Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SAC DE ROME (410)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Premier peuple germanique à s'être établi dans l'Empire romain d'Orient en bénéficiant du statut de « fédérés », c'est-à-dire d'alliés militaires, les Wisigoths ne tardèrent pas à violer les traités et, le 9 août 378, ils battirent l'armée impériale à Andrinople, où l'empereur Valens lui-même périt. Ils ravagèrent alors les Balkans, avant que l'empereur d'Orient Arcadius ne parvienne enfin à les détourner vers l'Italie en 408. Après l'échec de deux sièges, en 408 et en 409, Alaric, roi des Wisigoths, entreprend le blocus de Rome et parvient à pénétrer dans la ville sans combattre, le 24 août 410. Il semble que la reddition de Rome fut négociée. En tout cas, elle fut assortie d'un sac en règle limité à trois jours (jusqu'au 27 août), ce qu'Alaric parvint à faire respecter par ses troupes, de même que le droit d'asile dans la basilique Saint-Pierre et ses dépendances. Nombre de Romains furent néanmoins tués ou réduits en esclavage jusqu'au paiement d'une rançon. L'écho du sac de la Ville éternelle parvint dans tout le monde romain et chrétien et fut considéré comme un signe annonciateur de la fin des temps. Pourtant Rome devait connaître bien d'autres sacs, par Genséric et les Vandales, en 455, et par les Impériaux de Charles Quint, en 1527.

— Patrick PÉRIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur du musée des Antiquités nationales, Saint-Germain-en-Laye

Classification

Pour citer cet article

Patrick PÉRIN. SAC DE ROME (410) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • AUGUSTIN saint (354-430)

    • Écrit par
    • 8 969 mots
    • 2 médias
    ...les valeurs terrestres et humaines ne sont que passagères, s'épanouit en une théologie de l'histoire, essentiellement formulée dans La Cité de Dieu. La prise de Rome, en 410, par les Wisigoths d'Alaric ne fut politiquement qu'un raid audacieux, mais sans graves conséquences immédiates. En revanche,...
  • HONORIUS FLAVIUS (384-423) empereur d'Occident (395-423)

    • Écrit par
    • 598 mots

    Frère cadet d'Arcadius et fils de Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il reçoit en partage, du vivant de son père, l'occident de l'Empire romain, en 393, à l'âge de neuf ans, en même temps que le titre d'auguste. Il n'a que onze ans à la mort de son père, et il est incapable de gouverner...

  • INVASIONS GRANDES

    • Écrit par
    • 16 104 mots
    • 8 médias
    ...continuer leurs déprédations en Italie du Nord (fin 401). L'empereur d'Occident, Honorius, s'enferma dans Ravenne, inaccessible derrière ses marais. Après divers accords, finalement rompus en 408, Alaric arriva aux portes de Rome, obtint un gros tribut, puis revint en 410 et mit la ville à sac le 24...
  • OROSE (1re moitié Ve s.)

    • Écrit par
    • 1 600 mots
    Quelques années plus tôt, en 410 exactement, la prise de Rome par les Goths d'Alaric et le sac qui s'en était suivi avaient profondément choqué les esprits. Pour la première fois depuis l'invasion gauloise de 387 avant Jésus-Christ, un ennemi entrait en vainqueur dans la « Ville éternelle ». Les païens...