par :  Hervé BRUNONMonique MOSSER

Dans le chapitre "Les nouveaux enjeux de l'espace public"  : …  mais aussi de promenades publiques, grâce auxquelles le piéton reconquiert la voirie jusqu'alors sacrifiée à l'automobile. À Paris, les années 1980 sont marquées par des commandes prestigieuses, dont l'ambition renoue avec les grandes réalisations haussmanniennes. Si la conception du parc de La Villette, confiée en 1982 à Bernard Tschumi, repose… Lire la suite
JARDINS - Les Français et leurs jardins

Écrit par :  Françoise DUBOST

Dans le chapitre "Le jardin collectif"  : …  qu'ils peuvent approprier à leurs goûts. Prenons comme exemple ceux dont la Ville de Paris a favorisé la création en mettant en place en 2003 le programme Main verte. Le succès très rapide de l'opération (plus de trente jardins créés à Paris en moins de 4 ans et autant en projet) témoigne à la fois de la vigueur associative et du besoin des… Lire la suite
JARDINS BOTANIQUES

Écrit par :  Gérard AYMONIN

Dans le chapitre " Le Jardin royal des plantes médicinales de Paris"  : …  Fondé en 1626 par G. de la Brosse, « pour y faire démonstration aux escholiers et autres personnes intéressées... », le Jardin royal des plantes médicinales est officialisé par un édit de 1635. Ouvert au public à partir de 1640, ce qui deviendra plus tard le Jardin des Plantes renferme à cette époque près de 2 300 plantes.Vespasien Robin, «… Lire la suite
JUIN 1848 JOURNÉES DE

Écrit par :  Émilien CONSTANT

L'élection, les 23 et 24 avril 1848, d'une Constituante républicaine modérée a été ressentie comme une défaite par l'extrême gauche révolutionnaire. Au cours de la journée du 15 mai, des émeutiers, peut-être manipulés par la police, réclament une intervention en faveur de la Pologne mais prétendent aussi, à l'exemple des «… Lire la suite
KERTÉSZ ANDRÉ (1894-1985)

Écrit par :  Christian CAUJOLLE

Dans le chapitre "Le bonheur à Paris"  : …  En 1925, Kertész arrive enfin à Paris. Il se lie aux artistes venus de l'Est qui se retrouvent à Montparnasse au café du Dôme, fréquente les ateliers, réalise des portraits et, très vite, devient connu. Il collabore à de nombreux magazines illustrés, tant en France qu'en Angleterre et en Allemagne et, dès 1927, expose à Paris à la galerie Le Sacre… Lire la suite
LA REYNIE GABRIEL NICOLAS DE (1625-1709)

Écrit par :  Olivier COLLOMB

Le premier lieutenant de police de Paris. Né à Limoges d'une famille de robe pauvre et mal pourvue, Gabriel Nicolas fait un riche mariage en 1645 et prend alors le nom de La Reynie, médiocre fief de 200 livres de revenu annuel. Magistrat au présidial d'Angoulême puis président à celui de Bordeaux, il… Lire la suite
LASSURANCE LES

Écrit par :  Daniel RABREAU

Architecte de l'agence de Jules Hardouin-Mansart, Pierre Cailleteau dit Lassurance (1655 env.-1724) fit une brillante carrière dans l'architecture privée, révélant à Paris le « grand goût » versaillais. Membre de l'Académie (1699), architecte du roi et contrôleur de ses bâtiments, Lassurance semble… Lire la suite
LEDOUX CLAUDE NICOLAS (1736-1806)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Dans le chapitre "Le constructeur prolifique"  : …  mit à profit alors les talents d'un artiste bien en cour et devenu très à la mode. Ledoux participa ainsi à l'urbanisme paysager des quartiers nord-ouest de Paris sous le règne de Louis XVI, au Faubourg-Poissonnière et à la Chaussée-d'Antin, où il éleva notamment l'hôtel Thélusson (1781), dans des formes à l'antique théâtralisées au cœur d'un… Lire la suite
LE MERCIER JACQUES (1585 env.-1654)

Écrit par :  Claude MIGNOT

L'architecte Jacques Le Mercier est issu d'une famille de maîtres maçons de Pontoise, connue dès le xvie siècle. Son père Nicolas (1541-1637) travaille pour Brulart de Sillery au château et à l'église de Marines, sans doute sur les dessins de Clément Métezeau. Jacques Le Mercier fait le voyage de… Lire la suite
LE MUET PIERRE (1591-1669)

Écrit par :  Claude MIGNOT

À Paris, après avoir édifié plusieurs petits hôtels proches des modèles de Manière de bâtir — hôtels Coquet (1639), Marin, puis d'Assy (1642), maisons pour Tubeuf (1643) —, il bâtit pour Claude d'Avaux un grand hôtel, 71, rue du Temple (1644). Dans la cour scandée de pilastres corinthiens d'ordre colossal… Lire la suite
LETTRES À MIRANDA SUR LE DÉPLACEMENT DES MONUMENTS DE L'ART DE L'ITALIE, livre de Antoine Quatremère de Quincy

Écrit par :  Adrien GOETZ

Dans le chapitre "Quatremère face aux conquêtes artistiques de la Révolution"  : …  Bonaparte. Son texte est donc un brûlot d'opposition. Le Directoire mène une importante politique artistique : Paris, capitale de la Liberté, nouvelle Athènes prête à devenir nouvelle Rome, est la patrie naturelle des arts. Les chefs-d'œuvre de tous les peuples, et en particulier les plus beaux témoignages de l'art antique, doivent venir orner… Lire la suite
LIBÉRATION, France (1944-1946)

Écrit par :  Jean-Marie GUILLON

Dans le chapitre "Insurrection"  : …  que les Français participent à leur propre libération. Les péripéties de la libération de Paris sont significatives de ce souci partagé par Londres comme par toute la Résistance intérieure. Alors que le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe, entend contourner la capitale pour des raisons stratégiques et pratiques, l'… Lire la suite
LIGEN PIERRE-YVES (1937-2001)

Écrit par :  Nathan STARKMAN

Pierre-Yves Ligen est né le 30 novembre 1937 à Quimper et décédé le 11 mai 2001 à Fouesnant (Finistère) Il fait de brillantes études au lycée Condorcet à Paris puis à Sciences-po. Auditeur au Conseil d'État à sa sortie de l'E.N.A., en 1964, il effectue, à son retour d'Algérie, une brève mission auprès du directeur de la… Lire la suite
LOGEMENT SOCIAL

Écrit par :  Susanna MAGRI

Dans le chapitre "Logement social et aménagement urbain"  : …  un plan d'aménagement préétabli. La première expérimentation fut rendue possible à Paris par la fondation Rothschild qui réalisa, rue de Prague, un important ensemble d'H.B.M. à la suite du concours architectural qu'elle ouvrit en 1905, un an après sa création. Le groupe résidentiel imaginé par les architectes participant… Lire la suite
LONDRES MÉTRO DE

Écrit par :  Bernard VALADE

Metropolitan Railway et le Metropolitan District. Le métro londonien, initialement à vapeur, fut électrifié en 1890. À Paris, les premiers chantiers ne s'ouvrirent qu'en 1898, deux ans après la mise en service du premier métro sur le continent, à Budapest. Les projets français, conçus par Brame et Flachat, remontaient cependant à 1855, mais leur… Lire la suite
LOUVRE PALAIS DU

