VALENS (328-378) empereur romain (364-378)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur romain (364-378), né vers 328, mort le 9 août 378 à Andrinople.

Valens est le frère cadet de Valentinien Ier, qui monte sur le trône à la mort de l'empereur Jovien, le 17 février 364. Le 28 mars suivant, son frère le nomme co-empereur et lui confie le gouvernement des provinces orientales de l'Empire romain, tandis que lui-même règne sur la partie occidentale. L'autorité de Valens, en raison de son arianisme, est bientôt contestée par le païen Procope, qui s'est fait proclamer empereur à Constantinople en septembre 365. Alors que Valens part d'Antioche pour aller affronter l'usurpateur, Procope voit ses troupes déserter en masse, avant d'être trahi et mis à mort le 27 mai 366.

Valens mène ensuite la guerre contre les Wisigoths, qui ont aidé Procope et qui menacent d'envahir la Thrace. En mai 367, l'empereur traverse le Danube et dévaste les territoires wisigoths (auj. en Roumanie). Deux ans plus tard, il envahit à nouveau la région et remporte une victoire décisive contre eux. Après avoir réprimé le complot de Théodore à Antioche durant l'hiver de 371-372, Valens entre en guerre contre les Perses. Bien qu'ayant vaincu ces derniers en Mésopotamie, il est contraint de conclure une paix défavorable en 376. Cette année-là, ses généraux autorisent les Wisigoths, vaincus et poursuivis par les Huns, à s'installer au Sud du Danube, en Mésie et en Thrace. Les Goths se révoltent bientôt contre l'autorité romaine et engagent l'empereur dans la grande bataille d'Andrinople (auj. Edirne, en Turquie) le 9 août 378. Valens commet à cette occasion des erreurs tactiques qui mènent son armée à la défaite complète et lui coûte la vie.

Adepte de l'arianisme, Valens persécute les catholiques comme les païens. Il bannit les évêques que l'empereur Julien avait restaurés mais se laissera fléchir à la fin de son règne et autorisera les exilés à rentrer au pays.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VALENS (328-378) empereur romain (364-378)  » est également traité dans :

ANDRINOPLE BATAILLE D' (378)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 239 mots

La bataille d'Andrinople (Edirne, Turquie actuelle) constitue pour les Romains le plus grave désastre militaire du iv e  siècle. Les Goths, chassés du nord du Danube par les Huns, demandent en 376 asile à l'Empire. Mal accueillis en Thrace par les commandants régionaux, ils finissent par se révolter. Après trois ans d'opérations incertaines, l'empereur d'Orient Valens, qui a mal évalué leurs forc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-andrinople/#i_42402

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 457 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La fin de l'Empire unifié »  : […] Après Jovien, mort accidentellement en février 364, régnèrent deux frères, Valentinien en Occident, Valens en Orient, des officiers pannoniens choisis par l'état-major. Valentinien, bon général, autoritaire, coléreux et patriote, défendit la Gaule avec succès, en fortifia la frontière remarquablement, et donna à l'administration un caractère et une hiérarchie militaires très prononcés. Il entra e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_42402

SAC DE ROME (410)

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 229 mots

Premier peuple germanique à s'être établi dans l'Empire romain d'Orient en bénéficiant du statut de « fédérés », c'est-à-dire d'alliés militaires, les Wisigoths ne tardèrent pas à violer les traités et, le 9 août 378, ils battirent l'armée impériale à Andrinople, où l'empereur Valens lui-même périt. Ils ravagèrent alors les Balkans, avant que l'empereur d'Orient Arcadius ne parvienne enfin à les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sac-de-rome/#i_42402

SEXTUS RUFUS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 199 mots

Né à Trente et issu d'une famille obscure, Sextus Rufus a la chance de lier son destin à celui de Maximin, qui devient sous le règne de Valentinien I er préfet du prétoire en 373. Sextus Rufus est introduit au sein de la cour impériale. Sénateur puis secrétaire de l'empereur Valens, Sextus Rufus est chargé en 368 du gouvernement de la Syrie et il y demeure quatre années. Proconsul d'Asie en 372, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sextus-rufus/#i_42402

Pour citer l’article

« VALENS (328-378) - empereur romain (364-378) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valens/