LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saint Louis, roi de France, Greco

Saint Louis, roi de France, Greco
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Louis

Saint Louis
Crédits : AKG

photographie

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


Le roi de France et la chrétienté

Dès le début de son règne personnel, Saint Louis manifesta une fermeté et une sagesse qui le firent respecter en Europe, au point que ses refus et ses échecs eux-mêmes servirent sa réputation. Il refusa pour ses frères la couronne d'Allemagne (1240) et celle de Sicile (1253). Il tenta de mettre fin à l'hostilité de Frédéric II envers Innocent IV. Plus tard, pris comme arbitre par Henri III et ses barons, il prononça en faveur du roi le « dit » d'Amiens (1264), que les barons anglais n'acceptèrent pas ; deux fois croisé, il aboutit à deux échecs flagrants. Et, pourtant, il reste pour la postérité le roi croisé, et les barons anglais en appelèrent derechef à l'arbitrage de ses conseillers. Il fit céder plusieurs fois Frédéric II et protégea le pape sans adhérer pour autant à la politique guelfe, il assainit les relations de la France et de l'Aragon sans abandonner l'alliance castillane et il favorisa en définitive les ambitions de Charles d'Anjou.

Il avait rapporté de la croisade une véritable auréole. Très sensible aux difficultés de l'Orient latin, il avait, dès 1237, aidé l'empereur byzantin en lui achetant fort cher les reliques de la Passion, pour lesquelles il fit construire dans son palais la « Sainte-Chapelle ». Depuis, il préparait la croisade et, voulant frapper au cœur la puissance musulmane, s'était embarqué (28 août 1248) pour l'Égypte. Vainqueur à Damiette (1249), mais vaincu et pris à Mansourah (1250), il dut verser rançon pour gagner la Syrie franque où il passa quatre ans à réorganiser l'administration et le système défensif qui assura quelques décennies de survie à l'Orient latin. Dans le même temps, parce qu'il croyait à l'intérêt d'une alliance pouvant prendre l'Islam à revers, il nouait des relations diplomatiques assez illusoires avec le successeur de Gengis khān, Qubilaï.

À son retour, il était en état d'intervenir efficacement dans les conflits qui opposaient les grands barons, voire les princes étrangers. Il s'entremit entre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification


Autres références

«  LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)  » est également traité dans :

MORT DE LOUIS IX

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 235 mots
  •  • 1 média

Le roi de France, Louis IX (1226-1270), a pris la croix, pour la seconde fois, en 1267. La « huitième » croisade, en 1270, se dirige vers Tunis et non vers l'Orient comme les précédentes. Le roi espère convertir au christianisme l'émir hafside al-Mustansir et, peut-être, faire de l'Ifrīqiyya (Tunisie) une base d'attaque vers l'Égypte mamelouk qui contrôle la T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-louis-ix/#i_12118

AIGUES-MORTES

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 310 mots
  •  • 1 média

Isolée au milieu d'une plaine marécageuse ou viticole, à l'extrémité occidentale du delta du Rhône et à six kilomètres de la mer, Aigues-Mortes est cependant traversée de plusieurs canaux dont l'un débouche sur la mer. La ville, construite suivant le plan en damier des bastides médiévales, est entourée par des fortifications représentant, par l'importance (545 mètres sur 300 mètres) et par l'homog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aigues-mortes/#i_12118

BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 240 mots

Fille d'Alphonse VIII, roi de Castille, et d'Aliénor d'Angleterre, Blanche de Castille fut mariée en 1200 au prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII. Ce mariage n'eut pas l'effet politique espéré, c'est-à-dire la réconciliation entre le Capétien et le roi d'Angleterre, oncle maternel de la mariée. Blanche donna à son mari au moins dix enfants, et elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanche-de-castille/#i_12118

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « Les grands Capétiens et l'unité territoriale (1180-1314) »  : […] De Philippe II Auguste (1180-1223) à Philippe IV le Bel (1285-1314), cinq souverains d'envergure, dont trois ont un règne d'une longueur et d'une importance exceptionnelles (Philippe Auguste, Louis IX et Philippe le Bel), règnent sur un pays qui devient le plus prospère, le plus puissant et le plus prestigieux de la chrétienté. Les Capétiens recouvrent la plus grande partie des domaines passés so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_12118

