Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SOUFISME ou ṢŪFISME

Articles

  • ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

    • Écrit par Chafik CHEHATA, Roger DELADRIÈRE, Daniel GIMARET, Guy MONNOT, Gérard TROUPEAU
    • 12 170 mots
    Celui qui aspire à Dieu, le murīd, est généralement désigné comme étant un mutaṣawwif, c'est-à-dire un homme qui entre dans la voie spirituelle, le taṣawwuf, et qui, s'il parvient au terme, sera un ṣūfī. Mais le mot ṣūfī a pris un sens beaucoup plus large ; il s'applique...
  • KHAN NUSRAT FATEH ALI (1948-1997)

    • Écrit par Éliane AZOULAY
    • 636 mots

    Surnommé le Pavarotti pakistanais, Nusrat Fateh Ali Khan appartenait à une illustre famille de chanteurs spécialisés dans le qawwali (littéralement, « musique de la parole »), tradition issue du mysticisme soufi. Il naît à Lyallpur (aujourd'hui Faisalabad) le 12 juillet 1948. Son père, Ustad Fateh...

  • KŪBRĀ NADJM AL-DĪN (1145-1226)

    • Écrit par Michèle ÉPINETTE
    • 270 mots

    Mystique iranien, fondateur de l'importante secte ṣūfi des Kūbrawiyya ou Dhahasiyya. Au cours d'un voyage qu'il effectue en Égypte, Nadjm al-dīn Kūbrā rencontre le shaykh Rūzbihān al-Wazzān al-Misrī et devient son disciple. Il reste quelque temps auprès de son maître, dont il épouse la fille. Il se...

  • MARABOUTISME

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 3 126 mots
    Le sūfisme s'est développé en face de l'islam officiel des juristes (fuqahā') et de l'administration califienne, souvent même contre lui. Ses adeptes prétendent remonter au temps du Prophète, soit par les deux premiers califes, Abū Bakr et ‘Umar, objets d'une particulière vénération,...
  • MARTYRE DE AL-ḤALLĀDJ

    • Écrit par Jacqueline CHABBI
    • 186 mots

    Al-Ḥallādj, « le cardeur de laine », est le surnom de al-Ḥusayn ben Manṣūr, soufi musulman, supplicié à Bagdad, capitale du califat abbasside, en 922. Issu d'une famille persane de religion zoroastrienne convertie à l'islam, al-Ḥallādj est formé à la mystique auprès...

  • MONACHISME

    • Écrit par André BAREAU, Guy BUGAULT, Jacques DUBOIS, Henry DUMÉRY, Louis GARDET, Jean GOUILLARD
    • 12 526 mots
    • 3 médias
    ...siècles de l'hégire, des ascètes, vivant parfois en solitude, et parfois « au milieu du monde », se consacrèrent aux « exercices spirituels ». Le début du ṣūfisme (sommairement : mystique musulmane) fut marqué par la recherche d'un « genre de vie » qui se réclamait volontiers du Jésus coranique,...
  • PANJĀBĪ LANGUE & LITTÉRATURE

    • Écrit par Denis MATRINGE
    • 1 529 mots
    ...musulmane en pañjābī, qui est influencée à la fois par les canons persans et par la culture populaire pañjābī. Ses plus grandes réussites sont des poèmes soufis appelés kāfī, formellement proches des ballades folkloriques et longtemps transmis oralement, et des sortes de lais, les qiṣṣa (histoires)....
  • SAINTETÉ

    • Écrit par André BAREAU, Yves CONGAR, Universalis, Louis GARDET, Françoise MALLISON
    • 7 128 mots
    Seules les traditions sūfī (« mystiques ») font directement appel à une notion de sainteté définie comme un état spirituel d'union à Dieu, qui va jusqu'à l'« identification » (ittiḥād), et auquel le mystique se prépare par ascèse et renoncement. La recherche et l'amour...
  • SOHRAWARDĪ ou SUHRAWARDĪ SHIHĀBODDĪN YAHYĀ (1155-1191)

    • Écrit par Christian JAMBET
    • 5 040 mots
    Du soufisme, Sohrawardī reçoit l'idée d'un maître intérieur, qui peut prendre la forme visible d'un shaykh, ou maître extérieur, mais qui dans sa réalité foncière n'est autre que l'ange de la révélation, Gabriel. Le salut personnel est donc la rencontre avec l'ange et ressemble de fort près à la révélation...
  • SOMALIE

    • Écrit par Universalis, Éloi FICQUET, Alain GASCON, Francis SIMONIS
    • 10 618 mots
    • 7 médias
    ...divisions claniques, est pourtant un facteur de division. Les Somaliens ont été sensibles à la prédication des seyyid et des aw (cheikh) et sont entrés dans des confréries soufies (Qadiriya au xve s., Salihiya et Ahmadiyya au xixe s.). Ils se rendent en masse à de nombreux pèlerinages sur les tombeaux des...
  • TOLÉRANCE

    • Écrit par Bernard GUILLEMAIN
    • 4 411 mots
    • 1 média
    ...s'identifie à la Parole de Dieu, mais que les juifs et les chrétiens vivent souvent mal. Par malheur, la pratique s'écarte quelquefois de l'essence. Les soufis ont rigoureusement gardé la notion de la Parole unique et descendue, le respect pour les religions du livre. Le plus remarquable est sans doute...