MULTINATIONALES ENTREPRISES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nombreuses sont les questions qui se rapportent à la multinationalisation des entreprises. Sur la base de quel(s) critère(s) identifie-t-on, tout d'abord, les firmes multinationales ? Il en existe plusieurs, le chiffre d'affaires mondial, la part des actifs possédés à l'étranger, celle des ventes réalisées à l'étranger, etc., qui n'aboutissent pas tous au même classement. Une fois ces critères identifiés, on peut s'interroger sur ce que les multinationales produisent à l'étranger. Investissent-elles dans des activités similaires à celles de leur pays d'origine ou dans des segments du processus de production différents selon les pays d'accueil ? À quel moment du temps les firmes se multinationalisent-elles ? Une firme peut-elle indéfiniment poursuivre sa croissance à l'étranger ? Pourquoi décider d'aller à l'étranger ? Pour y trouver de meilleures conditions d'offres en termes de coûts, d'approvisionnement, de technologie ? Pour se rapprocher des consommateurs ? Pour faire face à la concurrence mondiale ? Où faut-il se localiser ? Quelle zone choisir, quel pays, quelle localité ? Et, enfin, comment les firmes le font-elles ? Les investissements directs à l'étranger qui permettent la multinationalisation varient significativement dans leur forme, selon qu'ils consistent dans une prise de participation minoritaire ou majoritaire, le rachat total d'une entreprise locale, la création de toute pièce d'une usine à l'étranger, des joint-ventures en capital, des accords de partenariat, etc.

En se penchant sur la définition et les déterminants de la multinationalisation, cet article tente d'apporter des éléments de réponse à l'ensemble de ces interrogations.

Les définitions de l'entreprise multinationale : Qui ? Quoi ? Quand ?

Qui ?

À la recherche d'un critère synthétique

Est multinationale toute entreprise qui produit sur un territoire autre que son territoire d'origine. L'usage est de considérer que toute firme qui possède au moins 10 p. 100 du capital d'une entreprise étrangère est une multinationale, et l'entreprise étrangère sa filiale. Au début des années 2010, plus de 80 000 firmes multinationales emploient dans leurs filiales à l’étranger environ 69 millions de travailleurs et génèrent plus de 28 000 milliards de vente de produits.

En général, on ne parle que des grandes firmes multinationales en ne considérant que les 100 ou 500 premières. Le critère est alors trop souvent celui du chiffre d'affaires mondial. Or une firme peut avoir un chiffre d'affaires mondial élevé tout en étant très peu multinationalisée. La C.N.U.C.E.D., dans son rapport annuel, croise trois critères : les actifs possédés à l'étranger en pourcentage des actifs totaux, les ventes à l'étranger rapportées aux ventes totales, et l'emploi à l'étranger rapporté à l'emploi total : la moyenne de ces trois critères donne un indice moyen de multinationalisation.

Les critères de la multinationalisation

Tableau : Les critères de la multinationalisation

Le classement des plus grandes entreprises multinationales diffère significativement selon qu'on privilégie le critère du montant des actifs à l'étranger ou l'indice moyen obtenu par la C.N.U.C.E.D. en croisant trois critères : les actifs possédés à l'étranger en pourcentage des actifs... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

On observe de très grands écarts entre les classements selon que l'on retienne comme critère le montant des actifs à l’étranger ou l'indice moyen de « transnationalisation » de la C.N.U.C.E.D. Les firmes les plus multinationalisées selon l'indice moyen n'apparaissent pas dans les dix premières classées selon le montant d’actifs à l’étranger. C'est le cas, par exemple, de Nestlé (au 1er rang en termes d’indice moyen et au 17e rang en termes d’actifs à l’étranger). À l'inverse, General Electric, classée au premier rang selon les actifs à l’étranger, se retrouve en 79e position dès lors qu'on retient l'indice moyen. Il n'y a donc pas de classement universel des grandes entreprises multinationales.

