TCHÉTCHÉNIE RÉPUBLIQUE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

République du Caucase du Nord (15 700 km2) faisant partie de la fédération de Russie, la Tchétchénie est bordée par la Russie au nord, la république du Daghestan à l'est et au sud, la Géorgie au sud-ouest et la république d'Ingouchie à l'ouest. Elle se divise en trois grandes régions géographiques : au sud, le Grand Caucase, dont la ligne de crête constitue la frontière méridionale de la république ; l'avant-pays, composé des vallées du Terek et du Sunzha qui traversent la république d'ouest en est ; enfin, au nord, on trouve les plaines onduleuses de la steppe Nogay.

Farouchement indépendantistes, les Tchétchènes, avec d'autres peuples du Caucase, ont opposé une longue résistance à la conquête russe dans les années 1830-1850, commandés par le chef montagnard musulman Chamil. Après la guerre de Crimée (1853-1856), les Russes ont pu mobiliser plus d'hommes dans le Caucase et capturer Chamil, en 1859.

La région (oblast) autonome de Tchétchénie a été créée en novembre 1920 par les bolcheviks. En 1934, elle a fusionné avec la région autonome d'Ingouchie pour former une région autonome tchétchène-ingouche qui, deux ans plus tard, a reçu le statut de République. Lorsque Staline accusa les deux peuples de collaboration avec les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, les Tchétchènes et les Ingouches furent exilés en Asie centrale et leur République fut dissoute. La République a été rétablie par Khrouchtchev en 1957 et les exilés ont été autorisés à revenir dans leur patrie.

Après le putsch raté d'août 1991, alors que toute l'URSS est parcourue par des mouvements centrifuges, Djokhar Doudaev, un général tchétchène, prend le pouvoir à Grozny, avant d'être élu président le 27 octobre. Il proclame unilatéralement l'indépendance de la république le 1er novembre 1991. Mais celle-ci est divisée l'année suivante en deux républiques distinctes : la Tchétchénie, dont la capitale est Grozny, et l'Ingouchie. Doudaev mène une politique nationaliste antirusse (la République tchétchène n'organise pas de scrutin le 12 décembre 1993 pour l'adoption de la Constitution de la fédération de Russie). En 1994, des opposants tentent de le déposer par les armes.

Les républiques voisines demandent alors au président russe, Boris Eltsine, d'intervenir pour rétablir l'ordre. Le 11 décembre 1994, l'armée russe entre en Tchétchénie. Après avoir affronté une résistance particulièrement tenace, les forces russes prennent Grozny, en mars 1995. La résistance tchétchène ne faiblit pas pour autant et plusieurs cessez-le-feu restent lettres mortes. Les négociations entre Moscou et les indépendantistes tchétchènes s'engagent alors que ceux-ci font pression pour obtenir le retrait des troupes russes, notamment par deux prises d'otages spectaculaires (en juin 1995 à Boudennovsk, en Russie, et en janvier 1996 à Kizliar, au Daghestan). En 1996, alors que Doudaev a été tué en avril par un tir de missile russe, un accord de paix est signé, au Daghestan, le 31 août, entre le général Lebed, représentant spécial du président Eltsine en Tchétchénie, et le chef militaire tchétchène Aslan Maskhadov. Le texte prévoit le retrait des troupes russes et l'organisation d'élections libres, et repousse au 31 décembre 2001 la définition du statut de la république, tout en reconnaissant le droit à l'autodétermination des Tchétchènes. Le 5 janvier 1997, Moscou annonce le retrait total de ses troupes. Le 27 janvier, le candidat indépendantiste modéré Aslan Maskhadov est élu président. Il signe, le 12 mai à Moscou, avec Boris Eltsine, un accord de paix qui exclut l'usage de la force pour le règlement des conflits.

