MAUROCORDATO LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Famille de Grecs phanariotes dont les membres exercèrent d'importantes fonctions politiques à Constantinople, en Roumanie, puis en Grèce. Le fondateur de la famille Maurocordato est un marchand de Chios, Alexandre Maurocordato (1640 env.-1709). Celui-ci devient drogman en 1673 et négocie la paix de Karlowitz avec l'empereur et la Sainte Ligue (1699). Son fils, Nicolas Maurocordato (1670-1730), est grand drogman en 1697, puis devient gouverneur (hospodar) de Valachie en 1708, puis de Moldavie en 1712. Il est le premier gouverneur grec des principautés danubiennes, où il impose la culture hellénique aux classes dirigeantes roumaines. Son fils, Jean Maurocordato, lui succède comme grand drogman en 1709, tandis que son autre fils, Constantin Maurocordato, devient gouverneur de Valachie à sa mort, en 1730. Le prince Alexandre Maurocordato (1791-1865) est un de leurs descendants. Né à Constantinople, il participe dès 1821 à la guerre d'indépendance grecque ; en 1822, il préside la première Assemblée nationale grecque à Épidaure, puis prend une part active à la défense de Missolonghi. Après l'indépendance et l'avènement du roi Othon, il exerce diverses fonctions ministérielles (ministre des Finances en 1832, puis président du Conseil en 1833, en 1844, et en 1854-1855) ou diplomatiques (ministre de Grèce à Berlin, à Londres, puis à Constantinople).

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  MAUROCORDATO LES  » est également traité dans :

PHANARIOTES

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS
  •  • 696 mots

Couche sociale grecque qui participe, dès le xviie siècle, au système administratif de l'Empire ottoman. Les Phanariotes (du quartier de Constantinople Phanari) acquièrent une conscience de classe et une idéologie qui reflètent l'équilibre possible entre un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phanariotes/#i_39407

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 950 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'essor des principautés roumaines »  : […] et dans la vie religieuse. Sur le plan social, les bonnes intentions de Constantin Mavrocordato, hospodar éclairé qui affranchit les serfs en 1746, n'améliorent pas le sort des paysans. Devenus hommes libres, mais restés tenanciers héréditaires, ils sont astreints à des corvées, qui deviennent de plus en plus lourdes à mesure que le progrès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_39407

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « MAUROCORDATO LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-maurocordato/