FIRME

Articles associés

  • COÛTS DE TRANSACTION

    • Écrit par Claude MÉNARD
    • 4 678 mots
    ...Commons, ait presque simultanément mis au centre de sa réflexion le concept de transaction, mais dans un tout autre contexte, celui d'une analyse systémique. L'analyse initiale de Coase porte sur « la nature de la firme » et, plus précisément, sur ce phénomène clé qu'est l'intégration verticale. ...
  • COASE RONALD HARRY (1910-2013)

    • Écrit par Françoise PICHON-MAMÈRE
    • 1 153 mots
    ...Dans les années 1930, il traverse une première fois l'Atlantique pour interroger les dirigeants de grandes entreprises (Ford, General Motors, Union Carbide) et comprendre la façon dont ils prennent leurs décisions.À son retour, il rédige un texte devenu fondateur, The Nature of the Firm (1937).
  • DROIT - Économie du droit

    • Écrit par Bruno DEFFAINS
    • 3 301 mots
    • 2 médias
    ...pas qu'influencer les comportements des acteurs, il affecte également les organisations, leurs frontières aussi bien que leurs modes de fonctionnement. Les théories modernes de la firme montrent ainsi que le cadre institutionnel est un déterminant essentiel de la gouvernance des entreprises (relations...
  • ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

    • Écrit par Bruno JULLIEN
    • 8 005 mots
    • 1 média
    L'entreprise remplit deux fonctions. Tout d'abord, elle est une instance de coordination du processus de production. Dans La Richesse des nations (1776), Adam Smith présente la firme moderne comme une réponse à la complexité croissante des activités, en particulier à la division du travail. En second...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Néo-institutionnalisme

    • Écrit par Claude MÉNARD
    • 1 593 mots
    • 1 média
    Il en résulte deux conséquences importantes. D'abord, un renouveau de la théorie de lafirme, comprise comme modalité de gouvernance des transactions, ce qui permet une jonction avec les approches managériales. Ensuite, des développements spectaculaires dans l'analyse des forces économiques qui poussent...
  • ENTREPRISE - Gouvernance d'entreprise

    • Écrit par Gérard CHARREAUX
    • 4 190 mots
    Dans la représentation dominante, la firme se réduit à un « nœud de contrats » incluant les dirigeants et les investisseurs financiers. Les conflits opposent soit les actionnaires aux dirigeants, soit les actionnaires entre eux (minoritaires contre majoritaires), soit encore les créanciers financiers...
  • ENTREPRISE - Théories et représentations

    • Écrit par Gérard CHARREAUX
    • 5 604 mots

    Au-delà de l'interrogation première sur la nature de la firme, une théorie de la firme doit répondre à deux grandes catégories de questions. Elles sont soit internes et portent sur l'architecture et le fonctionnement de l'entreprise, soit externes et concernent la place et le rôle de l'entreprise...

  • INNOVATION

    • Écrit par Abdelillah HAMDOUCH
    • 7 791 mots
    • 1 média
    ...L’innovation naissant dans un garage ou une chambre d’étudiant ne reflète pas les réalités industrielles observables au sein du capitalisme contemporain. En effet, depuis la fin du xix e siècle et tout au long du xx e siècle, la plupart des secteurs économiques (anciens comme nouveaux) sont marqués du...
  • LA NATURE DE LA FIRME, Ronald Harry Coase - Fiche de lecture

    • Écrit par Samuel FEREY
    • 870 mots

    Le destin de The Nature of The Firm (La Nature de la firme) est assez singulier dans l'histoire de la pensée économique. Écrit en 1937 par Ronald Harry Coase, dans un style littéraire, sans mathématique, cet article court ne fut pleinement exploité qu'au cours des années 1970. Il justifiera...

  • MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

    • Écrit par Carine STAROPOLI
    • 1 036 mots
    • 1 média
    Comme Coase, Williamson considère l'organisation hiérarchique qui caractérise la firme comme une alternative au marché pour réaliser des transactions, au sens où elle permet, dans certaines circonstances, d'économiser sur les coûts de recours au marché. Pour autant, de la même manière qu'il existe des...
  • MULTINATIONALES ENTREPRISES

    • Écrit par Jean-Louis MUCCHIELLI
    • 6 189 mots
    • 1 média

    Nombreuses sont les questions qui se rapportent à la multinationalisation des entreprises. Sur la base de quel(s) critère(s) identifie-t-on, tout d'abord, les firmes multinationales ? Il en existe plusieurs, le chiffre d'affaires mondial, la part des actifs possédés à l'étranger, celle des ventes...

  • PARADIS FISCAUX

    • Écrit par Jean de MAILLARD, Dominique PLIHON
    • 4 108 mots
    ...autres pays est l'intérêt le plus volontiers reconnu par les opérateurs, car il n'est pas connoté péjorativement. Des plus grandes aux plus petites, les firmes n'hésitent plus à recourir aux services de ces territoires complaisants, dont l'un des principaux intérêts réside dans le refuge qu'ils procurent...