BUCAREST

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la Roumanie, Bucarest est une agglomération de près de deux millions et demi d'habitants à la fin des années 2000, située à 200 kilomètres à l'ouest de la mer Noire et à mi-distance entre le Danube au sud et le piémont sud-est des Carpates au nord. Elle est arrosée par la Dâmboviţa, sous-affluent du Danube, et le climat y est continental.

Roumanie : carte administrative

Roumanie : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Roumanie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Son nom en roumain, Bucureşti, évoque la communauté issue d'un fondateur éponyme, Bucur, que la légende dit berger. On a longtemps rattaché ce nom à une racine d'origine albanaise évoquant, en passant en roumain, la joie ; mais on retient désormais l'étymologie latine buculus, bugle (jeune bœuf sauvage), ou buculcus, bouvier, plus satisfaisante, tout en restant dans le champ sémantique d'une ruralité idéalisée.

Fondée à la fin du xive siècle par Mircea le Vieux après une victoire sur les Turcs, puis résidence fortifiée (xve s.) de Vlad III l'Empaleur (Vlad Ţepeş) ou Vlad le Diable (Vlad Dracul), la ville fut prise et incendiée par les Turcs en 1595. Reconstruite, elle fut choisie (xviie s.) par Constantin Brancovan comme capitale de la Valachie, puis devint progressivement un lieu d'échanges commerciaux entre Constantinople, Vienne et Leipzig, dont les négociants ont donné leur nom à un quartier (Lipscani).

Au xixe siècle, l'Autriche et la Russie sont en guerre avec l'Empire ottoman auquel la Valachie paye tribut. Bucarest est occupée par les Russes en 1828 et en 1853-1854, puis par les Autrichiens de 1854 à 1857. Elle subit également un gros incendie (1847) qui détruit le tiers de ses habitations.

À la suite de l'union de la Valachie et de la Moldavie (1861), Bucarest prend un essor déterminant, et l'emporte sur Jassy, capitale de la Moldavie et métropole culturelle importante, pour devenir la capitale (1881) du nouveau royaume de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : rédacteur en chef de Lettre(s), titulaire d'un D.E.A. de roumain, Institut national des langues et civilisations orientales, doctorant à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  BUCAREST  » est également traité dans :

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 943 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Bucarest sur la défensive »  : […] C'est dans ce contexte que survient l'onde de choc de la perestroïka. Alors que l'U.R.S.S. propose une réforme en profondeur, le régime roumain confirme la justesse de la ligne de son parti, lance des défis, s'isole. En février 1988, la Roumanie étonne en déclarant renoncer, dans ses échanges commerciaux, à la clause de la nation la plus favorisée  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_39491

Pour citer l’article

Philippe LOUBIÈRE, « BUCAREST », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bucarest/