Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SANG Formation

Sang de cordon ombilical

Sang de cordon ombilical

L'hématopoïèse – dont le nom signifie « production du sang » – est la fonction par laquelle l'organisme produit et renouvelle les éléments figurés du sang, c'est-à-dire les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. C'est l'un des exemples les plus remarquables, probablement le mieux connu, de l'aptitude des organismes supérieurs à renouveler les différents tissus qui les composent. On connaît assez précisément la durée de vie des cellules hématopoïétiques différenciées et leur nombre. Cela permet d'estimer leur taux de renouvellement. Pour les globules rouges, dont la durée de vie est relativement longue (120 jours en moyenne) mais dont le nombre est d'environ 5 millions par millimètre cube de sang normal, 200 × 109 cellules nouvelles environ doivent être produites chaque jour. Pour les polynucléaires neutrophiles, dont la durée de vie est beaucoup plus brève (environ 24 h) et le nombre également beaucoup plus faible (5 000/mm3 de sang), les besoins sont moindres, de l'ordre de 1010 cellules à produire chaque heure. Comme dans tous les tissus à taux élevé de renouvellement (peau, intestin grêle, muqueuse), les phénomènes qui gouvernent la prolifération et la différenciation des cellules hématopoïétiques résultent de régulations quantitatives et qualitatives très fines. Pour maintenir pendant toute la durée de la vie humaine un taux aussi élevé de renouvellement cellulaire, il est indispensable de pouvoir en permanence puiser dans une réserve de cellules dites souches.

Ces cellules souches ont par nécessité deux propriétés essentielles, que l'on ne rencontre pas à des stades ultérieurs de la différenciation : elles sont capables de s'autorenouveler, ce qui permet le maintien d'un nombre constant de cellules souches ; elles sont capables de se différencier pour assurer le renouvellement des cellules qui meurent physiologiquement (et même assurer un renouvellement encore plus rapide en cas d'accroissement des besoins).

Au sein de l'hématopoïèse, on distingue la myélopoïèse, qui est la production des cellules myéloïdes (globules rouges, polynucléaires, monocytes, plaquettes), et la lymphopoïèse, qui est la production des cellules lymphoïdes.

La régulation de l'hématopoïèse est sous le contrôle de nombreux facteurs stimulants et inhibiteurs. Les progrès dans la connaissance de ces facteurs ont déjà permis de purifier plusieurs d'entre eux qui peuvent être maintenant obtenus par clonage moléculaire.

La myélopoïèse

Grandes étapes de la myélopoïèse

Pendant longtemps, les chercheurs et les médecins n'ont connu de l'hématopoïèse que ce qu'ils pouvaient en voir au microscope, c'est-à-dire les cellules les plus différenciées du sang et de la moelle. L'existence de cellules souches, êtres de raison, intellectuellement indispensables pour expliquer le renouvellement cellulaire, ne fut prouvée que bien plus tard grâce à des expériences de greffes après irradiation mortelle, dite létale, réalisée chez l'animal. Ensuite, ces cellules souches ont pu être cultivées in vitro pendant des semaines.

Entre les cellules souches et les cellules différenciées se place une étape essentielle et complexe dont l'existence a été longtemps méconnue : celle des cellules en voie de différenciation, appelées aussi progéniteurs (en anglais : committed stem cells). La preuve de l'existence de cellules hématopoïétiques intermédiaires entre les cellules souches et les cellules reconnaissables dans la moelle a été apportée au cours des années 1960 et 1970 par les techniques de culture en milieu dit semi-solide. Des colonies de cellules s'y développent à partir d'une seule cellule immobilisée dans le milieu de culture.

Ces progéniteurs ont deux particularités :

– Ils subissent de[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités, chef de service hématologie adultes, hôpital Necker-Enfants malades, Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Sang de cordon ombilical

Sang de cordon ombilical

Myélopoïèse : étapes successives

Myélopoïèse : étapes successives

Progéniteurs myéloïdes : spécialisation

Progéniteurs myéloïdes : spécialisation

Autres références

  • AÉRO-EMBOLISME

    • Écrit par Didier LAVERGNE
    • 82 mots

    Formation dans le sang de bulles gazeuses qui provoquent des troubles circulatoires aux conséquences variées, parfois très graves (coma irréversible). Ce phénomène est dû au brusque passage à l'état gazeux des gaz dissous dans le sang (azote surtout) ; il se produit à l'occasion de décompressions...

  • ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

    • Écrit par Pierre KAMOUN
    • 2 955 mots
    • 1 média

    C'est en 1922 que Van Slyke pose les premiers principes de l'équilibre acido-basique, en reprenant la définition du pH fournie en 1909 par Sœrensen (logarithme de l'inverse de la concentration en ions hydrogène). Il montre la constance de ce pH dans le milieu intérieur. Seules...

  • ANÉMIES

    • Écrit par Bruno VARET
    • 3 091 mots
    • 5 médias

    L' anémie est souvent identifiée à la pâleur. Cette notion populaire correspond à une donnée physiologique : les globules rouges contiennent un pigment de coloration rouge, l' hémoglobine. Ce pigment, rouge comme la couleur du sang qui s'écoule d'une blessure, participe à la coloration...

  • AZOTÉMIE

    • Écrit par Geneviève DI COSTANZO
    • 424 mots

    L'élévation dans le sang du taux de l'urée et des autres produits d'excrétion azotée est communément décrite en clinique sous le nom d'azotémie ou d'urémie. Elle représente le stade terminal de l'insuffisance rénale progressive et résulte de l'impossibilité d'excréter les...

  • Afficher les 53 références

Voir aussi