Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VALACHIE

Région très étendue située au pied des Alpes de Transylvanie, la Valachie (75 000 km2) constituait historiquement l'une des deux principautés roumaines, l'autre étant la Moldavie. Foyer de peuplement purement roumain, elle reste soumise à l'autorité turque jusqu'au milieu du xixe siècle ; en 1869, sa capitale Bucarest passant au rang de capitale nationale, elle renforce ainsi sa position prédominante au cœur du pays.

Du nord au sud, quatre zones se succèdent entre les Alpes de Transylvanie et le Danube : la montagne carpatique prolongée par ses hautes collines d'avant-pays, une pente de collines très sensibles à l'érosion, une large bande de plaines plus ou moins entaillées par les rivières et leur système de terrasses et enfin la vallée du Danube. Les collines représentent le vieux pays roumain (Podgoria) ; les villages y sont nombreux, petits et cachés dans la verdure de leurs vergers de pruniers, la vigne y pousse et la polyculture y demeure la règle. Depuis longtemps surpeuplées, les collines ont contribué par leurs excédents au peuplement plus tardif de la plaine, menacée par les razzias turques. Dans la steppe de la plaine maintenant densément peuplée, l'absence d'emploi en dehors de l'agriculture céréalière a favorisé la migration temporaire de la main-d'œuvre masculine vers les centres industriels du pays. Au contact des collines et de la plaine, une zone avantagée a donné naissance à un chapelet de villes : Craiova, Slatina, Pitesti, Ploesti, Buzau. Cette zone renferme les gisements pétrolifères les plus importants, sur lesquels s'est, en premier, concentré le développement industriel.

D'ouest en est se succèdent trois provinces historiques : l'Olténie à l'ouest de l'Olt, la Munténie et le Baragan. Le Baragan est une pure steppe continentale avec de belles terres noires ; sa mise en valeur agricole date à peine d'un siècle ; grenier à blé de l'Europe centrale jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, elle est devenue une très riche région agricole mise en valeur par les fermes d'État ; les grands travaux d'irrigation à partir du Danube et de la Ialomitza permettent un élargissement de l'éventail des cultures. À la charnière des provinces roumaines, la Munténie cumule les richesse en hommes, en pétrole, en villes (dont la capitale) et en moyens de communication ; avec ses usines automobiles et chimiques, Pitesti témoigne du renforcement économique de cette région essentielle pour l'ensemble du pays. Le statut international du Danube et son caractère de frontière incertaine entravèrent longtemps l'utilisation de ses ressources ; mais la vallée du fleuve a vu son importance croître rapidement grâce à la présence de l'eau qui permet l'irrigation et facilite les transports.

— Violette REY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître assistant à l'Institut de géographie de Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • BUCAREST

    • Écrit par Philippe LOUBIÈRE
    • 728 mots
    • 1 média

    Capitale de la Roumanie, Bucarest est une agglomération de près de deux millions et demi d'habitants à la fin des années 2000, située à 200 kilomètres à l'ouest de la mer Noire et à mi-distance entre le Danube au sud et le piémont sud-est des Carpates au nord. Elle est arrosée par...

  • MAUROCORDATO LES

    • Écrit par Jean BÉRENGER
    • 249 mots

    Famille de Grecs phanariotes dont les membres exercèrent d'importantes fonctions politiques à Constantinople, en Roumanie, puis en Grèce. Le fondateur de la famille Maurocordato est un marchand de Chios, Alexandre Maurocordato (1640 env.-1709). Celui-ci devient drogman en 1673 et négocie...

  • MICHEL LE BRAVE (1557 env.-1601) prince de Valachie (1593-1601)

    • Écrit par Jean BÉRENGER
    • 238 mots

    Héros national roumain, il tenta le premier d'unifier les terres peuplées de Roumains (Moldavie, Valachie et Transylvanie). En 1593, le nouveau prince valaque, Michel, fait alliance avec Sigismond Bathory, prince de Transylvanie, afin de résister aux exigences financières du sultan, qui veut...

  • MOUVEMENT DES NATIONALITÉS DANS L'EUROPE BALKANIQUE ET DANUBIENNE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Vincent GOURDON
    • 479 mots

    1774 Le traité de Kutchuk-Kaïnardji, qui met fin à la guerre russo-turque (1768-1774), donne aux Russes un droit de protection sur les chrétiens des Balkans.

    1821 Déclenchement de la révolte anti-ottomane à partir des provinces danubiennes, à l'initiative des sociétés secrètes helléniques....

  • Afficher les 8 références

Voir aussi