CAPÉTIENS DIRECTS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 323 mots

987 Hugues Capet est sacré roi des Francs. Début de la dynastie capétienne. 1060 Avènement de Philippe I er , protecteur de Cluny, mais absent de la première croisade (1095-1099). 1108 Avènement de Louis VI le Gros. Suger, abbé de Saint-Denis, est l'historiographe du règne. Il dépeint un ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens-directs-reperes-chronologiques/#i_12118

CHARLES Ier D'ANJOU (1226-1285) comte de Provence (1246-1285) et roi de Naples et de Sicile (1266-1285)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 302 mots

Dernier fils de Louis VIII, comte du Maine et d'Anjou par la volonté de son père, comte de Provence par son mariage en 1246, avec Béatrice, fille et héritière de Raymond-Bérenger IV, Charles d'Anjou participa à la septième Croisade avec son frère Saint Louis et fut, comme lui, fait prisonnier en Égypte. Malgré les réticences de Saint Louis, il accepta finalement les propositions du pape, qui, dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-d-anjou/#i_12118

CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurent ALBARET
  •  • 752 mots

1145 Le cistercien Bernard de Clairvaux organise une mission de prédication à Toulouse et dans l'Albigeois. Il découvre à Verfeil une dissidence religieuse qui revendique une filiation apostolique et rejette les sacrements de l'Église. Il la nomme l'hérésie des « albigeois ». 1179 Le concile de Latran III, prenant acte des missions cistercien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albigeois-reperes-chronologiques/#i_12118

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les septième et huitième croisades »  : […] Toutefois, en 1244, un désastre survint en Terre sainte : la chute de Jérusalem et la destruction de l'armée franque par le sultan d'Égypte, contre lequel les Francs s'étaient alliés à celui de Damas. Le pape Innocent IV lança un appel pour une septième croisade, à laquelle adhérèrent le roi de France, celui de Norvège (qui ne partit pas), des barons anglais et le prince de Morée. Débarquant à Chy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_12118

DAMIETTE ou TAMIATHIS

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 309 mots
  •  • 1 média

Principal port, au Moyen Âge, sur le grand bras oriental du Nil, la forteresse de Damiette gardait l'un des accès vers le Caire, le plus commode si l'on ne voulait pas devoir franchir le Nil. C'est pour cette raison que les croisés, dirigés par Jean de Brienne, attaquèrent Damiette plutôt qu'Alexandrie, le grand port du delta occidental. Le siège de Damiette dura de mai 1218 à novembre 1219 ; il é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/damiette-tamiathis/#i_12118

ÉCU D'OR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 055 mots

Première monnaie d'or frappée en France par Saint Louis, après plusieurs siècles d'interruption de la frappe de ce métal, l'écu eut un succès énorme, et, repris, modifié, altéré, fut la monnaie d'or nationale la plus courante jusqu'au xvii e  siècle. La reprise de la frappe de l'or s'explique par le renouveau des échanges commerciaux, et par l'aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecu-d-or/#i_12118

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'illustration d'autres rituels »  : […] Le principal manuscrit du groupe de sacramentaires réalisés à Fulda à la fin du x e  siècle et au début du xi e  siècle, contient quatre peintures montrant des scènes liturgiques : la visite aux malades (f o  185 r o ), l'onction des malades (f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_12118

ENQUÊTEURS ROYAUX

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 409 mots

Commissaires établis pour la première fois par Saint Louis en 1247, à la veille de son départ pour la Terre sainte, afin de recevoir et d'examiner les plaintes des administrés et justiciables du roi de France, à l'encontre des officiers locaux, baillis, sénéchaux, prévôts, sergents... Les premiers enquêteurs furent des franciscains et des dominicains, dont l'œuvre fut animée davantage par la piété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enqueteurs-royaux/#i_12118

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Unité française et luttes sociales »  : […] Ce prestige s'appuie d'abord sur la plus nombreuse population d'Europe qui, au cours du siècle, passe d'environ douze à vingt millions d'habitants, alors que l'Allemagne en a quatorze, l'Italie huit et demi, l'Angleterre quatre. Il repose aussi sur la prospérité économique. Dans le domaine agraire, les progrès sont sans doute dus davantage à une amélioration des techniques (usage plus répandu du c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-naissance-d-une-nation/#i_12118

