LEYDE BOUTEILLE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Condensateur électrique à diélectrique de verre, la bouteille de Leyde était, dans sa forme initiale, une fiole à moitié remplie d'eau dont l'ouverture était bouchée par un liège percé d'une tige métallique trempant dans l'eau. Pour charger la bouteille, l'extrémité libre de la tige était mise en contact avec un générateur à friction produisant de l'électricité statique. Lorsque le contact était interrompu, on pouvait constater la présence d'une charge puisque, en touchant l'extrémité de la tige, on recevait une secousse. Dans sa forme actuelle, la bouteille de Leyde comporte un récipient isolant, recouvert à l'intérieur et à l'extérieur d'une fine feuille métallique. Le revêtement externe est relié à la terre ; la feuille intérieure est reliée à une tige de laiton qui traverse le goulot du récipient. En dépit de sa capacité faible, la bouteille de Leyde est encore parfois utilisée comme condensateur en raison de sa bonne tenue aux tensions élevées.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LEYDE BOUTEILLE DE  » est également traité dans :

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les deux électricités »  : […] Charles François de Cisternai Du Fay (1698-1739) met en évidence les deux formes de l'électricité : celle que l'on obtient par frottement des corps transparents, comme le verre ou le cristal, et celle qui provient des corps bitumeux ou résineux, comme l'ambre ou la résine copal. Les uns et les autres repoussent les corps qui ont « contracté » une électricité de même nature que la leur et attirent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_15294

PARATONNERRE

  • Écrit par 
  • Danielle FAUQUE
  •  • 190 mots

En 1745 est découverte la bouteille de Leyde, premier « condensateur électrique », qui emmagasinerait ce que l'on nomme le « fluide électrique ». Benjamin Franklin (1706-1790) propose l'expression de « charge électrique » pour interpréter le phénomène. Il pense alors que l'électricité n'est pas créée par frottement (seul moyen de l'obtenir à cette époque) mais recueillie, diffusée ou attirée par d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paratonnerre/#i_15294

Pour citer l’article

« LEYDE BOUTEILLE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouteille-de-leyde/