HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du big bang aux trous noirs

Dès le début, les recherches de Hawking sont centrées sur les singularités dans l'Univers. Une singularité est un concept mathématique qui peut être visualisé comme une région de l'espace-temps qui a acquis une courbure si grande que les grandeurs physiques normales y sont infinies et que les lois ordinaires de la physique cessent d'être applicables. L'espace-temps est un réseau à quatre dimensions qui est utilisé en physique théorique pour repérer les événements et décrire leurs relations spatio-temporelles. Un exemple fameux de singularité est fourni par le big bang, qui donna naissance à l'Univers en expansion que nous observons aujourd'hui. C'est à cette singularité initiale que Hawking consacre ses premiers travaux.

L'observation des galaxies lointaines montre que l'Univers est en expansion, ce qui implique que les galaxies étaient, dans le passé, plus proches les unes des autres. On peut alors se demander si, à un moment donné, la matière qui les constitue n'était pas rassemblée en une singularité de densité infinie. La réponse à cette question exige l'élaboration d'un appareil mathématique nouveau, que Stephen Hawking développe avec Roger Penrose entre 1965 et 1970. Ils montrent que l'Univers est nécessairement passé par un stade de densité infinie : il s'agit de la singularité du big bang, qui marque le commencement de notre Univers.

Dans les années 1970, Hawking se tourne vers l'étude d'un autre type de singularité : les étoiles effondrées. La théorie de la relativité générale prédit que, lorsqu'une étoile a épuisé son combustible nucléaire, elle s'effondre sous l'effet de sa propre gravité.

Mais, si des étoiles semblables à notre Soleil peuvent aboutir au stade stable de naine blanche, Hawking montre que les étoiles plus massives continuent de se con [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur de Scientific,Technical, and Medical Publishing, Cambridge (Royaume-uni)

Classification


Autres références

«  HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)  » est également traité dans :

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 073 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Ambiguïté sur l'expression « intelligence artificielle » »  : […] Le succès de l'expression « intelligence artificielle » repose parfois sur un malentendu lorsqu’elle désigne une entité artificielle douée d’intelligence et qui, de ce fait, rivaliserait avec les êtres humains. Cette idée d’une intelligence artificielle venant à dépasser à terme l’ensemble des facultés humaines renvoie à des mythes et des légendes anciennes telle celle du Golem, réactivée pourrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_96735

RELATIVITÉ - Relativité générale

  • Écrit par 
  • Thibault DAMOUR, 
  • Stanley DESER
  •  • 12 096 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Champs gravitationnels forts. Trous noirs »  : […] Le régime des champs gravitationnels forts se rencontre dans la physique des corps gravitationnellement condensés. Cette dénomination désigne les états finals de l'évolution des étoiles. Après épuisement de leurs sources d'énergie nucléaire, les étoiles finissent par condenser une masse énorme dans un rayon très petit, conduisant, selon la masse initiale, à une naine blanche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-generale/#i_96735

Voir aussi

Pour citer l’article

Simon MITTON, « HAWKING STEPHEN WILLIAM - (1942-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-william-hawking/