TACITE (55 env.-120)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le style de Tacite : l'épopée de la décadence

On a souligné ici les affirmations majeures de cette pensée, ce qui la constitue comme telle et qui fait sa cohérence. Mais, naturellement, on doit souligner que le grand art de Tacite ne cesse d'effacer tout ce qu'une telle réflexion pourrait avoir de systématique. On se rappelle après cette lecture les portraits grandioses et sombres : Tibère, son silence, ses dégoûts ; Germanicus, sa noblesse ou ses hésitations ; Agrippine, son orgueil, et l'abandon où elle meurt ; on se rappelle Vitellius guettant, la nuit, dans ses jardins de Rome, les lumières de la fête que donne un consul qu'il jalouse et qu'il va assassiner ; Messaline suppliante dans sa charrette ; Pétrone récitant des vers pendant son suicide ; ou tel autre seigneur romain déplaçant à l'avance son propre bûcher pour que la fumée ne gâte pas ses arbres. L'histoire offrait de beaux sujets à Tacite, mais il a su les mettre en scène. Entre l'indignation de Juvénal et la dérision sèche de Suétone (ces deux écrivains le suivent de peu dans le temps), il choisit une voie médiane qui est celle de la noblesse tragique. La grandeur s'y joint toujours à l'ironie ou à l'amertume. De là cette sorte de pitié austère et implacable qui annonce Dante.

Pour juger le style de Tacite, on peut se placer à deux points de vue. On peut le confronter avec l'art de son temps. Les remarquables indications que R. Bianchi Bandinelli a fournies, notamment à propos de la colonne Trajane et de la tradition hellénistique issue de l'art gallo-romain (Glanum, que Tacite a dû connaître), peuvent apporter des éléments de comparaison très suggestifs : comme les architectes de Trajan, Tacite présente le temps de l'histoire « annalistique » sous la forme d'une fresque continue ; comme eux, il redécouvre le pathétique au sein du classicisme, et cela crée une tension féconde. Par ses dates et par son e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur de langue et littérature latines à l'université de Paris-IV-Sorbonne, administrateur de la Société des études latines

Classification


Autres références

«  TACITE (55 env.-120)  » est également traité dans :

DIALOGUE DES ORATEURS, Tacite - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 768 mots

Le Dialogue des orateurs (Dialogus de Oratoribus, vers 105 apr. J.-C.), dont on considère aujourd'hui que l'auteur est très probablement Tacite (vers 55-vers 120), fait délibérément écho, à un siècle et demi de distance, au grand traité lati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogue-des-orateurs/#i_40689

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Où l'art devient culture »  : […] Pendant les dernières années du règne d'Auguste (qui se termine en 14 apr. J.-C.), il se fait, à Rome, un grand silence dans le domaine des lettres. Virgile, Horace éblouissent. Quelques grands poèmes encore sont écrits, comme le De morte de Varius, un épicurien épigone de Lucrèce, et des tragédies, probablement récitées devant un public restreint plutôt que jouées au théâtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_40689

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les sensibilités : lettres, arts et religions »  : […] Que le Haut-Empire ait été une grande époque dans l'histoire de l'humanité, nous en avons des preuves : en est une la mesure manifestée par les hommes de ce temps pour exprimer leurs sensibilités ; mais il y a aussi la puissance : dans tous les domaines de la vie intellectuelle et artistique, la production se caractérisa par son abondance. Il ne saurait être question d'aborder ici la littérature i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_40689

Pour citer l’article

Alain MICHEL, « TACITE (55 env.-120) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tacite/