Écrit par :  E.U.Daniel RABREAU

Le palais du Louvre, élevé sur la rive droite de la Seine, a été considéré dès son origine comme l'édifice le plus hautement symbolique de Paris, capitale politique et culturelle de la France. Le comparant à l'… Lire la suite
LUXEMBOURG PALAIS DU

Écrit par :  Renée PLOUIN

Le Sénat occupe à Paris une ancienne résidence royale construite par Marie de Médicis, le palais du Luxembourg. La reine avait acquis en 1611, de François de Luxembourg, un hôtel bâti au milieu du xvie siècle ainsi qu'un grand parc. D'autres terrains… Lire la suite
MAI-68

Écrit par :  Danielle TARTAKOWSKY

Dans le chapitre "« La commune étudiante »"  : …  la rue. Elle atteint la quasi-totalité des villes universitaires et culmine avec la nuit des barricades, dans la nuit du 10 au 11 mai, qui réactive de vieux fantasmes révolutionnaires. Ces barricades qui, selon le slogan, « ferment la rue mais ouvrent la voie » constituent un événement critique qui vaut, comme le note Pierre Bourdieu… Lire la suite
MAILLOTINS

Écrit par :  Jean FAVIER

Nom donné à des révoltés parisiens, en 1382, en raison des maillets de plomb pris comme armes par les émeutiers. Le mouvement est, à long terme, le résultat d'un quart de siècle de stabilité monétaire défavorable aux débiteurs et aux locataires, les éléments les plus modestes de la population, cependant que la reprise démographique laissait stagner… Lire la suite
MALET LÉO (1909-1996)

Écrit par :  Robert DELEUSE

Dans le chapitre "Anatomie d'une capitale"  : …  en somme, c'est l'idée. « Elle m'est venue, raconte Léo Malet, au pont de Bir-Hakeim. Devant ce paysage de Paris, je me suis dit que c'était quand même extraordinaire que personne n'ait jamais pensé à faire un film sur Paris, à part Feuillade. J'ai eu l'idée confuse de romans policiers qui se passeraient chacun dans un quartier ou un arrondissement… Lire la suite
MALLET-STEVENS ROBERT (1886-1945)

Écrit par :  Richard KLEIN

Dans le chapitre "L'effet plastique"  : …  de collaborations qui préfigurent la création de l'Union des artistes modernes. Dans le XVIe arrondissement de la capitale, l'ensemble de la rue Mallet-Stevens (1926-1927), constitué d'hôtels particuliers, d'ateliers d'artistes et de la propre résidence de l'architecte, propose une articulation de volumes dénudés, imbriqués… Lire la suite
MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

Écrit par :  William Peter Jackson SMITH

Dans le chapitre "Les grandes réalisations"  : …  Mansart reçut deux commandes qui lui donnèrent enfin l'occasion d'exercer son pouvoir créateur à grande échelle. Pour le secrétaire d'État Louis Phélypeaux de La Vrillière, il construisit l'une des plus grandes résidences de Paris, et pour le frère du roi, Gaston d'Orléans, il dessina un somptueux palais aux proportions grandioses, qui aurait… Lire la suite
MARAIS LE, quartier parisien

Écrit par :  Guy BELOUET

L'ancien lit de la Seine avait délimité une zone de marais, de terrains mous qui avaient longtemps découragé toute construction jusqu'à ce que les Templiers y établissent, vers le milieu du xiie siècle, leur maison de campagne, englobant dans leur domaine… Lire la suite
MARCEL ÉTIENNE (1316 env.-1358)

Écrit par :  Claude GAUVARD

Étienne Marcel appartient à l'une des plus grandes familles de la bourgeoisie parisienne de la première moitié du xive siècle, période au cours de laquelle cette bourgeoisie fait fortune rapidement et acquiert des offices royaux. Ainsi, le grand-père d'Étienne, Pierre Marcel, s'… Lire la suite
MARIGNY ABEL FRANÇOIS POISSON marquis de MENARS et de (1727-1781)

Écrit par :  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Le frère de Mme de Pompadour connut les plus grands honneurs : en 1751, Marigny fut nommé « directeur et ordonnateur des Bâtiments, des Jardins, Arts, Académies et Manufactures royales » ; en 1755 il reçut l'ordre du Saint-Esprit ; il devint en 1764 lieutenant général du gouvernement de l'Orléanais et en 1772 conseiller d'… Lire la suite
MAURICE dit DE SULLY (mort en 1196)

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

La destinée de ce fils de paysans est exemplaire. Né à Sully-sur-Loire, près d'Orléans, Maurice de Sully entra dans les ordres ; il fut rapidement nommé chanoine puis archidiacre de Paris. Il professait la théologie à l'université lorsqu'il fut nommé évêque de Paris le 12 octobre 1160. D'… Lire la suite
MÉMOIRES (Baron Haussmann)

Écrit par :  Bernard VALADE

Seine de juin 1853 à janvier 1870, Haussmann fut-il un bienfaiteur, le bâtisseur du Paris moderne, l'inventeur d'un urbanisme opérationnel ou « l'éventreur » de la capitale, en zélé serviteur de Napoléon III ? À ces questions est ordonné un débat que plusieurs biographies – celle de Michel Carmona,… Lire la suite
MÉROVINGIENS

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURGPatrick PÉRIN

Dans le chapitre "Le décor architectural"  : …  soulignent la somptuosité : triple portique peint de figures bibliques et riche plafond de bois sculpté aux Saints-Apôtres de Paris (devenus l'abbaye Sainte-Geneviève) ; marbres précieux, or des murs, lambris dorés de la voûte, pavements de mosaïque et toit de bronze étincelant, auxquels l'église Sainte-Croix-et-Saint-Vincent allait devoir son… Lire la suite
MODE - Le phénomène et son évolution

Écrit par :  Valérie GUILLAUME

Dans le chapitre "France"  : …  et descendant d'artistes, Maurice Leloir fonde en 1907 la Société d'histoire du costume dans le dessein de créer à Paris un musée du Costume qui faisait alors défaut. Les quelque deux mille pièces collectées par l'association furent remises à la Ville de Paris en 1920 ; par manque de place, le musée Carnavalet n'en exposait qu'un petit nombre.… Lire la suite
MODE - Histoire et composantes

Écrit par :  E.U.Catherine ORMEN

Dans le chapitre "Circuit long, circuit court"  : …  Simultanément, les années 1980 voient s'accomplir la réussite du Sentier, champion du « circuit court ». Ce quartier parisien a la réputation d'être le centre des modes depuis que la Compagnie des Indes s'y est implantée, au xviiie siècle. Très vite, cette présence a attiré d'autres marchands de tissu… Lire la suite
MODE MUSÉE DE LA, Paris

Écrit par :  Renée DAVRAY-PIÉKOLEK

Lorsqu'en 1920, le peintre et collectionneur Maurice Leloir, président de la Société d'histoire du costume (S.H.C.), offre à la Ville de Paris les costumes anciens que la Société a réunis, c'est expressément en vue de la création d'un musée du costume, dont la capitale est… Lire la suite
MOYEN ÂGE - Les universités médiévales