En septembre 1999, un conflit au Daghestan voisin s'étend à la Tchétchénie. Le président Vladimir Poutine décide alors d'envahir la république caucasienne, justifiant cette « opération antiterrorisme » par les attentats commis en Russie en août et septembre, que le Kremlin attribue à des islamistes. L'assaut final contre Grozny est lancé le 25 décembre 1999, à l'issue de combats très violents. On estime que 100 000 personnes sont mortes et plus de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Classification

Autres références

«  TCHÉTCHÉNIE RÉPUBLIQUE DE  » est également traité dans :

BASSAEV CHAMIL (1965-2006)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 592 mots

Le chef de guerre tchétchène Chamil Bassaev est né dans le village de Vedeno, dans le sud de la Tchétchénie en 1965. Étudiant dans une université technique de Moscou, il en est renvoyé pour cause de mauvais résultats en 1988. Avec la perestroïka, il se lance dans le commerce, mais fait faillite. Étudiant et commerçant raté, il se réfugie dans l'étude de l'islam et bascule rapidement dans l'intégri […] Lire la suite

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 101 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Conflits et trajectoires étatiques  »  : […] Les conflits qui ont éclaté lors de l'effondrement de l'U.R.S.S. sont intrinsèquement liés au contexte spécifique de la période de transition, qui voit les frontières se redessiner, les équilibres politiques et sociaux se recomposer et la distinction entre intérêts étatiques et privés se brouiller. Les guerres ont généré des « zones grises » permettant le développement des trafics, couvrant les t […] Lire la suite

DOUDAEV DJOKHAR (1944-1996)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 680 mots

Père de l'indépendance de la Tchétchénie en 1991, celui qui se faisait appeler le « loup tchétchène » n'aura pas assisté à la débâcle de l'armée russe, ni à la signature d'un accord de paix à l'automne de 1996. Le destin de Djokhar Doudaev se confond avec la tragédie de son peuple. Accusés d'avoir collaboré avec l'occupant nazi, plusieurs peuples du Caucase et de la Russie méridionale sont déporté […] Lire la suite

ESTEMIROVA NATALIA (1959-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots

Militante russe des droits de l'homme, Natalia Estemirova se fit l'écho des cas de torture illégale, d'enlèvements et d'assassinats afin de donner une voix aux victimes de la violence politique qui règne dans la république de Tchétchénie. Née d'un père tchétchène et d'une mère russe, le 28 février 1959 à Saratov, en Russie, Natalia Khusainova Estemirova part s'installer en Tchétchénie à l'âge de d […] Lire la suite

INTERVENTIONS RUSSES EN TCHÉTCHÉNIE

  • Écrit par 
  • Christophe PÉRY
  •  • 333 mots

À la suite du démantèlement de l'U.R.S.S. en 1991, la République autonome russe de Tchétchénie-Ingouchie a proclamé son indépendance. En décembre 1994, Moscou, qui veut préserver sa souveraineté, particulièrement sur les républiques musulmanes de la Fédération, et sécuriser les voies de transit du pétrole de la Caspienne, engage une intervention armée en Tchétchénie. Devenu impopulaire en Russie e […] Lire la suite

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 435 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'ère postsoviétique »  : […] Contrairement à ce qui avait été avancé, les musulmans de l'U.R.S.S. n'ont pas provoqué la désintégration du pouvoir soviétique. Lors du référendum de mars 1991, les républiques d'Asie centrale ont voté à 90 p. 100 leur maintien dans le nouveau pacte de l'Union proposé par Mikhaïl Gorbatchev. La première forme de politisation de l'islam en U.R.S.S. a été celle d'un parti pan-soviétique créé en ju […] Lire la suite

MASKHADOV ASLAN (1951-2005)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 668 mots

Dirigeant indépendantiste tchétchène non radical, le président Aslan Maskhadov a été tué par les services de sécurité russes le 8 mars 2005 dans le petit village de Tolstoï-Yurt, à 15 kilomètres au nord de la capitale tchétchène, Grozny. Sa disparition laisse les faucons de Moscou et les islamistes radicaux tchétchènes face à face. Aslan Maskhadov est né le 21 septembre 1951 dans le district de Ka […] Lire la suite

