TRAITE DES PERSONNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les survivances

Le tour d'horizon des institutions les plus qualifiées pour connaître des questions relatives à la traite des personnes laisse une curieuse impression. Alors que toutes consacrent une partie de leurs efforts à lutter contre l'esclavagisme à travers le monde, elles n'énoncent pourtant aucun cas formel et ne semblent pas en possession d'informations précises. Il ne faudrait pas en déduire pour autant que leurs alarmes sont dépourvues de fondement.

La traite a pratiquement disparu sous sa forme tristement connue, c'est-à-dire l'achat et le transfert d'êtres humains à travers les continents. On assure toutefois, sans que la preuve péremptoire soit faite, que le trafic d'esclaves au profit du Moyen-Orient se perpétuerait à l'occasion des annuels pèlerinages à la Mecque. Organisés dans toute l'Afrique noire musulmane, ils drainent nombre de fidèles dans les charters spécialement affrétés ; pour certains d'entre eux, le voyage serait sans retour. Il est certain que des actes mercantiles sur les personnes existent encore dans les régions du monde les plus déshéritées, rendus possibles par la misère, le manque de travail et les moyens dérisoires de défense des individus qui en sont victimes.

Mais les cas qui agitent l'opinion internationale concernent avant tout des abus analogues à l'esclavage. Il s'agit de la servitude pour dettes, du servage, du mariage forcé des filles contre espèces ou dons en nature, enfin, parfois, de l'adoption truquée d'enfants en vue de l'exploitation de leur travail. Il faut être bien conscient que ces habitudes ne sont pas considérées comme foncièrement répréhensibles par tous les États, en Afrique, en Asie, et qu'une forme de servage est toujours en vigueur dans des régions d'Amérique du Sud. Les gouvernements intéressés ne marquent aucun empressement à révéler et à éliminer ces pratiques, ouvertes ou clandestines, car la loi pénale ne les sanctionne pas toujours et elles fournissent une apparence de solution à leurs problèmes économiques ou sociaux.

Dans beaucoup d'États, en Afrique noire s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : directeur central honoraire de la police judiciaire au ministère de l'Intérieur.

Classification


Autres références

«  TRAITE DES PERSONNES  » est également traité dans :

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 6 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réduction en esclavage »  : […] La définition conventionnelle établie dans l'entre-deux-guerres est reprise à l'article 7 paragraphe 2. Par réduction en esclavage, « on entend le fait d'exercer sur une personne l'un ou l'ensemble des pouvoirs liés au droit de propriété, y compris dans le cadre de la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants à des fins d'exploitation sexuelle ». Les éléments constitutifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimes-contre-l-humanite/#i_46517

PROSTITUTION EN EUROPE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Yannick RIPA
  •  • 3 064 mots

Dans le chapitre « Une question complexe en constante transformation »  : […] À partir de 1949 s’ouvre une autre époque avec la ratification à l’ONU de la Convention pour la répression de la traite des êtres humains et l’exploitation de la prostitution d’autrui. Celle-ci rompt avec les discours séculaires en reconnaissant que la prostitution, comme la traite, ne concerne pas que les femmes blanches, en incriminant les organisateurs de la prostitution et en considérant comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-en-europe-histoire-de-la/#i_46517

PROSTITUTION DE 1789 À 1949

  • Écrit par 
  • Yannick RIPA
  •  • 2 194 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le mouvement abolitionniste  »  : […] Malgré son expansion, le réglementarisme est fortement critiqué. Les protestations des féministes britanniques se manifestent dès l’importation du système français, et se concrétisent par la fondation, en 1875, par une figure féministe, Josephine Butler, de la Fédération britannique continentale et générale pour l’abolition de la prostitution (devenue Fédération abolitionniste internationale, F. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution/#i_46517

PROSTITUTION DE 1949 À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • Lilian MATHIEU
  •  • 2 005 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Prostitution, précarité et violence »  : […] La prostitution présente toutefois une caractéristique constante : elle recrute dans les couches les plus défavorisées ou vulnérables de nos sociétés. Certes, la figure de la « fille mère » démunie parce que rejetée par sa famille, ou celle de la jeune travailleuse au salaire insuffisant pour boucler ses fins de mois, ne sont plus aussi prégnantes que dans les années 1950 ou 1960. Mais une majorit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-de-1949-a-nos-jours/#i_46517

Voir aussi

Pour citer l’article

Max FERNET, « TRAITE DES PERSONNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-personnes/