Écrit par :  Jean FAVIER

Dans le chapitre "L'organisation"  : …  des statuts différents. À Bologne, les écoliers régissent matériellement l'université. À Paris, au contraire, les maîtres ont la réalité d'un gouvernement auquel sont associés les écoliers. Partout, procureurs, recteurs, doyens, chanceliers sont élus, et les maîtres sont choisis par leurs pairs. Maîtres et écoliers du xiiiLire la suite
MUR DES FERMIERS GÉNÉRAUX

Écrit par :  Solange MARIN

Depuis la fin de la guerre de Cent Ans, les Parisiens étaient exemptés de l'impôt direct : la taille. Ces conditions avantageuses étaient destinées à attirer de nouveaux habitants vers la capitale ravagée et dépeuplée. En revanche, la royauté institua un impôt indirect (ou aide) sur la plupart des marchandises entrant dans ParisLire la suite
MUSÉE DU QUAI BRANLY, en bref

Écrit par :  Arnaud BALVAY

Le musée du quai Branly à Paris est un établissement culturel public dédié aux arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques. Sa création a été voulue par le président de la République Jacques Chirac, conseillé par le collectionneur et ethnologue Jacques KerchacheLire la suite
MUSÉES D'ART AFRICAIN, France

Écrit par :  Vincent BOULORÉ

La France possède plusieurs musées où sont présentés les arts traditionnels d'Afrique noire. Les trois plus importants sont situés à Paris : le musée de l'Homme, dont les collections recèlent le plus grand nombre d'objets, le musée des Arts d'Afrique et d'Océanie (M.A.A.O., rattaché aux Musées nationaux depuis 1990) et le musée… Lire la suite
MUSIQUE MUSÉE DE LA, Paris

Écrit par :  Alain FÉRON

En 1985, l'architecte Christian de Portzamparc est chargé de concevoir et de réaliser deux des établissements publics du parc de La Villette : le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et la Cité de la musique, qui doit accueillir un… Lire la suite
LES MYSTÈRES DE PARIS, livre de Eugène Sue

Écrit par :  Philippe DULAC

Dans le chapitre "La création d'un genre"  : …  Par ailleurs, avec Les Mystères de Paris, la capitale cesse d'être un simple décor pour devenir partie constitutive du récit. Présentée comme un vaste réseau mi-émergé, mi-souterrain, décrite dans l'alternance de ses lieux de lumière et de ses zones d'ombre, de ses palais et de ses bouges, elle est la scène symbolique où se joue… Lire la suite
NARJOUX FÉLIX (1833-1891)

Écrit par :  Roger-Henri GUERRAND

Les « palais scolaires » édifiés par la Ville de Paris — trois cents écoles primaires entre 1870 et 1914 — sont de belles bâtisses qui ont prouvé leur qualité, mais leur principal promoteur, s'il n'est pas inconnu des spécialistes, n'a pas encore trouvé le biographe qu'il mérite. Félix Narjoux a pourtant figuré parmi ces… Lire la suite
NEOTU GALERIE, Paris

Écrit par :  Constance RUBINI

À la fin de l'année 1984, Pierre Staudenmeyer et Gérard Dalmon ouvrent à Paris la galerie Neotu, dans le quartier traditionnel des antiquaires, rue de Verneuil, avant de s'installer définitivement, en 1985, rue du Renard, à quelques pas du Centre Georges-Pompidou. Ils se sont rencontrés à travers un intérêt commun pour la… Lire la suite
NORMANDIE, région administrative

Écrit par :  E.U.

Dans le chapitre "La Normandie parisienne"  : …  La proximité de Paris constitue la troisième grande composante de la Normandie. Elle a pesé sur toute l'histoire de la province, plus particulièrement depuis le rattachement du duché au domaine royal en 1204. Du fait de cette proximité, les produits de l'élevage normand trouvèrent de bons débouchés à Paris à partir du xviiiLire la suite
OPÉRA DE PARIS

Écrit par :  Pierre FLINOIS

C'est le 28 juin 1669 que l'abbé Perrin et Robert Cambert obtiennent de Louis XIV le privilège d'« Académie d'opéra ou représentations en musique et en langue françoise », fondant ainsi l'Académie royale de musique, qu'ils installent en 1670 dans la salle du jeu de paume de la Bouteille. Treize salles… Lire la suite
OPÉRETTE

Écrit par :  Sylvie FÉVRIER

Dans le chapitre "Les origines"  : …  qui restera toujours plus ou moins élitiste, l'opérette – par son ancêtre, le vaudeville – est issue du pavé de Paris. Au xviie siècle, ce pavé de Paris est un spectacle permanent ; jongleurs, montreurs d'ours, acrobates rejoignent de préférence la foire Saint-Germain et la foire Saint-Laurent, où les badauds trouvent… Lire la suite
ORDRES, architecture

Écrit par :  Bernard HOLTZMANNClaude MIGNOTÉliane VERGNOLLE

Dans le chapitre "Raison, histoire et modernité : la crise du système classique des ordres"  : …  grecs apparaissent aussi comme une alternative aux formes romaines ; ainsi, de manière significative, Leo von Klenze propose en 1815, pour la glyptothèque de Munich, un dessin en style romain et un autre en style grec. À Paris, le portique de Notre-Dame-de-Lorette est un ordre corinthien romain, celui de Saint-Vincent-de-Paul un ordre ionique grec… Lire la suite
ORLÉANS

Écrit par :  Franck GUÉRIT

sur le Massif central et, au-delà, sur le monde méditerranéen. L'accès à Paris par la Beauce complète la position de carrefour. Celle-ci, à l'origine de la fonction d'entrepôt d'Orléans, profite de l'affermissement du système national centré sur Paris : la clé territoriale Paris-Orléans, adossée au grenier beauceron,… Lire la suite
ORSAY MUSÉE D', Paris

Écrit par :  Stéphane GUÉGAN

Du bâtiment qu’il sauvait en l’investissant, jusqu’à sa collection et son mode d’exposition, le musée d’Orsay présentait une réelle nouveauté à son ouverture, le 9 décembre 1986.… Lire la suite
PALAIS DE LA DÉCOUVERTE

Écrit par :  Jean-Pierre MAURYDenis SAVOIE

Situé à Paris à quelques centaines de mètres des Champs-Élysées, dans la partie ouest du Grand Palais, le Palais de la découverte réalise, depuis l'Exposition universelle de 1937, le programme original défini par son fondateur, le physicien et Prix Nobel Jean Perrin (1870-1942) : présenter au grand… Lire la suite
PALAIS DE TOKYO

Écrit par :  Maïten BOUISSET

Agrandi et restructuré, le Palais de Tokyo à Paris a de nouveau ouvert ses portes en 2012, lors d'une manifestation qui a duré trente heures non-stop, pendant laquelle le public a pu assister à la présentation d'œuvres d'art mais également à un ensemble de performances, concerts, lectures et débats de toutes sortes. Une… Lire la suite
PARC ZOOLOGIQUE DE PARIS ou ZOO DE VINCENNES

