Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COURANT ÉLECTRIQUE

Articles

  • AMPÈRE ANDRÉ-MARIE (1775-1836)

    • Écrit par Louis POUDENSAN
    • 1 788 mots
    • 1 média
    ...En 1820, le physicien danois Hans Christian Œrsted découvre que le voisinage d'un « conflit électrique » (nous dirions maintenant avec Ampère le courant électrique) dévie l'aiguille aimantée. Partant de cette simple expérience que personne, pas même Œrsted, n'avait su comprendre et exploiter, Ampère,...
  • ARRHENIUS SVANTE (1859-1927)

    • Écrit par Jacques GUILLERME
    • 1 836 mots
    • 1 média
    Propriétés électriques d'abord : on savait de longue date que, si le courant électrique traverse la plupart des conducteurs solides sans les modifier, les conducteurs liquides, notamment les solutions diluées de sels, d'acides ou de bases, sont altérés dans le voisinage des électrodes. Dans une...
  • BOROPHÈNE

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 990 mots
    • 1 média
    Les modèles théoriques actuels prévoient que le borophène pourrait avoir une conductivité électrique exceptionnellement élevée, surpassant celle du graphène. La synthèse du borophène ouvre la voie à une étude expérimentale approfondie de ses propriétés, et sans doute à de nombreux développements technologiques....
  • CANAUX IONIQUES

    • Écrit par Laurent COUNILLON, Mallorie POËT
    • 4 298 mots
    • 8 médias
    ...de la résistance), caractéristique de la population de canaux ouverts à un instant donné dans la membrane d'une cellule, est donnée par la loi d'Ohm. Celle-ci permet de représenter l'intensité d'un courant I, c'est-à-dire le nombre de charges traversant la membrane par unité de temps, comme le produit...
  • CHEMINS DE FER

    • Écrit par Jean-Philippe BERNARD, Daniel BRUN, Universalis
    • 12 423 mots
    • 9 médias
    Certains réseaux ont adopté le courant continu, permettant d'alimenter directement de tels moteurs. La production de courant continu ne peut se faire à tension très élevée et il n'existait pas alors de moyen de la modifier comme en courant alternatif. Les tensions de 700, 1 500 et 3 000 V ont été utilisées,...
  • CIRCUITS INTÉGRÉS

    • Écrit par Frédéric PÉTROT, Franck WAJSBÜRT
    • 8 993 mots
    • 20 médias
    ...de l'arsenic), soit trois électrons (cas du bore). Le premier type d'atome dopant présente donc un électron excédentaire pour la structure du cristal. Cet électron supplémentaire, mobile, peut transporter un courant électrique ; le silicium est alors dit de type N (négatif) car les électrons constituent...
  • DÉCOUVERTE DE L'EFFET JOSEPHSON

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 231 mots

    Alors qu'il est encore étudiant à l'université de Cambridge (Grande-Bretagne), le jeune théoricien gallois Brian D. Josephson (né en 1940) comprend en 1962 comment se comportent les électrons d'une jonction entre deux supraconducteurs. Il explique que, par un effet purement quantique,...

  • ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

    • Écrit par Georges ZISSIS
    • 8 154 mots
    • 12 médias
    ...forme compacte, le tube est plus fin et il est plié, enroulé ou torsadé. La lampe fluocompacte exploite le principe de la luminescence. Ainsi, lorsqu’un courant électrique traverse la lampe, le gaz contenu dans l’ampoule est ionisé, formant ainsi un plasma de décharges électriques. Dans ces conditions,...
  • ÉLECTRICITÉ - Histoire

    • Écrit par Jacques NICOLLE
    • 6 197 mots
    • 11 médias
    En 1746, Louis Guillaume Le Monnier (1717-1799) obtint un «  courant électrique » temporaire dans un long conducteur qu'il avait réuni aux armatures d'une bouteille de Leyde et observa que « la vitesse de la matière électrique parcourant un fil de fer est au moins trente fois plus...
  • ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

    • Écrit par Jean-Marie DONNINI, Lucien QUARANTA
    • 4 773 mots
    • 8 médias
    ...charges en mouvement : il entretient dans le conducteur un champ électrique qui exerce une force sur les porteurs de charges et provoque le passage d'un courant électrique. Le générateur est caractérisé par sa force électromotrice e (ou fem), qui donne la différence de potentiel à ses bornes lorsqu'il...
  • ÉLECTROCHIMIE

