TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le passage de l'animal à l'homme

Les données dont on dispose permettent de comprendre comment la zoonose s'est répandue dans les Amériques et dans quelles conditions la trypanosomose humaine est apparue. Après avoir exclusivement infecté les animaux durant des millions d'années, le parasite T. cruzi a été transféré récemment à l'homme, sans doute dès le peuplement de l'Amérique du Sud. Les plus anciennes momies infectées datées de 9 000 ans ont été rencontrées dans le désert de l'Atacama, dans le nord du Chili et le sud du Pérou. D'autres momies infectées datées de 7 000 ans ont été trouvées au Brésil. Certaines d'entre elles montrent des évidences physiques de signes cliniques de la maladie de Chagas. En conséquence, la trypanosomose américaine serait devenue une maladie infectieuse émergente chez l'homme dès son arrivée dans le Nouveau Monde.

Comme beaucoup de maladies émergentes, l'élément clé de son apparition chez l'homme a été un changement dans l'écologie du complexe vecteur-hôte-parasite, lui-même résultant de modifications anthropogéniques du milieu naturel qui ont permis le contact entre l'homme et le vecteur et donc la transmission du parasite à l'homme qui s'est ensuivie.

L'ancienneté de T. cruzi dans le paysage américain était supputée, du fait que les infections peu sévères observées chez certains hôtes sauvages (tatous, opossums...) contrastaient avec celles, souvent virulentes, observées chez l'homme et les animaux domestiques (chiens, chats, rongeurs muridés...) arrivés récemment de l'Ancien Monde. Classiquement ces observations suggèrent que le parasite aurait acquis, après un long processus de coévolution, une virulence atténuée chez les mammifères sauvages présents depuis des dizaines de millions d'années dans les Amériques. Cette ancienneté du parasite a été récemment confortée grâce à des études de phylogénétique moléculaire qui ont, en outre, démontré une même origine pour les différents trypanosomes de mammifères d'Afrique, d'Amérique et d'Océanie, de même que de certaines formes parasitaires présentes [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Trypanosoma cruzi, agent de la maladie de Chagas

Trypanosoma cruzi, agent de la maladie de Chagas
Crédits : F. Brenière

photographie

Triatoma infestans, vecteur principal de la maladie de Chagas

Triatoma infestans, vecteur principal de la maladie de Chagas
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Traces laissées par les triatomes

Traces laissées par les triatomes
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Prophylaxie de la maladie de Chagas

Prophylaxie de la maladie de Chagas
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : médecin, directeur de recherche à l'Institut de recherche pour le développement, expert à l'Organisation mondiale de la santé, Organisation panaméricaine de la santé

Classification

Autres références

«  TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS  » est également traité dans :

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cycle évolutif des Trypanosoma »  : […] Les Trypanosoma comportent des cycles à deux hôtes et des cycles, beaucoup plus rares, à un seul hôte dont le type est T. equiperdum du cheval ; il est transmis directement au cours de l'accouplement et produit une maladie grave, la dourine ou syphilis des chevaux. Dans les cycles à deux hôtes, les deux phases du cycle se répartissent entre les tissus d'un mammifère, d'une part, et le tube diges […] Lire la suite

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Trois grandes maladies parasitaires tropicales négligées  »  : […] La maladie du sommeil, provoquée par Trypanosoma brucei , sévit en Afrique subsaharienne, là où vit son vecteur, la mouche tsé-tsé. Soixante-cinq millions de personnes sont exposées à cette maladie, mortelle si elle n’est pas traitée. Des maladies à trypanosomes frappent également le bétail dans ces mêmes régions africaines (comme le nagana , en langue zouloue) avec une forte incidence économique […] Lire la suite

MALADIES À VECTEURS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Stratégies de lutte contre les maladies à vecteurs »  : […] Chacune de ces maladies est soignée pour elle-même. Des traitements antibiotiques ont été mis au point pour presque toutes les maladies bactériennes à vecteurs, ainsi que des vaccins pour certaines maladies virales (encéphalite japonaise et fièvre jaune). Il n'existe que peu ou pas de traitements contre les autres maladies virales. Quant aux maladies parasitaires, à côté de la quinine classique, […] Lire la suite

TRYPANOSOMIASE AFRICAINE ou MALADIE DU SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 575 mots

Dans le chapitre « Autres trypanosomiases »  : […] Des trypanosomiases affectent également les animaux et y causent de lourdes pertes économiques. En Afrique, une maladie voisine de la maladie du sommeil (de nom variable selon l'animal et le lieu, mais surtout connue sous le nom de Nagana) et de distribution géographique semblable, affecte les chevaux, les dromadaires et les bovidés. Elle est transmise par la piqûre d'autres glossines que la mala […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

François NOIREAU, « TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/