SHĀH JAHĀN (1592-1666) grand moghol de l'Inde (1592-1658)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur moghol de l’Inde (1628-1658), né le 5 janvier 1592 à Lahore, mort le 22 janvier 1666 à Agra.

Le prince Khurram est le troisième fils de l’empereur moghol Jahangir et de la princesse rajput Manmati. Il épouse en 1612 Arjumand Banu Begam, plus connue sous le surnom de Mumtaz Mahal. Cette femme, l’une des trois qu’il prendra, est la nièce d’une autre épouse de Jahangir, Mihr-un-Nisa, surnommée Nur Jahan. Par cette union, Khurram devient l’un des plus influents membres du cercle de Nur Jahan sous le règne de Jahangir. Il reçoit le titre de Shah Jahan (« souverain du monde ») en 1617, au terme d’une campagne militaire réussie. Désireux d’obtenir la succession du trône, il se révolte en 1622. Vaincu, il est condamné à errer à travers l’empire jusqu’à ce qu’il se réconcilie avec Jahangir en 1625. Après la mort de ce dernier en 1627, Shah Jahan réussit, grâce au soutien d’Asaf Khan, frère de Nur Jahan, à se proclamer empereur à Agra en février 1628.

Son règne est marqué par les succès remportés contre les États du Deccan. En 1636, il a déjà annexé la province d’Ahmadnagar et obligé celles de Golconde et de Bijapur à lui verser tribut. La puissance moghole s’étend alors temporairement vers le nord-ouest de l’Inde. En 1638, le gouverneur persan de Kandahar, Ali Mardan Khan, cède cette forteresse aux Moghols. En 1646, les troupes de Shah Jahan occupent Badakhshan et Balkh. Dès l’année suivante, elles doivent cependant abandonner cette dernière ville, qu’elles tenteront en vain de reconquérir en 1649, 1652 et 1653. Les Persans reprennent Kandahar en 1649. Shah Jahan transfère sa capitale d’Agra à Delhi en 1648, où il fonde la nouvelle ville de Shahjahanabad.

En septembre 1657, Shah Jahan tombe malade, événement qui déclenche une guerre de succession entre ses quatre fils, Dara Shikoh, Murad Bakhsh, Shah Shuja et Aurangzeb. Ce dernier remporte le trône et, en 1658, se déclare empereur, enfermant Shah Jahan dans le fort d’Agra jusqu’à sa mort.

Shah Jahan est un bâtisseur insatiable. Dans sa première capitale, Agra [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  SHAH JAHAN (1592-1666) grand moghol de l'Inde (1592-1658)  » est également traité dans :

EMPIRE MOGHOL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 307 mots

1632 Shah Jahan, fils de Jahangir qui est monté sur le trône à la mort de son père en 1627, ordonne la construction du mausolée du Taj Mahal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-moghol-reperes-chronologiques/#i_28470

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 505 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'âge mogol »  : […] , les limites de l'empire sont à peu près maintenues, mais la qualité de l'administration se détériore. Shāh Jahān (1627-1658), d'ascendance aux trois quarts indienne, reprend la politique d'expansion avec succès contre les derniers sultanats musulmans indépendants du Dekkan. L'extrême Sud reste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_28470

MOGHOLS

  • Écrit par 
  • Andrée BUSSON, 
  • André GUIMBRETIÈRE, 
  • Mark ZEBROWSKI
  •  • 7 127 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] Sous le règne de Shāh Jahān, l'architecture moghole atteignit son apogée en élégance et en richesse. Marbre blanc délicatement veiné et incrustations de couleurs, arcs polylobés, double dôme étranglé à la base, fûts de piliers en forme de balustre en constituent les caractéristiques principales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moghols/#i_28470

MONUMENTS FUNÉRAIRES MOGHOLS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 684 mots

1632-1652 Tadj Mahall, tombeau de Mumtāz Mahall, à Āgrā. L'épouse préférée de Shāh Jahān, petite-fille d'Itimūr al-Dawla, meurt en 1630 ; son époux ordonne un deuil de deux ans, puis la construction d'un ensemble funéraire, qui associe des caractéristiques de l'architecture palatiale à celles de l'architecture commémorative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monuments-funeraires-moghols-reperes-chronologiques/#i_28470

TADJ MAHALL, Agra (Inde)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 248 mots

Construit entre 1631 et 1647 par le souverain moghol Shāh Jahān à la mémoire de son épouse préférée, Mumtāz Mahal, le Tadj Mahall s'élève sur une plate-forme au fond d'un vaste jardin quadripartite, orné de canaux et de bassins. L'entrée monumentale s'ouvre sur une allée axiale, qui permet d'accéder à la terrasse principale. Située au sud, celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadj-mahall/#i_28470

Pour citer l’article

« SHĀH JAHĀN (1592-1666) - grand moghol de l'Inde (1592-1658) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shah-jahan/