ZIGGOURAT D'UR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est sous le roi Ur-Nammu d'Ur que sont érigées en Mésopotamie méridionale les premières ziggourats. Depuis longtemps les Mésopotamiens construisaient des terrasses sur lesquelles ils élevaient un temple, mais celles-ci étaient simples et ne servaient, semble-t-il, qu'à exhausser le niveau pour que le temple soit au-dessus des habitations. La ziggourat fait intervenir un autre principe constructif puisqu'elle est constituée de plusieurs terrasses (de trois à sept) superposées en retraits successifs, dont la superficie diminue à chaque étage ; au sommet de chaque ziggourat se dressait sans doute un temple, mais aucun n'a jamais été retrouvé du fait de l'érosion. Les souverains de la IIIe dynastie d'Ur construisirent des ziggourats, à Uruk ou à Larsa par exemple, et cet édifice devint alors un élément constitutif de la cité mésopotamienne, dont la hauteur a parfois dépassé 30 ou 40 mètres. On ne sait pas bien s'il a eu un rapport avec la fête du Nouvel An ou avec la cérémonie du mariage sacré. À cause du mythe biblique de la tour de Babel qui s'en inspire, la plus célèbre ziggourat est celle de Babylone.

Ziggourat d'Ur

Ziggourat d'Ur

photographie

La face nord-est de la ziggourat construite par Ur-Nammu (2111-2094) sous la IIIe dynastie d'Ur. Vers 2100 avant J.-C., Ur, Irak. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Jean-Claude MARGUERON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGUERON, « ZIGGOURAT D'UR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat-d-ur/