Écrit par :  Maryvonne LECLERC-CASSANViviane TYTELMAN

Installé dans le XIIe arrondissement de la capitale, dans le bois de Vincennes (d’où son appellation courante de zoo de Vincennes), le Parc zoologique de Paris a été créé en 1934. Devenu vétuste, il a subi une rénovation complète. Ainsi, après six ans de fermeture et trois ans… Lire la suite
PARIS ACCIDENT DU MÉTRO DE (10 août 1903)

Écrit par :  Mathieu FLONNEAU

L'accident survenu le 10 août 1903, à la limite des XIe et XXe arrondissements de Paris, à la station Couronnes de la ligne no 2 du métropolitain (Dauphine-Nation), reste à ce jour le plus tragique de toute l'histoire de l'exploitation d'un réseau qui a… Lire la suite
PARIS ÉCOLES DE

Écrit par :  Claire MAINGON

Dans le chapitre "La première école de Paris"  : …  aux expositions universelles qui l'ont consacrée Ville Lumière, Paris représentait le premier foyer culturel et intellectuel mondial. Les artistes étrangers ont été très nombreux à venir y chercher un esprit de liberté. Il s'agissait non seulement de peintres, de sculpteurs, mais aussi de poètes, de musiciens et de photographes, de romanciers et… Lire la suite
PARIS ORCHESTRE DE

Écrit par :  Alain PÂRIS

Fondé en 1967, l'Orchestre de Paris est la première réalisation du plan de renouveau musical français élaboré par Marcel Landowski à l'initiative d'André Malraux. Il a été suivi par la création d'une quinzaine d'autres orchestres de région. La vocation de l'Orchestre de Paris… Lire la suite
PARIS 1900, LA VILLE SPECTACLE (exposition)

Écrit par :  Jean-Michel LENIAUD

L’exposition Paris 1900, la ville spectacle, qui s’est tenue du 2 avril au 17 août 2014 au Petit Palais à Paris, abordait un sujet fécond : l’Art nouveau à Paris à travers des objets présentés dans un cadre parfaitement… Lire la suite
PARISIEN BASSIN

Écrit par :  Jean ROBERT

Dans le chapitre "L'organisation de l'espace"  : …  principalement dans l'Oise et dans l'Eure-et-Loir, pour définir la « zone d'expansion de Paris ». Les mouvements pendulaires en direction de la capitale, mais aussi de plus en plus en direction des pôles de la grande couronne francilienne, y sont très importants : près de 300 000 migrants quotidiens vers l'Île-de-France, dont environ la moitié… Lire la suite
PARISIS, monnaie

Écrit par :  Jean DÉRENS

Terme qui a désigné la monnaie royale de Paris. Bien que, de toute ancienneté, il y ait eu à Paris un atelier monétaire, le nom de parisis ne paraît pas antérieur au règne de Philippe Ier (1060-1108) : à cette époque, un certain nombre d'autres ateliers royaux furent soumis aux mêmes règles que celui… Lire la suite
PARIS MA GRAND'VILLE (R. Grenier)

Écrit par :  Yves LECLAIR

Dans le chapitre "La carte d’un tendre"  : …  Le livre de Roger Grenier procède d'une démarche étonnante : son vade-mecum parisien est constitué de cent seize courtes proses dont les titres sont des numéros et des noms de rues. La première d'entre elles, intitulée 21, rue Mazarine, ressuscite, entre deux porches, la silhouette de son… Lire la suite
PASSAGES, architecture

Écrit par :  Jean-François POIRIER

Dans le chapitre "Les sources"  : …  voûte qui servait à l'approvisionnement de Rome sous Trajan, à la foire Saint-Germain, fondée en 1462 et qui a subsisté après plusieurs remaniements jusqu'en 1786. La foire Saint-Germain était installée près de l'église Saint-Sulpice ; elle s'inscrivait dans un grand carré que quadrillaient des axes de circulation orthogonaux. Ses bâtiments… Lire la suite
PATRIMOINE, art et culture

Écrit par :  Jean-Michel LENIAUD

Dans le chapitre "La Révolution et la centralisation patrimoniale"  : …  Or cet État aspire à la centralisation la plus absolue. À Paris doivent se trouver toutes les grandes institutions culturelles : bibliothèques, archives, musées d'histoire naturelle et des beaux-arts. Et c'est dans celles-ci que doivent être apportées, explique Boissy d'Anglas (1756-1826) à la… Lire la suite
PATRIMOINE ARTISTIQUE DES ÉGLISES DE PARIS

Écrit par :  Georges BRUNEL

Un touriste qui parcourrait aujourd'hui les églises de Rome, de Naples ou de Venise en se servant d'un guide du xviiie siècle trouverait généralement dans son livre l'explication de ce qu'il voit. À Paris, ce ne serait pas le cas. Dans les capitales… Lire la suite
PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

Écrit par :  Bruno CHANETZLaurent CHANETZ

Dans le chapitre "Des sites industriels singuliers"  : …  Les quartiers est de Paris comptaient il y a quelques années un grand nombre de friches industrielles, que ce soit à Bercy ou sur la rive gauche de la Seine dans le quartier de Tolbiac. Dans cette zone en pleine mutation, demeure, quai Panhard-Levassor, l'énorme bunker appelé « Les frigos », construit en 1921 par la… Lire la suite
PAUME JEU DE

Écrit par :  E.U.

Le Jeu de Paume, à Paris, fut un musée d’art impressionniste, puis d’art moderne et contemporain, avant d’être consacré à la photographie… Lire la suite
PERCIER CHARLES (1764-1838) & FONTAINE PIERRE FRANÇOIS (1762-1853)

Écrit par :  Daniel RABREAU

L'amitié des deux architectes Percier et Fontaine, favoris des Bonaparte, date de leurs années d'études passées dans les ateliers des meilleurs architectes de la fin du xviiie siècle. Après des débuts modestes chez A. F. Peyre, Pâris et Chalgrin, Percier et Fontaine s'imposent par leur talent dans les… Lire la suite
PERRONET JEAN-RODOLPHE (1708-1794)

Écrit par :  Antoine PICON

Fondateur et directeur de l'École des ponts et chaussées, Jean-Rodolphe Perronet est aussi le plus grand constructeur d'ouvrages d'art français du xviiie siècle. Par la réputation qu'il acquiert au cours de sa longue carrière comme par la multiplicité de ses centres d'intérêt,… Lire la suite
PHILIPPE IV LE BEL (1268-1314) roi de France (1285-1314)

Écrit par :  Jacques LE GOFF

Dans le chapitre "Les fonctionnaires royaux"  : …  Les assemblées des trois états étaient convoquées pour chacune de ces deux France. Mais Paris, dont l'Université brille de tout son éclat, dont la cathédrale s'achève avec le début de la construction des chapelles du chœur, dont le palais royal s'agrandit et se dote d'une magnifique façade nord sur la Seine, où les ateliers d'art (livres enluminés… Lire la suite
PICASSO MUSÉE, Paris

Écrit par :  Philippe PIGUET

» Le pari lancé un jour par l’artiste Pablo Picasso devait trouver douze ans après sa mort une magistrale illustration. Inauguré le 23 septembre 1985 dans les espaces rénovés de l’hôtel Salé, situé en plein cœur du Marais à Paris, le musée Picasso est sans doute tel que l’artiste l’aurait imaginé… Lire la suite
PLACES ROYALES

Écrit par :  Guy BELOUET

Les places royales sont une création française originale née d'une rencontre et d'un programme : la rencontre d'une statue royale et d'une place enclose dans un ensemble de maisons ou d'hôtels, tous identiques, dits à programme. L'Italie, certes, avait érigé depuis longtemps des statues de bronze ou de marbre, équestres généralement, à la gloire… Lire la suite
POLICE

Écrit par :  Jean-Paul ALGRE E.U.

