HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La théorie physique générale

Stephen Hawking a travaillé presque exclusivement sur une théorie de la totalité. Il existe en physique quatre interactions fondamentales : la gravitation – qui est décrite par la relativité générale –, la force électromagnétique et les forces nucléaires forte et faible. Les physiciens avaient réussi à élaborer une théorie unique qui unifie l'électromagnétisme et les forces nucléaires forte et faible. Dans l'Univers primordial, jusqu'à un âge d’un millionième de millionième de seconde (1012 seconde), ces trois interactions étaient unifiées en une seule force quantique. Il s'agit de trouver une théorie physique cohérente qui unifie la relativité générale et les lois quantiques. On aboutirait alors à une théorie physique unique de la gravitation rendant compte simultanément de la gravitation, de l'électromagnétisme et des forces nucléaires. De plus, des constantes physiques comme la vitesse de la lumière ou la valeur de la constante universelle de la gravitation pourraient être calculées à partir des principes fondamentaux, alors que, jusqu'à présent, elles ne sont connues que par l'observation et la mesure.

Les recherches sur la gravitation quantique ont conduit Hawking pratiquement au commencement du temps. Il est déjà acquis que la théorie de la gravitation quantique fournit les lois qui gouvernèrent l'Univers entre le temps zéro et le temps 1043 seconde (après le big bang). Dans cet intervalle, toutes les propriétés fondamentales de l'espace-temps, la nature de l'Univers ainsi que celle des lois physiques sont définies.

Une conséquence de ces recherches est la proposition, formulée par Hawking et James B. Hartle (alors à l'université de Californie à Santa Barbara), que l'espace et le temps sont tous les deux d'extension finie, mais sans frontière ni borne. Dans un monde à trois dimensions, nous sommes familiarisés avec le fait que la surface de la Terre, qui est finie, n'a pas de frontière. Dans l'espace-temps compact à quatre dimensions de l'Univers primordial, la distinction entre l' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : directeur de Scientific,Technical, and Medical Publishing, Cambridge (Royaume-uni)

Classification


Autres références

«  HAWKING STEPHEN WILLIAM (1942-2018)  » est également traité dans :

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 073 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Ambiguïté sur l'expression « intelligence artificielle » »  : […] Le succès de l'expression « intelligence artificielle » repose parfois sur un malentendu lorsqu’elle désigne une entité artificielle douée d’intelligence et qui, de ce fait, rivaliserait avec les êtres humains. Cette idée d’une intelligence artificielle venant à dépasser à terme l’ensemble des facultés humaines renvoie à des mythes et des légendes anciennes telle celle du Golem, réactivée pourrai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_96735

RELATIVITÉ - Relativité générale

  • Écrit par 
  • Thibault DAMOUR, 
  • Stanley DESER
  •  • 12 096 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Champs gravitationnels forts. Trous noirs »  : […] Le régime des champs gravitationnels forts se rencontre dans la physique des corps gravitationnellement condensés. Cette dénomination désigne les états finals de l'évolution des étoiles. Après épuisement de leurs sources d'énergie nucléaire, les étoiles finissent par condenser une masse énorme dans un rayon très petit, conduisant, selon la masse initiale, à une naine blanche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-generale/#i_96735

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 12 631 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Physique des trous noirs »  : […] Les propriétés physiques des trous noirs sont si déroutantes qu'elles ont longtemps nui à leur crédibilité. En réalité, elles découlent des lois de la relativité générale poussées à la limite des champs gravitationnels très forts, avec pour conséquence les distorsions les plus spectaculaires de l’espace-temps. Ainsi, à proximité d'un trou noir, l'espace est fortement déformé. Un astronaute qui s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_96735

Voir aussi

Pour citer l’article

Simon MITTON, « HAWKING STEPHEN WILLIAM - (1942-2018) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-william-hawking/