Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SANTÉ Le système de santé français

L'exceptionnelle et spectaculaire manifestation de mécontentement des médecins généralistes amorcée en novembre 2001 et maintenue jusqu'à l'élection présidentielle de 2002, a posé la question essentielle de l'organisation du travail et de la rémunération des médecins en France. Une réponse partielle a été apportée mais, sans doute à cause des divergences nombreuses, la réflexion générale sur l'organisation du système de soins est à nouveau une nécessité. Les conditions de rémunération (à l'acte, à la pathologie, au temps passé...), la liberté d'installation, le mode d'accès au spécialiste, la nomenclature des actes, la maîtrise des dépenses... : la réponse à ces questions ne peut que s'inscrire dans le cadre plus général des relations entre les professions de santé, l'assurance-maladie et l'État pour redéfinir le système de santé pour la France du xxie siècle.

Au sens courant du mot crise, on devrait comprendre qu'il s'agissait de la manifestation ou de l'aggravation de l'état morbide dans lequel se trouve le système de santé. La manifestation visible, pour les patients, de cette situation de crise fut le début de la grève des gardes de nuit par les médecins généralistes, le 15 novembre 2001. Point de départ d'un conflit qui a opposé les médecins libéraux au ministère de la Santé et aux organismes de sécurité sociale, cet événement n'est en fait que l'aboutissement d'un mécontentement qui grondait depuis les ordonnances Juppé d'avril 1996 instaurant la maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Les médecins libéraux ne sont pas les seuls à considérer que le système de santé est en crise : les praticiens hospitaliers sont confrontés à une insuffisance chronique de personnel, accrue avec la mise en place des 35 heures ; les cliniques se plaignent d'une inégalité de traitement par rapport aux hôpitaux publics ; les organismes de sécurité sociale constatent régulièrement leur impuissance à équilibrer leurs comptes...

Mais la grève des médecins, inhabituelle et très suivie, a marqué un changement dans le comportement des professionnels de la santé. Cette crise de la médecine résulte d'une situation qui ne peut se comprendre que par rapport au système de santé lui-même et à son mode de régulation des dépenses.

Les conditions d'exercice de la médecine ont changé au cours des dernières années en raison de l'évolution technologique, des exigences grandissantes des malades et des contraintes exercées par les caisses d'assurance-maladie. Ces changements ont pesé sur le moral des médecins et, comme ils n'ont pas été accompagnés d'une augmentation du pouvoir d'achat, le mécontentement s'est transformé en crise.

Chronologie des revendications médicales (2001-2002) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Chronologie des revendications médicales (2001-2002)

Nous ne reviendrons pas sur les raisons qui ont conduit le gouvernement d'Alain Juppé à proposer, à la fin de l'année 1995, la mise en place de la maîtrise comptable des dépenses de santé. Rappelons simplement que les médecins libéraux, dans leur grande majorité, ont, dès sa mise en place, refusé ce mécanisme et proposé une maîtrise médicalisée des dépenses. Ce refus constitue la pierre angulaire de la « grogne » des médecins depuis 1997. Mais c'est l'ampleur des manifestations de rues et la réussite du mouvement de grève des gardes de nuit à partir du 15 novembre 2001 qui transformèrent la tension en conflit et une revendication catégorielle en problème politique. La recherche d'une sortie de crise conduite par les ministres de la Santé les années suivantes, Jean-François Mattei puis Philippe Douste-Blazy, a débouché sur une réforme de l'organisation des soins, mettant en place un médecin traitant qui pilote chacun de ses patients, dans un parcours de soins, assorti d'un dossier médical partagé.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en médecine
  • : directeur de l'Institut universitaire professionnalisé management et gestion des entreprises, université de Limoges
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Chronologie des revendications médicales (2001-2002) - crédits : Encyclopædia Universalis France

Chronologie des revendications médicales (2001-2002)

France : évolution des dépenses de santé - crédits : Encyclopædia Universalis France

France : évolution des dépenses de santé

France : dépenses de santé (soins de ville) - crédits : Encyclopædia Universalis France

France : dépenses de santé (soins de ville)

Autres références

  • PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

    • Écrit par Marilou BRUCHON-SCHWEITZER
    • 3 943 mots
    • 1 média

    La psychologie de la santé est une discipline récente en pleine expansion. Centrée tout d’abord sur les facteurs psychosociaux affectant le développement des maladies, elle s’est ensuite intéressée à ceux menant à des issues de santé positives (qualité de vie, bien-être, santé physique, santé mentale),...

  • SANTÉ PUBLIQUE

    • Écrit par Patrice BOURDELAIS
    • 5 549 mots
    • 5 médias

    Dès que l’historien dispose de sources suffisamment précises, il perçoit que toutes les civilisations ont tenté de protéger la vie humaine, à partir de visions différentes – historiquement situées – de la vie, des corps et des éléments qui conditionnent la santé individuelle et collective du groupe....

  • SOCIOLOGIE DE LA SANTÉ

    • Écrit par Patrice PINELL
    • 3 436 mots

    L’importance culturelle, sociale, économique et politique prise dans tous les pays développés par les questions de prévention et de préservation de la santé, de traitement et de prise en charge des maladies chroniques et dégénératives, ainsi que par le fonctionnement, l’efficacité, le coût et la gestion...

  • ACNÉ

    • Écrit par Corinne TUTIN
    • 3 313 mots
    • 4 médias

    Liée à une inflammation du follicule pileux (précisément, pilo-sébacé), l’acné est une maladie dermatologique très fréquente, qui touche environ 6 millions de personnes en France. Débutant le plus souvent à la puberté, elle n’a en général aucune gravité, mais peut, lorsqu’elle est étendue ou durable,...

  • ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 2 490 mots
    • 1 média
    ...» Dès que les premiers résultats des études sur les amish ont filtré en 2013, Hubert Reeves s’en est emparé pour défendre la biodiversité au nom de la santé. Ces réactions n’étaient encore guère fondées. Au mieux, il pouvait s’agir d’un savoir opératoire ; au pire, constituer une réaction hostile aux...
  • BIG DATA

    • Écrit par François PÊCHEUX
    • 6 148 mots
    • 3 médias
    En ce qu’il permet de croiser un nombre très important de dossiers médicaux, le big data trouve en la santé de l’homme une application de choix. Avec ses outils statistiques puissants, il aide à identifier très vite et de manière très fiable les origines des maladies chez les patients (étiologie), notamment...
  • BIOTECHNOLOGIES

    • Écrit par Pierre TAMBOURIN
    • 5 368 mots
    • 4 médias
    Les biotechnologies rouges concernent les domaines de lasanté, du médicament, du diagnostic, de l'ingénierie tissulaire ainsi que le développement de procédés génétiques ou moléculaires ayant une finalité thérapeutique. C'est dans cette catégorie que les efforts les plus importants ont été entrepris....
  • Afficher les 31 références

Voir aussi