Dans le chapitre "La préfecture de police"  : …  La situation spécifique de Paris, la capitale, à la fois ville et département, siège des pouvoirs publics ainsi que de plusieurs organismes internationaux, fait de la préfecture de police une administration unique en France. Placé sous l'autorité directe du ministre de l'Intérieur, son chef est responsable de la sécurité d'… Lire la suite
POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "La police sous l'Ancien Régime"  : …  C'est pourquoi la création, par un édit de mars 1667, de la lieutenance de police à Paris – elle deviendra lieutenance générale de police en 1674 – est traditionnellement présentée comme un acte fondateur. Prenant prétexte du meurtre du « lieutenant criminel » Tardieu – un des nombreux magistrats en charge de la police de… Lire la suite
POLICE SOUS L'ANCIEN RÉGIME

Écrit par :  Vincent MILLIOT

Dans le chapitre "L'exception parisienne"  : …  Paris ne se distingue a priori nullement des autres villes du royaume, tant la diversité des pouvoirs de police s'y retrouve. La juridiction royale du Châtelet, dont le poids ne cesse de s'affirmer depuis la fin du Moyen Âge, joue toutefois un rôle fondamental dans la construction d'une police qui s'émancipe progressivement de la tutelle judiciaire… Lire la suite
POLICE SOUS LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE

Écrit par :  Vincent DENIS

Dans le chapitre "La police de Napoléon (1800-1815)"  : …  Bonaparte crée également la Préfecture de police à Paris en février 1800, laquelle remplace le Bureau central, mais ne s'en distingue que par son responsable unique, le préfet de police, Louis Nicolas Dubois (1800-1810), puis Étienne Pasquier (1810-1814). Le préfet de police a sous ses ordres les quarante-huit commissaires de police et vingt-quatre… Lire la suite
POLICE EN FRANCE DE 1814 À 1870

Écrit par :  Quentin DELUERMOZ

Dans le chapitre "« Haute police » et libéralisme"  : …  La seconde Restauration hérite d’un appareil policier complexe. À Paris, l’ordre est assuré par la préfecture de police, partagée entre des bureaux chargés de la police politique (première division), de la police judiciaire, avec les « brigades de sûreté » d’Eugène-François Vidocq (deuxième division), de la police économique… Lire la suite
POLICE SOUS LA IIIè RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "La pérennité de la préfecture de police"  : …  les tentatives de subversion et les attaques dont le régime allait être la cible, la situation particulière et sensible de Paris expliquent la découverte par les républicains de gouvernement puis par les radicaux que, même « sous un régime franchement libéral », cette concentration était loin d'être « superflue ». Paris va donc conserver une… Lire la suite
POLICE SOUS VICHY

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "Les bases de l'organisation policière contemporaine"  : …  Le souci de faire oublier leurs actions explique en partie la grève insurrectionnelle des policiers parisiens en août 1944, un événement sans exemple ni précédent, mais nécessaire tant il fallait laver l'opprobre. Pour autant, ce rôle de la police parisienne dans la libération de la capitale, célébré tous les 19 août et rappelé par la fourragère… Lire la suite
POLLUTION

Écrit par :  François RAMADE

Dans le chapitre "Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor"  : …  de lichen ne peut survivre à une concentration supérieure à 35 ppb dans l'air (ppb = partie par milliard = 10—9). À Paris, la teneur moyenne annuelle de SO2 au début des années 2000 était de 30 mg/m3 d'air, soit 85 ppb, ce qui explique la disparition des lichens dans les parcs situés au centre des villes. Le SO2… Lire la suite
PORTZAMPARC CHRISTIAN DE (1944-    )

Écrit par :  Chantal BERET E.U.

L'architecte Christian de Portzamparc est né à Casablanca en 1944 ; il entreprend ses études à l'École nationale des beaux-arts de Paris en 1962, d'abord dans l'atelier d'Eugène Beaudoin puis, changeant radicalement de cap, chez Georges Candilis. En 1966, il effectue un séjour à la Columbia University… Lire la suite
POTTIER HENRI (1912-2000)

Écrit par :  E.U.

notamment l'École polytechnique de Palaiseau et la tour de l'U.A.P. à la Défense, ainsi qu'à Paris où l'on retiendra le nouvel hôpital du Val-de-Grâce (1980) et surtout le restaurant universitaire de la rue Censier (1965) aux formes expressives très affirmées, qui est sans doute son projet le plus original. En 1959, un… Lire la suite
POYET BERNARD (1742-1824)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Élève de Charles De Wailly, Poyet remporte, en 1768, le second prix d'architecture avec un projet de théâtre et obtient un brevet pour le séjour à l'Académie de France à Rome. À son retour d'Italie, il est nommé architecte du duc d'Orléans, et construit successivement les écuries de la rue Saint-… Lire la suite
PRAIRIAL AN III JOURNÉE DU 1er (1795)

Écrit par :  Jean TULARD

Le 12 germinal an III (1er avril 1795), la Convention est bloquée par une insurrection des faubourgs Saint-Marcel et Saint-Antoine aux cris de « Du pain et la constitution ! ». L'abolition du maximum a entraîné une hausse vertigineuse des prix : celui de la livre de pain ne cesse de monter. Les boulangeries distribuent avec… Lire la suite
PRÊT-À-PORTER

Écrit par :  Catherine ORMEN

Dans le chapitre "Circuit long, circuit court"  : …  Simultanément, les années 1980 voient s'accomplir la réussite du Sentier, champion du « circuit court ». Ce quartier parisien a la réputation d'être le centre des modes depuis que la Compagnie des Indes s'y est implantée, au xviiie siècle. Très vite, cette présence a attiré d'autres marchands de tissu… Lire la suite
PRÉVÔT

Écrit par :  Solange MARIN

Agent du pouvoir seigneurial dans la France féodale, le prévôt (ou praepositus) est une sorte d'intendant doté de pouvoirs étendus : il administre, juge, perçoit les multiples taxes et amendes au nom du seigneur. Il représente aussi les premiers Capétiens sur le domaine royal, mais ses abus de pouvoir et… Lire la suite
PROJET DU GRAND PARIS

Écrit par :  Arnaud BALVAY

Sarkozy prononce un discours dans lequel il déclare qu'il souhaite qu'un « nouveau projet d'aménagement global du Grand Paris » soit l'objet d'une consultation internationale impliquant huit à dix agences d'architectes. L'objectif serait d'imaginer ce que pourrait être la région de la capitale « à l'horizon de vingt, trente voire quarante ans… Lire la suite
QUATORZE JUILLET 1789

Écrit par :  Jean TULARD

La prise de la Bastille le 14 juillet 1789 n'est qu'une péripétie dans l'histoire de la Révolution, mais elle a pris valeur de symbole. Cette insurrection populaire, première apparition du peuple de Paris sur la scène révolutionnaire (le saccage, le 28 avril 1789, de la manufacture de papiers… Lire la suite
RAFLE DU VÉL' D'HIV'

Écrit par :  Denis PESCHANSKI

Les 16 et 17 juillet 1942, près de treize mille Juifs (pour la plupart étrangers) sont arrêtés dans le ressort du Gross-Paris. Tandis que les célibataires et les couples sans enfants sont directement emmenés au camp d'internement de Drancy, en banlieue nord-est, les familles, soit plus de huit mille hommes, femmes et enfants… Lire la suite
RAYMOND DU TEMPLE (2e moitié XIVe s.-début XVe s.)

