MONUMENTS FUNÉRAIRES MOGHOLS(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1235 Le mausolée d'Iltutmish, placé derrière le mur qibla de la mosquée Quwwat al-islam, à Delhi, est le plus ancien mausolée musulman en Inde ; en grès rouge de tradition indienne, cet édifice à coupole sur plan carré, avec des trompes d'angle, suit le schéma établi depuis le xe siècle dans l'architecture commémorative islamique.

  • 1325 Le mausolée de Ghiath al-Din̄ Tūghlūq, près de Delhi, ressemble à une forteresse au milieu d'un lac artificiel. Ce caractère de citadelle reste exceptionnel dans l'architecture funéraire.

  • 1526 Venant de Kaboul, Bāber, membre de la famille timouride, réussit à conquérir l'Hindustan et fonde la dynastie des Moghols (ce terme désigne en arabe et en persan les « Mongols »).

  • 1540-1555 Humāyūn, fils et successeur de Bāber, chassé par un gouverneur local, s'enfuit en Perse, à la cour du Shāh Tahmāsp. Ce séjour resserre les liens de la cour moghole avec le monde iranien et influence de manière décisive la culture artistique et littéraire moghole.

  • 1540 Après la mort accidentelle de Sher Khān, usurpateur du trône de Humāyūn, son épouse lui fait construire un mausolée monumental à Sasseram, près de Delhi. L'édifice octogonal, entouré de quatre pavillons, construit sur une terrasse au milieu d'un lac artificiel, évoque l'architecture des palais moghols.

  • 1556-1605 Règne d'Akbar, le « Grand Moghol ». Personnalité à facettes multiples, hommes de lettres tout en étant illettré, profondément musulman tout en se livrant à des spéculations religieuses et mystiques, Akbar exprime, dans son architecture, son aspiration à fondre les héritages hindou et musulman en une synthèse nouvelle.

  • 1565 Tombeau de Humāyūn, à Delhi, commencé par sa veuve et achevé par Akbar. Le tombeau, édifié par un architecte persan, est au milieu d'un jardin orné de bassins et de canaux ; des allées perpendiculaires lui donnent une trame orthogonale. Le mausolée suit la tradition des édifice [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art et d'archéologie islamiques à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Marianne BARRUCAND, « MONUMENTS FUNÉRAIRES MOGHOLS - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monuments-funeraires-moghols-reperes-chronologiques/