Entreprise multinationale et investissement direct à l'étranger

La notion d'investissement direct part du même principe que la multinationalisation. La possession de 10 p. 100 des actions donnant un droit de vote est censée indiquer l'existence d'une relation d'investissement direct et d'une influence sur la gestion de la société concernée. C'est ce pourcentage de participation qui est retenu par les organisations nationales et internationales pour distinguer un investissement direct d'un investissement de portefeuille. Les flux d'investissements sont en général répertoriés par les banques centrales des pays intéressés, d'après les données notifiées par les investisseurs.

En revanche, une prise de participation de l'ordre de 10 p. 100 dans une société n'assure pas le contrôle de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MULTINATIONALES ENTREPRISES  » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les impératifs de la mondialisation »  : […] Si la révolution agricole marque la période industrielle et inversement, ses répercussions furent multiples : elles ont introduit la spécialisation en fonction des avantages offerts par les marchés nationaux, continentaux et transcontinentaux, eux-mêmes activés par la progression du libre-échange et, surtout, des moyens de locomotion ; l'irruption de la machine à vapeur a accéléré la mise au poi […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Une industrialisation contrariée, une tertiarisation des activités en hausse »  : […] L'industrialisation du pays est réellement effective à partir du moment où le président Boumediene met un terme aux avantages des sociétés concessionnaires dans les hydrocarbures. L'État, acteur principal de cette réorientation, en assure le financement grâce aux revenus issus de l'exportation des hydrocarbures. C'est en 1971, l'année où est lancée la révolution agraire, que Boumediene affirme : […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'industrie en mutation »  : […] L'Alsace compte parmi les régions françaises les plus industrielles malgré les contractions de ce secteur depuis les années 1980. Lorsqu'elle est fondée sur les ressources et les savoir-faire locaux, l'industrie se regroupe dans des niches de l'agroalimentaire (confitures, vinaigre, foies gras, charcuterie...), du textile haut de gamme ou des constructions mécaniques. Mais l'Alsace est devenue un […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement d'une industrie d'exportation »  : […] La transition vers une économie plus industrialisée s'est accélérée partout à partir des années 1980, lorsque des politiques de promotion des exportations de produits manufacturés, s'accompagnant de la libéralisation de nombreux secteurs d'activité et de l'ouverture aux capitaux étrangers, ont remplacé les politiques de substitution des importations des années 1960 et 1970. Les exportations de […] Lire la suite

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

Dans le chapitre « La restructuration du secteur de l’assurance  »  : […] Au sein de l'Union européenne comme aux États-Unis, premier marché mondial de l'assurance (réalisant avec 1 098 milliards de dollars près du tiers du chiffre d’affaires mondial de l’assurance), de très nombreuses sociétés de dimensions très diverses exercent l'assurance dans des domaines variés (5 000 environ aux États-Unis, 4 800 dans l'Union, contre 102 seulement au Japon). Les plus petites son […] Lire la suite

AUTOMOBILE - Économie et stratégies de mondialisation

  • Écrit par 
  • Alfred MOUSTACCHI
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premières stratégies »  : […] Dès le début des années 1920, les deux grands constructeurs américains Ford Motor Company et General Motors (G.M.) développent une politique d'internationalisation financière. Le premier implante en Europe des usines complètes qui fabriquent intégralement des produits différents des produits américains, mais identiques pour tout ce continent et vendus sous la marque Ford. Les deux grands centres […] Lire la suite

BICH MARCEL (1914-1994)

  • Écrit par 
  • Caroline BRUN
  •  • 1 006 mots

La coïncidence n'est pas tout à fait anodine : le baron Bich est décédé dans la nuit du 30 mai 1994, la veille de la première assemblée générale qu'il ne présidait pas... Il avait en effet, un an auparavant, cédé les rênes de son groupe à l'un de ses fils, Bruno, non sans l'avoir “testé” et longuement préparé au métier de patron. Point final d'une vie tout entière consacrée à l'édification de l'em […] Lire la suite