Écrit par :  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Raymond du Temple, Maître des œuvres du roi Charles V (1364-1380), demeure malgré les recherches récentes une personnalité mystérieuse. Mentionné dès 1359 et jusqu'en 1403, il semble avoir eu une activité démesurée si l'on en croit l'attachement que le roi lui portait. Il n'en subsiste plus aujourd'hui qu'un édifice, très restauré en outre, la… Lire la suite
RAYMOND JEAN ARMAND (1742-1811)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Élève de J. F. Blondel et de Soufflot, le Toulousain Raymond remporta le premier prix d'architecture en 1766. Prolongeant son séjour à Rome par un long voyage à travers toute l'Italie (1769-1776), il étudia particulièrement les œuvres de Palladio. De retour en France, il partage son temps entre Paris et la province et,… Lire la suite
RÉVOLUTION FRANÇAISE

Écrit par :  Jean-Clément MARTINMarc THIVOLET

Dans le chapitre "La victoire des « patriotes » (janvier-juillet 1789)"  : …  des ministres libéraux, dont Necker (11 juillet), par le roi provoque une nouvelle crise. Alors que des troupes se massent autour de Paris et de Versailles, faisant craindre un coup de force, ce que la charge du Royal-Allemand dans les Tuileries semble annoncer, les Parisiens se soulèvent le 13 juillet, brûlent les octrois, cherchent des armes,… Lire la suite
ROCHE DANIEL (1935-     )

Écrit par :  Michel DELON

Le Peuple de Paris. Essai sur la culture populaire au XVIIIe siècle (1981) déborde également les élites éclairées et les principes philosophiques par l'exploration des couches moins favorisées et par la construction d'une anthropologie du sensible. Le peuple parisien… Lire la suite
ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

« Le colonel Rol, commandant les F.F.I. de l'Île-de-France ». Ces mots manuscrits dans l'en-tête d'un exemplaire des conventions de reddition signées par le général von Choltitz, commandant du Gross-Paris, le 25 août 1944, et la signature Rol, sur la même ligne que celle du général Leclerc au bas de ce document historique, ont… Lire la suite
RONIS WILLY (1910-2009)

Écrit par :  Gilles PLAZY

Willy Ronis a beaucoup photographié la rue et la vie du petit peuple de Paris, ainsi qu'en témoignent ses livres Belleville-Ménilmontant, publié pour la première fois en 1954, et Mon Paris (1985). Promeneur sur le qui-vive, il se tient à distance, sans se mêler aux scènes qu'il photographie, il est moins près… Lire la suite
ROUEN

Écrit par :  Armand FRÉMONT

une petite région, et son rayonnement se trouve limité par la présence du Havre à l'ouest et par la très grande proximité de Paris à l'est, dont les franges industrielles et résidentielles mordent sur la haute Normandie, notamment sur le département de l'Eure. Tel est le grand problème de Rouen, très proche de Paris par l'autoroute ou par le train… Lire la suite
ROUX-SPITZ MICHEL (1888-1957)

Écrit par :  Simon TEXIER

des claustras. Toutefois, Roux-Spitz s'oriente rapidement vers une voie plus personnelle. Installé à Paris, il livre en 1925 un immeuble de rapport, rue Guynemer, dont la clarté des espaces et la finesse de l'écriture seront immédiatement reconnus : le bow-window à trois pans de la façade sur rue est repris par de nombreux architectes, Roux-Spitz… Lire la suite
RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

Écrit par :  Michel AUCOUTURIERMarie-Christine AUTANT-MATHIEUHélène HENRYHélène MÉLATGeorges NIVAT

Dans le chapitre "L'hémorragie de la première émigration"  : …  C'est Paris qui devint le centre incontesté dès les années 1920. Outre les deux quotidiens mentionnés et la grande revue déjà citée des Annales contemporaines, plusieurs revues à dominante politisée ou esthétisante y prirent naissance. Citons Novyj grad (La Cité nouvelle), inspirée par un… Lire la suite
SAINT-ANTOINE FAUBOURG

Écrit par :  Jean DÉRENS

Édifié à partir du xvie siècle autour de l'abbaye du même nom, entre la Bastille et la place du Trône, le faubourg Saint-Antoine a été, à plusieurs reprises, un lieu d'affrontements et un foyer d'agitation dans la capitale, et cela dès le xviie siècle… Lire la suite
SAINTE-CHAPELLE DE PARIS

Écrit par :  Christophe MOREAU

Joyau de l'art gothique, la Sainte-Chapelle de Paris fut fondée par Louis IX (Saint Louis) entre 1240 et 1248 pour abriter les saintes reliques de la Passion acquises par le souverain auprès de l'empereur latin de Constantinople, Baudouin II. Dotée de deux niveaux, la… Lire la suite
SAINTE-CHAPELLE DE PARIS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Christophe MOREAU

25 avril 1214 Naissance de Louis IX à Poissy… Lire la suite
SAINT-LOUIS ÎLE, Paris

Écrit par :  Guy BELOUET

La réalisation rapide au xviie siècle (à peine une trentaine d'années) d'une opération immobilière explique la très grande unité de l'île Saint-Louis et sa place toute particulière parmi les quartiers conservés du Paris ancien. Jusqu'alors, plusieurs îlots semblaient à la… Lire la suite
SARTINE ANTOINE DE (1729-1801)

Écrit par :  Louis TRENARD

Né à Barcelone, conseiller au Châtelet, maître des requêtes, Sartine remplace Bertin comme lieutenant général de police à Paris en 1759. Il exerce ses fonctions avec justice, humanité, fermeté et vigilance, et il a l'estime générale. Ses services sont les mieux renseignés d'Europe. Il est nommé… Lire la suite
SAUVAGE HENRI (1873-1932)

Écrit par :  Christian BONNEFOI

Après des débuts brillants dans l'Art nouveau, l'architecte Henri Sauvage oriente sa pratique vers une rationalisation de l'habitation collective en concevant des unités d'habitation en gradins qu'il réalisera partiellement. En 1901, il construit la villa Majorelle à Nancy. C'est le meilleur exemple… Lire la suite
SCULPTURE CONTEMPORAINE

Écrit par :  Dominique BOZOPaul-Louis RINUY

Dans le chapitre "Sculpture publique et nouvelle monumentalité"  : …  commémorative un « monument imaginaire réalisé sur une ligne imaginaire : le méridien », en traçant sur le sol de Paris le méridien que le physicien avait été l'un des premiers à calculer. L'artiste propose au spectateur-promeneur un chemin de mémoire qui traverse la capitale du nord au sud, et il oppose, à l'unicité de la statue de bronze érigée… Lire la suite
SECTIONS PARISIENNES

