LAHORE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville du Pakistan, après Karachi, Lahore est située dans une région florissante, dont le terrain est fait d'alluvions fertiles, dans la plaine du haut Indus.

Pakistan : carte administrative

Carte : Pakistan : carte administrative

Carte administrative du Pakistan. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La légende hindoue attribue la fondation de la ville, à Lava ou Loh, fils de Rāma, aussi la ville fut-elle jadis appelée Lohavar. Celle-ci fut le siège du gouvernement de la dynastie des Ghaznévides de 1152 à 1186. À partir de cette date et jusqu'à 1238, Lahore fut le centre de l'opposition à l'autorité de Delhi. Au cours des siècles suivants, la ville fut à la merci d'incursions mongoles répétées et fut finalement détruite, en 1398, par un détachement de l'armée de Tamerlan. Mubārak shāh la reconstruisit en 1422, mais, en 1451, elle tomba aux mains de Bahlūk khān Lodī. Reprise en 1524 par le Moghol Bābur, Lahore vécut une période dorée et devint occasionnellement lieu de résidence royale. Sous Shāh Jahān (1628-1657), la ville connut une expansion sans précédent ; mais bientôt un déclin s'ensuivit, qui dura jusqu'à la période contemporaine, à part un bref renouveau sous le pouvoir sikh de Ranjit Singh (1799-1839).

Le Lion du Pendjab

Photographie : Le Lion du Pendjab

Le souverain sikh Ranjit Singh (1780-1839) qui prit, en 1800, le titre de Maharaja. On le surnommait le Lion du Pendjab. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Autrefois, la vieille ville était entourée d'un mur en brique de dix mètres de hauteur et d'une douve, remplacés aujourd'hui, excepté au nord, par un jardin. Une route circulaire autour du rempart donne accès à la ville par treize portes. Lahore comporte quelques beaux édifices qui datent du temps de Jahāngīr et de Shāh Jahān. La mosquée de Wāzir khān (1634) et le mur septentrional du fort fournissent deux exemples magnifiques de l'art de la céramique (Kashi). La mosquée de Bād Shāhī, construite par Aurangzeb, est un orgueilleux édifice de grès rouge ornementé de marbre. Les constructions de Ranji Singh sont toutes du même style factice. Ce souverain est d'ailleurs responsable, pour une grande part, de la spoliation des anciens édifices ; c'est lui qui dépouilla les tombes musulmanes de leurs ornements pour les envoyer à Amritsar.

Les jardins de Shāhdara et de Shālīmār sont très célèbres. Celui de Shāhdara abrite la tombe de l'empereur mogol Jahāngīr (1569-1627) : splendide monument de marbre à l'intérieur d'un édifice de grès rouge, cette tombe offre une profusion d'ornements en marbre disposés en élégantes mosaïques qui représentent des fleurs et des inscriptions arabo-persanes. Les jardins de Shālīmār, dessinés en 1641 par Shāh Jāhān, sont parmi les plus beaux au monde.

Lahore est reliée par chemin de fer et par avion aux principaux centres urbains du Pakistan. En 1901, la population de la ville était de 203 000 habitants ; en 1971, elle était estimée à 1 985 800 habitants et à plus de 7 millions en 2010. Comme les autres grandes agglomérations urbaines du Pakistan, Lahore souffre de surpopulation. C'est l'industrie textile qui est la plus importante, suivie par celle du caoutchouc, la sidérurgie et la mécanique. Lahore est aussi un important centre culturel, avec universités, instituts de technologie et de recherches.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Pakistan : carte administrative

Pakistan : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Lion du Pendjab

Le Lion du Pendjab
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LAHORE  » est également traité dans :

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 653 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le Pendjab »  : […] Le Pakistan inclut la plus grande partie (180 000 km 2 ) de la province du Pendjab. Il s'agit morphologiquement d'un immense piémont construit par l'Indus et ses quatre affluents de la rive gauche : d'ouest en est, la Jhelum, la Chenab, la Ravi et la Sutlej. Ces puissantes rivières délimitent des doāb en pente assez forte vers le sud-ouest. Les sols, limoneux ou légèrement caillouteux, sont rela […] Lire la suite

SULTANAT DE DELHI

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 210 mots

En 1186, les Ghurides, une dynastie iranisée régnant en Afghanistan, s’emparent de Lahore, au Pendjab, l’ancienne capitale des Ghaznévides, ainsi que de tout le bassin du Gange, de Delhi jusqu’au Bengale. À la mort du souverain ghuride Mu‘izz al-Dīn, en 1206, un de ses lieutenants turcs, Qutb al-Dīn Aybak, se proclame « roi » à Lahore, puis installe sa capitale à Delhi. En 1210, Iltutmish, son ge […] Lire la suite

SULTANAT DE DELHI - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 272 mots

1163 Les Ghaznévides, dynastie turque régnant sur l’Afghanistan, se réfugient au Pendjab où ils prennent Lahore pour capitale. 1186 Prise de Lahore par les Ghurides de Mu‘izz al-Dīn Muhammad ibn Sām. 1206 Mort de Mu‘izz al-Dīn. Qutb al-Dīn Aybak, un lieutenant turc des Ghurides, prend le pouvoir à Lahore. Début du sultanat de Delhi. 1210 Avant sa mort, Qutb al-Dīn installe sa capitale à Delhi. […] Lire la suite

Les derniers événements

2 novembre 2021 Pakistan. Libération massive d'islamistes.

Ce dernier a accepté de mettre fin à la marche de ses sympathisants vers la capitale, partie de Lahore (Pendjab) en octobre, qui a déjà donné lieu à des affrontements meurtriers avec les forces de l’ordre. Le TLP affirme que l’accord passé avec le gouvernement inclut la levée de son classement comme « organisation terroriste » et, à terme, la libération de son chef Saad Hussain Rizvi, arrêté en avril. […] Lire la suite

13 janvier 2020 Pakistan. Annulation de la condamnation à mort de Pervez Moucharraf.

La Haute Cour de Lahore annule la condamnation à mort prononcée par contumace, en décembre 2019, contre Pervez Moucharraf pour haute trahison. La Cour estime que le tribunal spécial mis en place pour juger l’ancien président était inconstitutionnel. […] Lire la suite

27-28 mars 2016 Pakistan. Attentat meurtrier à Lahore.

Le 27, un attentat-suicide dans un parc de Lahore, capitale du Pendjab, fait au moins soixante-douze morts, dont vingt-neuf enfants. Le 28, le groupe taliban Jamaat-ul-Ahrar, dissident du Tehrik-e-Taliban Pakistan, revendique l’attentat commis un dimanche de Pâques, affirmant avoir voulu tuer des chrétiens – la majorité des victimes sont toutefois musulmanes. […] Lire la suite

2-11 août 2013 États-Unis. Fermeture temporaire de missions diplomatiques dans le monde musulman

Le 11, la plupart des missions diplomatiques américaines temporairement fermées rouvrent, à l'exception de l'ambassade de Sanaa et du consulat de Lahore, au Pakistan.  […] Lire la suite

15-17 janvier 2013 Pakistan. Pressions sur le pouvoir

Ils sont arrivés la veille devant le Parlement au terme d'une « Longue Marche » de protestation partie de Lahore. Le 17, un accord signé entre le gouvernement et Tahir ul-Qadri pour la mise en œuvre de quelques réformes met fin à la contestation et au sit-in devant le Parlement.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie GUILLET, « LAHORE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lahore/