RHODES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rhodes aux VIe et Ve siècles avant J.-C.

La première personnalité historique connue est le tyran Cléoboulos (vie s.), qui régna quarante ans à Lindos : un despote éclairé, rangé par la postérité parmi les Sept Sages en tant qu'auteur de maximes devenues proverbiales. Il offrit asile à Solon dans sa cité qu'il dit « gouvernée par le peuple », sans doute parce que, sous son autorité, Lindos a dépassé le stade de la royauté où se trouvaient les deux autres cités de l'île : au ve siècle encore, Ialysos n'avait pas de centre urbain et vivait en communautés villageoises dominées par quelques familles de notables.

Épargnées par les Perses en 490 grâce à une intervention divine, modestement présentes à la bataille de Salamine en 480, les trois cités de Rhodes étaient entrées dans la Ligue de Délos et payaient donc le tribut annuel imposé par Athènes comme participation à l'effort de guerre contre la Perse. Au milieu du ve siècle, Ialysos la rurale payait 10 talents, Lindos la maritime 8 talents et Camiros 4 talents, ce qui donne une idée de l'importance respective des trois cités au moment de l'apogée d'Athènes : Rhodes est alors assoupie et ne vaut guère mieux que la Crète, qui a glissé hors de l'histoire depuis le viie siècle.

En 464, Pindare avait immortalisé dans sa VIIe Olympique la victoire de l'imposant Diagoras de Ialysos (1,96 m), qui avait remporté l'épreuve de pugilat aux quatre concours panhelléniques ; en 448, ses deux fils aînés, Damagètos et Acousilaos, avaient eux-mêmes été vainqueurs à Olympie, avant que le troisième, Dorieus, n'y gagne par trois fois l'épreuve de pugilat. Cette succession inouïe d'exploits sportifs avait donné à cette famille de hobereaux rhodiens un prestige considérable, dont Dorieus sut tirer un profit politique. En 411, avec l'appui actif de ses amis de Sparte, il détacha de l'alliance athénienne les cités de Rhodes et leur fit décider solennellement, dans le sanctuaire d'Athèna Li [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Rhodes, plan de la ville antique

Rhodes, plan de la ville antique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Victoire de Samothrace

Victoire de Samothrace
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Laocoon

Laocoon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les chevaliers de Saint-Jean

Les chevaliers de Saint-Jean
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  RHODES  » est également traité dans :

CHARÈS DE LINDOS (2e moitié IVe s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 238 mots

Sculpteur rhodien de l'école de Lysippe, Charès de Lindos est l'auteur du célèbre Colosse de Rhodes , gigantesque statue d'Hélios, protecteur de l'île de Rhodes. Exécutée en bronze, haute de soixante-dix coudées, ou cent cinq pieds (31 à 35 m) selon les textes, elle était placée à l'extrémité du môle de Mandraki, à l'entrée du port de Rhodes. Le Colosse de Rhodes fut érigé avec le produit (300 ta […] Lire la suite

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 271 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Mythologie du colossal »  : […] Sur un thème comme celui de la statue colossale, le mythe compte autant que la réalité, les projets et rêves utopiques sont aussi révélateurs que les réalisations concrètes, évidemment moins nombreuses. Les relations des historiens antiques (Strabon, Philon de Byzance) sur Rhodes, l'île aux mille statues colossales, toutes légendaires qu'elles aient pu être, ont eu autant de résonance pour les es […] Lire la suite

MAUSOLE (mort en 353 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 512 mots

Fils du satrape de Carie Hécatomnos qui exerce son pouvoir au milieu du ~ iv e siècle, Mausole succède à son père en ~ 377-~ 376. Pratiquement indépendant du Grand Roi, il entretient tout d'abord d'excellentes relations avec le pouvoir central et il coopère en ~ 365 avec le karanos , ou chef des armées impériales, Autophradate, dans la répression de la révolte d'Ariobarzane, satrape de Phrygie et […] Lire la suite

SANCTUAIRE, Grèce hellénistique et Rome antique

  • Écrit par 
  • Pierre GROS, 
  • John SCHEID
  •  • 8 290 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La fonction oraculaire »  : […] Il est permis de se demander quelles innovations fonctionnelles peuvent avoir vu le jour dans un milieu aussi exclusivement préoccupé de problèmes formels. Ce serait méconnaître l'un des aspects de l'architecture religieuse de cette période, ce qu'on pourrait appeler sa dimension oraculaire. L'action concertée des défenseurs de la religion traditionnelle et de tous ceux, nombreux, qui avaient un i […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Royaume-Uni. Mouvement de protestation anti-esclavagiste. 7-9 juin 2020

d’affaires colonialiste Cecil Rhodes. Cette campagne anti-esclavagiste se confond avec les revendications sociales des minorités « BAME » qui ont été particulièrement touchées par la Covid-19. Le 9 également, la statue du planteur esclavagiste Robert Milligan est déboulonnée, à Londres, et remisée dans un musée, sur ordre du maire de la capitale Sadiq Khan. […] Lire la suite

C.E.E. Réunion du Conseil européen à Rhodes. 2-3 décembre 1988

Les chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique européenne se réunissent dans l'île de Rhodes (Grèce) afin de participer aux travaux du Conseil européen. Ayant, d'un commun accord, repoussé au printemps de 1989 l'examen des dossiers les plus litigieux comme l'aménagement d'un […] Lire la suite

Suisse. Échec du référendum sur l'adhésion à l'O.N.U. 16 mars 1986

(50,2 p. 100) est relativement élevé pour un pays où les « votations » sont fréquentes. Dans certains cantons ruraux (Valais, Appenzell, Rhodes-Intérieures), le « non » dépasse les 80 p. 100 ; à Genève, siège européen des Nations unies, il atteint 70 p. 100. La Suisse reste ainsi un des rares pays à se tenir à l'écart de l'Organisation, contrairement à d'autres États neutres, comme l'Autriche ou la Suède. […] Lire la suite

Liban – Israël. Retrait israélien d'une partie du Liban-Sud et représailles contre la résistance libanaise. 6-26 février 1985

extrémistes chiites se rendent de Beyrouth à Saïda : brandissant des armes, des portraits de l'imam Khomeyni ou des drapeaux iraniens, ils manifestent leur hostilité au régime libanais et revendiquent l'instauration d'une république islamique. Le 19, le commandant Paul-Marie Rhodes, un officier […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « RHODES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rhodes/