BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fille d'Alphonse VIII, roi de Castille, et d'Aliénor d'Angleterre, Blanche de Castille fut mariée en 1200 au prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII. Ce mariage n'eut pas l'effet politique espéré, c'est-à-dire la réconciliation entre le Capétien et le roi d'Angleterre, oncle maternel de la mariée. Blanche donna à son mari au moins dix enfants, et elle surveilla avec une rigueur devenue légendaire leur éducation morale et religieuse. Louis VIII la consultait sur les affaires du royaume et, dans son testament, il la désigna comme régente et comme tutrice de leurs enfants. À la mort de son mari, en 1226, elle rencontra cependant l'hostilité violente des barons, vivement opposés au gouvernement d'une femme, étrangère de surcroît, qui, en outre, s'appuyait sur un autre étranger, le légat Romano Frangipani, dit le cardinal de Saint-Ange. La régente sut déjouer leur coalition en les divisant. Elle acheva, d'autre part, la mainmise royale sur le Languedoc par la conclusion du traité de Meaux-Paris, en 1229. Lorsque Louis IX prit le gouvernement du royaume à sa majorité (1234), il laissa la plus grande influence politique à sa mère et lui confia de nouveau la régence pendant la croisade de 1248. Blanche de Castille mourut pendant le séjour du roi en Terre sainte.

—  Jean FAVIER

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification


Autres références

«  BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France  » est également traité dans :

LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 461 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'homme »  : […] douze ans lors de son avènement, le 8 novembre 1226. La volonté du roi défunt confia à Blanche de Castille l'enfant et le royaume. L'éducation reçue sous la responsabilité de la régente marqua profondément Louis IX : elle alliait les pratiques de piété et les œuvres de charité à un apprentissage très sérieux du métier royal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-louis/#i_14803

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanche-de-castille/