ELTSINE BORIS (1931-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Boris Eltsine, premier président de la fédération de Russie, a joué un rôle majeur dans les mutations postsoviétiques, rôle diversement évalué dans son pays.

Né le 1er février 1931 dans le district de Sverdlovsk, il présente le profil typique de sa génération : un père paysan devenu ouvrier, la survie quotidienne difficile dans un bourg de l'Oural, un diplôme d'ingénieur, le travail, d'abord comme ouvrier, puis les échelons gravis dans des trusts de construction locaux.

À l'âge de trente ans, il adhère au Parti communiste de l'Union soviétique (P.C.U.S.), devient fonctionnaire du parti ; en 1976, il est nommé à la tête du comité de sa région natale. Il coopère alors avec un autre responsable régional, Mikhaïl Gorbatchev, animé comme lui du souci d'améliorer la situation.

Ce dernier, devenu secrétaire général du P.C.U.S. en 1985, l'appelle à la direction du comité de Moscou, gangrené par des réseaux clientélistes, et favorise sa nomination au bureau politique : la perestroïka est à l'ordre du jour. L'entente entre les deux hommes touche cependant à sa fin ; Eltsine va mettre son énergie bouillonnante au service d'objectifs radicaux, tandis que Gorbatchev se montrera plus indécis.

Critiquant les dirigeants du parti, Boris Eltsine est démis de ses fonctions en 1987 ; mais cette disgrâce renforce sa popularité : plébiscité par l'électorat moscovite, il entre au Congrès des députés du peuple d'U.R.S.S. (mars 1989). Un an plus tard, militant actif de la « Plate-forme démocratique » qui vient de se former au sein du P.C.U.S., c'est au soviet suprême de la République socialiste fédérative soviétique russe (R.S.F.S.R.) qu'il est député. Il en est élu président en mai 1990, contre le candidat soutenu par Gorbatchev.

À l'opposition qui sépare les deux hommes quant à l'ampleur souhaitable des changements s'en ajoute une nouvelle, impensable auparavant : l'un incarne le pouvoir soviétique, l'autre le pouvoir russe. La tension monte entre le pouvoir fédéral et la République russe, qui adopte une déclaration d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur en civilisation russe à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  ELTSINE BORIS (1931-2007)  » est également traité dans :

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 328 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « 1984-1987 : entre le dialogue américano-soviétique et des mutations loin d'être achevées »  : […] 1991, accélère les mesures de désarmement. Le 16 juin 1992, les présidents américain et russe George Bush et Boris Eltsine, réunis en sommet à Washington, s'engagent à éliminer, dans un délai de onze ans, tous leurs missiles balistiques intercontinentaux à têtes multiples basés au sol et à réduire de deux tiers l'ensemble de leurs ogives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-est-ouest/#i_10176

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 748 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Géorgie indépendante »  : […] meurt lors des combats, en janvier 1994, dans des circonstances troubles. En février, le président russe Boris Eltsine oblige Chevardnadze à signer un accord de coopération militaire qui prévoit l'établissement de trois bases militaires russes et l'encadrement de l'armée géorgienne par des officiers russes. Trois mois plus tard, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/#i_10176

GORBATCHEV MIKHAÏL (1931-    )

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 2 009 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La boîte de Pandore »  : […] fragilisée par la montée en puissance d'un homme qu'il a également contribué à propulser dans l'arène politique, Boris Eltsine, fort de la popularité que lui vaut sa rébellion contre l'appareil du P.C.U.S. (qu'il quitte en juillet 1990) et de la légitimité que lui confère son élection au suffrage universel, en juin 1991, comme président de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-gorbatchev/#i_10176

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « La fin de l’URSS »  : […] Cette tentative de coup d’État échoue cependant, grâce à l’opposition déterminée du président de la Russie Boris Eltsine, qui prend l’initiative avec l’Ukraine et la Biélorussie de mettre fin à l’URSS lors de la réunion de Minsk, en décembre 1991 : quinze pays accèdent ainsi à l’indépendance, tandis que le président de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_10176

LEBED ALEXANDRE (1950-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 166 mots

Lebed guerroie en Afghanistan. Il arrive sur le devant de la scène politique en 1991, lorsqu'il s'associe à Boris Eltsine pour maîtriser le putsch des communistes radicaux. Après son départ de l'armée en 1995, il apparaît comme un recours possible, à la fois ferme et équilibré, contre tout retour au pouvoir des apparatchiks […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-lebed/#i_10176

LOUKACHENKO ALEXANDRE (1954-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 602 mots

entre Minsk et Moscou, et signe avec son homologue russe Boris Eltsine plusieurs accords qui prévoient diverses formes d'union entre les deux pays (union douanière, de défense commune, etc.), et une forte intégration économique et politique. En 1996, il fait adopter une nouvelle Constitution qui lui confère des pouvoirs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-loukachenko/#i_10176

MASKHADOV ASLAN (1951-2005)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 668 mots

