Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉPOCHÈ, philosophie

Articles

  • EMPIRISME

    • Écrit par Edmond ORTIGUES
    • 13 324 mots
    • 1 média

    L'empirisme, chez les Grecs, était une forme de scepticisme rattachée à l'école de Pyrrhon. Il nous est connu par l'ouvrage de Sextus Empiricus (iie-iiie siècle) Hypotyposes pyrrhoniennes. Fondé sur une analyse des critères du jugement, il est une méthode « critique » qui entend...

  • FORME

    • Écrit par Jean PETITOT
    • 27 344 mots
    ...représentation mais intuition éidétique d'une position phénoménale. Pour conquérir ainsi une objectivité propre de l'apparaître, Husserl a dû s'appuyer sur l'épochè (la réduction phénoménologique) neutralisant la réalité externe. La conséquence en a été que, chez lui, la transcendance objective s'est disjointe...
  • ALTÉRITÉ, philosophie

    • Écrit par Sylvie COURTINE-DENAMY
    • 5 334 mots
    • 4 médias
    ...fourvoiements. Pour constituer la philosophie comme science rigoureuse, pour trouver un fondement plus profond que celui de l'idéal géométrique cartésien, Husserl met en œuvre une « méthode universelle et radicale », l'épochè, ou réduction transcendantale qui, même si elle s'inspire bien du...
  • MÉDITATIONS CARTÉSIENNES, Edmund Husserl - Fiche de lecture

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 973 mots
    ...qu'empruntent les Idées directrices pour une phénoménologie (1913, traduites en 1950 par un autre des grands phénoménologues français, Paul Ricœur). Même distinguée de « la tentative cartésienne de doute universel », l'« épochè phénoménologique » ou « réduction transcendante », mise...
  • PATOČKA JAN (1907-1977)

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 1 202 mots

    Philosophe tchèque de réputation mondiale, signataire du Manifeste de la Charte 77, Jan Patočka était venu étudier à Paris en 1929. Il est alors introduit par Alexander Koyré et par Georges Gurvitch à la philosophie phénoménologique allemande et assiste aux Pariser Vorträge de Husserl,...

  • PHÉNOMÉNOLOGIE

    • Écrit par Renaud BARBARAS, Jean GREISCH
    • 7 242 mots
    • 2 médias
    L'épochè phénoménologique, dont on peut dire que l'élaboration se confond avec celle de la phénoménologie elle-même, est la méthode spécifique permettant de faire apparaître le plan où la corrélation devient compréhensible. La vie naïve est caractérisée par la croyance, non thématisée,...
  • RÉDUCTION PHÉNOMÉNOLOGIQUE ou TRANSCENDANTALE

    • Écrit par Universalis
    • 512 mots

    Processus spécifique de la phénoménologie de Husserl, la réduction phénoménologique — ou réduction transcendantale — consiste en un effort pour arriver à la source de la signification du monde vécu à travers un mouvement qui fait qu'on cesse de voir celui-ci d'une manière naturelle...

  • SARTRE JEAN-PAUL

    • Écrit par Jacques LECARME, Juliette SIMONT
    • 8 894 mots
    • 2 médias
    ...husserlienne autant qu'il en exalte l'originalité. Il y déplore en effet que Husserl, qui, dans les Recherches logiques, avait fait tomber sous le coup de l' épochê – suspension des savoirs constitués touchant l'existence du monde, et donc de tout jugement concernant celle-ci – le «  moi » psycho-physique,...
  • SCEPTICISME

    • Écrit par Jean-Paul DUMONT
    • 7 745 mots
    C'est sans doute aussi à cette époque que se trouve réaffirmée la vocation morale du scepticisme. Si, comme le pense P. Couissin, le terme d'épochè, c'est-à-dire « suspension du jugement », a été emprunté à Zénon par Arcésilas et non pas formé par Pyrrhon, bien que l'idée fût assurément présente...
  • SCIENCES ET PHILOSOPHIE

    • Écrit par Alain BOUTOT
    • 17 713 mots
    • 6 médias
    ...avec dans ce monde. La réduction phénoménologique met entre parenthèses cette thèse du monde, la suspend. Cette suspension, ou, comme dit Husserl, cette épochè, n'est pas une antithèse, un passage de la position à la négation, c'est une mise hors circuit. La thèse du monde reste là, mais simplement nous...