NETTOYAGE ETHNIQUE

  • Écrit par 
  • George J. ANDREOPOULOS
  •  • 1 506 mots
  •  • 3 médias

Tentative de créer des zones géographiques se caractérisant par leur homogénéité ethnique, au moyen de la déportation ou du déplacement forcé de personnes appartenant à des groupes ethniques définis. Le nettoyage ethnique entraîne parfois la suppression de toutes les marques physiques témoignant de l'existence du groupe visé, par la destruction des monuments, cimetières et lieux de cultes. L'expr […] Lire la suite

POLITKOVSKAÏA ANNA (1958-2006)

  • Écrit par 
  • Elsa VIDAL
  •  • 974 mots

Anna Stepanovna Politkovskaïa est née à New York, le 30 août 1958. Son père était diplomate auprès de l'O.N.U. Celle qui allait devenir l'une des journalistes indépendantes russes les plus respectées, critique inlassable de la politique russe menée en Tchétchénie, a été assassinée par balles, devant son domicile à Moscou, le 7 octobre 2006. Détentrice de la double nationalité, américaine et russe […] Lire la suite

POUTINE VLADIMIR (1952- )

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 2 071 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un homme de l'ombre »  : […] L'homme est pratiquement inconnu lorsqu'il est promu aux fonctions de Premier ministre le 9 août 1999 ; Boris Eltsine, qui a perdu toute légitimité avec la crise financière d'août 1998, cherche alors un chef de gouvernement accepté par la Douma. C'est en effet dans les coulisses que s'est déroulée la courte carrière politique de ce lieutenant-colonel qui n'a démissionné du KGB qu'après le putsch m […] Lire la suite

Les derniers événements

29 juin 2017 Russie. Procès des assassins de Boris Nemtsov.

La plupart d’entre eux appartenaient aux forces de sécurité de Ramzan Kadyrov, président de la République de Tchétchénie. L’enquête n’a pas permis d’identifier le commanditaire ni d’établir la motivation politique de l’attentat. […] Lire la suite

11-29 mai 2017 France. Nomination du gouvernement et premiers pas du nouvel exécutif.

Le 11, La République en Marche ! (LRM) ‒ nouveau nom adopté le 8 par le mouvement En Marche ! ‒ présente une première liste de 428 candidats aux élections législatives de juin, comprenant autant d’hommes que de femmes et dont une moitié est issue de la société civile. Aucun candidat de LRM n’est investi dans certaines circonscriptions où des proches de Bruno Le Maire (LR) ou d’Alain Juppé (LR) se présentent, ainsi que face à Manuel Valls (PS). […] Lire la suite

3-25 avril 2017 Russie. Attentat terroriste à Saint-Pétersbourg.

Le 25, l’attentat est revendiqué par le Bataillon de l’imam Chamil qui déclare avoir agi sur instruction d’Al-Qaida et avoir voulu venger les violences que les Russes font subir aux musulmans en Syrie, en Libye et dans la République russe de Tchétchénie. […] Lire la suite

29-31 décembre 2015 Russie. Attentat revendiqué par l’État islamique au Daghestan.

Le 29, des hommes armés ouvrent le feu sur un groupe de touristes avant de prendre la fuite, à Derbent, dans la république caucasienne du Daghestan. Un garde-frontières membre du service de sécurité intérieure du F.S.B. est tué. Le 31, l’organisation État islamique (E.I.) revendique l’attaque. Majoritairement peuplé de musulmans, le Daghestan, voisin de la Tchétchénie, est le théâtre d’une rébellion islamiste depuis une quinzaine d’années, dont certains groupes ont prêté allégeance à l’E. […] Lire la suite

9 septembre 2010 Russie. Attentat meurtrier en Ossétie du Nord

Un attentat-suicide à la voiture piégée provoque la mort d'au moins dix-sept personnes à Vladikavkaz, la capitale de la république russe d'Ossétie du Nord, dans le Caucase. Les autorités attribuent la responsabilité de l'attentat à la guérilla islamiste. Dans cette région déstabilisée par les guerres de Tchétchénie, les tensions sont vives entre l'Ossétie peuplée de chrétiens orthodoxes et l'Ingouchie voisine peuplée de musulmans. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« TCHÉTCHÉNIE RÉPUBLIQUE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-de-tchetchenie/