Le 11 décembre 1994, le président russe Boris Eltsine lance la première guerre de Tchétchénie. Maskhadov organise alors, avec succès, la résistance. Quand le président Doudaev est tué par un missile russe le 21 avril 1996, Maskhadov devient la personnalité la plus importante de cette petite république indépendantiste. À la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aslan-maskhadov/#i_10176

NEMTSOV BORIS (1959-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 445 mots
  •  • 1 média

Il quitte son travail pour entrer en politique et, en 1990, est élu au Soviet suprême de l’U.R.S.S. Il a pour mentor le président russe Boris Eltsine, qui le choisit comme gouverneur de l’oblast de Nijni-Novgorod (1991-1997). Il est brièvement ministre de l’Énergie avant d’être nommé premier vice-Président du gouvernement, c’est-à-dire vice- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-nemtsov/#i_10176

ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)

  • Écrit par 
  • Klaus GOLDMANN
  •  • 2 656 mots
  •  • 3 médias

En visite officielle à Athènes pendant l'été de 1993, Boris Eltsine, président de la fédération de Russie, a révélé que le Trésor de Priam (les objets en or trouvés par Heinrich Schliemann à Troie) se trouvait bien à Moscou, confirmant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-d-art-et-prises-de-guerre/#i_10176

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 045 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les relations avec la Russie »  : […] orientale. Après une période euphorique dans les relations russo-occidentales, à la fin de l'ère Gorbatchev et au début de l'administration Eltsine, le spectre de l'élargissement de l'O.T.A.N. a pesé sur ces relations. Surtout, le conflit entre la Serbie et ses voisins a fourni aux opposants russes un instrument efficace pour critiquer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_10176

POUTINE VLADIMIR (1952-    )

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 2 043 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un homme de l'ombre »  : […] héritière du KGB. Quatre mois après sa promotion au poste de Premier ministre par Boris Eltsine, la démission de ce dernier, le 31 décembre 1999, fait de lui le président par intérim ; l'élection du 26 mars 2000, qu'il remporte dès le premier tour avec 52,9 p. 100 des voix, le confirme dans cette fonction. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-poutine/#i_10176

PRIMAKOV EVGUENI (1929-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Le président russe Boris Eltsine le nomme ministre des Affaires étrangères en janvier 1996 et Premier ministre en septembre 1998. Si certains, à l’Ouest, s’inquiètent de voir un ancien chef du renseignement occuper cette fonction, Evgueni Primakov s’avère populaire en Russie. Après huit mois à ce poste, néanmoins, il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evgueni-primakov/#i_10176

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 257 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre «  De la R.S.F.S.R. à la fédération de Russie »  : […] U.R.S.S., porte à la tête de la république de Russie, en qualité de président du Soviet suprême de la République, Boris Eltsine, l'ancien premier secrétaire du comité du parti de la ville de Moscou, révoqué en novembre 1987 parce qu'il avait osé dire qu'il trouvait les réformes trop lentes. Le 12 juin 1990, ce même Congrès des députés du peuple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_10176

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - La Fédération de Russie

  • Écrit par 
  • Myriam DÉSERT
  •  • 14 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La fin de l'ère Eltsine »  : […] mutations et préfigure l'évolution ultérieure. Certains députés de la Douma lancent une tentative de destitution de Boris Eltsine, justifiée par cinq chefs d'accusation qui illustrent les griefs accumulés : la dissolution de l'URSS, la guerre de Tchétchénie, la destruction de la puissance militaire russe, l'assaut contre le Parlement en 1993 et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-la-federation-de-russie/#i_10176

TCHERNOMYRDINE VIKTOR STEPANOVITCH (1938-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 616 mots
  •  • 1 média

Gaïdar. Quand le Congrès des députés du peuple refuse de prolonger le mandat de ce libéral à la tête de l'exécutif, le président russe Boris Eltsine le remplace par le centriste Tchernomyrdine le 14 décembre 1992. Ayant longtemps servi l'administration soviétique, ce dernier semble plus acceptable aux yeux du Congrès, qui valide sa nomination […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-stepanovitch-tchernomyrdine/#i_10176

TCHÉTCHÉNIE RÉPUBLIQUE DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 068 mots

Les républiques voisines demandent alors au président russe, Boris Eltsine, d'intervenir pour rétablir l'ordre. Le 11 décembre 1994, l'armée russe entre en Tchétchénie. Après avoir affronté une résistance particulièrement tenace, les forces russes prennent Grozny, en mars 1995. La résistance tchétchène ne faiblit pas pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-de-tchetchenie/#i_10176

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 676 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « De la perestroïka à la fin de l'U.R.S.S. (1985-1991) »  : […] d'un an, prendre de vitesse législateurs, économistes et politiques. L'élection de Boris Eltsine à la présidence du Parlement de Russie (29 mai 1990) cristallise le conflit entre ce champion des partisans d'une poursuite résolue des réformes et Mikhaïl Gorbatchev, soucieux de sauvegarder les intérêts du centre face aux exigences croissantes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_10176

Pour citer l’article

Myriam DÉSERT, « ELTSINE BORIS - (1931-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-eltsine/