Écrit par :  Jean TULARD

Pour les élections aux États généraux, un règlement royal du 13 avril 1789 avait divisé en soixante districts la ville de Paris, précédemment formée de vingt et un quartiers. Après la révolution municipale, un décret du 21 mai 1790 (publié le 27 juin) supprima l'ancienne organisation : « La ville de… Lire la suite
SEINE

Écrit par :  Marcel-M. CHARTIER

Bien que le bassin de Paris ne présente pas d'unité hydrographique, le réseau de la Seine forme le collecteur principal d'un ensemble qui, des confins de la Lorraine au Morvan et de la Somme à la Risle, s'étend sur environ 90 000 kilomètres carrés, dont près de 70 000 kilomètres carrés de terrains… Lire la suite
SLODTZ LES

Écrit par :  François SOUCHAL

Famille de sculpteurs. Sébastien Slodtz, le père (1655-1726), est d'origine flamande ; il s'établit dans la capitale française à une date inconnue, devient disciple de Girardon et reçoit dès 1686 des commandes importantes pour le parc de Versailles : Annibal comptant les anneaux des chevaliers romains (aujourd'hui au Louvre),… Lire la suite
SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

Écrit par :  Didier SCHULMANN

Dans le chapitre "Préliminaires"  : …  Dès le lendemain de la visite éclair d'Hitler à Paris, le 23 juin 1940, alors que la Wehrmacht n'occupe la capitale que depuis dix jours, des dispositions sont prises pour que les trophées de guerre d'origine allemande conservés aux Invalides soient expédiés au musée militaire de Berlin. L'émoi que suscite cette mesure,… Lire la suite
SPORT - L'année 2005

Écrit par :  Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "Olympisme : Londres 2012, les limites d'un système"  : …  session, a attribué à Londres, au quatrième tour de scrutin, par 54 voix contre 50 pour Paris, l'organisation des XXVIIes jeux Olympiques d'été, qui se tiendront en 2012. Ce fut une immense déception pour le monde du sport français, pour la population – 87 p. 100 des Français s'étaient déclarés favorables à la tenue des Jeux… Lire la suite
STYLE 1200

Écrit par :  Louis GRODECKI

Dans le chapitre "La fin du style 1200"  : …  le gothique. Autour de 1215-1220, au portail du Couronnement de la Vierge à Notre-Dame de Paris, un art très énergique, tout porté vers l'accentuation du volume et la rigueur de la présentation, introduit une première stylisation que l'on peut qualifier de gothique. Les étapes suivantes de l'évolution – à la cathédrale d'AmiensLire la suite
SYNAGOGUE

Écrit par :  Dominique JARRASSÉGabrielle SED-RAJNA

Dans le chapitre "La réaction orthodoxe"  : …  monumentales et de l'isolation du culte par rapport aux autres fonctions communautaires. Il est significatif que le Consistoire de Paris adopte le modernisme pour la synagogue qu'il édifie dans les quartiers populaires de l'Est parisien en 1930 (Lucien Hesse et Germain Debré) : la synagogue de Belleville offre des salles de classe, des toits-… Lire la suite
TABLEAU DE PARIS, livre de Louis Sébastien Mercier

Écrit par :  Michel DELON

La vie et l'invention littéraire de Louis Sébastien Mercier (1740-1814) sont intimement liées à Paris. Né sur les bords de la Seine, il milite en faveur d'une littérature résolument moderne qui, pour s'émanciper des modèles grecs et romains, doit s'immerger dans la réalité… Lire la suite
THÉÂTRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES

Écrit par :  Pierre FLINOIS

Le Théâtre des Champs-Élysées est inauguré en 1913. Édifié au 15, avenue Montaigne, à Paris, à l’initiative de l’imprésario Gabriel Astruc, directeur de la Société musicale et fondateur des Grandes Saisons de Paris (1906-1912), il s’affiche dès l’origine comme un théâtre d’exception, tant par son programme architectural et… Lire la suite
THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

Écrit par :  Daniel RABREAU

Dans le chapitre "La théâtromanie, mutation sociale et mimétisme formel"  : …  de luxe, l'hôtellerie, la restauration, le jeu et la prostitution. La rue Richelieu à Paris et ses abords immédiats qui englobent le jardin du Palais-Royal et le passage Choiseul étaient probablement le meilleur exemple européen d'espace de loisir architecturé : entre 1781 et 1826, huit théâtres monumentaux y furent construits dans une trame… Lire la suite
THÉÂTRES DE LA RIVE GAUCHE

Écrit par :  Colette GODARD

Alors que, sur la rive droite, le Boulevard visait et obtenait les grosses recettes, alors que prenait forme, avec éclat au T.N.P., plus difficilement en province, un théâtre à vocation populaire, quelques pauvres petites salles, presque toutes situées sur la rive gauche de la Seine, démunies de soutien financier public… Lire la suite
TOUR EIFFEL

Écrit par :  Simon TEXIER

Œuvre emblématique de la construction métallique et symbole de Paris, la tour doit son nom à l'entrepreneur qui assuma, seul, les risques de sa mise en œuvre, Gustave Eiffel (1832-1923). Associé aux ingénieurs Maurice Kœchlin et Émile Nouguier,… Lire la suite
TOURISME CULTUREL

Écrit par :  Michel COLARDELLEAlain MONFERRAND

Dans le chapitre "Une image trompeuse"  : …  S'il est évident que, même cumulée, l'offre culturelle de Paris reste inférieure à celle des régions, en termes de notoriété et donc de fréquentation, le déséquilibre est flagrant : le Mont-Saint-Michel ne reçoit que le quinzième des visiteurs de Notre-Dame et le plus fréquenté des musées de province n'atteint pas le… Lire la suite
TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

Écrit par :  Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL

Dans le chapitre "Une tour pour quoi faire ? "  : …  l'après-guerre reste synonyme de mal de vivre et de difficultés économiques et sociales. Cependant, dans quelques arrondissements, Paris a construit plus de cent cinquante tours, pour la plupart sur une dalle piétonne située au-dessus du niveau de la rue. Elles sont de faible hauteur par rapport aux envolées américaines ou asiatiques. La tour… Lire la suite
TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE

Écrit par :  Jean TULARD

Entre 1792 et 1794, pendant la Terreur, le Tribunal révolutionnaire de Paris fut l'un des organismes les plus célèbres. Un premier tribunal révolutionnaire, connu sous le titre de tribunal criminel extraordinaire, avait été institué le 17 août 1792. Formé de juges et de jurés, élus par les sections Lire la suite
TROIS COULEURS LES

Écrit par :  Hervé PINOTEAU

Le pouvoir municipal révolutionnaire de Paris créa, le 13 juillet 1789, une nouvelle milice parisienne à cocarde bleu et rouge, antiques couleurs de Paris (dès 1358, l'écu de la ville montrait un bateau d'argent sur champ de gueules sous un chef d'azur fleurdelisé d'or). Nul ne sait cependant qui fabriqua des dizaines de milliers de cocardes où le… Lire la suite
URBANISME - Théories et réalisations

