Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AIR, musique

Articles

  • AIR, musique

    • Écrit par Michel PHILIPPOT
    • 3 278 mots

    Dans le langage commun, on a pris l'habitude de désigner par le mot « air » la musique destinée à être chantée. On oppose ainsi, dans la chanson, l'air aux paroles. Par extension, on en est arrivé à employer le mot « air » dans le cas de toute mélodie suffisamment connue...

  • CACCINI GIULIO, dit GIULIO ROMANO (1545 env.-1618)

    • Écrit par Philippe BEAUSSANT
    • 438 mots
    • 1 média

    Chanteur, instrumentiste et compositeur, Giulio Caccini fut intimement lié au cercle du comte Bardi. Cette assemblée de poètes et de musiciens, par ses discussions esthétiques et particulièrement ses spéculations sur la musique de l'Antiquité grecque et ses rapports avec le théâtre et...

  • CAVATINE

    • Écrit par Pierre-Paul LACAS
    • 353 mots

    Terme musical, tiré de l'italien cavatina, diminutif de cavata qui désignait au xviiie siècle un petit arioso placé à la fin d'un récitatif (ainsi chez J.-S. Bach, par exemple dans ses Cantates nos 76, 80 et 117). Dans les opéras et les oratorios du xviiie et du xixe siècle, surtout...

  • CHANSON À BOIRE

    • Écrit par Daniel POIRION
    • 572 mots

    Les manuscrits du xiiie siècle contiennent, parmi toutes les pièces lyriques qui ne relèvent pas des grands genres courtois, un certain nombre de chansons à boire. Celles-ci sont dans une large mesure la transposition en langue vulgaire des chansons goliardiques. Elles développent cependant...

  • GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON (1714-1787)

    • Écrit par Michel NOIRAY
    • 2 844 mots
    • 2 médias
    ...de Paris, pour en adapter les meilleurs morceaux à de nouveaux textes italiens, et même à des paroles françaises. Les plus réussis de ces emprunts sont l'air « Se povero il ruscello », tiré d'Ezio, qui devint le grand récitatif obligé « Che puro ciel » dans Orfeo, « Là sul margine...
  • LAMBERT MICHEL (1610 env.-1696)

    • Écrit par Pierre-Paul LACAS
    • 620 mots

    Musicien français, compositeur, luthiste et chanteur célèbre. Le rôle de Lambert fut déterminant dans l'élaboration du récitatif à la française. La méthode de chant de cet excellent pédagogue exerça une influence considérable (cf. B. de Bacilly, Remarques curieuses sur l'art...

  • LIVRET, musique

    • Écrit par Jean-Michel BRÈQUE, Elizabeth GIULIANI, Jean-Paul HOLSTEIN, Danielle PORTE, Gilles de VAN
    • 10 855 mots
    ...poétique italienne en suivant pas à pas le texte par le recitar cantando, un récitatif libre et mélodieux, la pression des chanteurs et du public impose la prédominance de l'air ainsi qu'une construction musicale plus régulière et plus structurée. L'influence croissante des chanteurs, c'est un peu le loup...
  • LULLY JEAN-BAPTISTE (1632-1687)

    • Écrit par Philippe BEAUSSANT
    • 2 185 mots
    • 3 médias
    ...qui aboutira, à la fin du xviie siècle, à la division recitativo/aria), le récitatif de Lully reste à mi-chemin entre une déclamation chantée et l'air. En outre, loin d'être, comme le recitativo secco des Italiens, une part sinon négligeable, du moins secondaire, de l'opéra tout entier orienté vers...
  • OPÉRA - Les techniques d'écriture

    • Écrit par Yves GÉRARD
    • 3 817 mots
    • 1 média
    Ilse distingua progressivement du récitatif. La régularité d'une métrique imposée et une expression mélodique de plus en plus large le privèrent de toute possibilité de souligner la valeur expressive du texte littéraire (par sa répétition et son élongation) pour le confiner avec éclat dans la seule...
  • OPÉRETTE

    • Écrit par Sylvie FÉVRIER
    • 2 968 mots
    • 1 média
    ...eux-mêmes, font chanter le public. Encore faut-il que ce public connût les chansons ; on utilise alors ce qu'on appelle des timbres, c'est-à-dire des airs en vogue connus de tous et qui possèdent chacun une sorte d'« étiquette » : quand les paroles ont un double sens, on utilise un timbre qui commence...
  • RAMEAU JEAN-PHILIPPE

    • Écrit par Roger BLANCHARD
    • 3 204 mots
    • 1 média
    ...dialogues essentiels et acquiert de ce fait un tour pathétique, voire passionné. Le récitatif de Rameau est très expressif : accompagné tantôt par le clavecin, tantôt par l'orchestre, il rejoint souvent l'«  air », si bien qu'on passe insensiblement du récit à l'air et vice versa.
  • RÉCITATIF, musique

    • Écrit par Jean-Paul HOLSTEIN
    • 741 mots

    En anglais recitative, en allemand Rezitativ, en italien recitativo, en espagnol recitado, récitatif, en français, désigne une forme d'expression vocale individuelle, propre à l'opéra et s'opposant à l'air — aria en italien. D'où les couples récitatifs-airs (recitativo-aria...

  • RITOURNELLE

    • Écrit par Pierre-Paul LACAS
    • 58 mots

    Refrain qui, dans certains madrigaux des xive et xve siècles, reprend la même mélodie et les mêmes paroles. Au xviie siècle, courte composition instrumentale, synonyme de prélude quand elle introduit une mélodie ou une aria, d'interlude si elle relie deux passages vocaux, de postlude ...

  • ROCOCO

    • Écrit par Georges BRUNEL, François H. DOWLEY, Pierre-Paul LACAS
    • 21 059 mots
    • 14 médias
    ...Vinci (1690-1730), G. B. Pergolesi, L. Leo (1694-1744), le recitativo secco (seulement accompagné d'un clavier) devient affettuoso et délicat ; c'est avec eux que commencent à proliférer les airs, dans ce que Bücken appelle le « complexe de l'arioso » (celui-ci avec accompagnement...
  • SERIA OPERA

    • Écrit par Marc VIGNAL
    • 784 mots

    Par opposition à l'opera buffa, mais en coexistence avec lui, l'opera seria est un terme désignant en Italie, dès le début du xviiie siècle, un type d'opéra fondé essentiellement, selon des règles musicales et dramatiques bien précises avant de devenir tyranniques, sur une succession...

  • VERDI GIUSEPPE (1813-1901)

    • Écrit par Gilles de VAN
    • 2 649 mots
    • 6 médias
    ...personnage et le figer dans son attitude essentielle (que l'on songe à la célèbre « la donna è mobile » chantée par le duc de Mantoue). Par la suite, l'air perd ses contours trop nets et s'intègre dans une organisation dramatique plus vaste qui est la scène, fondée, elle, sur un souple amalgame de thèmes...
  • VIVALDI ANTONIO (1678-1741)

    • Écrit par Marc PINCHERLE, Roger-Claude TRAVERS
    • 3 242 mots
    • 1 média
    ...que Vivaldi innove avec le plus de hardiesse, tant dans la forme que dans la substance même. Il est vraiment le premier à faire passer le pathétique des airs les plus passionnés de l'opéra vénitien dans le largo, qui devient le point culminant du concerto. Désormais ce sera moins une construction abstraite...