Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GENSÉRIC ou GEISERIC (399 env.-477) roi des Vandales (427-477) et des Alains (428-477)

Roi des Vandales de 427 à 477, et des Alains de 428 à 477, Genséric est né vers 399 sur les rives du lac Balaton et mort le 25 janvier 477 à Carthage.

Lorsque Genséric succède à son frère Gundéric, les Vandales, approximativement au nombre de 80 000, sont installés en Bétique (auj. Andalousie). En mai 428, le roi entreprend de transférer son peuple en Afrique. Ce périple s'effectue manifestement à l'invitation de son gouverneur, le comte Boniface, qui aspire à exploiter la puissance militaire des Vandales dans sa lutte contre le pouvoir impérial.

Chemin faisant vers l'est, les Vandales dévastent le littoral méditerranéen, du détroit de Gibraltar jusqu'en Afrique du Nord. Genséric se retourne contre Boniface dont il vainc les troupes en 430. Quelque temps après, il écrase les armées unies des empires d'Orient et d'Occident. En 435, Genséric conclut avec les Romains un foedus, traité d'alliance en vertu duquel les Vandales se voient concéder la Mauritanie ainsi qu'une partie de la Numidie.

Le 19 octobre 439, Genséric s'empare de Carthage par surprise, se libérant par là même de la suzeraineté romaine et portant un coup dévastateur à la puissance impériale. Aux termes d'un traité signé avec Rome en 442, les Vandales voient reconnaître leurs nouvelles possessions – Afrique proconsulaire (Tunisie du Nord), Byzacène, portion de la Numidie (Algérie orientale) – et occupent dès lors une bonne partie de l'Afrique romaine. Sa flotte imposant bientôt sa suprématie dans presque toute la Méditerranée occidentale, Genséric annexe les Baléares, la Sardaigne, la Corse et la Sicile.

De tous les exploits à l'actif du roi des Vandales, le sac de Rome en juin 455 est le plus illustre. Genséric se distingue ensuite à nouveau en faisant échec à deux opérations militaires ambitieuses visant à le renverser, conduites par l'empereur (457-461) Majorien (420-461) en 460 et le futur empereur (475-476) Flavius Basiliscus (mort en 477) en 468. En 477, Genséric est remplacé sur le trône par son fils Hunéric.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • INVASIONS GRANDES

    • Écrit par Lucien MUSSET
    • 16 104 mots
    • 8 médias
    Le roi Genséric (ou Geiseric) décida en 429 de transférer son peuple et les débris des Alains en Afrique. Après avoir débarqué à Tanger, l'armée s'achemina lentement, par voie de terre, en direction de Carthage. Pendant un an, elle fit le siège d'Hippone, au cours duquel mourut saint ...
  • SICILE

    • Écrit par Maurice AYMARD, Michel GRAS, Claude LEPELLEY, Jean-Marie MARTIN, Pierre-Yves PÉCHOUX
    • 17 925 mots
    • 9 médias
    ... siècle, dans cette région comme ailleurs en Occident, l'Empire romain s'effondra sous les coups des envahisseurs germaniques. Les Vandales de Genséric, installés en Afrique depuis les années 430-436, firent de nombreuses incursions dans l'île, dont ils s'emparèrent en 468 ; ils durent céder...
  • VANDALES

    • Écrit par Patrick PÉRIN
    • 4 165 mots
    • 2 médias
    ...Baléares et la Maurétanie. Ils furent alors communément appelés Vandales. Son peuple ayant sans doute épuisé les richesses de la péninsule Ibérique, le roi Genséric décida de le conduire en Afrique, seule province de l'Empire romain d'Occident à avoir été épargnée jusqu'ici par les Barbares. C'est ainsi...

Voir aussi