FLEMING RENÉE (1959- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Soprano américaine, née le 14 février 1959 dans le comté d'Indiana (Pennsylvanie).

Renée Fleming grandit à Rochester, dans l'État de New York, où ses parents enseignent la musique au lycée. Elle prend des leçons de musique dès son plus jeune âge et se fait remarquer à l'université pour ses talents de vocaliste de jazz. En 1981, elle obtient un diplôme d'éducation musicale de l'université d'État de New York, à Postdam. Elle poursuit ses études à l'Eastman School of Music de l'université de Rochester et à l'American Opera Center de la Juilliard School, à New York. Titulaire d'une bourse Fullbright, elle se rend en R.F.A. de 1984 à 1985, où elle se forme auprès d'Arleen Augér et d'Elisabeth Schwarzkopf. Renée Fleming fait ses débuts sur scène à Salzbourg, en 1986. Deux ans plus tard, elle remporte les auditions du Metropolitan Opera à New York, avant de décrocher les prix George London et Richard Tucker.

Remarquée pour la beauté et la richesse de sa voix et pour l'esprit et la sensibilité qu'elle insuffle à ses textes, Renée Fleming possède ainsi un répertoire d'une extraordinaire variété, qui couvre trois siècles de musique, allant de Haendel et de Mozart aux œuvres de compositeurs contemporains, en passant par le bel canto du xixe siècle. Parmi les rôles les plus acclamés qu'elle incarne, citons : Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart, Marguerite dans le Faust de Charles Gounod, Tatiana dans Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski, la maréchale dans Le Chevalier à la rose et la comtesse dans Capriccio de Richard Strauss, Ellen Orford dans Peter Grimes de Benjamin Britten, ainsi que les rôles éponymes dans Alcina de Haendel, La Traviata de Giuseppe Verdi, Manon et Thaïs de Jules Massenet, Ariane à Naxos de Richard Strauss, Rusalka d'Antonín Dvořák, et Susannah de Carlisle Floyd. Elle interprète également différents opéras lors de leur création sur scène : The Ghosts of Versailles (« Les Fantômes de Versailles ») de John Corigliano (1991), dans le rôle de la comtesse, The Dangerous Liaisons (« Les Liaisons dangereuses ») de Conrad Susa (1994), dans le rôle de la présidente de Tourvel, et A Streetcar Named Desire (« Un Tramway nommé Désir ») d'André Previn (1998), dans le rôle de Blanche Dubois. Renée Fleming enregistre de nombreux disques, dont certains s’ouvrent aux univers de la chanson populaire et du rock, et reçoit de multiples distinctions. Elle publie en 2004 The Inner Voice : The Making of a Singer. En 2009, elle assure la création mondiale du cycle complet Le Temps l'horloge qu’Henri Dutilleux a écrit pour elle.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FLEMING RENÉE (1959- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/renee-fleming/