Écrit par :  Françoise CHOAY

Dans le chapitre "Haussmann et l'urbanisme de régularisation"  : …  La transformation la plus spectaculaire, sans équivalent ailleurs, fut accomplie à Paris entre 1853 et 1869 par le baron G. Haussmann. L'œuvre du préfet de Napoléon III déborde très largement le cadre policier ou édilitaire à quoi on l'a généralement réduite. Il s'agissait de faire subir à la capitale, étouffée et paralysée, la mutation qui l'… Lire la suite
URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

Écrit par :  Simon TEXIER

Paris et le désert français avait marqué en 1947 la prise de conscience. Paris attire vers lui tous les grands projets, mais souffre également de presque tous les maux ; c'est donc sur la capitale que l'urbanisme français a le plus constamment porté. Cette situation historique particulière explique que Paris soit traité ici séparément… Lire la suite
VAUDREMER ÉMILE (1829-1914)

Écrit par :  Annie JACQUES

Après une formation dans l'atelier de Abel Blouet, consacrée par le Grand Prix de Rome en 1854, Émile Vaudremer, au cours de ses voyages en Italie, s'intéresse plus spécialement aux monuments du Haut Moyen Âge. Après avoir travaillé avec Victor Baltard pour l'église Saint-Augustin, il est nommé architecte officiel des XIIIeLire la suite
VÉLO ou BICYCLETTE

Écrit par :  Philippe TÉTART

Dans le chapitre "La nouvelle vélocipédie urbaine"  : …  Lancée le 15 juillet 2007, la location de vélos en libre-service à Paris, le Vélib' symbolise ce nouveau chapitre de l'histoire du vélo. Le Vélib' s'est aussitôt révélé comme un grand succès, avec plus de 26 millions de locations la première année et 200 000 abonnés en 2009… Lire la suite
VENDÔME PLACE

Écrit par :  Guy BELOUET

L'une des cinq places royales de Paris. Réalisée sous le règne de Louis XIV à un moment où la formule se révèle parfaitement au point (place Dauphine, place Royale — l'actuelle place des Vosges —, place des Victoires), cette quatrième place est le résultat d'une opération spéculative et le fait d'un… Lire la suite
VIEUX PARIS COMMISSION DU

Écrit par :  Hélène ERISTOV

Instituée en 1897, la Commission du Vieux Paris, installée depuis 1975 à la Rotonde de La Villette, a pour mission « de rechercher les vestiges du Vieux Paris, de constater leur état actuel, de veiller à leur conservation, de suivre les fouilles et les transformations jugées indispensables et d'en conserver les preuves… Lire la suite
VILLE - Mythe et représentation

Écrit par :  Marcel RONCAYOLO

Dans le chapitre "L'utopie : capitale et phalanstère"  : …  projets de chemin de fer. L'idée de système de circulation conduit à celle de centralité. Paris, « menacé » par le déplacement vers l'ouest de la résidence bourgeoise et des activités, est l'objet dans les années 1830-1840 d'un grand débat. Il n'est pas indifférent d'y retrouver des fouriéristes : « La prospérité normale de Paris, aux différentes… Lire la suite
ZADKINE MUSÉE, Paris

Écrit par :  Michel MENU

Le musée Zadkine, musée municipal de la Ville de Paris, occupe au 100 bis de la rue d'Assas la demeure dans laquelle le sculpteur Ossip Zadkine a vécu de 1928 à 1967, année de sa mort. La maison et les ateliers dans lesquels l'artiste a travaillé et reçu ses… Lire la suite
ZEHRFUSS BERNARD (1911-1996)

Écrit par :  François CHASLIN

Marcel Breuer, le palais de l'U.N.E.S.C.O. (Paris, 1952-1958) reste son grand œuvre : un majestueux immeuble en Y, dressant des façades à brise-soleil de verre sur des pilotis de béton, et une superbe salle des conférences autonome, en béton plissé en accordéon. Zehrfuss en bâtira les extensions… Lire la suite
ZOO ou PARC ZOOLOGIQUE

Écrit par :  Jean-Luc BERTHIER

Dans le chapitre "Une brève histoire des zoos"  : …  Rompant avec ces ménageries princières ou royales, la création, en 1794, de la ménagerie du Jardin des Plantes, dans ce qui était devenu l'année précédente le Muséum d'histoire naturelle, en lieu et place du Jardin royal des plantes médicinales, donne le coup d'envoi des zoos modernes. Ces derniers seront désormais dédiés à l'étude scientifique des… Lire la suite

Afficher la liste complète (219 références)

  

Voir aussi

ADMINISTRATION LOCALE & RÉGIONALE    AGGLOMÉRATION    ÉDOUARD ALBERT    AMÉNAGEMENT DE L'ESPACE URBAIN    ARCHITECTURE DU XVIIe SIÈCLE    ARCHITECTURE DU XVIIIe SIÈCLE    ARCHITECTURE DU XIXe SIÈCLE    ARCHITECTURE DU XXe SIÈCLE    BÉTON ARMÉ    CADRES    CENTRE URBAIN    ÎLE DE LA CITÉ    CONCENTRATION ÉCONOMIQUE    LOI CORNUDET    CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE    QUARTIER DE LA DÉFENSE    DENSITÉ DE POPULATION    ÉLITES    EMPLOI    ENCEINTE    ESPACE URBAIN    ESPÉRANCE DE VIE    EURONEXT    FÉCONDITÉ démographie    ARCHITECTURE FRANÇAISE    FRANCE droit et institutions    FRANCE économie    FRANCE géographie humaine et économique    FRANCE histoire du Ve au XVe s.    FRANCE histoire du XVIe s. à 1715    FRANCE histoire de 1871 à 1939    FRANCE histoire de 1939 à 1958    FRANCE histoire de 1974 à nos jours    FRANCE histoire des villes    FRANCE histoire : formation territoriale    CIVILISATION GALLO-ROMAINE    CHARLES GIRAULT    ARCHITECTURE GOTHIQUE    GRAND PARIS    GRANDS ENSEMBLES    HISTOIRE URBAINE    IMMIGRATION    INÉGALITÉS ÉCONOMIQUES    INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT    INTERCOMMUNALITÉ    PIERRE JEANNERET    POLITIQUE DU LOGEMENT    LUTÈCE    UNIVERSITÉS MÉDIÉVALES    ART MÉROVINGIEN    HISTOIRE DES MIGRATIONS    MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE    MOUVEMENT MODERNE architecture    PETITE COURONNE Île-de-France    PLANIFICATION URBAINE    P.O.S.    RÉGIONS    REMPART    ARCHITECTURE DE LA RENAISSANCE    R.E.R.    ROME l'Empire romain    SCHÉMA DIRECTEUR    S.D.A.U.    SECTEUR INDUSTRIEL    SÉGRÉGATION    TOUR architecture    TRANSPORT DE VOYAGEURS    TRANSPORT & TRAFIC AÉRIENS    ÉCONOMIE DES TRANSPORTS    TRANSPORTS EN COMMUN    TRANSPORTS URBAINS    TRAVAILLEURS ÉTRANGERS    URBANISME AU XXe SIÈCLE France    VILLE urbanisme et architecture    VILLES NOUVELLES

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.