CACAO

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 3 011 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L’aval de la filière cacao-chocolat »  : […] L' Accord international sur le cacao encouragé dans les années 1970 et 1980 par la C.N.U.C.E.D. (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement), accord fondé sur la constitution et la gestion commune d'un stock régulateur à l'échelle mondiale, n'a plus aujourd'hui d'efficacité véritable sur le plan économique. Il n'en a même jamais eu beaucoup. L’Icco (International Cocoa Organi […] Lire la suite

CAFÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 3 030 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des filières dominées par les grandes firmes de la commercialisation et de la torréfaction du café »  : […] Les échanges, la transformation et le conditionnement du café sont de plus en plus contrôlés par un petit nombre de grandes firmes du négoce et de la torréfaction situées dans les pays importateurs ainsi que par les grandes chaînes de distribution alimentaire (moyennes et grandes surfaces) des pays riches pour lesquelles le café constitue souvent un produit d’appel. Le fait que l’on vende au conso […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 245 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les stratégies des « grands chargeurs » de céréales »  : […] Les flux céréaliers qui transitent par le marché mondial sont pris en main par un nombre très réduit de grandes firmes transnationales communément désignées par l'expression « grands chargeurs ». Ces dernières prennent également en charge les flux internationaux de graines oléagineuses (soja, colza, tournesol, etc.). Il s'agit d'abord de firmes de services, même si leurs activités apparaissent d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19 mai 2019 Suisse. Votations sur la fiscalité des entreprises et le financement de l'assurance-vieillesse, et sur la loi sur les armes.

Le volet fiscal de la RFFA remplace la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) rejetée en février 2017. Adopté sous la pression des partenaires européens, il met fin aux statuts fiscaux spéciaux accordés aux multinationales par certains cantons, tout en instaurant de nouveaux allègements de l’impôt sur les bénéfices. Le financement de l’Assurance-vieillesse et survivants (AVS) bénéficie d’une augmentation des cotisations pour 1,2 milliard de francs suisses par an, répartie à égalité entre salariés et employeurs, ainsi que d’un apport de 800 millions du budget fédéral. […] Lire la suite

11 janvier 2018 Luxembourg. Annulation de la condamnation du lanceur d'alerte Antoine Deltour.

La Cour de cassation reconnaît formellement le statut de lanceur d’alerte au Français Antoine Deltour, condamné en juin 2016, puis en appel en mars 2017, à une peine de prison avec sursis pour avoir révélé les accords fiscaux illégaux conclus par le grand-duché avec des entreprises multinationales, dans le cadre de l’émission « Cash Investigation », puis de l’affaire LuxLeaks. […] Lire la suite

14 septembre – 20 octobre 2017 Canada. Accord bilatéral avec Netflix.

Le 14, une coalition d’organismes représentant les milieux culturels publie un Manifeste pour la pérennité et le rayonnement de la culture et des médias nationaux à l’ère numérique, demandant que les géants d’Internet soient soumis « aux mêmes règles que les entreprises québécoises et canadiennes en matière de fiscalité, de taxation et de réglementation ». […] Lire la suite

15 mars 2017 Luxembourg. Procès en appel de l'affaire LuxLeaks.

La cour d’appel de Luxembourg réduit les peines prononcées en juin 2016 à l’encontre des deux lanceurs d’alerte français à l’origine des fuites qui avaient révélé, en novembre 2014, les accords fiscaux illégaux conclus par le grand-duché avec des entreprises multinationales. La peine d’Antoine Deltour passe de douze à six mois de prison avec sursis et celle de Raphaël Halet se réduit à une amende. […] Lire la suite

12 février 2017 Suisse. Rejet de l'initiative populaire sur la réforme de la fiscalité des entreprises.

Les électeurs rejettent l’initiative populaire relative à la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), par 59,1 p. 100 des suffrages. Le « oui » ne l’emporte que dans trois cantons, dont celui de Vaud, et un demi-canton. Le taux de participation est de 45,2 p. 100. Cette réforme visait à supprimer les « statuts spéciaux » réservés aux sociétés multinationales, qui sont condamnés par les règlements de l’OCDE et de l’Union européenne, et à les remplacer par des allègements pour toutes les entreprises. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis MUCCHIELLI, « MULTINATIONALES ENTREPRISES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/