SCHNEIDERHAN WOLFGANG (1915-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Figure emblématique de l'école de violon autrichienne, une école qui a surtout formé de remarquables chambristes et instrumentistes d'orchestre, Wolfgang Schneiderhan est l'un des rares à avoir mené en outre une grande carrière de soliste. Pour certains, il fut le partenaire de Wilhelm Kempff, pour d'autres le mari de la soprano Irmgard Seefried. Mais, en Autriche, il était considéré comme une personnalité fondamentale du violon.

Wolfgang Schneiderhan naît à Vienne le 28 mai 1915. Sa mère lui donne les bases de sa formation musicale et il commence une carrière d'enfant prodige, donnant son premier concert à l'âge de cinq ans. Il travaille avec Otakar Ševčik à Pilsen (1922-1928) puis avec Julius Winkler à Vienne. Il fait ses débuts à l'étranger à l'âge de onze ans, dans le Deuxième Concerto, en mi mineur, de Mendelssohn à Copenhague. Lorsque sa famille séjourne à Londres, entre 1929 et 1932, il se produit aux côtés d'artistes tels que Fedor Chaliapine, Lotte Lehmann ou Paul Robeson. Il entre à l'Orchestre symphonique de Vienne comme premier violon solo (1933-1937) avant d'occuper la même fonction à l'Orchestre philharmonique de Vienne (1937-1950). En 1938, il fonde, avec d'autres instrumentistes de l'Orchestre philharmonique de Vienne, un quatuor à cordes qui porte son nom et qui sera dissous en 1951.

La carrière de Wolfgang Schneiderhan prend un tournant à la fin des années 1940, lorsqu'il commence à travailler régulièrement en trio avec le pianiste Edwin Fischer et le violoncelliste Enrico Mainardi. Il abandonne progressivement l'orchestre pour se consacrer uniquement à une carrière de soliste et à la musique de chambre, qu'il pratique notamment [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « SCHNEIDERHAN WOLFGANG - (1915-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-schneiderhan/