    • Écrit par Jacques SIMONET
    • 6 252 mots
    • 10 médias
    ...polarisabilité – système rapide ou réversible – fait que pour cette électrode une faible variation de potentiel entraîne, ipso facto, une variation importante du courant. Le courant d'échange est élevé et, par conséquent, le potentiel à courant nul est parfaitement défini. Un tel système est utilisable comme électrode...
  • ÉLECTROCUTION

    • Écrit par René NOTO
    • 916 mots

    En toute rigueur, il convient de définir l'électrocution comme étant l'accident suivi de mort et l'électrisation comme l'accident suivi de survie plus ou moins longue.

    Les accidents électriques se répartissent en trois catégories, selon les circonstances où ils...

  • ÉLECTROPHYSIOLOGIE

    • Écrit par Max DONDEY, Jean DUMOULIN, Alfred FESSARD, Paul LAGET, Jean LENÈGRE
    • 17 359 mots
    • 15 médias

    Les êtres vivants, végétaux et animaux, sont communément le siège de phénomènes électriques intimement liés aux activités vitales, dont ils sont un des aspects les plus révélateurs. On met ces phénomènes en évidence à l'aide d'électrodes appliquées en surface ou introduites dans la profondeur des tissus....

  • EXPÉRIENCE DE FARADAY

    • Écrit par Nicolas NIO
    • 1 482 mots
    • 1 média

    Le 3 septembre 1821, au terme d’une journée d’expériences et d’un brillant cheminement intellectuel, Michael Faraday (1791-1867) s’approche peu à peu d’un dispositif de rotation alimenté par l’électricité. Utilisant l’interaction entre le courant électrique et le pôle d’un aimant, il crée...

  • EXPÉRIENCE D'OERSTED

    • Écrit par Cyril VERDET
    • 1 036 mots

    Le chimiste et physicien danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) publie, le 21 juillet 1820, le compte rendu de ses observations portant sur la déviation d’une aiguille aimantée sous l’action d’un fil électrique parcouru par un courant et placé à proximité. C’est à partir de cette expérience établissant...

  • FARADAY MICHAEL (1791-1867)

    • Écrit par Universalis, Leslie Pearce WILLIAMS
    • 1 622 mots
    • 2 médias
    À la fin de 1821, il mit au point l'ingénieux dispositif montrant comment un courant électrique agit sur un pôle magnétique isolé et réciproquement. Cette action, qui se traduit par une rotation continue et fournit le principe d'un moteur nouveau, prouve surtout, aux yeux de Faraday, que le langage...
  • GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

    • Écrit par Arnaud CHULLIAT
    • 4 870 mots
    • 5 médias
    Lessystèmes de courants électriques dans les couches ionisées de l’atmosphère terrestre, ou ionosphère, sont une autre source importante du champ géomagnétique. Ils sont notamment responsables de la variation diurne du champ géomagnétique, d’une amplitude typique de quelques dizaines de nanoteslas....
  • INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

    • Écrit par Bernard DIU
    • 4 447 mots
    • 6 médias
    ...pile électrique » (A. Volta) : un empilement de disques, alternativement de cuivre et de zinc, entre lesquels sont intercalées des lames de carton imbibées d'eau acidulée ; un fil métallique reliant le premier disque de cuivre au dernier disque de zinc est parcouru par un courant de charge.
  • JOSEPHSON BRIAN DAVID (1940- )

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 373 mots

    Né le 4 janvier 1940 à Cardiff (Grande-Bretagne), Brian David Josephson fait ses études supérieures à l'université de Cambridge, où il soutient sa thèse en 1964. Après un court séjour à l'université de l'Illinois, il retourne à Cambridge en 1967 et y devient professeur en 1974. Ses travaux théoriques...

  • MAGNÉTISME

    • Écrit par Damien GIGNOUX, Étienne de LACHEISSERIE, Louis NÉEL
    • 15 617 mots
    • 14 médias
    ...porteuse d'un moment magnétique, et l'on attribue son orientation à l'existence d'un champ magnétique terrestre. Or un fil conducteur parcouru par un courant électrique fait dévier une boussole située à proximité : le courant électrique crée donc un champ magnétique H. En particulier, une spire...

Média

Supraconductivité - crédits : Encyclopædia Universalis France

Supraconductivité