TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'évolution contemporaine des scénarios de transmission

On peut donc considérer que, lorsque l'homme s'est établi dans le Nouveau Monde, il a capté le parasite en s'insérant dans les chaînes de transmission qui permettaient la circulation de T. cruzi parmi les mammifères sauvages : transmission orale par consommation de viande infectée ou d'aliments souillés par des déjections de réduves ou d'opossums, et transmission vectorielle lors d'un contact occasionnel avec un triatome infecté.

La transmission du parasite allait ensuite s'adapter à l'environnement particulier de l'homme et aux modifications des conditions de vie de ce dernier. C'est la sédentarisation de certaines civilisations précolombiennes qui allait donner une inflexion décisive aux scénarios de transmission, en transformant certaines populations d'insectes en vecteurs domestiques particulièrement efficients. En effet, parmi les conséquences de la sédentarisation, l'anthropisation de plus en plus marquée des milieux naturels jouxtant les zones de colonisation humaine allait provoquer la dispersion de certaines espèces de Triatominae particulièrement en souffrance à la suite de la destruction de leur habitat originel et de la raréfaction des animaux hôtes nourriciers. Les changements du mode de vie qui allaient conduire à la création de nombreuses structures artificielles favorables aux vecteurs, à la domestication de petits animaux sylvestres (cobaye dans les Andes, oiseaux) et à l'élevage, allaient favoriser l'incursion des insectes dans les nouveaux habitats créés par l'homme (maisons et structures formant le péridomestique). Les nombreux refuges particulièrement favorables qu'allaient y trouver les triatomes (fissures dans la boue séchée, interstices entre les pierres servant à la construction, palmes servant à la construction de toits) et les abondantes sources de sang disponibles (homme, animaux domestiques et synanthropiques) allaient assurer aux insectes un environnement stable qu'ils ne trouvaient plus dans un milieu naturel profondément dégradé par l'homme [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Trypanosoma cruzi, agent de la maladie de Chagas

Trypanosoma cruzi, agent de la maladie de Chagas
Crédits : F. Brenière

photographie

Triatoma infestans, vecteur principal de la maladie de Chagas

Triatoma infestans, vecteur principal de la maladie de Chagas
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Traces laissées par les triatomes

Traces laissées par les triatomes
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Prophylaxie de la maladie de Chagas

Prophylaxie de la maladie de Chagas
Crédits : F. Noireau/ IRD

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : médecin, directeur de recherche à l'Institut de recherche pour le développement, expert à l'Organisation mondiale de la santé, Organisation panaméricaine de la santé

Classification

Autres références

«  TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS  » est également traité dans :

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Cycle évolutif des Trypanosoma »  : […] Les Trypanosoma comportent des cycles à deux hôtes et des cycles, beaucoup plus rares, à un seul hôte dont le type est T. equiperdum du cheval ; il est transmis directement au cours de l'accouplement et produit une maladie grave, la dourine ou syphilis des chevaux. Dans les cycles à deux hôtes, les deux phases du cycle se répartissent entre les tissus d'un mammifère, d'une part, et le tube diges […] Lire la suite

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Trois grandes maladies parasitaires tropicales négligées  »  : […] La maladie du sommeil, provoquée par Trypanosoma brucei , sévit en Afrique subsaharienne, là où vit son vecteur, la mouche tsé-tsé. Soixante-cinq millions de personnes sont exposées à cette maladie, mortelle si elle n’est pas traitée. Des maladies à trypanosomes frappent également le bétail dans ces mêmes régions africaines (comme le nagana , en langue zouloue) avec une forte incidence économique […] Lire la suite

MALADIES À VECTEURS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Stratégies de lutte contre les maladies à vecteurs »  : […] Chacune de ces maladies est soignée pour elle-même. Des traitements antibiotiques ont été mis au point pour presque toutes les maladies bactériennes à vecteurs, ainsi que des vaccins pour certaines maladies virales (encéphalite japonaise et fièvre jaune). Il n'existe que peu ou pas de traitements contre les autres maladies virales. Quant aux maladies parasitaires, à côté de la quinine classique, […] Lire la suite

TRYPANOSOMIASE AFRICAINE ou MALADIE DU SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 575 mots

Dans le chapitre « Autres trypanosomiases »  : […] Des trypanosomiases affectent également les animaux et y causent de lourdes pertes économiques. En Afrique, une maladie voisine de la maladie du sommeil (de nom variable selon l'animal et le lieu, mais surtout connue sous le nom de Nagana) et de distribution géographique semblable, affecte les chevaux, les dromadaires et les bovidés. Elle est transmise par la piqûre d'autres glossines que la mala […] Lire la suite

Pour citer l’article

François NOIREAU, « TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/