LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Consolidation du pouvoir royal

Le prestige que valent à Louis IX ses vertus s'ajoute à celui qu'il tire d'une succession héréditaire jusque-là sans faille, d'un sacre qui fait de la royauté une sorte de sacerdoce, et d'une puissance solidement établie par l'énergique Philippe Auguste, son grand-père. Il en profite pour placer plus catégoriquement la monarchie hors de la pyramide des droits féodaux – et non plus seulement au sommet de celle-ci – et pour assainir la situation politique du royaume.

Les actions les plus spectaculaires sont celles qu'il mena pour mettre un terme aux conflits qui venaient de déchirer la France : conquête du Midi languedocien par les croisés septentrionaux, lutte des Capétiens contre les Plantagenêts. Après une ultime révolte du comte de Toulouse Raymond VII, ce fut, avec le traité de Lorris (1243), la soumission définitive de la France méridionale et la confirmation de l'organisation nouvelle du Languedoc, dont la reine Blanche et le cardinal de Saint-Ange avaient jeté les bases en 1229. La grâce de quelques grands feudataires et l'écrasement des derniers cathares, l'action des sénéchaux royaux et celle des inquisiteurs dominicains assurèrent l'œuvre. Déjà mâtés par la régente, les autres grands barons se le tinrent pour dit. Cependant, une dernière tentative du roi d'Angleterre et de ses fidèles échouait en 1242 à Taillebourg et à Saintes ; bien qu'ayant l'avantage, Louis IX préféra une paix qui satisfaisait son sens de la justice et ménageait le pieux Henri III qu'il estimait. Au traité de Paris (1258-1259), il rendit à ce dernier une partie des terres (du Limousin et du Quercy à la Saintonge) dont il n'était pas assuré que la conquête ait été légitimement fondée. Par de telles concessions, auxquelles les barons de son entourage s'opposèrent en vain, Saint Louis pensait avoir assuré la paix, la fidélité de son royal vassal et l'appartenance définitive à la couronne de France de l'essentiel de l'héritage des Plantagenêts : Normandie, Anjou, [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Saint Louis, roi de France, Greco

Saint Louis, roi de France, Greco
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Louis

Saint Louis
Crédits : AKG

photographie

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification

Autres références

«  LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) roi de France (1226-1270)  » est également traité dans :

MORT DE LOUIS IX

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 235 mots
  •  • 1 média

Le roi de France, Louis IX (1226-1270), a pris la croix, pour la seconde fois, en 1267. La « huitième » croisade, en 1270, se dirige vers Tunis et non vers l'Orient comme les précédentes. Le roi espère convertir au christianisme l'émir hafside al-Mustansir et, peut-être, faire de l'Ifrīqiyya (Tunisie) une base d'attaque vers l'Égypte mamelouk qui contrôle la T […] Lire la suite

AIGUES-MORTES

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 310 mots
  •  • 1 média

Isolée au milieu d'une plaine marécageuse ou viticole, à l'extrémité occidentale du delta du Rhône et à six kilomètres de la mer, Aigues-Mortes est cependant traversée de plusieurs canaux dont l'un débouche sur la mer. La ville, construite suivant le plan en damier des bastides médiévales, est entourée par des fortifications représentant, par l'importance (545 mètres sur 300 mètres) et par l'homog […] Lire la suite

BLANCHE DE CASTILLE (1188-1252) reine de France

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 240 mots

Fille d'Alphonse VIII, roi de Castille, et d'Aliénor d'Angleterre, Blanche de Castille fut mariée en 1200 au prince Louis, fils de Philippe Auguste, qui devint en 1223 le roi de France Louis VIII. Ce mariage n'eut pas l'effet politique espéré, c'est-à-dire la réconciliation entre le Capétien et le roi d'Angleterre, oncle maternel de la mariée. Blanche donna à son mari au moins dix enfants, et elle […] Lire la suite

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « Les grands Capétiens et l'unité territoriale (1180-1314) »  : […] De Philippe II Auguste (1180-1223) à Philippe IV le Bel (1285-1314), cinq souverains d'envergure, dont trois ont un règne d'une longueur et d'une importance exceptionnelles (Philippe Auguste, Louis IX et Philippe le Bel), règnent sur un pays qui devient le plus prospère, le plus puissant et le plus prestigieux de la chrétienté. Les Capétiens recouvrent la plus grande partie des domaines passés so […] Lire la suite

CAPÉTIENS DIRECTS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 323 mots

987 Hugues Capet est sacré roi des Francs. Début de la dynastie capétienne. 1060 Avènement de Philippe I er , protecteur de Cluny, mais absent de la première croisade (1095-1099). 1108 Avènement de Louis VI le Gros. Suger, abbé de Saint-Denis, est l'historiographe du règne. Il dépeint un roi guerrier, serviteur du pape contre l'empereur. 1137 Avènement de Louis VII le Jeune, qui épouse Aliénor […] Lire la suite

CHARLES Ier D'ANJOU (1226-1285) comte de Provence (1246-1285) et roi de Naples et de Sicile (1266-1285)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 302 mots

Dernier fils de Louis VIII, comte du Maine et d'Anjou par la volonté de son père, comte de Provence par son mariage en 1246, avec Béatrice, fille et héritière de Raymond-Bérenger IV, Charles d'Anjou participa à la septième Croisade avec son frère Saint Louis et fut, comme lui, fait prisonnier en Égypte. Malgré les réticences de Saint Louis, il accepta finalement les propositions du pape, qui, dès […] Lire la suite

CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurent ALBARET
  •  • 752 mots

1145 Le cistercien Bernard de Clairvaux organise une mission de prédication à Toulouse et dans l'Albigeois. Il découvre à Verfeil une dissidence religieuse qui revendique une filiation apostolique et rejette les sacrements de l'Église. Il la nomme l'hérésie des « albigeois ». 1179 Le concile de Latran III, prenant acte des missions cisterciennes, prend des mesures concernant les hérétiques mérid […] Lire la suite

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 150 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les septième et huitième croisades »  : […] Toutefois, en 1244, un désastre survint en Terre sainte : la chute de Jérusalem et la destruction de l'armée franque par le sultan d'Égypte, contre lequel les Francs s'étaient alliés à celui de Damas. Le pape Innocent IV lança un appel pour une septième croisade, à laquelle adhérèrent le roi de France, celui de Norvège (qui ne partit pas), des barons anglais et le prince de Morée. Débarquant à Chy […] Lire la suite

DAMIETTE ou TAMIATHIS

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 310 mots
  •  • 1 média

Principal port, au Moyen Âge, sur le grand bras oriental du Nil, la forteresse de Damiette gardait l'un des accès vers le Caire, le plus commode si l'on ne voulait pas devoir franchir le Nil. C'est pour cette raison que les croisés, dirigés par Jean de Brienne, attaquèrent Damiette plutôt qu'Alexandrie, le grand port du delta occidental. Le siège de Damiette dura de mai 1218 à novembre 1219 ; il é […] Lire la suite

ÉCU D'OR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 055 mots

Première monnaie d'or frappée en France par Saint Louis, après plusieurs siècles d'interruption de la frappe de ce métal, l'écu eut un succès énorme, et, repris, modifié, altéré, fut la monnaie d'or nationale la plus courante jusqu'au xvii e  siècle. La reprise de la frappe de l'or s'explique par le renouveau des échanges commerciaux, et par l'afflux de ce métal en Europe, une des conséquences des […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « LOUIS IX ou SAINT LOUIS (1214-1270) - roi de France (1226-1270) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-louis/