GROS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 384 mots

Depuis la réforme monétaire carolingienne, alors que l'habitude s'était instaurée de compter par deniers, sous et livres, on ne frappait plus en réalité que des deniers. Pour répondre aux besoins de la renaissance économique du xiii e siècle et également afin d'unifier la monnaie du royaume et de supplanter la monnaie féodale, Saint Louis fit fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gros-monnaie/#i_12118

JOINVILLE JEAN DE (1224-1317)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 327 mots

Sénéchal de Champagne, Jean de Joinville participa en 1248 à la Septième Croisade où il connut rapidement des difficultés financières, et passa au service du roi, dont il devint le confident et le conseiller. Pris avec Saint Louis par les Mamelouks (1250), il fut chargé de négocier avec les Templiers l'emprunt de la somme nécessaire à la rançon de l'armée et obtint ce prêt, que refusaient les Temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-joinville/#i_12118

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les centres de l'Europe occidentale »  : […] Les communautés françaises remontent à l'exil à Vienne d'Archelaüs, fils d'Hérode (6 apr. J.-C.) ; elles sont nombreuses sous les Mérovingiens. Les Juifs vivent dans les campagnes et les villes (Bordeaux, Tours, Poitiers), mais surtout en Champagne et en Normandie. Des lieux-dits multiples rappellent un hameau ou un quartier juif, « Juiverie », « Villejuif », « rue des Juifs ». Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_12118

LE GOFF JACQUES (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Étienne ANHEIM
  •  • 1 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre historiographique de grande ampleur »  : […] Étudiant à l’École normale supérieure au lendemain de la guerre, agrégé d’histoire en 1950, séjournant à Prague en 1948 puis pensionnaire à l’École française de Rome en 1952-1953, Jacques Le Goff consacre ses premiers travaux aux universités médiévales, qui le conduisent en 1957 à publier L es I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-le-goff/#i_12118

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le Paris de Saint Louis »  : […] Au xiii e  siècle, la ville en pleine prospérité achève de s'étendre dans l'enceinte, au moins sur la rive droite ; les maisons se pressent aussi hors des portes le long des voies qui mènent aux bourgs extérieurs. Elles sont construites en pan de bois, comme on peut le voir sur les miniatures, avec un encorbellement sur un rez-de-chaussée de pierr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_12118

PROSTITUTION EN EUROPE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Yannick RIPA
  •  • 3 064 mots

Dans le chapitre « La prostitution au Moyen Âge, une débauche réprimée ou contrôlée »  : […] Par le code dit Alaric, du nom du roi wisigoth qui le promulgue en 506, les prostituées sont persécutées, menacées de coups de fouet. Appliquée à la Gaule par Clovis, cette législation répressive est renforcée, en vain, par Charlemagne avec l’augmentation du nombre de coups de fouet, la tonte de la chevelure – considérée comme l’emblème de la séduction féminine –, et la mise en esclavage des réci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-en-europe-histoire-de-la/#i_12118

SAINTE-CHAPELLE DE PARIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 436 mots

25 avril 1214 Naissance de Louis IX à Poissy. 1226 Couronnement de Louis IX à la mort de son père, Louis VIII. 1234 Fin de la régence de Blanche de Castille, sa mère, le jour de son anniversaire. Il épouse Marguerite de Provence, le 27 mai. 1237 Intronisation de Baudouin II de Courtenay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sainte-chapelle-de-paris-reperes-chronologiques/#i_12118

SAINT LOUIS (J. Le Goff)

  • Écrit par 
  • Catherine VINCENT
  •  • 1 498 mots

En rédigeant Le Dimanche de Bouvines , paru en 1973, Georges Duby, l'un des maîtres de la « nouvelle histoire », avait délibérément affronté la présentation d'un événement ; vingt-trois ans plus tard, Jacques Le Goff, éminent représentant de l'école des Annales , proposait le fruit d'un autre défi, celui de la biographie, et, qui plus est, d'une figure d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-louis-livre/#i_12118

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) - roi de France (1226-1270) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-louis/